Aller au contenu

De bons voisins

Films & vidéo, Court-métrage

Visuel du projet De bons voisins
Jef Ballay
Versailles
30
Contributeurs
7 jours
Restants
1 405 €
Sur 1 200 €
117 %

PARTICIPER, c'est aussi SE MOBILISER contre la société de vigilance qui se dessine aujourd'hui sous nos yeux...

Suivre et partager

De bons voisins

Pitch vidéo de présentation :

     cliquer sur l'affiche de présentation ci-dessus.

Synopsis :

Benoît et Delphine se retrouvent chez eux après leur journée de travail. La soirée s'annonce tranquille... Petits rituels de couple ordinaire... Mais il fait un peu frais dans le salon. Delphine va fermer la fenêtre... A cet instant un étrange travail commence, car en bas, dans la rue, « le danger rôde »…


alt

Intentions :

Nous sommes entrés dans une "société de la vigilance". Un futur inquiétant se dessine devant nous, il est déjà là, en fait, sous nos yeux : des comités de "voisins vigilants" fleurissent ici et là dans de nombreuses villes. C'est le sujet de ce court-métrage d'une dizaine de minutes, qui se projette dans ce futur qui a déjà commencé...

Le film met en scène un couple ordinaire, dans le huis clos de son appartement. La forme choisie fait progresser le récit par touches successives. Ça commence de façon légère, comme une petite comédie, qui nous fait entrer dans le rituel de ce couple... mais derrière le masque de la banilité se révèle un monde dans lequel on n'a pas envie de vivre demain...

Le huis clos me semble bien adapté pour observer cet univers paranoïaque. Le cadre de la fenêtre est un dispositif qui offre des possibilités cinématographiques intéressantes. Mais, contrairement au célèbre Fenêtre sur cour de Hitchcock, ce qui a lieu dehors ne sera pas montré.

On ne voit que les « regardants », Benoît et Delphine, cachés dans la pénombre de leur salon. Ils ne se contentent pas de leurs propres yeux pour donner libre cours à leur pulsion paranoïaque : appareillés de jumelles et smartphones, ils fouillent l’obscurité de leur rue pour y débusquer les fantômes qui les hantent… Avec cet alibi terrible qui leur donne bonne conscience, dans la bouche de Delphine : « j’ai pas envie de voir mes enfants grandir dans une jungle »...

alt

Contexte politique : refuser l'avènement d'une "société de la vigilance"

Pourquoi les « communautés de voisins vigilants », qui se présentent comme « solidaires entre voisins », sont-elles un phénomène inquiétant pour la démocratie ? La réponse devrait être évidente... et pourtant ce phénomène est en train de se répandre tranquillement dans les pays européens. Pour beaucoup, il semble si naturel de veiller à la sécurité dans son quartier... C'est en réalité le terreau sur lequel est en train de se « bâtir une société de la vigilance », pour reprendre la phrase prononcée par Emmanuel Macron il y a quelques jours.

C’est au coeur de la langue, que commence le travail insidieux des dictatures…. C'est à cela qu'il faut prêter attention. Il faut être attentif au vocabulaire utilisé, aux petites phrases anodines qui en disent long sur le climat de suspicion et de surveillance généralisée qui s’installe progressivement dans le pays.

Ces petites phrases qui se glissent, ici et là, dans les interviewes, c'est comme une petite musique en sourdine, qui entre dans nos oreilles... En voici quelques exemples, qu'on trouve sur le « site officiel des voisins vigilants » (je souligne en italiques la petite musique...) :

« Ce petit œil qui est à l’entrée de la ville, sensibilise tout individu malintentionné que, ici, on va pas pas faire n’importe quoi. Tenez-vous à carreau ; on est là, on est vigilants, on est entre voisins, et on s’aime, et on se défend... Donc, du simple repas entre amis, au comité de quartier, et aux voisins vigilants, y’a une espèce de progression… L'accent est bien donné : Attention, chez nous, on s’aime bien, tous, et attention, ne venez pas vous opposer à nous, parce que on réagira mal »...

« Les gens avaient remarqué que les cambrioleurs faisaient leurs repérages en mettant un petit caillou devant une porte, et du coup si au bout de trois jours le caillou y était encore, ça voulait dire que les habitants étaient absents. »

Bernard promène son petit chien : « Si je me rends compte en me promenant qu’il y a quelque chose qui m’a sauté aux yeux et tout, bon ben c’est pas compliqué, le portable, on tape le numéro, le message, et on l’envoie tout de suite ».

« En promenant mon chien, j’ai remarqué deux individus qui regardaient avec insistance le garage de  mon immeuble. De plus, j’ai constaté qu’ils baissaient le volume sonore de leur conversation et s’étaient retournés à plusieurs reprises à mon passage. J’ai donc décidé d’envoyer un SMS d’alerte afin de signaler leur comportement suspect. »

« Être membre, c’est être solidaire vis-à-vis de ses voisins. Ce n’est pas une association, il s’agit d’une communauté avec un ou plusieurs référents et des voisins membres. »

« Quand je vois tout ce qui se passe dans ce pays, avec les fous qu’il y a, je pense qu’on a tout intérêt à se serrer les coudes et à être solidaires les uns des autres. »

« C’est simplement quelque chose qui sort de l’ordinaire : un véhicule que vous ne connaissez pas, deux personnes qui donnent l’impression de faire du porte-à-porte, une voiture devant une maison, que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais vue, voilà... »

Oui, voilà, en effet... Voilà comment ça commence, la société de la surveillance généralisée, où chacun voit dans l'Autre (l'étranger, l'inconnu, le visiteur...), un "individu suspect"... où chacun se met à l'affût de repérer tout ce qui sort de l'ordinaire... où chacun apprend à se méfier de tout ce qu'il ne connaît pas...

 

L'équipe du projet :

C’est la rencontre avec une comédienne (Claire Salomé) et un comédien (Romain Puyuelo) qui a été à l’origine de ce projet. Le sujet que j’ai choisi se prête à cette forme de huis clos, et le travail en équipe réduite répond en même temps à un désir partagé d’apprendre en faisant. Ce projet fait aussi le pari que l’auto-production est compatible avec la qualité esthétique.

 

alt

 

 

L'équipe est déjà en grande partie constituée, il manque encore plusieurs postes à pourvoir. Nous avons fait appel à plusieurs artisans de l’image et du son qui acceptent de prêter leurs compétences à ce projet. Le chef op image (Matthias Eyer), le chef op son (Lug Lebel) et l'ingénieur du son (Gauthier Hammer), l'assistante (Camille Fuger), la conseillère en décoration (Pauline Schaettel), la musicienne (Catherine Mazière-Marcillac), tous et toutes expérimentés et talentueux dans leurs domaines, constituent le noyau de l'équipe technique qui m'appuiera pour la réalisation du film.

Où en est le projet :

Le scénario est terminé et prêt à tourner, le lieu de tournage de ce huis clos est trouvé. Les comédiens sont choisis depuis l’écriture du scénario. Les équipes image et son sont en cours de constitution.

Nous sommes maintenant dans la dernière phase de préparation, la finalisation du découpage technique, moodboard, etc. Les comédiens ont commencé les premières répétitions. Un contact a été pris avec une musicienne pour créer une musique originale. En bref, il nous reste du pain sur la planche avant fin novembre…

alt

 

Quelques références cinématographiques :

- Fenêtre sur cour, Alfred Hitchcock, 1954

- Le Voyeur (Peeping Tom), Michael Powell, 1960

- La femme infidèle, Claude Chabrol, 1969

- Scènes de la vie conjugale, Ingmar Bergman, 1973

- Monsieur Hire, Patrice Leconte, 1989

- Fargo, Joel et Ethan Coen, 1996

- Caché, 2006, Funny games US, 2007, Michael Haneke

- La vie des autres, Florian Henckel von Donnersmarck, 2006

alt

À quoi servira la collecte

Ce court-métrage va être réalisé en auto-production; le budget prévisionnel est d'environ 3000 €, il sera financé sur les économies du réalisateur-producteur. Mais nous avons besoin de votre aide, pour que ce film devienne un court métrage réussi, avec des participants qui sont bénévoles mais qui ont besoin de pouvoir travailler avec des moyens techniques de bon niveau, et dans des conditions matérielles correctes (décor, transport, nourriture etc). Votre aide permettra à l'équipe de se sentir dans de bonnes conditions de travail, durant les deux nuits de tournage prévues.

 

alt

- 40 % de la collecte viendra compléter notre budget de location des moyens techniques, pour permettre aux chefs opérateurs, image et son, de fabriquer un film à la hauteur de leurs talents. 

- 10 % pour investir dans les décors et les accessoires.

- 30 % pour nourrir une équipe durant 2 longues nuits de tournage – elle en aura bien besoin ! 

- 10 % pour les déplacements et la location d’un véhicule.

- 8 % pour les frais de plateforme Kiss Kiss Bank Bank.

- 2% pour les imprévus...

Nous mettons un point d’honneur à pouvoir offrir de bonnes conditions de tournage à notre équipe, sachant que tout le monde est bénévole...

SI NOUS ALLONS PLUS LOIN QUE LES 100%, l'argent en plus servira à :

- Peaufiner la qualité des costumes et des accessoires.

- Louer un studio pour la post-production, principalement le montage, l’étalonnage, le mixage et l’édition au format DCP pour diffusion en salles.

- Louer un studio d'enregistrement pour créer la bande sonore du film

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Merci pour ton soutien à la création de ce court court métrage ! Ton nom sera au générique du film.
  • Contributeurs : 3

Pour 20 €

Génial merci ! Un petit coup de pouce pour la création. Ton nom sera au générique et tu recevras trois photos du film dédicacées par l'équipe!
  • Contributeurs : 3

Pour 30 €

Super ! Ton nom sera au générique + trois photos du film dédicacées + une place pour la première du film
  • Contributeurs : 5
  • Disponibilité : 45/50

Pour 50 €

Génial ! Tu reçois ton nom au générique + une place pour la première du film + une photo de toute l'équipe personnalisée pour toi + le mot de passe pour regarder le film sur Vimeo
  • Contributeurs : 9
  • Disponibilité : 41/50

Pour 75 €

Un énorme merci pour ton aide !! Tu reçois ton nom au générique + deux places pour la première du film + une photo de toute l'équipe personnalisée pour toi + un poème manuscrit personnalisé + le mot de passe pour regarder le film sur Vimeo

Pour 100 €

Incroyable ! Tu reçois ton nom au générique + deux places pour la première du film + une photo de toute l'équipe personnalisée pour toi + un poème manuscrit personnalisé + le mot de passe pour regarder le film sur Vimeo + le DVD du film + un verre avec toute l'équipe
  • Contributeurs : 3

Pour 200 €

Quoi ?? Tu es génial !! Tu reçois ton nom au générique + une place pour la première du film + une photo de toute l'équipe personnalisée pour toi + un poème manuscrit personnalisé + le mot de passe pour regarder le film sur Vimeo + le DVD du film + un verre avec toute l'équipe + Une mention comme sponsor dans les crédits du film

Pour 500 €

Tu es notre mécène !! Notre équipe sera enchantée de partager avec toi un moment autour d'une table et de bons vins ! En outre, tu reçois ton nom au générique + une place pour la première du film + une photo de toute l'équipe personnalisée pour toi + un poème manuscrit personnalisé + le mot de passe pour regarder le film sur Vimeo + le DVD du film + un verre avec toute l'équipe + Une mention comme sponsor dans les crédits du film
  • Disponibilité : 5/5

Faire un don

Je donne ce que je veux