Dimanche

Aidez-nous à financer notre court-métrage "Dimanche" !

Visuel du projet Dimanche
Réussi
24
Contributions
15/06/2014
Date de fin
700 €
Sur 700 €
100 %

Dimanche

<p> <strong>                                    Bienvenu dans la grande famille de "Dimanche" !</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>l'histoire</strong></p> <p>  </p> <p> C’est par un beau matin de mai que Fernand, un grand père qui stagne dans un quotidien avilissant auprès de sa famille de la banlieue parisienne, est épris d’une incontrôlable envie de tout quitter pour voyager. Mais sa rencontre en chemin avec Morgane, une petite fille de 12 ans, va l’amener à reconsidérer son départ et ce qu’il a laissé derrière lui. Réalisant que son bonheur était au sein de sa propre famille, il décide de rebrousser chemin et de retourner parmi les siens.    </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>La note du réalisateur</strong></p> <p>  </p> <p> Ce scénario est avant tout la mise en place d'une problématique à la fois moderne et universelle. Ce film vise à construire un discours autour du voyage, du départ. Il pose la question de savoir ce qui nous retient dans notre quotidien, ce qui nous empêche de prendre la route comme nous l'avons tous déjà imaginé. Nous avons voulu mettre en scène un personnage qui se dit n'avoir rien à perdre et qui, pris d'euphorie, part en laissant son monde derrière lui. Mais, c'est sa rencontre avec Morgane, une petite fille qui agit en personnage miroir de sa propre petite-fille, qui va lui faire prendre conscience que sa place était avant tout auprès de sa famille, même si celle-ci n'était pas parfaite. Le personnage aura donc évolué, par le même processus que dans un road-movie traditionnel, mais sans avoir véritablement voyagé. Le discours principal sous-tendu est donc que le voyage est avant tout une expérience humaine, c'est l'expérience de sentiments et de rencontres et non la distance ou le dépaysement qui constitue l'essence d'un vrai voyage.  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Petit mot de la directrice de production </strong></p> <p>  </p> <p> C'est un projet qui nous tient vraiment à cœur et pour lequel nous nous investissons tous pleinement et avec joie. Nous aimerions partager, à travers ce court-métrage, notre manière de voir et de ressentir la famille avec vous spectateurs. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les acteurs</strong></p> <p>  </p> <p> Le casting de notre grande famille de "Dimanche" est en cours et vous sera révélé prochainement.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les décors</strong></p> <p>  </p> <p> Le tournage se déroulera du 22 au 26 Mai en banlieue Parisienne.</p> <p> Les repérages sont encore en cours.</p> <p> Nous tournerons principalement dans une maison de banlieue et sous un abribus. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'équipe</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Le réalisateur et scénariste</strong>- Louis Theil</p> <p> <img alt="Louis_2" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85777/Louis_2.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'assistante réalisatrice</strong>- Laura Viard</p> <p> <img alt="Laura" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85765/Laura.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>La chef opératrice</strong>- Claire Guichon</p> <p> <img alt="Claire" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85766/Claire.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>La cadreuse</strong>- Pauline Zahra</p> <p> <img alt="Pauline_zahra" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85767/Pauline_Zahra.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>L'assistante opérateur</strong>- Basil Pollet-Villard</p> <p>  </p> <p> <strong>Le Chef électro</strong>- Kévin Marie</p> <p>  </p> <p> <strong>La directrice de production et régisseuse adjointe</strong>- Charlène Bolou</p> <p> <img alt="Charl_ne" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85769/Charl_ne.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>La chef décoratrice</strong>- Julie Sauliere</p> <p> <img alt="Julie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85770/Julie.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>La scripte et assistante décoratrice</strong>- Pauline Follain </p> <p> <img alt="Pauline" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85771/pauline.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Le chef monteur et régisseur général</strong>- Baptiste Blot</p> <p> <img alt="Baptiste" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85772/Baptiste.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Le photographe de plateau</strong>- Maxime Piprel</p> <p> <img alt="Maxime" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85773/Maxime.jpeg"></p> <p>  </p> <p> <strong>L'assistant électro</strong>- Natan Houdré</p> <p>  </p> <p> <strong>Le directeur de casting et chef machiniste</strong>- Alexandre Koulechov</p> <p>  </p> <p> <strong>Le perchman</strong>- Gwennael Broy</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les inspirations du réalisateur </strong></p> <p>  </p> <p> Mes inspirations sur ce film sont très variées. A l'origine, je m'étais basé sur un récit que j'avais eu envie de raconter il y a maintenant trois ans, sous forme d'un long métrage : l'histoire d'un vieil homme qui se sait condamné et qui fugue de sa maison de retraite pour partir seul à l'aventure, en Irlande. Le film devait être un road movie traditionnel, gardant une certaines fraîcheur malgré la motivation tragique de son départ. Cette histoire m'est revenue lorsque nous devions réfléchir à un récit pour le court métrage de fin d'année. Je me suis alors lancé le défi de compresser cette ambition pour 10 minutes de film : il a fallu reconsidérer tout la structure, sans en changer le principe fondamental, l'envie de fuite. Plus l'écriture progressait, plus j'ai réalisé que je m'inspirais en réalité de ma propre famille, en dessinant des personnages qui me sont familiers, des figures que j'ai côtoyé depuis ma naissance. Traversant des grands troubles familiaux, j'avais opéré, peut-être inconsciemment, des analogies avec ma propre famille et des situations similaires. Malgré les tristes conséquences au sein de ma famille, j'ai tenu à ce que le film garde un optimisme, une fraîcheur, une chaleur et qu'il finisse peut-être comme j'aurais souhaité que les choses se terminent pour moi.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Ma seconde source d'inspiration vient évidemment du cinéma, avec notamment « The straight story » de David Lynch.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="David_lynch" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/85778/david_lynch.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> J'étais admiratif de la simplicité des situations et de la progression du récit, autant que dans la simplicité du découpage. Tout y est très fluide et poétique à la fois. Le personnage d'Alvin Straight est fascinant et m'a convaincu de la puissance dramatique de mettre en scène un personnage âgé, qui peut encore se dépasser pour accomplir ses propres exploits. Cette simplicité m'apparaît être une nécessité absolue pour ce film, tant dans la lumière que dans le récit ou la scénographie. Cette conception du cinéma relève d'une vision particulière du monde, qui invite à vivre la vie avec légèreté, patience et sagesse. Cette approche de la réalité a fait de Terrence Malick mon réalisateur modèle, nourissant une admiration immense pour toutes ses œuvres.</p> <p>  </p> <p> Au cinéma toujours, mais pour différentes raisons, je me suis inspiré de films comme « Into The Wild » de Sean Penn, « Babel » d'Inaritu ou encore très récemment « Nebraska » d'Alexander Payne.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Je me suis aussi beaucoup servi de musique, accompagnant chacune de mes séances d'écriture. D'abord avec de la musique classique, notamment Mozart avec le concerto pour Clarinette en la majeur (K.622) mais surtout avec des musiques de bandes originales de film comme la B.O de « The Straight Story » d'Angelo Badalamenti, la B.O de « Babel » de Gustavo Santaolalla. D'autres artistes peu connus m'ont beaucoup inspiré à l'écriture comme le musicien Rob Simonsen, Ludwig Göransson ou encore le groupe des « Beach House ».</p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Nous sommes une grande équipe de 20 personnes, telle une famille nombreuse, que nous devons nourrir pendant 5 jours. La collecte nous servira donc  à couvrir tous nos frais de régie (nourriture, défraiement des acteurs et essence du camion qui transportera le matériel). Mais sera également une grande aide pour les frais de décoration.</p> <p> Votre aide aussi minime soit elle, aura une grande valeur à nos yeux.</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Livraison estimée : décembre 2014

Nosgrands remerciements
  • 3 contributions

10 €

Livraison estimée : décembre 2014

Votre nom au générique
  • 6 contributions

20 €

Livraison estimée : décembre 2014

Contrepartie précédente + le DVD du court-métrage
  • 3 contributions

30 €

Livraison estimée : décembre 2014

Contreparties précédentes+ DVD + photos du tournage
  • 2 contributions

50 €

Livraison estimée : décembre 2014

Votre nom au générique + le DVD + les photos du tournage + le scénario dédicacé
  • 6 contributions

100 €

Livraison estimée : décembre 2014

Votre nom au générique + le DVD + Les photos du tournage + le scénario dédicacé + le Making-of du tournage
  • 1 contribution

Faire un don

Je donne ce que je veux