#BTP

Soutenez la création du dernier court-métrage avec Jenny Belair, du grand lard.

Visuel du projet #BTP
Échoué
16
Contributeurs
19/06/2019
Date de fin
885 €
Sur 3 300 €
27 %

#BTP

Un film de Stéphane Loison avec Jenny Belair, Matthieu Rey, Benjamin Constans.

Saint Antoine et son cochon malgré toutes les tentations qui l’entoure, luttent contre une créature démoniaque qui prend toutes les formes symboliques des maux de la société contemporaine. « Cochon qui s’en dédit ! »

 

Il y a plus de quarante ans j’ai réalisé un court-métrage – « I.T.I. » (International Travesti Invasion) – une tragi-comédie avec Jenny Belair. Originaire de Guyane, elle était dans les années quatre-vingt, la reine de la nuit du Palace, la / le physionomiste, le / la plus adulée des boîtes à la mode. « I.T.I » était le premier film avec un « transgenre » comme on dit aujourd’hui. Jenny se considérait, elle, comme une « travelotte » ! Seuls John Waters avait fait des films avec son égérie Divine, un travesti d’exception ! (« Pink Flamingos », « Hairspray »)… ou Matsumoto avec Pîta (« Les Funérailles des Roses »). Sous couvert d’histoire d’ovnis, comme se considérait Jenny sous tous ses aspects, le film avait plusieurs niveaux de décryptages.

Aujourd’hui la société a changé et « #BTP » est une comédie tragique, suite logique de « I.T.I ». Elle a aussi plusieurs entrées de compréhension. Le titre même est une énigme : comprenne qui pourra ! Jenny est toujours présente avec sa folie, son talent de comédienne, de chanteuse, et aborde des thèmes sociétaux, comme ils disent, avec un humour dévastateur où rien ne lui résiste !

♯ BTP… :

Est un film burlesque : il y a des situations incongrues, des interprétations outrées. Jenny Belair est une actrice comique !

Est un film dramatique : il y a des disparitions, de la maltraitance de petits cochons roses. Jenny Belair est une actrice tragique !

Est un film raciste : il y a une noire, un palestinien, un juif, avec des cochons roses. Jenny Belair est un personnage pas sympathique !

Est un film intellectuel : il y a des citations de Buñuel, de Godard, de Pasolini, de l’Evangile, du Coran, de Flaubert. Jenny Belair prend la parole !

Est un film homophobe : il y un homosexuel pédophile, un homosexuel zoophile, une truie lesbienne. Jenny Belair est une travelotte esclavagiste !

Est un film publicitaire : Jenny Belair fait la pub pour les pédiluves indiens !

Est un film plein d’intentions : Jenny Belair est pétrie d’idées !

#BTP est une métaphore, une métaforme qui sous une forme drolatique, à la limite du burlesque, s’en prend à tous les aspects, les aspérités, de ce monde contemporain qui propose, impose, des prétendues vérités. Des cénacles religieux, politiques, sociaux, offrent des images qu’ici sont détournées et montrent l’obscénité de leurs certitudes. C’est un film cochon qui aborde lard, l’art, la littérature, la musique, la politique. Pour cela nous avons fait appel à Gustave Flaubert et à sa « Tentation de Saint Antoine ». Qui mieux que lui a parlé de religion et de cochon ! Avec de telles intentions aucune institution étatique n'a aidé la réalisation de ce projet trop borderline pour elles. Non ce genre de cinéma ne peut pas être assisté par une région. Le CNC (Centre National du Cinéma) ne peut même pas envisager qu’il puisse être aidé ! Il suffit de voir les courts-métrages proposés aux Césars pour s’en convaincre. Il ne faut pas empêcher le cinéma de ronronner de peur qu’il se réveille !

À quoi servira la collecte

On a commencé le tournage de #BTP avec les moyens du bord. Quelques amis acteurs, techniciens ont offert de leur temps pour que des scènes puissent être tournées. Aujourd’hui, il faut composer la musique et faire les travaux de post-production (montage, mixage, étalonnage). Ces postes demandent des moyens financiers qui manquent cruellement. Pour être plus précis, il faut que l’on trouve 3300 euros !

Chers amis, amoureux du cinéma (ou pas) si vous avez envie de voir sur grand écran le conflit entre Jenny Belair, l’étrange créature, et Matthieu Rey, Saint Antoine, aidez-nous à boucler le budget de #BTP !

Plusieurs offres entre 10 et 1000 euros sont proposées. On compte sur l’intérêt que vous pouvez porter au cinéma en général et sur ce projet en particulier. On ne doute pas de votre générosité ! On entend déjà le bruit de votre stylo sur votre chéquier, sur les touches de votre clavier pour un virement.

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Votre nom au générique.

Vous êtes une belle personne, vous méritez que votre nom apparaisse au générique comme bienfaiteur.
  • Contributeurs : 2

Pour 25 €

Une copie du DVD en plus.

Vous êtes vraiment une belle personne, si vous n'avez pas le moral : vous pouvez revoir les crédits pour voir votre nom si proche de celui de Jenny Belair. (contreparties précédentes incluses)
  • Contributeurs : 4

Pour 50 €

Invitation à la projection.

Vous êtes vraiment vraiment une belle personne, si belle qu'on vous invite à la projection pour vous admirer en chaire et en os. (contreparties précédentes incluses)
  • Contributeurs : 6

Pour 75 €

Une copie d'ITI en plus.

Vous êtes vraiment vraiment vraiment une belle personne, vous pourrez désormais montrer le superbe ITI (International Travesti Invasion) aux réunions de famille ! (les contreparties incluses)

Pour 100 €

Tournage sur le manège.

Vous êtes une si belle personne, qu'on vous filme sur un manège pour vous ajouter au générique. (contreparties précédentes incluses)
  • Contributeurs : 2

Pour 1 000 €

Jenny Belair vous invite.

Vous êtes une si si si belle personne, que (la grande) Jenny Belair vous invite à boire un café : une expérience à raconter lors de votre réunion de famille après la projection d'ITI. (contreparties précédentes incluses)

Faire un don

Je donne ce que je veux