Compétence universelle - Une justice sans frontière pour les exilés

Juger les ennemis du genre humain, ensemble!

Visuel du projet Compétence universelle - Une justice sans frontière pour les exilés
Réussi
18
Contributeurs
21/10/2018
Date de fin
840 €
Sur 700 €
120 %

Compétence universelle - Une justice sans frontière pour les exilés

Juger les ennemis du genre humain. Cette mission grandiose semble écarter le concours du citoyen lambda. Or depuis l’éclatement de la crise migratoire actuelle en Europe, les exilés, demandeurs d’asile, réfugiés vivent parmi nous, par milliers et souvent grâce à notre solidarité. Nombreux ont subi ou témoignent de crimes de haute intensité dans leur pays d’origine ou sur leur parcours migratoire (esclavage, crimes de guerre, génocides, tortures...) et pensent que le chapitre est clos en toute impunité pour leurs bourreaux. Pourtant des outils existent pour juger ici des crimes commis ailleurs et nous voulons les démocratiser.

 

Qui sommes-nous ? 

Hela, initiatrice conceptrice du projet :

"Les MIDDLEMEN -  intermédiaires en français - sont un groupe de juristes, docteurs en géopolitique, éducateurs spécialisés, linguistes, étudiants et bénévoles de tous bords. Ma réflexion comme fondatrice de l'association a muri dans l'ancienne jungle de Calais. J'ai pris conscience d'une carence dans l'accompagnement des exilés et ai décidé de construire un projet associatif. Les maraudes et contacts quotidiens avec des milliers de victimes qui transitaient dans les camps m'ont menée à la réflexion que l’accès à un pays protecteur n’était pas une fin en soi. Manger, dormir, avoir le droit de travailler ne suffisaient pas au salut de ces âmes tant que les blessures du passé n’étaient pas pansées. Ces gens vivaient dans un sentiment total d’impunité. Mais les accompagnants sociaux n’avaient pas les méthodes pour soigner ces maux-là.

Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que victimes et bourreaux se côtoyaient tous les jours en France, en silence, faute d’alternative. Dans cette omerta innée, des Soudanais témoins de nettoyages ethniques dans leurs villages reconnaissaient les miliciens qui avaient violé leurs sœurs. Les Syriens perdaient leurs téléphones portables chargés de preuves contre le régime d’Al Assad. Les Erythréennes se retrouvaient nez à nez avec leurs proxénètes et tortionnaires de Libye. Mais tous se taisaient. Car ils ne savaient pas qu’une autre option s’ouvrait à eux, via la justice transnationale. Parce que les génocides, les crimes contre l'humanité, les tortures subis à l'étranger peuvent aussi à certaines conditions être jugés en France. 

Lutter contre l'impunité

Notre objectif est donc, en tant qu’intermédiaires, en tant que MIDDLEMEN, d’ouvrir le champ des possibles à ces victimes qui peuvent obtenir justice en Europe via des mécanismes précis, longs mais accessibles. Ce serait inacceptable que par dépit ou traumatisme des victimes, de telles preuves de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre ou de génocides soient perdues dans la boue des camps, volées ou détériorées. A l’instar de l’Allemagne qui fait la chasse aux criminels de guerre sur son territoire, la France doit rendre justice à ces milliers de victimes qu’elle protège actuellement et ceux en quête d’une protection. Nous proposons donc un accompagnement plus que rare aujourd’hui mais que nous souhaitons développer grâce à la vulgarisation de la notion de compétence universelle et un suivi des victimes sur le long terme. Géographiquement, nous commencerions là où la réflexion est née, dans un carrefour migratoire aux portes de la convoitée Angleterre, les Hauts de France, où les victimes sont tant en transit dans des camps de fortune, en attente de protection ou stabilisées dans notre société."

 

À quoi servira la collecte

La collecte servira à lancer l'association et à atteindre en fonction des fonds récoltés différents paliers d’objectifs. L'association MIDDLEMEN - Justice sans frontières percevra l'intégralité de la collecte.

                               

Palier 1 : 700€

Organisation d'une conférence sur la compétence universelle en France.

Frais concrets: location de salle, invitations d'intervenants professionnels, outils de communication, autres frais logistiques

 

Palier 2 : 2 200€

Création d’un guide pratique en français sur la compétence universelle adressé aux associatifs et victimes. Diffusion de ce guide sur un site web dédié et à une liste de partenaires associatifs

Frais concrets: frais d'infographie, bibliographiques et informatiques

 

Palier 3 :  3 000€

Organisation de deux sessions de formation dans les Hauts de France à destination des professionnels de l'accompagnement des réfugiés sur la justice sans frontière.

Frais concrets: location de salle, création de dossiers pédagogiques, achats logistiques

 

Autres: commission KissKissBankBank, financement des contreparties

Choisissez votre contrepartie

Remerciements personnalisés

10 €

A partir de 10€ de contribution, nous vous enverrons une carte personnalisée de remerciement
  • 6 contributeurs

50 €

1 goodie middlemen + carte de remerciements
  • 1 contributeur

Goodies Middlemen

100 €

Par tranche de 100€, un goodie supplémentaire à l'image de notre association + carte de remerciements + Remerciements individuels dans notre guide + Envoi du guide dédicacé par l'équipe
  • 4 contributeurs

Invitation - rencontre avec l'équipe

500 €

Par tranche de 500€ de contribution, une invitation sera envoyée pour un déjeuner avec l'équipe associative ou aux différentes conférences organisées Par tranche de 100€, un goodie supplémentaire à l'image de notre association + Remerciements individuels dans notre guide et nos compte-rendus annuels et de conférence + 6 goodies MIDDLEMEN

    Faire un don

    Je donne ce que je veux