Aux jardins du CEP: Légumes vivants sur sol vivant

Soutenez la production de légumes sur sol vivant!

Aux jardins du CEP: Légumes vivants sur sol vivant

<p>Depuis quelques ann&eacute;es, ma femme et moi nous posions la question: <strong>pourquoi la sant&eacute; est-elle si fragile ?</strong> Alors qu&rsquo;on ne cesse de nous vanter les progr&egrave;s de la science et de la m&eacute;decine, pourquoi chaque ann&eacute;e de nouvelles maladies apparaissent-elles ? pourquoi autour de nous, entendons-nous de fa&ccedil;on r&eacute;currente: &laquo;&nbsp;un tel a un cancer&nbsp;&raquo;, &laquo;&nbsp;un tel a une maladie grave&nbsp;&raquo;? C&rsquo;est &agrave;&nbsp;quand, notre tour? Certes les r&eacute;ponses sont multiples et remettent en cause une grande partie de l&rsquo;art de vivre moderne; mais au fond, un point est commun &agrave; toutes les r&eacute;ponses, il&nbsp;confirme&nbsp;ce que disait d&eacute;j&agrave; Hypocrate: <strong>&laquo;&nbsp;Tu deviens ce que tu manges&nbsp;&raquo;.</strong></p><p>&nbsp;</p><p>M&ecirc;me en mangeant 5 fruits et l&eacute;gumes par jour, nous n&rsquo;arrivons pas &agrave; <strong>extraire de cette nourriture les vitamines, min&eacute;raux et oligo-&eacute;l&eacute;ments dont notre corps a besoin </strong>pour maintenir une bonne immunit&eacute;, tout simplement parce qu&#39;ils ne s&#39;y trouvent plus.</p><p>&nbsp;</p><p>Quand vous allez dans un magasin bio, vous y trouvez 3 m&egrave;tres d&rsquo;&eacute;tal de l&eacute;gumes et fruits pour 10 m&egrave;tres d&rsquo;&eacute;tal de compl&eacute;ments alimentaires&hellip; L&rsquo;alimentation actuelle remplit le ventre, mais ne nourrit plus &ndash; m&ecirc;me les fruits et l&eacute;gumes.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494176/N3A9440b-1520503163.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>C&rsquo;est pour apporter notre petite pierre &agrave; l&rsquo;&eacute;difice, &agrave; la solution de ce probl&egrave;me, que nous nous sommes lanc&eacute;s&nbsp;en 2016 <strong>dans la production de l&eacute;gumes et petits fruits au naturel.</strong> Le but n&rsquo;&eacute;tait pas d&rsquo;&ecirc;tre labellis&eacute; bio, de pouvoir cr&acirc;ner avec &ccedil;a et de pousser les prix. Le but &eacute;tait &ndash; et est plus que jamais &ndash;<strong> de produire des l&eacute;gumes riches en contenu et &eacute;quilibr&eacute;, donc <u>des l&eacute;gumes vivants</u></strong><u>.</u></p><p>&nbsp;</p><p>Et pour produire des l&eacute;gumes vivants, il faut les cultiver dans un sol vivant, parce que les chiens ne font pas des chats.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494177/02_CEP_2017-1520503206.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Tr&egrave;s vite, nous avons adopt&eacute; la m&eacute;thode de maraichage sur sol vivant; &agrave; l&rsquo;heure o&ugrave; l&rsquo;essentiel des sols fran&ccedil;ais sont morts et ne contiennent plus que 1% de mati&egrave;re organique, donc de mati&egrave;re vivante, il nous semblait essentiel de partir de la base.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Concr&egrave;tement, c&rsquo;est quoi cultiver un sol vivant ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>C&rsquo;est favoriser la vie biologique du sol,</strong> c&rsquo;est permettre le d&eacute;veloppement des milliards de micro-organismes qui peuvent se trouver dans une poign&eacute;e de terre. Cela suppose de les laisser faire, de ne plus retourner la terre, plus de labour, plus de travail de sol, par contre de lui donner &agrave; manger, c&rsquo;est-&agrave;-dire d&rsquo;&eacute;taler une mati&egrave;re carbonn&eacute;e comme la paille, le foin ou le BRF (bois ram&eacute;al fragment&eacute;) que les vers de terre vont venir manger, d&eacute;structurer, ce qui va cr&eacute;er ensuite un foisonnement de micro-organismes du sol: champignons et bact&eacute;ries vont se r&eacute;galer et apporter aux racines des plantes, l&rsquo;azote et les min&eacute;raux n&eacute;cessaires; c&rsquo;est ce qu&rsquo;on appelle le cycle naturel de la fertilit&eacute;.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494178/IMG_0666-1520503349.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>L&agrave; o&ugrave; l&rsquo;agriculture moderne consid&egrave;re le sol comme un simple support dans lequel on met la plante pour donner ensuite &agrave; celle-ci directement l&rsquo;azote et les min&eacute;raux, nous consid&eacute;rons le sol comme un &ecirc;tre vivant qui s&rsquo;auto-r&eacute;gule et maintient une vie biologique intense dans le cadre de son cycle de fertilit&eacute; naturelle.</p><p>&nbsp;</p><p>A charge au maraicher d&rsquo;&ecirc;tre attentif pour cr&eacute;er et maintenir un haut niveau de vie biologique dans son sol plut&ocirc;t que de se d&eacute;penser &agrave;&nbsp;la d&eacute;truire au moyen des nombreux outils m&eacute;caniques invent&eacute;s par l&rsquo;homme.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494182/IMG_0392b-1520503744.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Un sol vivant et &eacute;quilibr&eacute; produit infailliblement des l&eacute;gumes vivants et &eacute;quilibr&eacute;s.</strong> La saison 2017 nous a permis de produire environ 8 tonnes de l&eacute;gumes &ndash; dont 2 tonnes de tomates (vari&eacute;t&eacute;s anciennes) sucr&eacute;es et d&eacute;licieuses que nos clients sont venus chercher avec d&eacute;lectation de semaine en semaine. Les retours sur la qualit&eacute; de nos l&eacute;gumes sont nombreux et positifs, &agrave; tel point que tous les l&eacute;gumes de conservation ont &eacute;t&eacute; &eacute;puis&eacute;s bien avant les dates pr&eacute;vues.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494183/IMG_0436-1520503927.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Pour la campagne 2018, il va falloir augmenter la production de fa&ccedil;on cons&eacute;quente, et donc aussi les investissements.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Jusqu&rsquo;&agrave; pr&eacute;sent, nous avons du investir beaucoup en mat&eacute;riel divers et vari&eacute;, des serres surtout (la 3e de 500 m2 vient d&#39;&ecirc;tre achev&eacute;e), un minimum de m&eacute;canisation pour transporter les tonnes de paille et de fumier de cheval que nous &eacute;talons sur nos planches de culture, et quelques outils pour le repiquage et les semis.</p><p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p>Aujourd&rsquo;hui, nous avons deux besoins urgents.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Les paliers de financement de la collecte:</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>8 000 &euro;</strong></p><p>Nous avons du changer notre tracteur. Le pr&eacute;c&eacute;dent &eacute;tait un joli jouet pas adapt&eacute; au maraichage: pas de vitesses rampantes et manque de puissance moteur et hydraulique. Nous avons r&eacute;ussi &agrave; le revendre &agrave; bon prix et trouver la perle rare en occasion (l&#39;affaire du si&egrave;cle !). Tout cela s&#39;est fait tr&egrave;s vite, en une semaine.&nbsp;Pour la rallonge n&eacute;cessaire de 8000 &euro;, nous avons pris dans la r&eacute;serve destin&eacute;e &agrave; l&#39;installation de la nouvelle serre; celle-ci est install&eacute;e entre-temps et le fournisseur attend que nous lui payions la facture&hellip; Il y a donc urgence.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/513288/IMG_0871-1525597053.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Si le premier objectif est d&eacute;pass&eacute; ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>​5000 &euro;</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Ce serait g&eacute;nial, nous pourrions alors investir dans le&nbsp;syst&egrave;me d&rsquo;irrigation sur le terrain&nbsp;principal qui a l&#39;avantage d&#39;avoir de l&#39;eau de source &agrave; volont&eacute; puisqu&#39;il est&nbsp;situ&eacute; &agrave; c&ocirc;t&eacute; de la Cressonni&egrave;re, jolie petite rivi&egrave;re d&rsquo;une eau pure qui prend sa source &agrave; 1 km en amont. Encore faut-il &ecirc;tre &eacute;quip&eacute; pour la pomper et mettre en place un syst&egrave;me d&#39;irrigation judicieux qui &eacute;vitera de grosses pertes de temps.</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/513545/IMG_0877-1525672957.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p>Il&nbsp;nous faut donc installer une pompe avec un surpresseur et le syst&egrave;me d&#39;irrigation&nbsp;afin de disposer d&rsquo;eau en quantit&eacute; et dans la nouvelle serre et sur l&rsquo;ensemble du terrain; ce dispositif se monte &agrave; 5000&euro; &ndash; irrigation de serre comprise.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/494197/pompe-1520505360.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>L&rsquo;objectif de la saison 2018 ?&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Produire 14 tonnes de l&eacute;gumes, 30 esp&egrave;ces et 70 vari&eacute;t&eacute;s diff&eacute;rentes. Mais surtout, une qualit&eacute; gustative, des l&eacute;gumes vivants, riches en vitamines et min&eacute;raux, des l&eacute;gumes qui nourriront les humains. Face &agrave; ce travail colossal, sentir votre soutien nous fera chaud au coeur !</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495794/IMG_0545-1520925110.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Alors, prenez part &agrave; ce projet ambitieux !</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Et quel que soit le palier franchi, tous les contributeurs seront invit&eacute;s &agrave; une grande f&ecirc;te avec nous, avec visite du jardin et d&eacute;gustation de nos l&eacute;gumes dans le cadre d&rsquo;un repas champ&ecirc;tre.</p><p>&nbsp;</p><p>Merci &agrave; toutes et &agrave; tous pour votre aide financi&egrave;re et humaine !</p><p>&nbsp;</p><p>Syra et Bernard</p><p>&nbsp;</p><p>Nous anticipons les questions l&eacute;gitimes que vous pouvez vous poser et nous y r&eacute;pondons:</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Pourquoi soutenir ce projet ?</strong></p><p>Parce que la sant&eacute; est l&rsquo;affaire de tous. Le maraicher bio s&rsquo;investit pour produire de la nourriture saine, il travaille 50 &agrave; 70 heures/semaine et au passage, il gagne &agrave; peine le smic. Le l&eacute;gume est d&eacute;valoris&eacute; aujourd&rsquo;hui en raison de la pression exerc&eacute;e par la fili&egrave;re&nbsp;industrielle. Lutter contre cela n&rsquo;est pas chose facile. Il serait normal que tous ceux qui profitent de ces bons l&eacute;gumes soutiennent ceux qui, en premi&egrave;re ligne, assument tout le travail au quotidien ainsi que les risques li&eacute;s &agrave; une telle entreprise.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Pourquoi ne pas s&rsquo;adresser &agrave; une banque ?</strong></p><p>C&rsquo;est la banque qui ne veut pas de nous. Lorsque nous avons demand&eacute;, en 2017, un pr&ecirc;t de 20 000 &euro; au Cr&eacute;dit agricole, il ne nous a m&ecirc;me pas r&eacute;pondu&hellip;&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Nous avons investi cette ann&eacute;e pour pr&egrave;s de 50 000 &euro; dont 20 000 en fonds propres. Il ne serait pas raisonnable de pousser davantage les emprunts. Le financement participatif nous semble la solution la plus raisonnable et la plus juste aussi &ndash; comme nous le disons pr&eacute;c&eacute;demment &ndash; il est normal que ceux qui profitent de notre production aient aussi l&rsquo;occasion de soutenir notre effort, d&#39;autant plus que votre soutien est valoris&eacute; par une contre-partie.</p><p>&nbsp;</p><p>Alors, n&#39;h&eacute;sitez pas et surtout, <strong>ne tardez pas, cette op&eacute;ration a d&eacute;marr&eacute; le 12 mai et se cl&ocirc;ture le 21 juin</strong>. Merci &agrave; l&#39;avance pour votre soutien !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>P.S.: voici la liste des l&eacute;gumes et petits fruits produits sur nos terrains au fil de l&rsquo;ann&eacute;e:</p><p>&bull; tomates, courgettes, aubergines, poivrons, concombres, haricots, courges, fenouil, choux (vert, rouge, fleur, rave, brocolis, chinois), panais, roquette, c&eacute;leri rave,&nbsp;</p><p>&bull; sans oublier les classiques: radis, salades, pomme de terre, carotte, poireau, navet, radis noir, betterave rouge, &eacute;pinards, blettes, oignon, &eacute;chalote,</p><p>&bull; et les nouveaut&eacute;s pour la saison 2018 : la patate douce, l&rsquo;endive, des framboises et des aromates (persil, basilic, coriandre).</p>

Choisissez votre contrepartie

20 €

Livraison estimée : août 2018

Vous êtes invités à notre journée de mise à l’honneur de nos contributeurs: fête champêtre avec visite du maraichage, explications concrètes de la technique de maraichage sur sol vivant, repas offert avec dégustation de spécialités à base de nos légumes.
  • 3 contributions

48 €

En plus de l’invitation à notre journée de mise à l’honneur de nos contributeurs, un panier de légumes, dès que la saison des tomates aura commencé! (donc à partir de mi-juin)
  • 7 contributions

98 €

En plus de l’invitation à notre journée de mise à l’honneur de nos contributeurs, le panier de légumes hebdomadaire pendant 1 mois.
  • 4 contributions

250 €

En plus de l’invitation à notre journée de mise à l’honneur de nos contributeurs, le panier de légumes hebdomadaire pendant 2 mois.
  • 4 contributions

480 €

En plus des propositions précédentes, des conseils personnalisés pour faire votre jardin à vous. Passez une demi-journée avec le maraicher qui vous expliquera en détail comment conduire les légumes que vous souhaitez cultiver.

1 000 €

En plus de toutes les propositions précédentes, le panier de légumes sur un trimestre et/ou échangeons ensemble pour vous proposer une contrepartie sur mesure.
  • 1 contribution

OFFRE ENTREPRISES/ASSOCIATIONS

1 500 €

• Nous vous offrons de la visibilité sur notre site Web, notre page Facebook et notre point de vente à la ferme pendant 1 an + votre logo sur notre newsletter et nos documents publicitaires • la contrepartie de 48€ pour les salariés de la filiale locale.
  • 3/3 disponibles

Faire un don

Je donne ce que je veux