Acolyte, le couteau de poche à fabriquer et à assembler soi-même

Soutenez le lancement de Acolyte : le couteau en kit à fabriquer et à assembler soi-même

Visuel du projet Acolyte, le couteau de poche à fabriquer et à assembler soi-même
Réussi
176
Contributeurs
03/06/2019
Date de fin
199 prév.préventes
Sur 70
284 %

Acolyte, le couteau de poche à fabriquer et à assembler soi-même

Après seulement 4 jours de campagne le second palier est de nouveau atteint !! C’est fantastique ! Quel engouement !!

 

Pour continuer sur cette belle lancée, fixons-nous un objectif à 150 préventes ! 

Si ce nouveau palier est atteint, nous pourrons alors débloquer deux nouveaux produits :

  • un manche à la forme différente, adapté à la lame actuelle. La visserie est identique.
  • une nouvelle essence de bois : Noyer. Elle offre des teintes plus foncées pour un résultat plus authentique et naturel  

 

Dans quelques jours, je vous enverrai des photos du nouveau modèle de manche.

Et à la fin de la campagne, je vous donnerai la possibilité de choisir entre l’essence de bois (hêtre ou noyer) et la forme du manche.

 

D’ici là ne lâchons rien et allons chercher ces nouveaux produits ! 

Comment ?

À présent, je compte sur chacun d'entre vous pour convaincre vos amis/amies, votre famille, vos collègues, vos voisins/voisines, vos copains/copines,... de croire et de contribuer à la réussite de Acolyte ! 

Nous sommes tous des Acolytes, des personnes sur qui on peut compter pour dépasser ce nouvel objectif. ;-)

 

Très bonne journée à tous,

 

Benjamin

 


 

Acolyte est un appel à l’aventure, à la (re)découverte de soi et de la nature. C’est un retour à nos racines, à l’authentique, à la simplicité. 

 

J’offre une expérience accessible à tous pour fabriquer un objet du quotidien un peu trop laissé aux oubliettes.

 

Mon idée : Un kit pour concevoir un couteau de ses propres mains.

 

 

Acolyte, c’est la promesse d’une approche originale et revisitée du couteau et de la coutellerie. C’est un moment privilégié pour pouvoir toucher la matière, la travailler, et ressentir l’objet avec la fierté de l’avoir réalisé.

 

Ce projet est avant tout un lien intime avec mon histoire.

Lorsque mon frère et moi étions enfants, mon grand-père et mon père nous ont transmis leur passion pour les couteaux. Dès que nous nous rendions dans notre maison familiale en Bretagne, ils nous apprenaient à les manier. Cela nous donnait l’impression d’être de super héros. Notre environnement apparaissait comme un immense terrain de jeux, un peu comme dans le film “ La guerre des boutons”. Vous voyez ? C’était clairement nous !

 

 

Aujourd’hui, mon environnement reste une source d’inspiration et de découverte. J’aime créer de mes propres mains et cela passe par des activités telles que le Kirigami., l’art japonnais pour découper le papier, la cuisine (et les bons apéros), et m’initier à des aventures outdoor.

Le couteau est alors présent dans chacun de ces instants, ancré dans mon quotidien. C’est finalement plus qu’un simple objet pratique, c’est mon compagnon, mon Acolyte, toujours en poche.

 

 

J’ai alors créé Acolyte, pour que chacun vive cette expérience, de gamin ou de grand gamin.

 

  • Aux passionnés de couteaux pour fabriquer et personnaliser leur objet fétiche
  • Aux pratiquants et partisans du faire soi-même pour vivre une expérience nouvelle
  • À ceux qui aiment l’aventure, les randos pour qui le couteau est l’objet essentiel à prendre dans leur sac
  • Aux amoureux du bois pour façonner un objet du quotidien
  • À ceux qui recherchent un cadeau original pour un proche 

 

 

Pssst ! Je crois en la force de cette expérience pour vous rassembler autour d’une activité ludique et authentique. N’hésitez pas à réaliser votre Acolyte en famille, entre amis,…

 

 

 

 

 

 

 

 

Parlons un peu technique.

 

Il s’agit d’un couteau qui fonctionne par frictions. Pas de mécanisme, c’est le frottement de la lame contre le manche en bois qui maintient le couteau en position ouvert/fermé.

Cela permet de régler et de sécuriser facilement l’ouverture et la fermeture du couteau.

Zoom sur un élément phare, la lame :

 

Elle est forgée à Thiers par une famille d'artisans couteliers depuis 1902 dans un acier de très bonne qualité : Sandvik 14C28 (ce n’est pas le code de ma carte, ni celui d’un coffre-fort mais la référence de l’acier). Cet acier est réputé pour sa dureté, son très bon tranchant, sa facilité à être affûté et sa résistance aux oxydations.

 

 

 

Ce premier modèle est complet pour réaliser votre propre couteau. Il contient :

  • une lame forgée et aiguisée
  • deux manches en bois de hêtre pré-formés, pré-percés et pré-ajustés
  • un intercalaire pour apporter de l’esthétisme et équilibrer le couteau (il est possible de le guillocher)
  • la visserie nécessaire à l’assemblage (vis, axes, rondelles et une clé Allen)
  • un flacon d’huile de lin naturel pour nourrir et protéger durablement le bois
  • une notice qui vous accompagnera dans les étapes de réalisation

 

 

Et disponibles en accessoires :

 

  • un outil à sculpter le bois avec une forme ergonomique qui vous aidera aussi bien à façonner le manche que dans votre quotidien​
  • une pierre à aiguiser naturelle qui provient de la dernière fabrique française située dans la vallée de Saurat dans les Pyrénées. Dimensions : 120x25x12

Caractéristiques : 2 grains différents qui permettent un aiguisage très complet.

  • des paires de manches supplémentaires pour créer et donner vie à des nouveaux couteaux

 

 

Je m’appelle Benjamin, j’ai 32 ans. Après des études de commerce, j’ai travaillé pendant six ans dans le digital. Six belles années, mais j’avais besoin de changement, de défi pour ne pas rester sur mes acquis et apprendre à réinventer mes désirs.

Je voulais redonner du sens à ce que je faisais, retrouver de l’autonomie, me sentir utile. Associer l’intelligence de la main à celle de l’esprit et construire un projet pour l’amener le plus loin possible.

 

Vous l’avez compris, j’ai un lien fort avec ma famille, la nature, et les valeurs de partage et de transmission sont essentielles. 

C’est ce que je veux pour Acolyte. Je veux créer au-delà d’une marque, une complicité quotidienne avec vous, un groupe, une communauté. 

 

Au-delà du simple rapport quotidien au couteau, je pense que l’objet est moteur pour nous amener à sortir des sentiers battus, partir à la découverte de son environnement, se tester, se dépasser et aller toujours plus loin, Acolyte en poche.

 

 

À quoi servira la collecte

J’ai démarré Acolyte grâce à mes fonds propres. Ils m’ont permis de réaliser les premiers prototypes, de me former à la coutellerie et d’élaborer avec les artisans le produit que vous allez prochainement tenir entre vos mains.

 

Mais ce n’est pas suffisant. Aujourd’hui cette collecte de 70 pré-commandes va me permettre de valider le concept et lancer la première production. 

 

 

Pourquoi nous pouvons aller chercher plus ?

Si l’objectif est dépassé cela me permettra de vous proposer sur le concept du 100% modulable, des manches d’essences et de formes différentes pour une même lame, de créer de nouveaux produits, et partir à votre rencontre lors de salon.

 

Pssst bis ! Et comme le veut la tradition, en vous offrant ce couteau et pour éviter de rompre les liens qui à présent nous unissent, il faut qu’en retour vous me donniez une pièce.

N’est-ce pas merveilleux ? Nos traditions sont parfois si bien faites ;-)

 

 

Choisissez votre contrepartie