Colver - Nouvel EP "Walk, Swim, Fly"

Join the family

Visuel du projet Colver - Nouvel EP "Walk, Swim, Fly"
102
Contributeurs
4 jours
Restants
7 201 €
Sur 5 500 €
131 %
Autoproduction
culturelle

Colver - Nouvel EP "Walk, Swim, Fly"

Ca y est, nous y sommes. À la veille de la sortie de « Walk Swim Fly », notre tout premier EP sur lequel on bosse en coulisses depuis quelques mois. Un projet de cinq titres dont on est incroyablement fiers, et qui n’attend plus qu’une chose : être pressé sur un magnifique 45-tours, écouté sur les playlists qui rythment le jour et la nuit, de Buenos Aires à Bruxelles, bref, être la bande son d'un été indien qui ne finit jamais.  

Mais avant de déployer grand nos ailes et de vous annoncer la véritable couleur de notre plumage, nous avons besoin d’un dernier coup de pouce financier : c’est ce qui va nous permettre de finaliser le mixage de nos chansons, de tourner un clip de feu, de presser et de distribuer nos précieux vinyles et, enfin, de contrecarrer la fast-fashion en vous dévoilant la première éco-collection « printemps-été 2021 » du circuit indé (1).

Tout un programme…pour lequel on a besoin de VOUS !

Un petit avant-goût d'un premier clip, déjà dans la boîte...

© Hugo Larisch

Quelques mots sur nous

Après s’être petit à petit frayé un chemin sur la scène de rock indé belge (un petit concert par-ci, un petit single par-là, tu vois quoi), les choses sont devenues plus sérieuses en 2020 avec la sortie de « Thinking Out Loud », un premier son funky et catchy produit par l’équipe de Greg Remy (Ghinzu), devenu le générique de l’émission flamande « Ik Vertrek » (VTM). Quelques mois plus tard paraissent « Funny Things » et « At My Window », qui marquent un peu plus encore l’identité « indie » du projet.

Colver, c’est de la « Belpop 2.0 », ce son qui caractérise ce petit ingrédient impalpable – mais definitely spicy – qui a déjà fait la renommée bien au-delà de nos frontières de groupes comme Balthazar, Absynthe Minded ou encore Girls in Hawaii.

© Baudouin Willemart

Quelques mots sur l'EP

On ne veut/peut pas vous spoiler, mais sur ce projet, enfermé avec le producteur français Louis Paraisot au Kings Field Studio à BXL, on est allé chercher des synthés tout droit sortis d’un film de John Carpenter, des percussions qui virent par moment vers la trance, et on y a même distillé la frénésie des cryptomonnaies…

"Walk, Swim, Fly", pourquoi? 

Les plus curieux d'entre-vous se demanderont pourquoi un tel nom d'EP? La raison est pourtant simple : le canard Colvert a cette capacité remarquable à marcher (bien que ce ne soit pas son fort, admettons-le), nager et voler. Fans invétérés de ce bipède dit "barboteur" (voir (2) pour aller plus loin), ce titre est apparu comme une évidence.

(1) Plutôt que d'imprimer notre logo sur 300 T-shirts fabriqués à l'autre bout du monde dans des conditions qui nous paraissent difficilement justifiables, le projet est de réutiliser des super pièces et de les personnifier façon Colver. La démarche est certes compliquée, mais on y croit et le rêve d'un merchandising unique, classy, glam' et surtout éthico-écologique est à portée de main grâce à vous.

(2) Le Colvert "barbote", ce qui signifie qu'il se nourrit à la surface dans les eaux peu profondes. En effet, Colvert est très mauvais plongeur. 

Mille mercis !!!

At My Window... Comme un cliché argentique qui fixe les errements d'une drôle d'époque

Lorsque nous jouions nos premières chansons, perchés sur les toits de BXL, chill

xx

À quoi servira la collecte

Le véritable succès de l'EP dépend de notre faculté à atteindre 250 % de notre objectif...

Mais pourquoi avoir fixé la limite de la campagne à 5.500 EUR, dans ce cas ?

La réponse est simple : par sécurité ! En effet, les règles de la campagne du KissKissBankBank sont les suivantes : si, à l'issue des 30 jours de campagne, le montant fixé initialement n'est pas atteint, l'ensemble des contributions est reversée aux contributeurs et la campagne échoue. C'est pourquoi nous avons choisi un premier montant "réaliste", qui doit nous permettre a minima d'honorer vos contreparties (vinyles, merchandising)...et de faire mixer et masteriser notre EP.

Et avec 250 %, alors ?

C'est là toute la différence entre la production d'un EP et une véritable campagne de diffusion ! En effet, en apparence, l'explosion des canaux de communication (réseaux sociaux, blogs, plateformes de streamings, chaînes Youtube...) ont rendu la promotion d'un projet comme le nôtre plus accessible. En réalité, sans budget conséquent et sans l'aide de professionnels du secteur dont c'est le véritable métier, il est devenu très compliqué pour des projets "indés" de toucher de nouveaux publics et de faire parler d'eux. Avec une monétisation toujours plus poussée des réseaux sociaux, il faut sans cesse un contenu audio-visuel renouvelé, très pro, qui attire l'oeil (des belles photos, des clips, des sessions lives filmées, des communiqués de presse etc).

Or, si nous nous lançons dans l'aventure d'une campagne de financement, c'est précisément pour que cette fois-ci, nos chansons aient une réelle répercussion. Pour que Colver s'ancre définitivement comme une valeur sûre du rock indé belge, avec un entourage qui nous suit sur le long-terme !

Voilà pourquoi votre aide peut plus que jamais faire la différence !

En récapitulant, voici les étapes de la campagne :

Lorsque nous atteignons 100% de notre objectif (5.500 EUR) :

  • Finalisation du mixage et mastering (1)
  • Lancement du merchandising (2)
  • Pressing des vinyles (3)

Lorsque nous atteignons 150% de notre objectif (8 250 EUR) :

  • Promotion de l’EP (4)
  • Tournage d’un clip professionnel (5)

Lorsque nous atteignons 200% de notre objectif (11 000 EUR) :

  • Engagement d'un attaché presse (6)
  • Release d’une "bonus track" + session filmée (7)

Si nous atteignons 250% de notre objectif final (13 750 EUR) :

  • Nous nous entourons d'un ingénieur son qui nous suit pour nos concerts futurs et assure un rendu cohérent et qualitatif de nos performances (8)
  • Nous achetons du matériel (enceintes, table de mixage, micros...) qui nous permettent d'être entièrement autonomes tant au niveau de nos concerts que de notre local de répétition (9)

Et si nous atteignons 300% de notre objectif, nous partons en résidence et on vous sort un album d'anthologie !

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

Coureur indien

100 €

La version digitale de l'EP + sticker + un match de volley ou de Spikeball contre le band (attention, on est pas mauvais !)
  • 4 contributeurs
  • 0/4 disponible