Création de livres éducatifs sur le respect de l'environnement

Aidez-nous à financer des livres pour l'éducation des enfants à la préservation de l'environnement !

Visuel du projet Création de livres éducatifs sur le respect de l'environnement
Échoué
1
Contributeur
29/10/2018
Date de fin
5 €
Sur 1 900 €
1 %

Création de livres éducatifs sur le respect de l'environnement

Ce qui a mené au projet

Bonjour!

Je m'appelle Céline et je suis la co-fondatrice de l'a.s.b.l. Wildlife Revolution.
Etant assistante vétérinaire pour animaux sauvages, je me suis impliquée durant ces 5 dernières années dans des projets de conservation animale à travers le monde. (Vous pouvez les découvrir ici  http://celinesvetadventures.com)

Ces expériences, et divers cours que j’ai alors décidé de suivre à l’Université d’Oxford  m’ont permis de me faire une idée plus concrète de la situation en Afrique et en Asie. En effet, je me souviens que dans les années 80, ma mère me disait déjà que les éléphants étaient menacés d’extinction. A l’heure actuelle, la situation ne semble pas s’être améliorée, bien au contraire ! Je me suis alors demandée ce qui pouvait poser problème. Comment la situation peut-elle empirer alors que tant de gens sont dévoués à la cause des animaux et de l’environnement ? La réponse à ce problème est bien évidemment l’argent et le statut actuel des animaux : une simple valeur marchande gérée par la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of wild fauna and flora)


J’ai donc décidé de créer une a.s.b.l.  visant à changer les choses.
L’a.s.b.l. vient d’être créée. Elle s’appelle Wildlife Revolution – http://www.wildliferevolution.org


Nos valeurs


Nous sommes Anti- spécistes : l’espèce d’un individu n’est pas un critère pertinent pour déterminer la manière dont il doit être traité.


Nous sommes Animalistes : Nous considérons les animaux comme des individus à part entière, des êtres doués de sensibilité et d’intelligence.


De ce fait, nous sommes contre l’exploitation animale sous toutes ses formes.


 
Le projet


Wildlife Revolution a plusieurs buts précis :


1.      Lutter contre le braconnage en venant en aide à des concessions privées, aussi bien qu’à des parcs nationaux.
2.       Résoudre des conflits humains/animaux (délocalisation d’animaux, création de couloirs verts, …)
3.       Conscientiser et sensibiliser les populations et principalement les enfants à l’écologie, la réduction des déchets et l’abandon du plastique, le respect animal, … pour améliorer le statuts des animaux.

En parallèle, j'ai continué les volontariats, et le dernier, au Malawi, m'a donné le déclic. Alors que nous parcourions les routes du 2ème pays le plus pauvre du monde, j'ai vu des enfants brandir des brochettes de souris grillées, piégées dans leur propre nid, grillées entières, poilues, … devant les voitures. Là-bas, ce sont des friandises, mangées telles quelles! Les parcs nationaux sont presque vides. Pas un rhinocéros, pas lion. La dernière girafe a été tuée par un homme qui a pris peur car il n'en avait jamais vu. Les seuls animaux rencontrés sont des chacals ou des antilopes. Tous les animaux ont été braconné; la population est trop pauvre. Le Malawi a d'ailleurs modifié ses lois. Le braconnage est maintenant puni de 30ans de prison! 

On entend souvent les gens parler du fait que l'éducation est indispensable à un changement de mode de vie et à la protection de la planète. J'ai donc pensé que ce serait la première "mission" de l'a.s.b.l.

Sensibiliser et éduquer les enfants, leur apporter des alternatives, leur expliquer ce qu'ils ont à y gagner.


C’est à ce niveau que votre aide nous sera précieuse. En effet, Wildlife Revolution, en collaboration avec l'a.s.b.l. Indah (Indah a pour mission de soutenir des initiatives locales liées à la protection de l’enfance et l’accès à l’éducation dans divers pays), est actuellement en train de travailler à la réalisation de livres destinés à être distribués dans les écoles d’Afrique et d’Asie. Stéphanie Poumay, la fondatrice d'Indah, c'est une super rencontre que la vie nous offre parfois. J'ai découvert une jeune femme passionnée par son boulot, motivée, avec des idéaux similaires aux miens. Ensemble, elle avec sa formation d'institutrice primaire et moi avec mes connaissances dans la conservation, nous avons partagé nos objectifs et nos attentes et créé ce projet.

Nous mettons beaucoup d'espoir et d'énergie dans la réalisation de ce projet.

Ces livres, traduits dans les langues locales, expliqueront aux enfants l’importance de réduire ses déchets, d’abandonner le plastique au profit de matériaux recyclables, de respecter les animaux et de les préserver du braconnage. Ces livres leur proposeront également des alternatives écologiques et leur expliqueront leur avantage à suivre nos conseils.


Il est plus que temps de faire bouger les choses, d’aider notre planète mourante, et cela passe par l’éducation.

À quoi servira la collecte

A quoi servira la collecte?


Dans un premier temps, nous nous focalisons sur l'Inde et le Sri Lanka car nous y avons des points de contact. Ce sont aussi des régions où les problèmes des déchets et du braconnage sont importants. Nous avons donc décidé de commencer par là. Il va de soi que d'autres régions du monde recevront notre soutien par la suite, et notamment le Malawi qui m'a inspiré cette initiative.

Les livres

Ces livres se veulent ludiques pour capter l’attention des enfants, seront composés de 24pages couleur et d’une couverture cartonnée. En effet, nous souhaitons que ces livres soient résistants pour être réutilisables. La couvertures sera donc épaisse pour résister au temps et à l'usage des enfants.

Les livres seront destinés aux enfants entre 8 et 12ans
Nous nous occupons certes du contenu  mais nous avons besoin de rémunérer:

-le traducteur 300euro

-l'illustrateur 800euro 

-le graphiste 200euro

-l'imprimeur 1764 euro

, ainsi que le transport des livres vers les différents pays qui seront financés par nos asbl et nos fonds personnels.

Il ne faut pas oublier non plus les frais Kisskiss Bankbank de 8%.

Ce qui nous fait déjà un total de 3064 euro sans compter les frais KKBB ni le transport.

C'est une grosse somme, raison pour laquelle nous avons décidé de commencer par un plafond de 1900 euro.!

Merci d'avance pour votre soutien!!

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

notre reconnaissance éternelle + une carte postale représentant une photo d'animal prise par un de nos co-fondateurs et exposée au Festival Nature Namur 2015.

Pour 15 €

Une carte postale et un autocollant à poser à votre fenêtre/ porte pour informer les pompiers de la présence d'animaux domestique dans votre logement en cas d'incendie

Pour 30 €

3 cartes postales représentant des photos d'animaux prises par un de nos co-fondateurs + un autocollant à coller à votre fenêtre, avertissant les pompiers de la présence de vos animaux dans la maison en cas d’incendie + une video conference pour parler du projet

Pour 50 €

Un autocollant à coller à votre fenêtre/porte, avertissant les pompiers de la présence de vos animaux dans la maison en cas d’incendie + 1 bracelet en pierre de lave

Pour 75 €

Une photo signée 20x30cm en noir et blanc d’éléphant prise par un de nos co-fondateurs et exposée au Festival Nature Namur 2015

Pour 100 €

une photo signée 20x30cm en noir et blanc d’éléphant prise par un de nos co-fondateurs et exposée au Festival Nature Namur 2015 + un autocollant à coller à votre fenêtre, avertissant les pompiers de la présence de vos animaux dans la maison en cas d’incendie + un bracelet en pierre de lave

Pour 150 €

Une photo signée 20x30cm en noir et blanc d’éléphant prise par un de nos co-fondateurs et exposée au Festival Nature Namur 2015 + 5 cartes postales représentant des photos noir et blanc d’éléphants prise par un de nos co-fondateur et exposées au Festival Nature Namur 2015 + un autocollant à coller à votre fenêtre, avertissant les pompiers de la présence de vos animaux dans la maison en cas d’incendie + le t-shirt de l'asbl Wildlife Revolution fait à partir de ce dessin (voir image) + un bracelet en pierre de lave

Faire un don

Je donne ce que je veux