Aidez à mise en œuvre d’une exposition photographique « PRIÈRE D’INSÉRER »

Aidez à mise en œuvre d’une exposition photographique « PRIÈRE D’INSÉRER »

Visuel du projet Aidez à mise en œuvre d’une exposition photographique « PRIÈRE D’INSÉRER »
Échoué
0
Contribution
12/06/2017
Date de fin
900 €
Sur 3 000 €
30 %

Aidez à mise en œuvre d’une exposition photographique « PRIÈRE D’INSÉRER »

<p> <img alt="Titre-1493289586" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417847/Titre-1493289586.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Depuis 2010, je réalise des reportages photographiques en institutions accueillant des personnes en situation de handicap.</p> <p> Cette démarche est finalisée en expositions, 9 en tout, et une publication : « La banlieue de vivre »</p> <p> Photographier et exposer participe à la mise en valeur de ceux-là que nous côtoyons sans pour autant les connaître.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="20161015-1493289775" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417852/20161015-1493289775.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Si j’ai passé ces sept dernières années en immersion au côté des handicapés c’est toujours pour exercer mon métier de photographe. Cette fois, au service d’une belle cause. Au fil des prises de vues le besoin de témoigner est devenu indispensable. Puisque que je sais faire des images, autant qu’elles soient utiles, démonstratives. Mon métier est bien de montrer aux autres, mais là l’enjeu est différent. L’anonymat du handicap n’est pas admissible. Les journées passées avec ceux que l’on dit en situation de handicap sont les plus enrichissantes. Ces regards croisés, ces sourires un peu douloureux, ces cris quelque fois contenus, mais amicaux, tout cela donne envie de partager, de montrer, de faire connaître. La photographie est le moyen fort que je crois être le plus utile dans ma démarche militante.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Aider à passer de la conscience spontanée à la conscience réfléchie devant le handicap est l’enjeu de mes photographies. </strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="00003406-1493290138" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417860/00003406-1493290138.jpg">  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Hors des murs des lieux d’accueil des handicapés il reste un autre espoir : celui de l’insertion. L’ambiguïté de ce mot est suffisante pour réaliser une série de photographies traitant de la possible insertion de personnes en situation de handicap.</p> <p>  </p> <p> L’existence en Foyers de Vie, par exemple, demeure confidentielle. Peu ou pas de mise en lumière, sinon occasionnelle et éphémère.</p> <p> Des lieux d’activités professionnelles reçoivent et font participer des résidents.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="00003418-1493290165" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417861/00003418-1493290165.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Montrer ces photos peut susciter le développement de partenariats indispensables à ces êtres qui, à leur rythme, se joindront à la vie active.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les résidents photographiés : des personnes âgées, des adultes,</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="40_5vit7243-1493289830" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417854/40_5VIT7243-1493289830.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> des adolescents et des petits enfants, tous handicapés. Ce sujet inépuisable peut avoir un nouvel aspect : l’insertion possible en milieu « ordinaire », pour souvent sortir de "l’occupationnel".</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="033-imgp10116_dxo-1493290314" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417865/033-IMGP10116_DxO-1493290314.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> En ces temps où tout est affiché, faire connaître ceux qui sont reclus est une évidence. Des heures à suivre les activités, les moments de vie, les silences.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="01_4chm31477-1493290385" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417867/01_4CHM31477-1493290385.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les images disent ces regards, ces mains, ces vies parachevées. L’isolement rencontré n’est que le début de ma démarche.</p> <p> « Situation de handicap », ces mots à eux seuls définissent une évolution de langage sur des situations si diverses, si anonymes.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="24_1fdl6089-1493290429" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417869/24_1FDL6089-1493290429.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> La photographie exposée est un moyen qui suscite bien souvent une prise de conscience, même si le spectateur n’est pas impliqué par le sujet traité.</p> <p> Quelques mois dans un I.M.E. au côté des enfants aux troubles divers.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="50_imgp5206_dxo-1493290467" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417870/50_IMGP5206_DxO-1493290467.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> La vie commence de travers,  ils sont comme tous les enfants, seul le rythme est autre. Dans les images ils se retrouvent, se reconnaissent entre eux.  Faire découvrir aussi. L’approche est devenue immersion. Le geste photographique est devenu défenseur.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="13_1fdl0233_traite_-1493290507" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417872/13_1FDL0233_traite_-1493290507.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Dans ce Foyer on parle de restriction extrême de l'indépendance. Vivre sans autonomie est montrable. Les photos sont de plus en plus mouvantes. Le quotidien est mouvement, l’accompagnement est omniprésent. Les clichés racontent. Les résidents pour d’aucuns le perçoivent, d’autres y voient probablement autre chose, que je n’ai pas vu…</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="01_03_imgp1726_dxofp-1493290544" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417873/01_03_IMGP1726_DxOFP-1493290544.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Exposer loin ou dans la proximité des lieux de vie est une lucarne qui s’ouvre sur ce que l’on ne voit pas ou si peu, que l’on imagine. Le réel franchit le seuil de la porte.</p> <p> Et puis d’autres institutions, d’autres situations, d’autres vies défaites. Là des limites aux huis encodés, ailleurs une immense liberté dans un espace pourtant clos.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="44_chm30724-1493290570" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417874/44_CHM30724-1493290570.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Tout est photo-montrable. Rendre crédible cet incroyable auquel ceux qui savent et ceux qui ne savent pas seront confrontés en expositions. Grand format, noir et blanc. Vision épurée, réelle.</p> <p> L’an passé une grande série où résidents et personnels se côtoient, se regardent, sont en vraie proximité.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="09_imgp10972-1493290604" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417875/09_IMGP10972-1493290604.jpg"></p> <p>  </p> <p> Les quotidiens racontent deux situations qui sont si complémentaires qu’elles se confondent.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Imgp7061_01-1493290677" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417877/IMGP7061_01-1493290677.jpg"></p> <p>  </p> <p> Continuer à montrer, ne pas laisser l’habitude et l’oubli couvrir de silence nos semblables.</p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> La collecte servira à la préparation et aux repérages dans divers établissements accueillant des personnes en situation de handicap.</p> <p> Puis aux prises de vues tant en institutions que dans des lieux d'insertion. Ces diverses actions nécessitent de très nombreux déplacements.</p> <p> Ensuite, au traitement, aux tirages des photos, aux mises en cadres et à la préparation finale de l'exposition.</p> <p> Les déplacements pour les prises de vues = 800€</p> <p> Les tirages nxb = 900€</p> <p> Les cadres pour 50 tirages en 30x40 = 850€</p> <p> Mise en œuvre, accrochage et déplacements expositions = 450€</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="48_imgp5695_dxo_-_copie-1493291089" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/417880/48_IMGP5695_DxO_-_copie-1493291089.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les fonds collectés sur cette plateforme seront reversés sur mon compte personnel au nom de Gérard Teillay.</p> <p> -Pour la mise en œuvre de cette exposition, je commence les contacts avec les divers responsables et handicapés, puis les repérages des lieux de prises de vues. Tout cela en Région Poitou-Charentes dés la fin juin et juillet 2017.</p> <p> -Les prises de vues commenceront en septembre et octobre 2017</p> <p> -Apres l’obtention des autorisations des participants la préparation matérielle de l’exposition commencera </p> <p> -Les premières expositions seront accrochées dans les lieux de prises de vues dans lesquelles auront eu lieu les prises de vues, puis dans des slles d’exposition déjà sollicitées en Région : Conseil Général, Conseil Régional,  salles d’expositions.</p> <p> -Dans chaque lieu l’expo restera entre 3 à 4 semaines</p> <p>  </p> <p> -Les contreparties seront envoyées en juillet 2017</p> <p>  </p> <p> A chaque vernissage il sera fait mention de vos contributions et de mes remerciements.</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

10 €

Livraison estimée : juillet 2017

Carte postale de l’affiche de l’expo 13x18 pour 10€ et plus

20 €

Livraison estimée : juillet 2017

Tirage 18x24 de l’affiche de l’expo signée pour vous 20€ et plus

50 €

Livraison estimée : juillet 2017

Publication « la Banlieue de vivre » signée pour vous : 50€ et plus

70 €

Livraison estimée : juillet 2017

-Publication « la Banlieue de vivre » et un tirage de l’ouvrage avec dédicace de l’auteur pour vous : 70€ et plus

100 €

Livraison estimée : juillet 2017

Remise en main propre de la publication « la Banlieue de vivre » lors d’un vernissage auquel vous serez convié, avec une visite guidée de l’exposition par mes soins.

Faire un don

Je donne ce que je veux