Bébé d'abord - ANDES

Soutenez le projet "Bébé d'abord" de MEILLEURS ENSEMBLE qui aide les mamans qui n'ont plus de quoi nourrir leur bébé.

Visuel du projet Bébé d'abord - ANDES
Échoué
15
Contributeurs
09/03/2018
Date de fin
515 €
Sur 2 000 €
25 %
Soutenu par
ANDES soutient le projet Bébé d'abord - ANDES

Bébé d'abord - ANDES

 

Les différences de niveaux de vie s’écartent entre les français les plus aisés et les plus fragilisés. Selon une étude menée en 2017, 1 français sur 4 n’arrive pas à boucler ses fins de mois et se voit en train de glisser vers la pauvreté.  (Baromètre exclusif CSA / Cofidis « Les Français et leur pouvoir d’achat » - 5e édition 2017)

 

Le modèle des épiceries sociales et solidaires répond à des problématiques de société et de santé publique.

 

Les épiceries sociales et solidaires donnent accès à des produits alimentaires de qualité vendus entre 10% et 30% du prix marchand à des personnes qui n’auraient pas les moyens de les consommer dans les circuits de consommation traditionnels.

(* ANDES : Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires)

 

 

 

Notre épicerie sociale située à Saint-André de La Réunion a ouvert ses portes il y a un peu plus d'un an, en octobre 2016. C'est la seule épicerie sociale de la commune de Saint-André (97440) qui compte 55 900 habitants.

 

Elle permet à 20-30 familles de venir chaque mois faire leurs courses à petits prix.

 

Orientés par des Travailleurs sociaux et après validation de leur dossier par une commission d'admission, pour une période de 3 à 6 mois, les familles ont accès à un espace d'achat où les marchandises sont dix fois moins chères que dans les magasins.

 

L'économie ainsi réalisée permet aux familles en situation de difficulté financière de pouvoir régulariser une situation difficile.

 

Le remboursement d’une facture impayée ou d’un découvert bancaire, des frais de réparation d’un véhicule ou le renouvellement d’un appareil ménager, sont des exemples de situations individuelles qui peuvent déséquilibrer un budget familial et justifier l’orientation d’une personne vers l’épicerie sociale.

 

Au-delà de l’aide alimentaire, notre épicerie sociale propose à chaque famille un accompagnement personnalisé assuré par une Conseillère en économie sociale familiale. Au cours d'entretiens individuels, elle apporte informations et conseils dans les domaines multiples du budget, de l'alimentation, de l'insertion sociale et professionnelle...

 

Notre épicerie est également un lieu de rencontres et d’échanges. Tout au long de l’année nous proposons des ateliers autour de différentes thématiques telles que la cuisine, les loisirs créatifs, la prévention santé...

 

3. Notre épicerie est située dans  la Micro-Région EST de La Réunion. 

 

Nous habitons la micro-région EST de l'île qui compte six communes pour un total de 120 000 habitants. Selon l'INSEE, c'est la région la plus pauvre de l'île car 46% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté.

 

A Saint-André (97440) où est implantée notre épicerie sociale presqu'un habitant sur deux est pauvre (48%).

 

 

Les revenus des plus modestes sont avant tout composés de prestations sociales, des allocations de logement et de minima sociaux. Le niveau des revenus est loin d’être suffisant pour couvrir toutes les dépenses vitales des ménages en précarité, y compris celles en alimentation. A La Réunion, se nourrir coûte 37% plus cher qu'en France métropolitaine.

 

Comment vivre, se nourrir, nourrir soi-même ses enfants quand, parfois, le porte-monnaie est vide et qu’il ne reste plus rien dans le frigo ?

« Un bébé qui pleure parce qu’il a faim, on le nourrit. Mais si on manque d’argent pour lui offrir à manger ou à boire, on fait quoi ? Un bébé qui pleure parce que sa couche est sale, on le change. Mais si on n’a plus de couche et plus d’argent pour en acheter jusqu’à ce qu’on reçoive des sous, on fait quoi ? »

 

Lorsque les temps sont trop durs et les fins de mois trop serrés, certains parents doivent parfois se résoudre à demander une aide alimentaire pour nourrir leurs jeunes enfants.

 

 

 

 

C'est la raison pour laquelle nous mettons en place un programme annuel d'aide alimentaire aux familles démunies ayant des enfants en bas âge. 

 

L’objectif est d'apporter une aide matérielle, principalement alimentaire pour enfant de moins de 3 ans (couches, petits pots, laits, produits d'hygiène) pour aider les mamans à traverser une période financière difficile.

 

Pour bénéficier de l'aide :

 

* les mamans doivent habiter la commune

* l'enfant âgé de moins de 3 ans

* la situation de précarité financière identifiée par un Travailleur social

 

Nous recevons de plus en plus ce type de messages de la part des Travailleurs sociaux :

"Bonjour. Je te sollicite pour le dispositif Bébé D'abord. Mme A. Pascaline se trouve en difficulté budgétaire actuellement, elle aurait besoin de repas (petit pot), de couches et de lait pour sa fille née le 20 août 2016. Elle pèse 14 kg, elle utilise le numéro 6. Je reste à ta disposition.

 T. P. Assistante Sociale. Maison Départementale"

 

 

Grâce à "Bébé d'abord", Kalvin (9 mois), Ayana (3 ans), Laëtitia (2 ans), Naïma (4 mois), Matthis (9 mois) et d'autres enfants ont pu manger à un moment où, malgré tout l'amour qu'ils leur portent,  leurs parents n'avaient plus de quoi les nourrir.

 

À quoi servira la collecte

 

Même si vous n'êtes pas milliardaire,  décidez de participer financièrement à cette campagne et j’espère, de tout cœur, que vous vous joindrez à notre élan.

 

Apporter des réponses immédiates et adaptées

 

Nous lançons cette collecte de fonds pour rendre possible des achats adaptés pour répondre rapidement aux besoins des enfants (âge, besoins nutritionnels, problèmes digestifs ou allergiques éventuels) et fournir des produits comme des fruits et légumes locaux et de saison que les mamans pourront cuisiner elles-mêmes pour leurs jeunes enfants.

 

Parallèlement, notre équipe de bénévoles organisent des actions caritatives toute l'année et des collectes pour approvisionner les rayons en produits à date de longue durée. 

 

 

Grâce à votre générosité et à votre bon cœur, l'épicerie sociale MEILLEURS ENSEMBLE pourra acheter petits pots, céréales pour bébé, laits, collations,  couches et produits d’hygiène pour des enfants en bas âge.

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Un grand merci de l'ensemble de l'équipe de l'épicerie sociale MEILLEURS ENSEMBLE pour votre soutien !
  • Contributeurs : 2

Pour 10 €

Un grand merci de l'ensemble de l'équipe de l’Épicerie sociale MEILLEURS ENSEMBLE pour votre soutien. Vos nom et prénom affichés sur la page des donateurs du projet sur notre site Internet.
  • Contributeur : 1

Pour 20 €

La contrepartie précédente + Des photos de l'épicerie sociale MEILLEURS ENSEMBLE Une vidéo de remerciement de Jérôme BONALDI, Président de l'ANDES.
  • Contributeurs : 2

Pour 30 €

La contrepartie précédente + Un t-shirt personnalisé avec la signature MEILLEURS ENSEMBLE.
  • Contributeurs : 2

Pour 50 €

La contrepartie précédente + Inscription du prénom du donateur sur un "Mur de remerciements" dans l'épicerie sociale.
  • Contributeur : 1

Pour 100 €

La contrepartie précédente + Un poster de l'île de la Réunion (Photo non contractuelle)
  • Contributeur : 1

Pour 200 €

La contrepartie précédente + Un des ouvrages d'images emblématiques de La Réunion réalisé par Serge GELABERT, photographe à La Réunion.

Faire un don

Je donne ce que je veux