Aller au contenu

Au secours de la Mémoire Juive à Brive

Solidarité, Investigation

Visuel du projet Au secours de la Mémoire Juive à Brive
Cross circleÉchoué
MJB
Brive-la-Gaillarde
9
Contributeurs
Sunday, November 10, 2019
Date de fin
265 €
Sur 3 000 €
9 %

Shoah : Ne jamais oublier pour construire l'avenir.

Suivre et partager

Au secours de la Mémoire Juive à Brive

 

alt

Très sensibilisée par la traque et la cache des Juifs durant la 2e guerre mondiale, l’Association « Mémoires Vives en Limousin » organise ses 3es journées Mémoires, du 27 au 30 octobre, à Brive. Ces rencontres se feront en présence des derniers témoins ou de leurs descendants qui vont raconter le destin croisé de personnalités exceptionnelles ayant contribué, après le traumatisme, à la réflexion profonde et la restauration du judaïsme français.

Rendez-vous sur le site : memoires-juive-brive.com

Ce programme dense et riche a été préparé par le Pr Bensoussan et des historiens locaux et nationaux qui seront présents pour l’occasion.

Nous souhaitons que ces journées soient un moment exceptionnel de Rencontres et de Transmission avec la présence rare des derniers témoins de familles cachées en Limousin et en Périgord. Nous sommes tout concernés par ces tragiques événements, mais plus encore par ces leçons de courage qui demandent une passation de cette mémoire vivante aux générations à venir.

Vous pouvez nous aider en laissant parler votre générosité et en participant au financement de ces journées uniques. Grâce à vous, ces témoins, Juste et Juifs, pourront partager leur message, repris par les historiens, au plus grand nombre.

 

alt

MEMOIRES JUIVES à BRIVE aborde LES DESTINS CROISÉS dans ces régions, pendant la guerre, D’HOMMES ET DE FEMMES QUI ONT CHANGÉ LE JUDAÏSME APRES-GUERRE.

 

Brive, épicentre de ces événements

alt

Journée 1 – Des territoires de refuge, de rafles et de déportations (1939-1944)

Depuis le déplacement de la population alsacienne en 1939, des communautés juives se sont reconstituées, de l’Auvergne au Limousin et en Périgord. Après les premières lois anti-juives, il a fallu trouver refuge puis s’organiser, sauver les enfants et adultes menacés par les rafles. Seront évoqués tous les aspects géographiques, historiques, communautaires, de cette extraordinaire aventure de survie, dans ces régions de transit qui comptent un grand nombre de Justes. 

altJournée 2 – Des intellectuels juifs, des lieux uniques de refuge et de résistance

On évoquera le témoignage, la vie et l’œuvre de ces hommes dont les destins se sont croisés dans ces régions, programme dense et riche sous la coordination de l’historien Georges Bensoussan.

André Neher, Beno Gross, Léon Poliakov, École des prophètes et intellectuels du Chambon-sur-Lignon, André Chouraqui et Albert Camus, Jacob Gordin, Jules Isaac, Georges Vajda…

Leurs contacts avec des intellectuels, des résistants de toutes tendances, des gens ordinaires catholiques et protestants, qui les aidèrent.

À Brive E. Michelet, résistant, déporté et Juste, en fut un exemple.

altJournée 3 Réflexion, transmission et perception historique locale des événements.  

Une réflexion historique, sociologique et... sur la transformation, le message et l’action de ces hommes, vies totalement bouleversées par la guerre.

La transmission de la mémoire est au cœur d’une réflexion actuelle, notamment pour la troisième génération.

La perception de la spécificité locale des événements liés à la Shoah est en pleine révolution historique, après 70 ans d’une présentation globale sous les termes de « résistance et déportation ».

altSur les lieux de mémoire

  • Brive, Musée Michelet - samedi 26 matin (M. Soutenet)
  • Sur les traces d’André Neher et sa famille à Mahanayim –
  • Cérémonie à LANTEUIL (avec sa famille et historiens)
  • La ferme-école Machar (1933-1935) à Jugeals-Nazareth (10km) (Josiane Sberro et Jean-Michel Delpeuch)
  • Camps oubliés et lieux en Corrèze : Soudeilles (Paul et Mouny Estrade), Beaulieu, Ussac...
  • Périgueux et lieux de souvenir en Dordogne (Bernard Reviriego) également une exposition
  • Limoges et la communauté juive réfugiée, camps d’internement
  • Le Chambon sur Lignon et les intellectuels réfugiés (exposition)
  • Le Vivarais

Cette troisième édition apporte un éclairage inédit sur ces événements et sur les intellectuels juifs dans ces régions. Un colloque qui nous concerne tous, car l’avenir ne peut se construire sans la mémoire de ces hommes et leurs enseignements.

alt

L'association Mémoires Vives en Limousin a été constituée dans le cadre de l'organisation des rencontres « Mémoires Juives en Limousin », qui ont eu lieu à CHAVANAC, petite commune de haute Corrèze, en 2014 et 2015.

Le but de ces rencontres est d'évoquer la mémoire de la présence juive en Limousin, en particulier avant la guerre (ferme école MACHAR, 1933-35) et la période de 1939 à 1945.  Des retrouvailles émouvantes ont permis, 70 ans plus tard, de faire se rencontrer des témoins directs, enfants cachés et leurs familles, et des Justes.  Les orateurs ont évoqué  les rafles depuis Israël, les USA et le Brésil. Ces moments riches et émouvants ont conduit naturellement à renouveler ces rencontres et évocations. Nous les avons élargies aux régions voisines où tant de destins croisés ont sous-tendu ces évènements dramatiques.

Nos événements évoquent le regroupement de ces histoires singulières d'intellectuels et de penseurs juifs. Ils révèlent leur influence considérable dans la réflexion et le renouveau du judaïsme après-guerre.          

Comme en germe à Chavanac, la présence conjointe de témoins, d'historiens nationaux et locaux, de personnalités régionales fait de cet événement un moment unique de réflexion  pour la transmission. Devoir de Mémoire et défi à relever pour que les générations futures n'oublient pas.

 

 

À quoi servira la collecte

  • Nous aider à nous rappeler et à mémoriser,
  • Nous aider à rassembler les réfugiés juifs et les Justes qui les ont sauvés,
  • Nous aider à transmettre,
  • Nous aider à faire venir les conférenciers et les témoins, les loger et les nourrir,
  • Nous aider à compiler ces conférences pour que nos enfants se souviennent

Comme vous le savez, nous organisons ces journées exceptionnelles de rencontre, grâce au dévouement, l’enthousiasme et la participation de bénévoles. Et presque sans subventions. 

"Qui sauve une vie, sauve l'humanité", qui fait un don contribue à la sauvegarde de la mémoire. 

alt

Choisissez votre contrepartie

Pour 20 €

Entrée gratuite

Une entrée vous est offerte pour votre gentille contribution.
  • Contributeur : 1

Pour 30 €

Liste de donateurs

Vous avez droit à une entrée gratuite et, si vous le désirez, nous inscrirons votre nom sur notre liste de généreux donateurs sur le site Mémoires Juives Brive.
  • Contributeurs : 3

Pour 50 €

Transcription en avant première

Pour vous remercier de votre geste de soutien, nous vous ferons parvenir, en avant-première, la transcription des interventions de ces journées, au format pdf, et, bien entendu, si vous le souhaitez, votre nom sera rajouté sur notre liste de généreux donateurs sur le site Mémoires Juives Brive
  • Contributeurs : 2

Pour 100 €

Livre dédicacé

Votre grande générosité vous donne droit à un livre de la part de l'un des orateurs qui aura pris soin de vous le dédicacer. Votre nom, si vous le souhaitez, sera rajouté sur notre liste de généreux donateurs sur le site Mémoires Juives Brive.

Faire un don

Je donne ce que je veux