Améliorons l'école d'Andozoka

Soutenons l'éducation malagasy!

Visuel du projet Améliorons l'école d'Andozoka
14
Contributeurs
25 jours
Restants
969 €
Sur 1 800 €
54 %
Solidarité
internationale

Améliorons l'école d'Andozoka

Le projet en quelques mots

Depuis 2017 l'association Femmes En Action aide l'école d'Andozoka à travers différents projets. Nous savons depuis quelques années que les conditions d'accueil des élèves de l'école primaire d'Andozoka ne sont pas bonnes : absence de latrines, d'isolation et les classes de différents niveaux se partagent une même salle.
Nous avons recueilli assez de financement pour construire des toilettes mais il manque toujours de l'argent pour isoler le toit qui est en tôle (le bruit de la pluie battante est épouvantable et on ne s'entend plus parler) et pour séparer les salles de classe.

Après avoir fourni du matériel scolaire, des tables et chaises, le salaire pour un professeur, négocier pour que l’école puisse faire de l’élevage de lapins/canards (et ainsi financer des goûters pour les enfants), nous nous attaquons au gros œuvre ! Lorsque tout sera terminé, les enfants d’Andozoka auront une structure adaptée à leurs besoins et dotée du matériel nécessaire. Femmes En Action pourra trouver une autre école à soutenir !
 

 

Les origines du projet

Moi, Myriam, je suis allée à Madagascar en 2013 après avoir fait une initiation à la gestion de projet humanitaire et de développement. Je suis partie en stage chez ODADI (Organisation D’Appui au Développement Intégré), association malagasy et depuis, je n’ai de cesse de les aider !

(en rose c'est moi, à ma droite c'est Eulalia Beratto, la présidente d'ODADI, à sa droite c'est Michelin, l'animateur rural qui suis l'école d'Andozoka et les autres hommes sont des apiculteurs avec qui nous avons travaillé sur un projet d'apiculture en partenariat avec l'Agence de Micro-Projet).

J’ai créé Femmes En Action (FEA) en 2015 afin de récolter des fonds pour financer des projets sociaux et ruraux en collaboration avec ODADI (parce qu’en tant que malgaches, ils sont plus à même de connaître les besoins locaux et les solutions 😊 ).

 

En 2017, FEA a soutenu l’école d’Andozoka en fournissant du matériel scolaire, des tables et chaises ainsi que le salaire d’une institutrice. Ce projet s’est fait en coopération avec ODADI. C’est elle qui nous a présenté l’école en difficulté puis, plus tard, ce sont eux qui se sont occupés de faire les devis, d’organiser les achats (les meubles notamment) et la livraison de l’aide. L’école s’est chargée d’organiser la journée de dotation et nous a offert un repas pour l’occasion. En tant que présidente de Femmes En Action, j’étais sur place pour ce bel évènement. Je suis même repartie avec un poulet (vivant!!!), cadeau des parents d’élèves. Je n’ai pas fait subir le voyage en avion à la pauvre bête!

Lors de cette journée de dotation, le directeur de l’école nous a confié les autres difficultés de l’école : manque de salle de classe, problème de sanitaire et absence d’isolation. FEA a réussi à récolter les fonds pour construire des toilettes mais nous en manquons pour le reste. Nous avons fait appel à une association d’aide internationale mais elle préfère se centrer sur des projets d’aide en France et sur le Covid. Nous voilà donc le bec dans l’eau, sans fonds et sans solution pour l’école !

Nous faisons donc appel à vous, nos soutiens fidèles et autres supporters de Femmes En Action pour offrir un accueil convenable aux enfants de l’école d’Andozoka.

 

L’école et les enseignants sont suivis par Michelin, l'animateur ODADI. Il ne cesse d'apporter son soutien aux Instituteurs et au Comité des parents d’élèves. Il met également l'école en lien avec divers instances et bienfaiteurs pour entretenir les résolutions et pouvoir continuer le travail entrepris depuis des années.

L'enseignement est facilité par la présence des fournitures et matériels pédagogiques offerts par Femmes En Action en 2016 et 2017. Il repose aussi sur la motivation des instituteurs et la volonté des parents de faire face aux difficultés et de maintenir l'école à tout prix.

Actuellement, il y a 5 classes (préscolaire - CP1 - CP2 - CM1 - CM2) pour 52 élèves, assurées par 5 instituteurs. Les classes sont regroupées dans les 3 salles qui existent, ce qui est perturbant pour les élèves, rend difficile la pédagogie et l'atteinte des objectifs par chaque instituteur.


Le projet en détail

Les besoins de l'école

1) Les salles de classe

 

Un des objectifs du Comité des parents d’élèves de l’école d’Andozoka a toujours été de séparer les salles pour que chaque classe soit indépendante, qu’elle puisse avoir sa propre salle et mieux servir la pédagogie. C'est une des préoccupations actuelles. Aussi, le Comité n'a de cesse de chercher des solutions et des financements en en parlant aux parents, en demandant l'intervention du chef ZAP afin qu'il intercède auprès des autorités de la Commune et aux responsables des circonscriptions scolaires.

 

Le bâtiment de l'école mesure 25m x 7 m. Il est composé de 3 salles :

  • 1 salle de 7m x 5 m (utilisée pour les préscolaires, de 2 à 5 ans)
  • 2 salles de 7 m x 10 m

Les salles de 7mx 10m sont assez grandes pour être scindées en deux. Ainsi les classes de CP et CE1/CE2 ainsi que CM1 et CM2 seront séparées. Les petits élèves n’entendront plus ce que le groupe d’à côté fait et ils seront plus concentrés sur leur travail.

L'une des salles de classe qui pourrait être séparée en deux

 

 

2) Les plafonds

Le toit de l'école est en tôle ondulée : il y fait très froid en hiver et très chaud en été. La condensation incommode les élèves, impacte leur santé et perturbe les classes. Le plafond de chaque salle a donc besoin d'être isolé avec des voliges en pin pour protéger les élèves et les professeurs.

 

Les contreparties et le rôle des contributeurs


Lorsque nous faisons des financements participatifs, nous proposons toujours de l'artisanat malgache en contrepartie. Je vous avoue que cette année nous n'avons pas autant de choix que d'habitude! L'artisanat que nous avons acheté est bloqué à Madagascar et attends la réouverture des frontières. Si une contrepartie n'est plus disponible, nous trouverons une autre contrepartie équivalente.

C'est ODADI qui se charge d'envoyer les cartes postales. En toute honnêteté je ne connais pas bien la situation du courrier entre Madagascar et la France en ce moment et les envois vont surement mettre un peu de temps à arriver.

Pour toutes les contreparties, vous aurez le droit à un rapport sur le projet ainsi que des photos par mail. Ça, ça n’est pas négociable !

 

À quoi servira la collecte

Le devis a été réalisé par Dominika, un soutien d’ODADI, ancien entrepreneur BTP qui connait donc bien le sujet et les prix. Les artisanats choisis pour la réalisation du projet sont ceux avec qui nous avons l’habitude de travailler. L’école se trouve en brousse, à 15km de la ville la plus proche et il faudra pas mal d’aller-retour pour amener les matériaux. L’essence est à 1€ le litre.

Le coût du projet s’élève à 1510€ divisé comme suis :

  • 1050€ de fournitures
  • 300€ de main d’œuvre
  • 100€ d’organisation/transport
  • 60€ pour les tableaux

En plus de ça, nous devons rajouter :

  • 121€ de commission pour Kisskissbankbank
  • 169€ de contreparties (frais de port et contreparties)

Pour un total de 1800€

C’est un petit budget et nous ne pouvons pas l’assumer seules ! En temps normal, nous faisons des réunions de vente d’artisanat malgache à domicile, nous le vendons sur des marchés de Noël, nous organisons des repas malagasy. Cette année, il est compliqué de faire ce genre de projet et nos caisses sont un peu vides. D’où l’idée de vous demander de l’aide !

Si nous récoltons plus de 1800€ (et secrètement, je l'espère!) nous continuerons d'investir dans les écoles:

  • avec 2000€ nous ferons ce projet et nous construirons des latrines dans une autre école
  • pour 2500€ nous ferons ce projet, nous construirons des latrines et nous offrirons du matériel, des fournitures, des meubles et des livres à une autre école comme nous l'avons fait pour Andozoka

 


Merci pour votre soutien, merci pour les petits doudous de l'école d'Andozoka!

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie Gomme

10 €

Un Merci sur notre page facebook et le rapport du projet par mail
  • 1 contributeur

Contrepartie crayon

20 €

Contrepartie gomme + une carte postale de Madagascar

    Contrepartie papier

    30 €

    Contrepartie gomme + un dessou de plat en raphia fabriqué à Madagascar
    • 3 contributeurs
    • Disponibilité : 7/10
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie Ciseaux

    50 €

    Contrepartie gomme + un tote-bag Femmes En Action
    • Disponibilité : 8/8
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie ardoise

    80 €

    Contrepartie gomme + une poupée en tissu fabriquée et achetée à un artisan malgache
    • Disponibilité : 4/4
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie colle

    120 €

    Contrepartie gomme + une robe fabriquée et brodée par une femme artisan à Madagascar (taille de 6 mois à 8 ans, à choisir)
    • Disponibilité : 5/5
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie équerre

    250 €

    Contrepartie papier + un bracelet en pierres minérales achetée à Madagascar
    • Disponibilité : 3/3
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie taille-crayon

    500 €

    Contrepartie équerre + un sac en raphia fabriquée par le groupe de femme malgache Ezaka
    • Disponibilité : 3/3
    • Livraison estimée janvier 2021

    Contrepartie cahier

    1 000 €

    Contrepartie gomme + un cadre en paille de riz "maman malagasy et son bébé"
    • Disponibilité : 1/1
    • Livraison estimée janvier 2021

    Faire un don

    Je donne ce que je veux