Décanté Magazine

Et le monde du vin s'aère enfin.

75
Contributions
15 jours
Restants
7 750 €
Sur 15 000 €
52 %
Solidarité
internationale
Fabrication
française
Média
indépendant

Décanté Magazine

Décanté sera le premier magazine du genre. Sa promesse: le vin vu d'un angle esthétique et sociologique, et bien dans son époque. Nous croyons à la réconciliation des chapelles bio, nature et conventionnelle, par les arts et l’amour du travail bien fait. Les vins d’ici et d’ailleurs dialogueront de façon inattendue, le design, l’architecture, la littérature, la photographie, la musique, le graphisme, le cinéma, les arts plastiques et visuels, la mode même seront les fils conducteurs de ce magazine hors-normes de 150 pages. Présent en ligne et dans une belle édition papier couchée sur feuilles italiennes grainées au moût de raisins, Décanté se prendrait pour un livre mais affiche les ambitions plus légères d’un magazine. Semestriel, en cadence avec les saisons printemps-été et automne-hiver, Décanté bousculera les idées reçues et convoquera de nouveaux regards à parler du vin, à le montrer, à l’écouter aussi. Édité en tirage limité, chaque numéro sera soigneusement imprimé et numéroté chez l'imprimeur de beaux livres Escourbiac, dans le sud-ouest au milieu des vignes de Gaillac. Farouchement indépendant, sans publicité dans son édition papier et existant grâce à vos contributions et l'opiniâtreté de ses fondateurs, Décanté sera un bel objet de collection dans un format étonnant à lire et à garder. En ligne, les articles seront lisibles en intégralité pour les abonnés. Pas tout à fait sérieux, un peu irrévérencieux, il parlera du vin comme on en parle, de façon pointue au début, plus légère à la fin, au fil de la dégustation. Invitant à sa table les esthètes et les amoureux du calice, les belles plumes et les esprits créatifs, il donnera à lire et à apprendre sur notre vaste monde parsemé de vigne. Toujours en mouvement, à contre-courant, loin des conservatismes, Décanté remontera les parcelles à la découverte des produits, des terroirs, des arts, des points de vue aussi. Et des belles idées. Robe d'été: la robe d'un vin ouvre le champ chromatique à une sélection d'objets de design, d'hôtels, de restaurants, d'expositions, de livres ou encore d'architectures remarquables Carte postale: face à ce beau paysage, qu'est-ce qu'on boit? Du raisin et des femmes: un grand portrait sur 6 pages d'une femme dans un monde de brut(es) Inconvintionnel: Une autre façon de penser le vin, de l'élaboration au conditionnement Faux-jumeaux: sur une double-page, deux vins se côtoient et jouent la carte des ressemblances et différences Room-service: un grand établissement hôtelier raconté du bar à vin, ou comment les petites histoires entendues par le sommelier font la grande d'un palace Cru: sélection d'un vin atypique qui brille autrement que par son pédigrée Pas de côté: le vin c'est toute une histoire, mais les spiritueux ne sont pas en reste; c'est le pas de côté de Décanté C'était mieux avant: un millésime emblématique raconte le meilleur de cette année dans le monde Ivresse des cimaises: la relation féconde et souvent tumultueuse entre un artiste et son alcool favori Effeuillé(e): une double-page centrale qui flirte avec les magazines de charme d'antan avec son nu masculin ou féminin au beau milieu des vignes Un grand cahier central sur un thème changeant tous les 6 mois: pour le numéro 1, Gros qui tâche et rouge soyeux: le vin du peuple et des élites - dossier spécial élections présidentielles Montrer le vin: un grand portfolio d'un photographe sur une autre façon de photographier le monde du vin Habiller le vin: le meilleur du design graphique et du design autour du vin Écrire le vin: invitation d'un.e jeune auteur.e à écrire une nouvelle, dans la grande tradition des magazines français et américains Écouter le vin: un vin=une playlist à écouter lors de sa dégustation Désaccords: une double-page gastronomie où les cartes des accords mets-vins sont rebattues La carte des vins: à l'heure du réchauffement climatique, la carte des vignobles est aussi rebattue - rencontre avec un viticulteur, un ingénieur-climatologue qui nous expliquent les transformations et mutations à venir 35ml: le vin au cinéma Ça sent le poney: la sélection d'un vin naturel qui plairait même aux plus réfractaires Modes et travaux: le vin et ses dérivés inspire des créateurs Flora-lie: carte blanche aux créateurs de l'Air de l'O d'une réalisation florale inspirée par la dégustation d'un vin singulier et sélection fine d'art de la table Brèves (de comptoir): en une page, petit tour de l'actualité du monde viticole Ligatures: une citation finement typographiée par un designer graphique LES DÉCANTEURS Benjamin Adida, le fondateur du magazine fut directeur artistique dans la publicité à Paris avant de venir s'installer à Bordeaux. Depuis, il a développé son studio de design graphique et enseigne en master en école de design graphique. Curieux de tout, à l'affût de nouvelles écritures, Benjamin est désormais directeur des créations en charge des choix éditoriaux et iconographiques du magazine. Mélanie Goussard, la directrice artistique de Décanté, est une ancienne de Penninghen et de l'ECV. Elle orchestre des mises en page de haut vol avec une précision suisse. Elle nage d'ailleurs dans la typographie comme d'autres dans l'eau (ou le vin) et fait que Décanté est beau et agréable à lire. Se joignent à eux toute une équipe aux talents divers dédiée au succès de Décanté, comme Laura Vidal, notre conseillère "vin" pour le premier numéro, élue meilleure sommelière (et première femme à l'être) au Gault & Millau en 2020 et co-fondatrice du restaurant La Mercerie à Marseille. LES AUTEURS Ils seront la pierre angulaire de Décanté. Ceux qui par leur talent, leur expression, leur envie de faire différemment feront de ce magazine un objet différent. Quelques uns contribueront ponctuellement, d'autres reviendront à Décanté plus souvent. Certains sont reconnus, d'autres non, mais tous insuffleront à Décanté un vent de fraîcheur et de modernité à un thème aussi vieux que l'Antiquité. L'HISTOIRE DU PROJET Amateur de vin et de belles histoires, Benjamin a trouvé à Bordeaux en 2017 un terrain de jeu nouveau. Au fil des rencontres, des dégustations, en écoutant ceux qui font le vin et ceux qui en parlent, il fut frappé par l'approche sincère, authentique de ce monde. Il manquait simplement un media pour coucher ces histoires, et les raconter à sa façon, non pas par une approche technique - d'autres le font bien mieux que Décanté - mais par les arts car les arts appliqués comme l'architecture, le design graphique, s'invitent dans les chais, sur les étiquettes. Des histoires de femmes et d'hommes donc, forcément singulières, seront racontées de façon créative. La promesse de Décanté souligne la nécessité d'ouverture d'esprit d'un monde parfois trop cloisonné et c'est par les arts que nous avons trouvé la formule pour fédérer les histoires, et encourager les écritures novatrices à raconter le vin. Quelques mois de confinement ont permis de donner corps au projet, qui a pris naturellement la forme d'un magazine en ligne et sur papier, plutôt que celle d'un beau livre, forcément plus intimidant (et moins pratique à balader). OBJECTIF PRINTEMPS 2022 Décanté, à ce stade, est déjà bien avancé. Les journalistes, photographes et illustrateurs ont répondu présent, la maquette du magazine est terminée, la version en ligne aussi. Les statuts sont déposés, la communication prend de l'ampleur, il ne reste plus que vos contributions pour ... lancer les reportages et la fabrication pour avoir le numéro 1 de Décanté au printemps 2022! QUELQUES POINTS ESSENTIELS Décanté a vocation à s'installer dans la durée. Tous les 6 mois donc, à raison de 2 numéros par an, le temps de faire les choses bien. Avec l'objectif d'être distribué au printemps 2022 dans des points de vente sélectionnés avec soin, comme des librairies indépendantes ou de musées ( Mollat, Boutique du CAPC ) à Paris et Bordeaux, des boutique-hôtels ou des châteaux qui offrent une possibilité d'y loger, dans des restaurants et cavistes triés sur le volet, Décanté sera bien évidemment aussi disponible à l'achat sur le site internet. L'objectif de Décanté est de rémunérer les auteurs et l'équipe à un juste prix, de l'imprimer en France, de pouvoir faire parvenir le magazine papier à bon port et entre vos mains, de faire connaître le projet sur les réseaux sociaux. Tout ceci a un prix, c'est pour cela que nous demandons votre soutien dès à présent! Nous avons déjà présenté le projet à des institutions, des domaines viticoles, des photographes émérites, des plumes acérées, des musées, et même des stars de cinéma mais chut... ça c'est une surprise. A chaque fois, le même accueil enthousiaste pour le projet, alors pourquoi pas vous? Décanté appartiendra à ses lecteurs et l'équipe éditoriale. Aucun actionnaire ne pourra influencer la ligne de Décanté que nous souhaitons la plus ouverte possible, la plus sérieuse possible aussi. Appartenir à ses lecteurs, c'est faire participer ceux qui le souhaiteront à l'orientation sur un choix de sujet, dont les appels seront lancés tous les six mois. Pas tout à fait un magazine contributif mais à l'écoute de son lectorat, Décanté n'oubliera aucune région, aucun pays du monde, aucune histoire qui ne mérite d'être racontée! Soutenir Décanté dès à présent par l'achat d'un numéro ou d'un abonnement vous ouvre ainsi les portes de tout un univers, dont les contreparties devraient vous faire sourire: un marque-page, un parapluie, l'inoxydable tote-bag, une invitation à la soirée de lancement, un dîner avec l'équipe du magazine ou week-end en château et même... des petites culottes et des caleçons siglés Décanté! UN ENGAGEMENT SOLIDAIRE Dans un monde durement éprouvé par la sécheresse due au réchauffement climatique causé par l'homme, conjuguée à la crise de la Covid-19, beaucoup trop encore ne mangent pas à leur faim ou alors pas du tout. Ajoutez à cela les conflits et les chocs économiques et vous obtenez le chiffre terrifiant d'une personne sur dix dans le monde qui est sous-alimentée (690 millions de personnes selon les chiffres du Programme Alimentaire Mondial). Et pourtant, notre monde produit de la nourriture en quantité nécessaire pour nourrir tout à chacun. Et les premières victimes de cette sous-alimentation ou malnutrition sont les enfants. Ces enfants qui, à la suite des fermetures des écoles suite à la crise de la Covid-19, ont été privés de leur principal repas à la cantine. Cette alimentation insuffisante ou non appropriée empêche les progrès dont nous avons la chance de bénéficier: éducation, culture, emploi. [1€ par vente de magazine reversé au Programme Alimentaire Mondial] C'est pour toutes ces raisons que Décanté s'engage aux côtés du Programme Alimentaire Mondial, organisme des Nations Unies et Prix Nobel de la Paix 2020 pour contribuer à l'objectif défini: la Faim Zero dès 2030, "qui vise à éradiquer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable." En achetant un numéro de Décanté ou un abonnement (deux numéros), nous reverserons respectivement 1 et 2 € au Programme Alimentaire Mondial. https://fr.wfp.org/

À quoi servira la collecte

Du vin et du fromage Un camembert vaut mille mots comme le disent nos lecteurs normands, alors voici en un graphique ce à quoi serviront vos dons! Ça c'est pour la fabrication de chaque numéro mais à cela s'ajoutent des frais d'hébergement du site, les cartes de visite, la prestation du développeur du site, les frais de comptabilité, l'éxé et la relecture du magazine, la fabrication des contreparties et leur envoi... En bref, vous ne nous aidez pas qu'à lancer le numéro 1 mais à pérenniser aussi la publication avec des bases solides et en finançant à hauteur de la moitié le numéro 2. Les ventes, que nous espérons nombreuses du premier numéro, financeront l'autre moitié de ce second numéro. Pas à pas, et par paliers Ces paliers permettent, grâce à vos contributions, de croître pas à pas. Ils sont essentiels pour péréniser le magazine, rétribuer les équipes et couvrir les frais de fonctionnement. Maquette du N°1 non définitive © Photos et film / film d'animation (par ordre d'apparition) : Brice Blanloeil - Moonflake, Mélanie Goussard, Emma Colongues-Bourgeois, Salomé Dechaud, Benjamin Adida, Fred Lahache, Léa Munsch, Mickael A. Bandassak

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux