Aménagement d'un jardin et d'une mini ferme pour un habitat inclusif

Nous avons besoin de vous !

Visuel du projet Aménagement d'un jardin et d'une mini ferme pour un habitat inclusif
20
Contributeurs
41 jours
Restants
2 290 €
Sur 4 500 €
51 %
Biodiversité
Bien-être
animal
Santé
et Handicap

Aménagement d'un jardin et d'une mini ferme pour un habitat inclusif

Nous lançons cette campagne de financement participatif pour mettre en place un jardin en permaculture pour au sein de l’habitat : La maison dElisa&François où vivront 8 personnes âgées/en situation de handicap. Et à la fois lutter contre l’isolement des retraités au niveau local, encourager et soutenir le développement du lien social, accompagner le passage à la retraite en invitant des volontaires à s’inscrire dans le projet d’animation. a La porteuse du projet, c'est Nathalie "C’est en découvrant cette grande maison en vente et alors que je suis très proche de mon voisin et ami Claude, que le projet s’est mis en place dans mon esprit. J’en ai parlé à une personne spécialisée dans le handicap, elle m’a dit : ça s’appelle un habitat inclusif ! C’était en janvier dernier. Depuis je cherche, élabore, crée, organise, m’entoure, travaille… Alsacienne et graphiste de formation puis enseignante dans les Arts Graphiques, je suis souvent intervenue auprès de publics en difficulté. Touchée gravement au niveau de ma santé en 2009, j’ai expérimenté de près des difficultés qui m’ont renforcées. Adepte du yoga, d’une alimentation équilibrée, de randonnées et d’escalade, je prends soin de moi et des personnes qui m’entourent. J’ai suivi récemment une formation de médiation culturelle qui m'a incitée et m'a aidée à créer le projet." a Véritable structure d’accueil alternative, accessible en train, c’est une maison dans un écrin de verdure et de tranquillité et néanmoins proche d’une petite ville équipée de tous les services nécessaires. Son originalité ? Une cohabitation au sein d’un même lieu avec un accès à la campagne, aux animaux de ferme, à un jardin, pour créer du lien avec l’environnement de proximité. Sa vocation ? Résolument sociale : la lutte contre la précarité, l’isolement, la solitude, la reconstitution d’un lien social, de la solidarité et de l’utilité sociale constituant les valeurs auxquelles nous sommes attachés. a "La maison d’Elisa&François. En hommage à Elisa et François qui avaient acheté cette maison en 1935 avec leurs petites économies et surtout avec l'aide de leur fils unique Raoul. Elisa et François, originaires de Larcat, travaillaient à Marseille où ils avaient migré en 1899. Elle, concierge ; lui, cantonnier." a a Le projet dans sa globalité pourrait devenir un modèle en encourageant les villages à développer de tels projets, proposer des solutions pour garder les aînés sur le territoire, créer des emplois, mobiliser les entreprises, voire même attirer de nouveaux publics. Denis PIVETEAU et Jacques WOLFROM : «Sans chercher à peindre des idylles – toute cohabitation exige des efforts – il n’est pas excessif de dire que ce sont des cercles au sein desquels se fait l’expérience d’une fraternité en actes. Et plus encore, une fraternité qui peut irriguer son voisinage. Car ce sont, on l’a dit, des lieux ouverts sur l’extérieur, qui rendent visibles celles et ceux qu’une vie en institution aurait très vraisemblablement laissés invisibles, ou moins visibles. » Nous proposons parallèlement à l’habitat inclusif un parcours pluri-thématique incluant partage, savoirs et savoir-faire, bien-être et estime de soi : inclusion numérique, yoga adapté seniors, ateliers culinaires, accès à la culture et pratiques artistiques, sculpture et peinture, théâtre avec l’intervention d’artistes, atelier de jardinage en permaculture/bricolage, ressourcerie : récupération, valorisation de biens, sensibilisation et éducation à l’environnement. Nous avons créé une association qui s’appelle Verdun les arts et nous avons trouvé les bénévoles ou professionnels nécessaires à l’encadrement des activités. a Le projet d’habitat inclusif a été accueilli avec intérêt par plusieurs organismes dont la Chambre de commerce et d'industrie de l’Ariège, la Communauté de communes de Haute-Ariège, la Région. Le modèle juridique envisagé est une SCIC avec le soutien de l’association pour la partie animation. L’achat de la maison est prévu pour septembre et sera suivie d’une phase de travaux de rénovation, mise aux normes et accessibilité.

À quoi servira la collecte

C’est à partir d’octobre que nous souhaitons commencer à aménager le terrain qui fait face à la maison. Il est de 1000 M2. C'est un verger avec des pommiers, cerisier, noisetiers, mirabelliers et plaqueminiers, quelques framboisiers, rhubarbes, aromates. a L’atelier bricolage encadré par Marc permettra de transformer le garage en atelier, construire les enclos, cabanes, poulailler et jardinières en hauteur des bancs et une table sous une pergola et pourquoi pas un bassin avec des poissons rouges. L’atelier jardin sera géré par Ninon spécialisée dans la permaculture et l’aménagement avec accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Le projet se développera au fil des années, il n’y a pas de limite dans le temps. a a « Se promener dans le potager aromatique, toucher les tomates, mettre les mains dans la terre, s’assoir à l’ombre d’un pommier… la mission étant de favoriser le bien-être de tous. Le contact avec la nature et les animaux peut-être considéré comme une forme de thérapie. a

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux