" C'EST TOUT POUR CETTE NUIT ! "

Et si on décidait qu'inventer des châteaux et des vaisseaux ça se fait n'importe où et n'importe quand ?

Visuel du projet " C'EST TOUT POUR CETTE NUIT ! "
Réussi
110
Contributions
18/08/2013
Date de fin
5 418 €
Sur 4 500 €
120 %

" C'EST TOUT POUR CETTE NUIT ! "

<p> <u><strong>« C'EST TOUT POUR CETTE NUIT ! » L'HISTOIRE...</strong></u></p> <p>  </p> <p> <i>C'est tout pour cette nuit ! </i>c'est l'histoire de huit comédiens et comédiennes qui ont encore envie de jouer... Ils sont là. Dans le théâtre. Et ils se demandent ce qu'ils pourraient bien faire de toutes ces idées qui fusent dans leurs têtes ! Et si on décidait de rêver encore et encore ! Et si on décidait que s'inventer des châteaux et des vaisseaux ça se fait n'importe où et n'importe quand ?</p> <p> <strong>Nous adaptons au théâtre le célèbre dessin animé <i>Princes et princesses</i></strong> <strong>de Michel Ocelot</strong> : <i>La princesse aux diamants</i>, <i>La sorcière</i>, <i>La reine cruelle et le montreur de fabulo</i>, et <i>Prince et princesse</i> ainsi que <strong>deux contes inédits</strong> : <i>La coquette et le prince qui oublie</i> et<i> Les deux vieux</i>.</p> <p>  </p> <p> Première représentation le<strong> SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013 </strong>à l'<strong>AVANT-SCÈNE </strong>à Rueil-Malmaison (92).</p> <p>  </p> <p> <img alt="Xerox-242172p11" height="403" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31140/XEROX-242172p11.jpg" width="285"></p> <p>  </p> <p> <u><strong>NOTE D'INTENTION</strong></u></p> <p>  </p> <p>       Notre choix s'est arrêté sur les contes de Michel Ocelot car tout d'abord nous en avons un très fort souvenir d'enfance. La magie qui se dégage de ses contes est « extra-ordinaire » et nous donne envie de la partager par la scène. Leur apparente simplicité nous a également séduits. Dans une époque éminemment haute technologie où l'imagination a de moins en moins de place, nous désirons réintroduire la part poétique de l'Homme dans un quotidien devenu trop terre-à-terre et qui peine à faire rêver. Les contes d'autrefois tenaient ce rôle, un peu de fantaisie et de magie pour ouvrir les esprits à l'imaginaire.</p> <p>  </p> <p>     Grâce à ces contes, l'enfant peut, par l'imagination, créer ce dont il a envie. Tout est possible. S'il décide d'être une princesse, il suffit de le dire et d'y croire et il la devient. <i>Et si on inventait quelque chose.. ?</i> Notre envie est de détourner les objets du quotidien et d'en faire des objets poétiques. On oublie qu'un groupe de huit personnes qui chuchote <i>tic tic tic</i> fait le bruit de la pluie. Les bruitages, le chant, les instruments de musique auront une place importante. Musiciens et comédiens ne sont pas dissociés.</p> <p>  </p> <p>     Nous partons ainsi du scénario des contes de Michel Ocelot, nous puisons dans son univers, tout en réinventant et en rêvant les situations à huit. Nous sommes tous présents en permanence sur le plateau afin de montrer les rouages de l'action. Lorsque les contes se jouent par une partie de l'équipe, les comédiens-musiciens qui restent effectuent tous les bruitages, les éléments de décors, certaines des lumières, etc. Ainsi, le spectateur pourra choisir de se laisser envahir par le rêve en ne regardant que l'espace du conte, ou il pourra se laisser happer par tous les artifices extérieurs.</p> <p>  </p> <p>     En ce qui concerne la scénographie, nous conservons le cadre lumineux d'ampoules – présent dans le film – qui délimite l'espace du conte et qui représente le cinéma. Autour, en mineur durant le conte et en majeur durant les transitions, nous verrons les objets, les costumes et les instruments qui nous permettent de recréer la magie. Ce choix de donner « à vu » tous les artifices est une manière de représenter la machine créatrice de costumes présente dans le film. C'est pour nous également un moyen de tout dévoiler au public, de montrer à quel point une petite chose peut devenir très grande, à quel point il est facile de rêver et d'y croire quand on le veut vraiment. Un magicien qui dévoilerait ses astuces, un spectateur continuant pourtant d'y croire.</p> <p>  </p> <p> <u><strong>EXTRAIT</strong></u></p> <p>  </p> <p> Fille : Et si... J'étais une reine toute puissante et impitoyable ?!</p> <p>  </p> <p> Garçon: J'ai lu un conte de Grimm où une reine cruelle faisait décapiter ses prétendants et mettre les têtes tout autour de son château.</p> <p>  </p> <p> Fille: Oh.. Je ne sais pas si je mettrais les têtes. Attention vous allez voir une reine de l'an 3000 ! Tu as trouvé une meilleure fin ?</p> <p>  </p> <p> Garçon: Pas encore. Si je n'y arrive pas ce sera une histoire qui finit mal.</p> <p>  </p> <p> Garçon : Mais ce ne sera qu'une histoire. Vous êtes prêts ?</p> <p>  </p> <p> Filles et garçons : Oui !!</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_du_2013-03-20_16_57_53" height="462" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31119/Capture_du_2013-03-20_16_57_53.jpg" width="436"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>L'ÉQUIPE ARTISTIQUE</u></strong></p> <p>  </p> <p> Notre équipe se compose de huit comédiens, dont deux pianistes, un guitariste et un percussionniste. Nous travaillons également avec une solide équipe artistique : une scénographe, un constructeur, un créateur lumière et un costumier. Notre envie profonde est de créer ce spectacle de façon collective en profitant des aptitudes musicales et théâtrales de chacun.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> ALEXIS BALLESTEROS</p> <p>  </p> <p> <img alt="Alexis_ballesteros" height="138" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31103/Alexis_Ballesteros.JPG" width="175"></p> <p>  </p> <p> Après une formation de trois ans à l’École Claude Mathieu, Alexis joue avec la Cie Les Pieds dans l’eau, dans des mises en scène de Violette Campo entre septembre 2011 et octobre 2012 : <i>Le songe d’une nuit d’été</i> de W. Shakespeare, (Lysandre) ; <i>Une ardente patience</i> d’Antonio Skarmeta (Mario Jimenez) ; <i>Roméo et Juliette</i>, (Roméo) et joue en ce moment dans une création collective <i>Du sel sur les moineaux </i>au festival Les Théâtrales (Pyrénées Atlantiques).</p> <p> En décembre 2012, il participe à la première création, sous forme de lecture pupitre, de <i>Fragment M</i> de Sylvie Chastain, mise en scène par Jean-Luc Paliès, au théâtre du Rond-Point à Paris.</p> <p>  </p> <p> FLORIAN CHAUVET</p> <p>  </p> <p> <img alt="Image" height="116" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31104/image.jpeg" width="175"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Diplômé de l’Université Arts du spectacle de Bordeaux, Florian rejoint la Compagnie Prométhée en 2005 sous la direction de Luc Cognet. Il jouera Clitandre dans <i>Les Femmes Savantes</i>, en 2006. En 2008 il intègre le Conservatoire du Ier et du Xième arrondissement de Paris sous la baguette d’Alain Hitier et de Phillipe Perrusel. Il travaille ensuite avec le LST Teatro, en Toscane, avec lequel il effectuera une tournée sous la direction de Manfredi Rutelli.</p> <p> Par ailleurs, Florian est musicien, il compose et enregistre actuellement son premier album. En 2012, il rejoint la Comédie 16 Frcs dans <i>Bal Trap</i> de Xavier Durringer (Muso) et compose la musique du spectacle. Prochainement, il jouera Gainsbourg dans <i>Lulu </i>mis en scène par Jacques Lecocq.</p> <p>  </p> <p> LOLA ELIAKIM</p> <p>  </p> <p> <img alt="Eliak-24" height="165" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31106/ELIAK-24.jpg" width="109"></p> <p>  </p> <p> Formée à l’École Claude Mathieu. Lola a joué dans l'adaptation de la bande dessinée <i>Persepolis</i> de Marjanne Satrapi en 2010, mis en scène par Nicolas Hardy. Puis en 2011, elle joue dans <i>...Et si c’était vrai </i>de Jacques Hadjaje. En 2012, elle joue aussi dans <i>Sallinger</i> de Bernard-Marie Koltès, dans une mise en scène collective sous le regard de Nicolas Hardy. Elle est également assistante à la mise en scène sur l'adaptation théâtrale du journal intime d' Anaïs Nin <i>Les Cahiers secrets </i>mis en scène par Sandrine Maïenza<i>.</i></p> <p> Par ailleurs, elle a suivi une formation de haut niveau en danse sur glace. Elle est notamment sélectionnée chaque année pour les Championnats de France de 2003 à 2008.</p> <p>  </p> <p> LISA GARCIA</p> <p>  </p> <p> <img alt="25" height="116" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31108/25.jpg" width="175"></p> <p>  </p> <p> À l'âge de dix-sept ans Lisa fait ses premiers pas en tant que comédienne professionnelle dans <i>La Savetière Prodigieuse</i> de F. Garcia Lorca mis en scène par Violette Campo en espagnol. Puis elle joue Adela dans<i> La Maison de Bernarda Alba</i>. Elle intègre en 2008 l'École Claude Mathieu pour trois années de formation.</p> <p> En 2011, elle joue dans <i>Une ardente Patience </i>d'A. Skarmetta (Beatriz Gonzales). En 2012, elle allie le chant et la danse dans la comédie musicale <i>Redis-le me</i> de la Comédie Framboise mise en scène par Léonie Pingeot. Au cinéma, elle joue dans <i>Eastern Boys </i>de Robin Campillo. En 2013, elle est Juliette dans <i>Roméo et Juliette</i> mis en scène par Violette Campo, et joue dans la création collective <i>Du sel su</i>r les moineaux (Pyrénées Atlantiques)</p> <p> En parallèle, elle obtient un diplôme de traductrice d'espagnol en 2012. Elle suit également des cours de piano pendant sept ans.</p> <p>  </p> <p> LOU DE LAÂGE</p> <p>  </p> <p> <img alt="De_laage_3-b5b3e" height="110" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31110/De_Laage_3-b5b3e.jpg" width="164"></p> <p>  </p> <p> Lou découvre le théâtre dans la troupe « Les Piccolos » dirigée par Alice Michel ainsi que les bases de la Commedia dell’Arte. En 2008, grâce à Elise Simonet, elle vit sa première expérience professionnelle dans <i>Exutoire</i>, au théâtre Molière de Bordeaux, et intègre l’école Claude Mathieu à Paris pour trois ans de formation.</p> <p> Parallèlement, elle débute à la télévision dans <i>1788 et demi</i> d’Olivier Guignard (France 3). Elle est Clémence dans <i>Les petits meurtres d’Agatha Christie</i> d’Eric Woreth (France 2). Puis au cinéma, en 2011, elle est Gabrielle dans <i>J'aime regarder les filles</i> de Fred Louf. Elle jouera Raphaëlle dans <i>Jappeloup </i>de Christian Duguay et sera Noga dans <i>Des gens qui s’embrassent </i>de Danielle Thompson en 2013.</p> <p>  </p> <p> RAPHAËL MOSTAIS</p> <p>  </p> <p> <img alt="Photo_01" height="164" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31111/Photo_01.jpg" width="103"></p> <p>  </p> <p> Raphaël commence sa formation théâtrale aux cours Savoisien dirigés par Gérard Savoisien et Blanche. Après quoi, il intègre l’École Claude Mathieu en 2008.</p> <p> Au théâtre 13, il joue dans <i>Bill</i>, œuvre originale de Balthazar Barbaut, co-mis en scène par Laurent et Balthazar Barbaut, Cie Barton, en 2010. Il joue également dans les <i>Caprices de Marianne</i> (Coelio) d’Alfred de Musset en 2012 au Théâtre du Marais, mis en scène par Émilien Benoît avec la Compagnie Jeux-Nous.</p> <p> En 2012 il participe au spectacle de La Tournée des villages : <i>Le Théâtre Ambulant Chopalovitch</i> de L. Simovitch (Le Broyeur), et intègre ainsi la Cie Le Temps est incertain dirigée par C. de la Guillonnière. Il se lance en 2013 avec la Compagnie Les Murmures ont des oreilles, dans la création d’une pièce de C. Fréchette : <i>Violette sur la Terre</i> (Étienne)</p> <p>  </p> <p> AMBRE PIETRI</p> <p>  </p> <p> <img alt="067" height="102" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31113/067.jpg" width="144"></p> <p>  </p> <p> Formée au Conservatoire National Régional de Nice, puis à l’École Claude Mathieu, elle joue Chimène dans <i>Le Cid</i> de Corneille au Festival de Gavarnie, mis en scène par Bruno Spiesser. Elle joue aussi dans <i>Sallinger</i> de Bernard-Marie Koltès, dans une mise en scène collective sous le regard de Nicolas Hardy, en 2012. En 2013 elle joue<i> La révolte des anges </i>d’Enzo Cormann., puis dans le cadre du festival Les Théâtrales(64), elle joue dans la création collective<i> Du sel sur les moineaux</i> où elle réalise également la direction musicale.</p> <p> Par ailleurs, elle est pianiste, diplômée de l’Académie de musique Rainier III de Monaco, où elle aura suivi un cursus en horaires aménagées. Elle intègre l'année prochaine le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris.</p> <p>  </p> <p> MARGAUX VALLÉ</p> <p>  </p> <p> <img alt="_margaux-" height="139" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31116/_Margaux-.jpg" width="162"></p> <p>  </p> <p> Diplômée du Conservatoire du 7ème arrondissement de Paris, Margaux a poursuivi sa formation théâtrale à l’École Claude Mathieu. Elle tourne dans «Ordo», long métrage de Laurence Ferreira Barbosa, aux côtés de Roschdy Zem et Marie Josée Croze et dans de nombreux courts métrages dont <i>A Man with a plan</i> de Chananun Chotrungroj à New York, <i>La balle au prisonnier</i> réalisé par Vladimir de Fontenay (France 3), ou encore <i>Casting</i> de Jonathan Borgel sélectionné au festival de Pantin en 2012. Elle tourne aussi dans <i>Duo </i>aux côtés de Daniel Duval, réalisé par Sheila O’Connor,</p> <p> Enfin, elle joue au théâtre dans <i>Bal Trap </i>de Xavier Durringer, création de la Comédie 16 Frcs. En 2010, elle a créé sa propre école de théâtre, les Ateliers Moutchous (ateliers pour enfants et adolescents). Elle joue prochainement dans <i>Entrez et fermez la porte</i> écrit et mis en scène par Marie Billetdoux.</p> <p>  </p> <p> <u><strong>L'ÉQUIPE TECHNIQUE</strong></u></p> <p>  </p> <p> Scénographie et illustrations : Pauline Hersart</p> <p> Chef constructeur : Félix Garcia</p> <p> Costumes : Sébastien Passot</p> <p> Création lumière : Sylvain Marguerat</p> <p>  </p> <p> Direction musicale : Ambre Pietri</p> <p> Graphisme : Morgane Flodrops</p> <p> Réalisation Teaser : Florent Sabatier</p> <p> Musique Teaser : Joseph de Laâge</p> <p>  </p> <p> <img alt="Xerox-242172p5" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/31118/XEROX-242172p5.jpg"></p> <p>  </p> <p> Ne l'oublions pas, même dans les situations les plus désespérées, on ne cesse jamais de rêver...</p> <p>  </p> <p> <strong><i>Alors il faut s'y mettre ! Oui, il faut s'y mettre ! </i></strong></p> <p>  </p> <p> <strong><i>Et on y est....</i></strong></p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p>  </p> <p> <strong>La collecte kiss kiss bank bank nous servira à financer :</strong></p> <p> <strong>le décor : 2000 euros</strong></p> <p> <strong>les costumes : 2500 euros</strong></p> <p>  </p> <p> Le budget total de notre spectacle s'élève à 8000 euros, alors comme vous pouvez le constater il nous manquera encore quelques euros... pour :</p> <p> Communication : 1000 euros</p> <p> Résidence : 700 euros</p> <p> Achat camion : 2000 euros</p> <p> Création lumière : 300 euros</p> <p>  </p> <p> <strong>Alors n'hésitez pas à exploser le compteur !!</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>UN GRAND MERCI !</strong></p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux