Arturo Ui - Parade

La Résistible Ascension d'Arturo Ui, résidence de création bientôt, théâtre de foire, cirque burlesque, aidez-nous à créer et à résister !

Visuel du projet Arturo Ui - Parade
Échoué
0
Contribution
22/04/2013
Date de fin
1 574 €
Sur 2 500 €
63 %

Arturo Ui - Parade

<p> <img alt="Image_2" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/11295/IMAGE_2.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Note de mise en scène</strong></p> <p> « Depuis deux-mille sept, la crise est là, on le sait,</p> <p> La crise des subprimes, comme cell' du chou-fleur.</p> <p> L'endett'ment des ménages en faveur des profits</p> <p> De traders qui s'en mett' plein les poches et qui sont,</p> <p> Les plus balaiz' en délits d'initi-és pour</p> <p> Remplir leurs bours'. Capables de détruire enfin</p> <p> Des entrepriz', des salariés, pour plus d'argent,</p> <p> Toujours plus. Parachutes dorés pour les gros</p> <p> Délocalisations et chômaj' pour les p'tits.</p> <p> Chacun tent' de sauver son bout d'gras, à tout prix.</p> <p> Abdication de nos valeurs morales pour</p> <p> L'Argent. La Peur. L'Argent. La Peur. L'Argent. La Peur</p> <p> Créée par le politique pour offrir sa</p> <p> Protection ensuit' aux citoyens appeurés.</p> <p> Non à la résistance ! Non à la liberté !</p> <p> Oui à ces compromis honteux qui nous permett'</p> <p> De conserver nos petits privilèj' et de</p> <p> Survivre sans prendre de risque pour mieux vivr'.</p> <p> Risquer ses intérêts personnels pour défendr'</p> <p> Des valeurs... Non, jamais ! Plutôt fermer les yeux</p> <p> Sur les crimes perpétrés par not' société,</p> <p> Qui ne voit pas d'aut' con-voi-ti-se que l'argent.</p> <p> Je suis méchant, malhonnête sans, conscience sans</p> <p> Esprit, mais l'argent est vénéré, donc aussi</p> <p> Son possesseur. L'argent est le bien suprêm' donc</p> <p> Son possesseur est bon, l'argent m'évit' en outr'</p> <p> D'être malhonnêt'et l'on me présume honnêt'.</p> <p> Moi qui par l'argent peut avoir tout ce que veut</p> <p> Un coeur humain, ne suis-je pas en possession</p> <p> De tous les pouvoirs, de tout' les puissances humaines ?</p> <p> L'argent est le pouvoir humain universel.</p> <p> Pour l'argent, nous ne cessons de passer avec</p> <p> Notr' épok' des compromis honteux, immoraux.</p> <p> Ces compromis qui amènent des hommes com'</p> <p> Arturo Ui au pouvoir, des hom' qui promett'</p> <p> De nous protéger et pour qui nous votons. Nous</p> <p> Leur donnons notre confiance par un libre choix.</p> <p> Soyons clairs sur ce point : c'est un véritable</p> <p> Choix que de privilégier le profit et non</p> <p> La moral'. Collaborer, accepter est un</p> <p> Choix mêm' face à la mort. On peut choisir la mort</p> <p> Pour défendre des valeurs et ne pas vivr' dans</p> <p> La hont'. Mourrons pour nos valeurs, not' dignité !</p> <p> Dans un' société où l'individualisme</p> <p> Est forcené, où l'Ego passe avant les Autres,</p> <p> Une société où l'argent est tout et où le</p> <p> Politique, censé être le "garde fous",</p> <p> Est dominé par l'économie, ses lobbys,</p> <p> Ajoutant, aux délits d'initiés, les conflits</p> <p> D'intérêts et les abus de pouvoir' dans cette</p> <p> Société, un hom' com' Ui est i-résistible.</p> <p> Pour stopper son ascension, il eût fallut que</p> <p> Les intérêts économik' fussent étroit'ment</p> <p> Subordonnés à la moral' "Vous, apprenez</p> <p> A voir, plutôt que de rester les i-yeux ronds.</p> <p> Agissez au lieu de bavardez." Voilà tout. »  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Nicolas" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/11296/Nicolas.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Etat du projet</strong></p> <p> Ce projet a débuté au mois de mai 2012 quand j'ai fait le choix de la pièce et rencontré les acteurs, d'abord grâce à une lecture puis individuellement. Puis le 30 juin 2012 nous avons fait une nouvelle lecture de la pièce, cette fois-ci avec l'équipe définitive. Au mois de juillet et août, j'ai revu chaque acteur individuellement pour préparer et expliquer le travail prévu au mois de septembre. En effet, du 6 au 15 septembre, nous avons travaillé tous ensemble dans un travail de recherche du vivant et de formation du groupe, à travers différents exercices physiques collectifs. Nous avons terminé cette période de travail par une lecture du texte. Au mois d'octobre, nous avons créé une maquette à partir des recherches de septembre (théâtre physique, pas de texte, travail du grommelot) que nous avons présenté à quatre reprises dans différents lieux alternatifs (La Clinique des Arts Bis, Collectif Jour et Nuit, Le Stendhal). Au mois de novembre 2012, nous avons commencé un travail de lecture avec différentes contraintes (respect des vers, face public, rythme rapide, marquer les respirations). Nous avons également obtenu un accord de principe en ce qui concerne les droits d'auteur et de traducteur auprès des Editions de l'Arche (en attente d'un calendrier de représentations, afin d'établir un contrat de représentation). Au mois de janvier 2013 : apprentissage du texte, travail de recherche sur les différentes scènes faisant partie d'un montage du texte de la pièce afin de créer une maquette. Les 24, 25, 31 janvier et 1er février 2013, nous étions donc en répétition tous ensemble afin de  monter la maquette qui pourra être présentée par la suite dans divers lieux dans un objectif de rencontre, qui pourrait éventuellement déboucher sur une proposition de résidence et/ou de programmation dans le lieu. Nous avons d'ores et déjà bloqué deux dates, les vendredis 15 (en recherche de lieu) et 22 mars (18h30, Université Paris 8), pour la représentation de la maquette et une période de répétition/résidence de création du samedi 27 avril au samedi 11 mai 2013. La première du spectacle aura lieu le 13 mai 2013 à 16h30 à l'Université Paris 8.  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Clich__2013-02-21_16-34-23" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/11299/Clich__2013-02-21_16-34-23.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Présentation de la compagnie</strong></p> <p> La Compagnie Acollectif a été créée en février 2012 par Annabelle Piery. Le Acollectif a pour objet la recherche et la création théâtrale, notamment le travail sur le rapprochement entre des textes classiques et une forme expérimentale. Son but est la diffusion de ses créations au public le plus large dans des lieux non conventionnels. Le Acollectif travaille sur un théâtre physique et transdisciplinaire (théâtre, danse, clown, marionnettes, chant, vidéo, arts plastiques) et regroupe différents artistes issus de ces domaines.  Annabelle a créé cette association afin de donner une structure à son premier spectacle professionnel, un solo de 45 minutes, <em>La Fille en rouge</em>, créé à partir de textes de C. Baudelaire, F. Nietzsche et V.  Hugo. <em>La Résistible Ascension d'Arturo Ui</em> de Bertolt Brecht est le premier projet collectif de la compagnie. Celui-ci réunit dix acteurs, trois assistants (mise en scène et langue allemande, scénographie et maquillage) et un metteur en scène. La première représentation aura lieu le lundi 13 mai 2013 à l'Université Paris 8 de Saint-Denis (93).  </p> <p>  </p> <p> <strong>Site internet : </strong><a href="http://annabellepiery.wix.com/acollectif" target="_blank">Acollectif</a></p> <p>  </p> <p> <strong>Contact :</strong> a.collectif.theatre@gmail.com</p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Les dons serviront à financer notre résidence de création du spectacle du 27 avril au 11 mai 2013, à Mazette !, ancien dancing de campagne transformé en lieu de résidences artistique, à St Michel de  Chavaignes, à hauteur de 1000€.</p> <p>  </p> <p> Nous avons besoin de costumes, notamment un beau costard blanc pour Arturo Ui !</p> <p> Aussi le tapis blanc de notre cirque, des ballons, une estrade pour l'orchestre et des choux-fleurs pour nourrir le public !</p> <p> Les décors et costumes : 1200€</p> <p>  </p> <p> Vos dons nous aiderons enfin à communiquer autour du spectacle, à imprimer des affiches, des flyers et des dossiers de présentation à destination des lieux de diffusion afin que le spectacle soit programmé par la suite et que nous puissions jouer !</p> <p> Frais de communication : 300€</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux