Aller au contenu

Construire une maternelle à Madagascar

Santé & éducation, Développement Local, Solidarité

Visuel du projet Construire une maternelle à Madagascar
7
Contributeurs
23 jours
Restants
930 €
Sur 13 500 €
7 %

Offrons un avenir aux enfants malgaches en zone rurale, trop éloignés des écoles publiques.

Suivre et partager

Construire une maternelle à Madagascar

L'association Lumières de Madagascar

alt

L'association Lumières de Madagascar, créée en 2008 a pour principal objectif la construction du groupe scolaire "Ravinala" (= arbre du voyageur) à Nierenana. Ce petit village d'environ 1.000 habitants se trouve à 9 km de la commune de Brickaville (Vohibinany) et ne dispose d'aucune infrastructure.
Faute d'école, les enfants risquent d'être mis au travail dans les champs dès leur plus jeune âge.

alt
Vous trouverez la localisation exacte sur Google Maps : https://urlz.fr/b4Lk.

La population malgache est estimée à environ 22 millions d'habitants, avec un taux d'accroissement annuel de 2,8%. Environ 83% de la population vit en milieu rural et 17% vivent en milieu urbain. La population est extrêmement jeune, environ deux tiers de la population a moins de 25 ans (64%) et près de la moitié a moins de 15 ans (47%). L'extrême jeunesse de la population malgache entraîne une demande sociale croissante en éducation, santé, emplois, logements et infrastructures, ce qui représente également un défi pour l'environnement. Des efforts considérables en investissements dans les secteurs identifiés ci-dessus, sont nécessaires pour que le pays puisse tirer plus tard, les bénéfices de ce dividende démographique.
Source : UNFPA Madagascar  https://urlz.fr/b4Lm

L'association a signé en mai 2013 une convention quadripartite :

  • la commune de Brickaville fait don d’un terrain de 800 m² et s'engage à assurer l’entretien des bâtiments,
  • l’association Lumières de Madagascar effectue les recherches de fonds et assure la construction des bâtiments,
  • la FRAM, l’association des parents d’élèves locale participe bénévolement à la construction et à la vie de l’école,
  • le Ministère de l’Education Nationale malgache met à disposition des professeurs.

Dans le contexte de cette convention, l'association Lumières de Madagascar a déjà construit 3 bâtiments hébergeant l'école primaire (de CP à CM2) permettant la scolarisation d'environ 200 enfants ainsi qu'une cantine.

alt

Ces constructions ont pu être réalisées grâce aux subventions de la Région Île de France, du Département des Yvelines, de l'Agence Micro Projets et de la commune de Chanteloup-les-Vignes (78).

L'association a reçu plusieurs récompenses pour la construction de l'école :

  • 2013, Charte yvelinoise pour la qualité des projets de coopération internationale :
                                 "Prix spécial du jury",
  • 2015 et 2016, Ministère de l'Education Nationale de Madagascar
                          "Certificat de reconnaissance".

Les organisateurs de ce lancement d'appel au financement participatif sont :

  • Marie-Jo JOSEPH, Fondatrice et Présidente de l'association. Elle est franco-malgache et s'investit beaucoup dans le groupe scolaire qu'elle a créé. Par ailleurs, elle organise des échanges culturelles et aide des enfants de milieu rural à poursuivre leurs études en ville.
  • Willem ISPHORDING, Trésorier.
    Jeune retraité, il a rejoint l'association pour l'accompagner dans leurs projets humanitaires.

Avec le lien https://urlz.fr/b4Lt vous avez accès :

  • aux informations administratives de l'association, comme la publication au Journal Officiel, les statuts, les conventions, les plans de construction, ...),
  • à une photothèque montrant l'école actuelle et des phases de sa construction.

 

Le projet : La construction d'une maternelle

Actuellement, 40 petits de la maternelle sont accueillis seulement quelques heures par jour en "squattant" une salle de l'école primaire.

alt

L'objectif de notre projet est de construire en 2020 une maternelle composée de 2 classes pour la petite et la grande section ainsi qu'un dortoir.
Ce projet permettra d’accueillir jusqu'à 80 petits pour des journées complètes, permettant ainsi à leurs mères d'avoir un travail à plein temps.

Méthode de construction

Pour bien maîtriser les chantiers, les bâtiments sont construits à l'identique : chaque bâtiment fait 105 m² et est divisé en 3 salles.

Les travaux seront réalisés par une petite entreprise de bâtiment, Tsarahouse, créée il y a 8 ans par Viviane RAHARINIAINA (au centre de la photo ci-dessus), installée dans l'un des quartiers les plus défavorisés de Tamatave. Le but est la réinsertion de jeunes délinquants, dans un cadre formel professionnel, et leur apprendre un métier.
Page d'information de Tsarahouse : https://urlz.fr/b4Lw.
Tsarahouse est membre de "Entreprendre au Féminin Océan Indien" http://efoi-contact@efoi-madagascar.com.

alt

Par ailleurs, 10 à 20 chômeurs des environs de Nierenana seront embauchés pour assister à la construction. Ces derniers recevront l'équivalent du salaire minimum (1 à 2 € par jour selon leurs compétences).
A la fin du chantier, ils recevront de la part de la Mairie de Brickaville une attestation avec leurs compétences acquises.

La Présidente et le Trésorier de l’association, se rendront sur place pour assurer la Maîtrise d'Ouvrage de la construction. En outre, la Présidente encadrera les chômeurs ainsi que les parents d’élèves bénévoles (préparation des repas, nettoyage du chantier, …).

Gestion des risques

La maternelle sera construite sur le même modèle que les 3 bâtiments déjà existants. Par conséquent, un éventuel risque de dépassement de budget pourrait être assumé par l'association.

La construction sera uniquement réalisée par des produits classiques, inoffensifs pour les enfants et la nature.

La série de photos ci-dessous donne un aperçu des différentes phases de construction.

altaltaltalt

Le lien https://urlz.fr/b4Lz vous permet d'avoir accès à d'autres photos.

À quoi servira la collecte

Phase 1 - Objet principal du financement participative

La construction de la maternelle se fera en automne 2020 et prendra 2 à 3 mois.
Le budget prévisionnel de la construction de la maternelle est détaillé dans le tableau ci-dessous :

alt

La Fondation Impala Avenir nous a déjà alloué une subvention de 6.500 € et la commune de Chanteloup-les-Vignes 1.200 €.
Nous pouvons investir 5.000 € en fonds propres.

Il reste 13.500 € à collecter pour pouvoir réaliser la première phase notre projet.

Les répartitions du coût de la construction et de son financement sont montrées dans les graphiques ci-dessous :

alt

Note : La commune de Brickaville prend à sa charge l’ensemble des
            assurances pour sécuriser les ouvriers du chantier.


Phase 2 - optionnelle : Equipement de la maternelle

Si la collecte rapporte plus que le budget nécessaire pour la construction, nous pourrons acheter des meubles pour équiper les classes ainsi que du matériel d'école : livres, jouets éducatifs, ...

Le budget de cette phase est estimé à 2.000 €.


Phase 3 - optionnelle : Construction d’un mur d’enceinte

La construction d'un mur d’enceinte (parpaings fabriqués manuellement sur place) permettra de protéger les enfants et, plus généralement, de protéger l’école contre toute intrusion (vol, vandalisme, …).

Le budget de cette phase est estimé à 10.000 €.


Phase 4 - optionnelle : Electrification de l’école par panneaux photovoltaïques

La commune de Nierenana n’est pas alimentée par « l’EDF local ».

L’électrification de l’école permettra d’organiser des événements en soirée et, dans un deuxième temps, d’équiper l’école avec des tablettes contenant des applications éducatives.
Le français étant peu parlé à la campagne mais indispensable pour toute suite d’études, ces applications pourraient « booster » les compétences des enfants en lecture et en écriture.

Nous avons des contacts en France permettant de récupérer du matériel informatique (PCs et tablettes). Ils seront opérationnels dès l'électrification.

Le budget de cette phase va de 3.000 € pour l’équipement d’un seul bâtiment (800 W) à 10.000 € pour l’équipement de l’ensemble des bâtiments (10 kW).

Réductions fiscales

L'association Lumières de Madagascar, par son caractère humanitaire, est reconnue d'intérêt général.
66 % du montant de vos dons est déductible de votre Impôt sur le Revenu (IR) dans la limite de 20 % des revenus imposables.

Exemple : un don de 100 € ne vous coûtera que 34 € !

Les sociétés ont droit à une réduction d'impôt de 60 %.

Nous vous fournirons un reçu fiscal (Cerfa N° 11580) sur demande, il pourrait vous être réclamé par les impôts.
Nous vous enverrons le reçu fiscal par mail.

Merci d'avance pour votre générosité !

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Accès à la photothèque de la maternelle

Lors de la construction, une photoréportage sera faite pour montrer l'avancement des travaux. Vous aurez également accès à une vidéo par les enfants de la maternelle pour vous remercier . Un lien internet vous sera fourni pour y accéder.

Pour 100 €

Calendrier du bureau

Nous vous offrons un calendrier 2020 avec des photos du groupe scolaire actuel sur papier cartonné. Il sera expédié mi-janvier 2020. Le calendrier ci-dessous ne contient pas les photos définitives.
  • Contributeurs : 4

Pour 500 €

Titre de bienfaiseur de la maternelle

Votre nom sera affiché sur une plaque aposée sur la façade de l'école. Vous aurez également une invitation VIP pour 2 personnes à la soirée dansante caritative de l'association du 8 février 2020 à Chanteloup-les-Vignes. En tant que VIP, le buffet et une bouteille de champagne vous seront offerts. Si toutefois vous ne pouvez pas participer, la bouteille vous sera livrée à domicile.

Faire un don

Je donne ce que je veux