Biohacking Safari on tour

Aujourd'hui, chercheurs ET citoyens fabriquent d'incroyables machines biologiques. Suivez cette nouvelle exploration, direction Boston !

Visuel du projet Biohacking Safari on tour
Réussi
49
Contributions
26/10/2014
Date de fin
1 587 €
Sur 1 500 €
106 %

Biohacking Safari on tour

<p> Précédemment dans Biohacking Safari, après avoir exploré les biohackerspaces d'Amérique du Nord, nous sommes de retour aux USA ! ;)</p> <p>  </p> <p> Notre objectif, <strong>raconter le biohacking à travers les yeux de ceux qui le font.</strong></p> <p>  </p> <p> La semaine prochaine, des gens des quatre coins du globe vont se rassembler à l'occasion de la finale d'une compétition très spéciale... Chercheurs, artistes et biohackers citoyens présenteront leurs dernières inventions en biologie synthétique.</p> <p>  </p> <p> <strong>Nous avons besoin de vous pour nous permettre d'aller explorer, connecter et vous raconter en mots, sons et images cet incontournable événement.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Hackpad.com_xqxyjiqdaun_p.69610_1413672847258_s0347218-1413762782" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129729/hackpad.com_XQxYjiqdauN_p.69610_1413672847258_S0347218-1413762782.jpg"></p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p> <em>Printemps 2014, un samedi après-midi sur le toit du MIT à Boston.</em></p> <p> <em>- Could I have a portrait of you with my skateboard, please ?</em></p> <p> <em>- Yes, sure. Its been ages I haven't ride one of those.</em></p> <p> <em>...</em></p> <p> <em>- Hey Sir, what are you doing, skating is not allowed here.</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Ce grisonnant monsieur, directeur d'une équipe de recherche à Harvard, n'est autre qu'un des pionniers des techniques de <strong>séquençage génomique</strong>. Cette révolution du champ de la génétique, on peut le dire, est à la base de l'avènement de la fameuse "<strong>génomique personnelle</strong>" qui fait débat aujourd'hui.</p> <p>  </p> <p> <strong>Georges Church</strong>, notre homme à skate, dirige d'ailleurs l'un des plus ambitieux projets de recherche ouverte: le <strong>Personal Genome Project</strong>, une base de données génomiques, accessibles a tous, issus de donateurs comme vous et nous.</p> <p>  </p> <p> Mais, quel est le rapport avec le skate nous direz-vous ?</p> <p> Et bien, regardez-y de plus près.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Hackpad.com_xqxyjiqdaun_p.69610_1413672846135_s0387243-1413762824" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129730/hackpad.com_XQxYjiqdauN_p.69610_1413672846135_S0387243-1413762824.jpg"></p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p> Ce skate n'est autre que le moyen de locomotion qui a accompagné notre photo-repoter dans une <strong>exploration </strong>de trois mois en Amerique du Nord à la rencontre des acteurs de cette <strong>biologie ouverte</strong>, à la rencontre des biohackers.</p> <p>  </p> <p> Surfant de hackerspaces en biohackerspaces, accolant stickers et logos correspondant, cette planche porte sur elle les visages du <strong>biohacking</strong> actuel outre-atlantique.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Comment cette aventure a t-elle pu voir le jour ?</strong></p> <p>  </p> <p> Tout a commencé cet hiver 2014 à La Paillasse, premier biohackerspace francais.</p> <p>  </p> <p> Un (h/m)acker, photo-reporter croise le chemin d'une immunologiste, médiatrice de sciences.</p> <p> L'idee est lancée. Ils partent explorer pendant trois mois le berceau du biohacking: l'Amérique du Nord.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Map-trip-daily-1413660752" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129467/map-trip-daily-1413660752.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> 8 écosystèmes visités, 40 espaces et communautés dont les <strong>biohackerspaces</strong> et <strong>communautés DIYBio émergentes</strong>. Au travers de nos photographies et interviews, conférences et expositions, le biohacking américain se raconte dans ses multiples facettes et ses aspirations.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Hackpad.com_xqxyjiqdaun_p.69610_1413678527139_s0531494-1413764187" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129737/hackpad.com_XQxYjiqdauN_p.69610_1413678527139_S0531494-1413764187.jpg"></p> <p> TripGlasses à l'essai à Noisebridge, hackerspace, downtown San Francisco.</p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p> <img alt="Hackpad.com_xqxyjiqdaun_p.69610_1413678524797_dscf9047-1413764534" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129738/hackpad.com_XQxYjiqdauN_p.69610_1413678524797_DSCF9047-1413764534.jpg"></p> <p> Break à NYC resistor, l'un des premiers hackerspaces new-yorkais.</p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p> <img alt="Dscf5576_large.1398310424-1413764659" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129739/DSCF5576_large.1398310424-1413764659.jpg"></p> <p> La biologie se fait une place dans les hackerspaces, Bosslab, Harvard.</p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="10743377_10152508457698823_1348942359_n-1413853624" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/130098/10743377_10152508457698823_1348942359_n-1413853624.jpg"></p> <p>  </p> <p> Portraits des biohackers d'aujourd'hui (cf. Nos interviews sur world.lapaillasse.org)</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Et aujourd'hui ?</strong></p> <p>  </p> <p> Aujourd'hui, nous voulons poursuivre notre exploration des "disrupteurs' de la biologie.</p> <p> Nous partons à leur rencontre lors des événements clés de cette fin d'année 2014 et notamment au <strong>Giant Jamboree IGEM 2014</strong>.</p> <p> C'est la que <strong>VOUS</strong> entrez en jeu !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi allons-nous au Giant Jamboree IGEM 2014 a Boston?</strong></p> <p>  </p> <p> Originellement, IGEM est une compétition internationale de biologie synthetique entre équipes estudiantines...</p> <p>  </p> <p> Et ca veut dire quoi?</p> <p>  </p> <p> Toutes ont quelques mois pour <strong>inventer une machine biologique</strong> innovante: de la fabrication de pigments a celle de bière, de la production de biosensors détectant la présence de mercure dans l'eau à celle de stratégies de lutte contre la tuberculose ; tous les "plans" sont accessibles sur des wikis dédiés.</p> <p>  </p> <p> <strong>Sauf que cette année</strong>, c'est les 10 ans d'IGEM.</p> <p> <strong>Sauf que cette année</strong>, la compétition s'est ouverte aux artistes et designers.</p> <p> <strong>Sauf que cette année</strong>, des biohackers vivent leur première participation!</p> <p>  </p> <p> <img alt="Dscf5565_large.1398312201-1413763462" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/129732/DSCF5565_large.1398312201-1413763462.jpg"></p> <p> Photo par Daily Laurel</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Qu'allons nous y faire ?</strong></p> <p>  </p> <p> Nous vous proposons une <strong>immersion en mots, sons et images</strong> au coeur de cette édition inédite et anniversaire du Giant Jamboree IGEM 2014.</p> <p>  </p> <p> Les <strong>perspectives</strong> de ce projet sont triples:</p> <p>  </p> <p> - Visualiser les enjeux actuels autour de la biologie synthetique, tant au niveau artistique que scientifique, au travers d'une compétition emblématique.</p> <p>  </p> <p> - Comprendre et prendre la mesure des croisements et interactions entre communautés académiques scientifiques, artistiques et DIY.</p> <p>  </p> <p> - Détecter et favoriser l'émergence des acteurs présents désireux de poursuivre leurs projets prometteurs au delà des murs de la compétition.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>A notre retour</strong>, reportages photo, masterclass à La Paillasse ... !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong> &gt;&gt;&gt; GET READY FOR THE RIDE &lt;&lt;&lt;</strong></p>

À quoi servira la collecte

<p> Vos participations serviront à financer les deux billets d'avion indispensable pour nous permettre de <strong>franchir l'Atlantique sans ramer</strong>.</p> <p>  </p> <p> <strong>Si le montant de la collecte est dépassée</strong>, les fonds supplémentaires nous permettront d'<strong>explorer plus sereinement</strong> et longuement la richesse de l'écosystème local en terme d'innovation citoyenne ouverte, de (bio)hacking.</p> <p>  </p> <p> Et si vous <strong>débordez littéralement de générosité</strong> et d'envie d'accompagner plus largement notre projet, les fonds serviront à cartographier, connecter, documenter et raconter le <strong>biohacking européen</strong>.</p> <p>  </p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

1 €

Un grand merci et votre nom sur une page soutien dédiée de notre site >>> biohackingsafari.com
  • 5 contributions

10 €

Une carte postale virtuelle surprise préparée par nos soins ... + contrepartie précédente
  • 12 contributions

20 €

Invitation spéciale à la MASTERCLASSE "Retour du Jamboree IGEM" à La Paillasse + contreparties précédentes.
  • 11 contributions

49 €

Une PHOTOGRAPHIE de l'exploration Biohacking Safari à choisir ici >>> www.serendibscoop.com
  • 16 contributions

399 €

Votre nom et logo comme PARTENAIRE du projet Biohacking Safari sur notre site et autres supports de communication >>> www.biohackingsafari.com + contreparties précédentes

2 500 €

LE SKATEBOARD, ridé par Georges Church sur le toit du MIT, recouvert des stickers des biohackerspaces visités pendant notre tour + contreparties précédentes.
  • 1/1 disponible

Faire un don

Je donne ce que je veux