BABALAWO

Documentaire sur un guérisseur / féticheur mêlant les problématiques sociales des Yoroubas et le monde de l'invisible

Visuel du projet BABALAWO
Réussi
115
Contributions
07/11/2020
Date de fin
6 035 €
Sur 5 000 €
121 %
Antiracisme
Biodiversité
Média
indépendant

BABALAWO

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681438/ro_eau-1599080014.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Synopsis du film :</strong></p> <p>Babalawo Aw&egrave; est un gu&eacute;risseur / f&eacute;ticheur qui vit &agrave; la fronti&egrave;re entre le Nig&eacute;ria et le B&eacute;nin. Depuis son petit cabinet de consultation il accueille tous les jours une foule de patients venus pour des probl&egrave;mes aussi vari&eacute;s que des maladies, des questions sur l&#39;avenir ou m&ecirc;me des probl&egrave;mes existentiels.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681439/plantes_6-1599080071.jpeg" width="100%" /></p> <p>Babalawo et sa famille essaye de vivre en harmonie avec son environnement et la transmission de son savoir est sa principale pr&eacute;occupation.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681440/pere_fils-1599080117.jpeg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;A travers le portrait de cet homme respect&eacute; de tous c&#39;est un monde qui se d&eacute;voile &agrave; nous. Un univers o&ugrave; se m&ecirc;le les probl&eacute;matiques sociales des Yoroubas et ce qu&rsquo;on appelle&nbsp;&laquo;&nbsp;le monde de l&rsquo;invisible&nbsp;&raquo;.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681441/potion-1599080150.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Notre projet a commenc&eacute; il y a quatre ans lors du tournage de l&rsquo;un de nos pr&eacute;c&eacute;dents films sur le culte vodoun G&egrave;l&egrave;d&egrave; au B&eacute;nin (&laquo;&nbsp;Le secret des iyas&nbsp;&raquo;). Pour pouvoir filmer nous devions avoir l&rsquo;aval des autorit&eacute;s spirituelles et donc faire une consultation F&acirc; afin d&rsquo;&ecirc;tre autoris&eacute; par les dieux &agrave; continuer notre travail. L&rsquo;un des initi&eacute;s nous a alors demand&eacute; de nous rendre au Nig&eacute;ria chez son ancien maitre qui se trouvait &ecirc;tre Babalawo Aw&egrave;.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681442/P1410447-1599080223.jpeg" width="100%" /><br /> &nbsp;&nbsp; &nbsp;<br /> Cela faisait d&eacute;j&agrave; plus de dix ans que nous fr&eacute;quentions les babalawos pour nos films mais l&agrave; se fut un vrai choc lorsque nous sommes entr&eacute; dans son cabinet de consultation. Nous nous retrouvions alors devant un grand nombre de statuettes f&eacute;tiches et la m&eacute;thode employ&eacute;e par le f&eacute;ticheur sortait de tous les standards que nous avions d&eacute;j&agrave; vu.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681443/fe_tiches_4-1599080250.jpg" width="100%" /></p> <p>Depuis plus de quinze ans avec notre &eacute;quipe nous r&eacute;alisons des films sur des pratiques traditionnelles qui se rar&eacute;fient du fait soit de la modernit&eacute; (arriv&eacute;e de l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;) , de l&rsquo;exode rural, du d&eacute;veloppement in&eacute;luctable du tourisme ou encore du d&eacute;sint&eacute;r&ecirc;t de la jeunesse pour les traditions. Outre le devoir de m&eacute;moire qui nous parait essentiel, l&rsquo;Afrique livre un dernier combat qui a d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; perdu partout ailleurs. Celui de ce que L&eacute;vi-Strauss appelait &laquo;&nbsp;L&rsquo;uniformisation culturelle&nbsp;&raquo;. En cela le cin&eacute;ma nous semble &ecirc;tre l&rsquo;outil qui permettra aux prochaines g&eacute;n&eacute;rations de garder une trace d&rsquo;un monde qui s&rsquo;&eacute;vapore&hellip;<br /> &nbsp;&nbsp; &nbsp;<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681444/came_ra_au_poing-1599080275.jpg" width="100%" /><br /> &nbsp;&nbsp; &nbsp;</p> <p>&laquo;&nbsp;Babalawo&nbsp;&raquo; n&rsquo;est pas un film qui se donne pour objectif de d&eacute;voiler les secrets d&rsquo;une certaine magie ni d&rsquo;en d&eacute;busquer les possibles supercheries. Non, nous voulons plut&ocirc;t mettre en parall&egrave;le ces croyances et la sinc&eacute;rit&eacute; d&rsquo;un homme &agrave; travers son parcours et sa mani&egrave;re d&rsquo;appr&eacute;hender la vie et tout ce qui l&rsquo;entoure.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681445/de_dos-1599080297.jpg" width="100%" /></p> <p>Les consultations de Babalawo Aw&egrave; permettent de d&eacute;gager en effet un tableau social assez pr&eacute;cis des yoroubas vivant dans la brousse Nig&eacute;riane. Une m&egrave;re qui s&#39;inqui&egrave;te pour l&#39;avenir de son enfant, un homme qui pense &ecirc;tre moins populaire aupr&egrave;s des siens et qui se demande si les divinit&eacute;s lui reprochent quelque chose, Une famille qui s&rsquo;interroge pour savoir s&#39;ils doivent s&#39;agrandir. Chacun joue son avenir &agrave; travers le dialogue qui s&#39;instaure entre Babalawo Aw&egrave; et ses f&eacute;tiches.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681446/IMG_2174-1599080379.jpeg" width="100%" /></p> <p><strong>Qui sommes nous ?</strong></p> <p>Nous sommes une &eacute;quipe cin&eacute;matographique franco-b&eacute;ninoise. &nbsp;C&#39;est tout d&#39;abord une amiti&eacute; forte qui nous lie et nous fait avancer vers le m&ecirc;me objectif depuis de nombreuses ann&eacute;es maintenant. Au fil du temps plusieurs professionnels sont venus former l&#39;&eacute;quipe comme Benoit Rizzotti (assistant cam&eacute;ra des fr&egrave;res Dardenne) ou encore Damien Mandouze (ing&eacute;nieur son et r&eacute;alisateur). De son c&ocirc;t&eacute; Cyrill Noyalet s&#39;est form&eacute; aupr&egrave;s de la Femis (&eacute;cole nationale sup&eacute;rieure des m&eacute;tiers de l&#39;image et du son). Apr&egrave;s la r&eacute;alisation d&#39;un diptyque sur le culte G&egrave;l&egrave;d&egrave; pendant dix ans, l&#39;&eacute;quipe est d&eacute;sormais concentr&eacute;e depuis quatre ans sur le projet <strong>&quot;Babalawo&quot;</strong>.</p> <p>&quot;Babalawo sera cor&eacute;alis&eacute; par Cyrill Noyalet et Alidou Mama Seko.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681728/2686fce5-8541-4587-939a-1162941c17cc.jpg" width="100%" /></p> <p>C&#39;est maintenant la sixi&egrave;me collecte que nous faisons avec l&#39;&eacute;quipe et jusqu&#39;&agrave; maintenant nous sommes toujours parvenus &agrave; atteindre nos objectifs, gr&acirc;ce &agrave; vous. A l&#39;heure o&ugrave; le covid a jet&eacute; une chape de plomb sur le monde de la culture, le documentaire n&#39;a pas &eacute;chapp&eacute; &agrave; la r&egrave;gle. Il nous faut absolument pouvoir assurer notre dernier tournage en d&eacute;cembre de cette ann&eacute;e. Malgr&eacute; de grandes difficult&eacute;s &agrave; financer et &agrave; tourner nos films nous croyons en ce que nous faisons et nous ne l&acirc;chons rien !</p> <p><strong>Nous avons donc plus que jamais besoin de vous...</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/681737/da04cfe5-9870-492e-b2f8-70f9d47c9675.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682004/269318a5-9ad0-4553-aa34-3efa0d678561.jpeg" width="100%" /></p> <p><strong>La collecte servira donc &agrave; financer notre prochain tournage.</strong></p> <p>Les chiffres ci dessous sont &eacute;valu&eacute;s au plus bas et &agrave; flux tendus sachant que nous ne prenons pas en compte les impr&eacute;vus. Un d&eacute;passement de l&#39;objectif nous permettrait donc d&#39;&ecirc;tre plus &agrave; l&#39;aise pour le bon d&eacute;roulement du projet.</p> <p><strong>Pr&eacute;visionnel :&nbsp;</strong></p> <p>- Il nous faudra tout d&#39;abord acheter des disques durs et un moniteur pour la cam&eacute;ra (450 euros).</p> <p>- un billet aller retour Marseille - Cotonou (800 euros)</p> <p>- Frais r&eacute;gie : nourriture, frais de d&eacute;placement, boissons (1700 euros)</p> <p>- cinq salaires b&eacute;ninois : 2500 euros&nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;Traducteur / assistant r&eacute;al, ing&eacute; son, cor&eacute;alisateur, r&eacute;gisseur, cuisinier/i&egrave;re</p> <p>&nbsp;</p> <p>-&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Contreparties

10 €

  • 28 contributions
Nom au générique de notre film "Babalawo"

30 €

  • 24 contributions
je vous enverrai nos deux films précédents sur le Gèlèdè en lien téléchargeable

Livraison estimée : mars 2021

50 €

  • 26 contributions
A partir de 50 euros - envoi du film "Babalawo" lors de sa sortie + contrepartie précédentes

Livraison estimée : septembre 2021

80 €

  • 9 contributions
Envoi des plus belles photos du tournage + contreparties précédentes

150 €

  • 13 contributions
A partir de 150 euros - Remerciement spécial au générique + envoi des séquences non selectionnées au montage + contreparties précédentes

Livraison estimée : septembre 2021

500 €

  • 1 contribution
A partir de 500 euros - Rencontre avec les réalisateurs + contreparties précédentes

1 000 €

A partir de 1000 euros et plus - Infinie gratitude + contreparties précédentes

Faire un don

Je donne ce que je veux