Confession d'un enfant dont la vie a basculé.

Notre projet a besoin de vous ! Aidez-nous à financer le tournage de notre prochain court-métrage. Par avance, merci pour votre soutien !

Visuel du projet Confession d'un enfant dont la vie a basculé.
Réussi
42
Contributeurs
27/10/2015
Date de fin
7 535 €
Sur 7 500 €
100 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart

Confession d'un enfant dont la vie a basculé.

     

 

 

SYNOPSIS

 

A Marseille, un journaliste de presse trouve dans le courrier envoyé à son journal, un mystérieux cahier rouge. Arrivé à son bureau, très intrigué, il entreprend de lire ce qu'il contient. Au fil de sa lecture, il passe peu à peu de la curiosité à la stupeur, en découvrant une étrange histoire, un témoignage poignant,  le destin tragique d'une famille marseillaise plongée dans la détresse et le désespoir... Quel en sera le dénouement ? Le suspens reste entier....    

 

 

11909671_10207628478133696_1719440986_n-1440602534

 

 

NOTE D'INTENTION

 

C'était en 2007, j'étais un adolescent et je découvrais stupéfait dans la presse locale, l'histoire tragique et émouvante d'une famille Marseillaise  à la une des faits divers.

La faillite, la maladie, une fatalité impitoyable et inexorable, un isolement profond et désespéré, les avaient poussés à commettre l'irréparable... 

Pourtant, ils avaient pris la peine d'écrire leur histoire, jour après jour, dans un cahier rouge, relatant leurs états d'âme, leurs réflexions, leurs difficultés croissantes et leur impuissance. Ce cahier, ils l'avaient envoyé au Président de la République et au journal La Provence, espérant sans doute qu'il serait publié, qu'on pourrait connaître leur histoire, y réfléchir... Ils voulaient sortir de leur solitude anonyme...  Ils voulaient que le monde sache... 

 

Aujourd'hui qui se souvient d'eux ? 

 

Je n'ai jamais pu les oublier... 

 

C'est pourquoi après une enquête approfondie de la réalité des faits, j'ai décidé de vous livrer leur histoire de mon point de vue subjectif. Ce court métrage est pour moi une façon d'honorer leur mémoire, et de perpétuer ce message qu'ils ont voulu transmettre. 

 

Ce projet me tient vraiment à cœur, et je viens ici solliciter votre soutien et votre aide afin qu'il puisse enfin voir le jour.... 

 

 

CASTING

 

 

 

Photo-376418-1440595254

 

 

Thierry Garnier (Le fils)

 

 

129-1440594357 

 

Jean Pierre Gourdain (Le père)

 

 

453_52556f7304731-1440594581

 

Marie Jo Gonzalez (La mère)

 

 

11951118_10207667958160672_8790705041733194593_n-1440601372

 

Tom Cavalier (Le journaliste)

À quoi servira la collecte

-         Location de matériel :  2 270 euros

-         Location des lieux de tournage : 390 euros

-         Salaires des techniciens : 1 800 euros

-         Salaires des comédiens : 1 800 euros

-         Montage : 220 euros

-         Montage son : 220 euros

-         Régie : 400 euros

-         Transport : 400 euros

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Un immense merci.

Pour 10 €

Un immense merci suivi de votre nom au générique.
  • Contributeurs : 8

Pour 25 €

Un immense merci suivi de votre nom au générique + un DVD exclusif du film.
  • Contributeurs : 8

Pour 50 €

Un immense merci suivi de votre nom au générique + un DVD exclusif du film + un DVD du précédent film du réalisateur.
  • Contributeurs : 6

Pour 100 €

Un immense merci suivi de votre nom au générique + un DVD exclusif du film + un DVD du précédent film du réalisateur + les photos du tournage.
  • Contributeurs : 13

Pour 500 €

Un immense merci suivi de votre nom au générique + un DVD exclusif du film + un DVD du précédent film du réalisateur + les photos du tournage + une invitation à la première projection du film.

Pour 1 000 €

Un gigantesque merci ! Vous serez citez comme Co-Producteur du film + un DVD exclusif du film + un DVD du précédent film du réalisateur + les photos du tournage + une invitation à la première projection du film + Vous recevrez une invitation spéciale sur le prochain tournage du réalisateur.
  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux