Du Goudron et Des Fleurs

Nouvelle génération, nouvelle vague

Visuel du projet Du Goudron et Des Fleurs
Réussi
81
Contributions
04/01/2019
Date de fin
9 111 €
Sur 9 000 €
101 %

Du Goudron et Des Fleurs

<h2 style="text-align:center"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557840/Photo_couv-1543490620.jpg" width="100%" /></h2> <h2><strong>Synopsis </strong></h2> <p>Alpha est un <strong>po&egrave;te</strong> qui cherche &agrave; faire publier ses po&egrave;mes. Refus sur refus, il d&eacute;sesp&egrave;re et tente plusieurs possibilit&eacute;s pour arriver &agrave; son r&ecirc;ve. Au fond du trou, <strong>malgr&eacute; le soutien de son ami d&rsquo;enfance</strong>, Nadim, c&rsquo;est sa rencontre mystique avec Nadia qui va le relever. Au fur et &agrave; mesure la fantaisie lui revient et le <strong>monde r&eacute;el</strong> va se m&eacute;langer &agrave; sa plume.</p> <h2><strong>Pr&eacute;sentation du projet</strong></h2> <p><strong><em>Une racine plantée dans le béton</em></strong><br /> Ce court métrage est une <strong>épopée urbaine</strong>. Brutale, violente, bavarde et tendre. L&rsquo;ensemble de la construction esthétique et narrative est au service de cette dualité. <strong>Po&eacute;tique et crue.</strong></p> <blockquote> <p>Le monde est en ruines, mais on compte bien le repeindre</p> </blockquote> <p><strong>Travail r&eacute;alis&eacute; avec le Storyboarder </strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557495/DG_DF_Appartement-1543319916.jpg" /></p> <p>D&eacute;cor de l&#39;appartement, Chez Alpha et Nadim.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557496/04__1_-1543320110.jpg" width="100%" /></p> <p>Alpha et Nadim discutent dans un bar.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557497/05-1543320172.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Historique du projet</strong></p> <ul> <li>Avril 2017 : premier jet du sc&eacute;nario</li> <li>Et&eacute; 2017 : relecture par les proches et travail de r&eacute;&eacute;criture avec Olivier Garouste</li> <li>Mars 2018 : S&eacute;lection &agrave; la formation de r&eacute;&eacute;criture de sc&eacute;nario par le<strong> GREC (Groupe de Recherches et d&#39;Essais cin&eacute;matographiques)</strong></li> <li>De mai &agrave; septembre 2018 : constitution de l&#39;&eacute;quipe technique et recherche des premiers acteurs dont Alpha, Pablo et Vinz</li> <li>Depuis septembre : recherche iconographique, castings, teaser, communication et cr&eacute;ation d&#39;une communaut&eacute;, recherche de financements</li> <li><strong>Fin janvier 2019 : tournage</strong> d&#39;une dur&eacute;e de huit jours</li> <li>D&egrave;s f&eacute;vrier : post-production et recherche de diffuseurs</li> <li>Fin mars : projection du film en avant-premi&egrave;re</li> </ul> <p><strong>Le mot du r&eacute;al</strong></p> <p>Depuis que j&#39;ai 5 ans, le cin&eacute;ma coule dans mon sang. &Ccedil;a me hante, &ccedil;a me br&ucirc;le. Et je me souviens de ma premi&egrave;re toile, c&#39;&eacute;tait le Masque de Zorro avec Antonio Banderas. Tout &eacute;tait noir&nbsp;autour de moi et le r&ecirc;ve a dur&eacute; 2h16. Je n&#39;ai qu&#39;un seul r&ecirc;ve : faire du cin&eacute;ma.</p> <p>Fan de Spike Lee, de Martin Scorcese ou de Gaspard No&eacute;, j&#39;avais envie de r&eacute;aliser un film qui rend hommage &agrave; la rue et &agrave; tous nos r&ecirc;ves.&nbsp;</p> <p>Du Goudron et des Fleurs, c&#39;est &ccedil;a, le croisement entre Booba et Jean Cocteau. Un film musical, l&eacute;ger qui vous emm&egrave;nera dans les bas fonds des villes modernes.</p> <p>Aujourd&#39;hui, l&#39;histoire d&#39;Alpha est universelle :&nbsp;c&#39;est la n&ocirc;tre, celle d&#39;une g&eacute;n&eacute;ration qui r&ecirc;ve de r&eacute;ussite, d&#39;&eacute;panouissement, de frime et d&#39;argent. Et malgr&eacute; les difficult&eacute;s on ne l&acirc;che rien. Positif, goguenard et surr&eacute;aliste, ce film est une envie profonde de faire du cin&eacute;ma, de raconter une histoire qui nous correspond.</p> <p><strong><em>Le mot de Maxime Ryckwaert, consultant musical </em></strong><br /> Pour imaginer la couleur &ndash; visuelle comme sonore &ndash; de DGDF, il faudra concevoir les perspectives d&rsquo;une nouvelle g&eacute;n&eacute;ration. Il faudra aussi combattre le superficiel, par le naturel. Notre identit&eacute; est bien plus riche et complexe qu&#39;on ne peut&nbsp;l&#39;imaginer. G&eacute;n&eacute;ration Iphone, Instagram, Snapchat, notre g&eacute;n&eacute;ration est surtout celle du sample, celle du DIY et des crossovers musicaux. On &eacute;coute d&rsquo;ailleurs aussi bien de la techno, du jazz, que du rap autotun&eacute;.</p> <blockquote> <p>La BO racontera l&#39;histoire d&#39;une g&eacute;n&eacute;ration riche et complexe</p> </blockquote> <p>Naturelle et contre toute logique de style et de genres musicaux, la bande originale racontera &agrave; son tour l&rsquo;histoire du film. Alors que les interludes poseront quelques bases d&rsquo;une histoire, la musique recoudra avec le reste. Des discussions tardives sous fond de trap, une bi&egrave;re achet&eacute;e en &eacute;picerie avec une fausse ambiance g-funk westcoast, de la danse fr&eacute;n&eacute;tique aux nouveaux de la diaspora africaine, la BO racontera l&rsquo;histoire d&rsquo;une g&eacute;n&eacute;ration qui - &agrave; l&rsquo;image d&rsquo;Alpha &ndash; se trouve &ecirc;tre bien plus riche et complexe que les &eacute;tiquettes qu&rsquo;on lui colle. D&rsquo;interludes &agrave; la Jay Dee, d&rsquo;un morceau jazz uptempo &agrave; la Yussef Kamaal, de perles disco libanaises, aux groove saccad&eacute; fa&ccedil;on Nxworries, &agrave; des refrains autotun&eacute;s &agrave; la Booba, la BO combattra les id&eacute;es re&ccedil;ues et l&rsquo;esth&eacute;tique&nbsp;habituelle. Ce sera surtout la bande originale d&rsquo;un film pour ceux qui n&rsquo;y ont pas eu droit encore et surtout celles d&rsquo;artistes &eacute;mergents &ndash; ou confirm&eacute;s &ndash; en qui on devrait davantage croire de nos jours.</p> <h2><strong>Pr&eacute;sentation de l&#39;&eacute;quipe</strong></h2> <p><strong>Prince Baraki</strong> <strong>- Auteur et r&eacute;alisateur&nbsp; </strong><img alt="" height="175" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557728/profil3-1543419893.jpg" width="223" /></p> <p>N&eacute; en l&rsquo;Auvergne, petit j&rsquo;accompagnais mon p&egrave;re qui jouait de l&rsquo;accord&eacute;on dans les bals du coin et ma m&egrave;re essayait de nous emmener au moins une fois par mois au cin&eacute;ma. De d&eacute;m&eacute;nagement en d&eacute;m&eacute;nagement, j&#39;ai travers&eacute;&nbsp;la France de Clermont-Ferrand &agrave; Montreuil en passant par Montpellier et Lyon.<br /> Pour rentrer dans le milieu du cin&eacute;ma, je me suis fait pass&eacute; pour un chef electro. J&#39;ai atterri sur un film &eacute;rotique gay en plein bois de Vincennes. Par la suite, je suis pass&eacute; d&#39;electro &agrave; chef electro, puis directeur photo sur des clips de pop et de rap&nbsp;(A2H, Hayce, Lemsi, Volts face, Jok&rsquo;air et Teki Latex).&nbsp;En 2015, j&#39;ai fond&eacute; le collectif Vent2face production, et j&#39;accompagne la cr&eacute;ation d&rsquo;une web radio (<a href="https://pinatamag.com/" target="_blank">Pinata Radio</a>) pour laquelle je r&eacute;alise des documentaires musicaux&nbsp;(<a href="https://www.youtube.com/watch?v=KjczxwdyNGU&amp;t=7s" target="_blank">Leaf Up: Channel One &amp; Aba Shanti</a>). Mais j&#39;&eacute;cris des histoires depuis tout gamin, et s&eacute;lectionn&eacute; par le G.R.E.C en mars dernier pour le sc&eacute;nario de &quot;Du Goudron et des Fleurs&quot;, on est pr&ecirc;t &agrave; arroser le cin&eacute;ma. Plus que jamais.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Pauline Sanguinetti</strong>&nbsp;<strong>- Direction de production&nbsp;</strong><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556285/Pauline_Sanguinetti-1542731853.jpg" /><br /> Apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; dipl&ocirc;m&eacute;e d&rsquo;un BTS audiovisuel sp&eacute;cialis&eacute; dans la gestion de production, Pauline a suivi une formation en production audiovisuelle &agrave; l&rsquo;Ecole des Gobelins. Apr&egrave;s deux ann&eacute;es en tant qu&rsquo;assistante de production chez Effervescence, une soci&eacute;t&eacute; de production sp&eacute;cialis&eacute;e dans les programmes TV (jeux, s&eacute;ries, documentaires), elle travaille maintenant au sein de la Walt Disney Company, au p&ocirc;le Localisation.</p> <p><strong>Maxime Lebas - Chef op&eacute;rateur</strong><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556286/Maxime-chef-op-1542732009.jpeg" />Dipl&ocirc;m&eacute; d&#39;une &eacute;cole publique de cin&eacute;ma avec un master d&rsquo;ing&eacute;nierie de la prise de vue argentique et num&eacute;rique (SATIS), Maxime travaille avec plusieurs productions en tant qu&#39;op&eacute;rateur et directeur de la photographie aussi bien sur support pellicule que num&eacute;rique.<br /> Il continue aujourd&#39;hui de mettre des images sur des mots.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556288/Cl_ment_Prodoy-1542732291.jpg" /><strong>Cl&eacute;ment Pordoy</strong> <strong>- Storyboarder</strong><br /> Sp&eacute;cialis&eacute; dans l&#39;animation et le support de la 2D, mon travail s&#39;oriente vers le milieu de l&#39;audiovisuel au sens large. Avec le dessin pour outil, je participe &agrave; diff&eacute;rentes&nbsp;exp&eacute;riences professionnelles en commen&ccedil;ant par le jeu vid&eacute;o puis le dessin anim&eacute; et le stop motion pour arriver au cin&eacute;ma.</p> <p><strong>Matias Elichabehere</strong> <strong>- Compositeur</strong><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556289/Portrait_matias-1542732320.jpg" />Enfant, mon p&egrave;re me r&eacute;veille en jouant de la harpe paraguayenne, ma curiosit&eacute;́ musicale se d&eacute;veloppe. À 16 ans, je commence à composer des chansons et pour des projets de vid&eacute;os locales de skateboards. Depuis, c&#39;est mettre la musique en relation avec le r&eacute;el qui m&#39;int&eacute;resse et qui se retrouve dans mes compositions et projets artistiques. C&#39;est une notion que je travaille via les vid&eacute;os de skateboards o&ugrave; le son se veut cal&eacute;&nbsp;sur cette danse de rue, mais &eacute;galement via les Ultrascores (vid&eacute;os d&#39;harmonisation du r&eacute;el) qui animent mon compte Instagram.</p> <p><img alt="" height="165" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557843/maxime-ryck-1543491314.jpg" width="249" /></p> <p><strong>Maxime Ryckwaert</strong>&nbsp;<strong>- Consultant musical pour la B.O.</strong><br /> Journaliste, animateur radio, DJ, passionn&eacute; de musique et de cin&eacute;ma de longue date, Maxime Ryckwaert est autodidacte. De Radio Campus &agrave; Pi&ntilde;ata - le magazine et web-radio qu&rsquo;il fonde en 2016 &agrave; Montpellier et co-g&egrave;re &agrave; pr&eacute;sent - il est maintenant aussi r&eacute;dacteur-en-chef du magazine Let&rsquo;s Motiv M&eacute;diterran&eacute;e.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556290/Alexis_Colbeau-1542732361.jpeg" /><strong>Alexis Colbeau</strong> <strong>- Charg&eacute; de communication</strong><br /> 25 ans. Dipl&ocirc;m&eacute; d&#39;un M2 en communication 360&deg;, occupe le poste de consultant digital en e-r&eacute;putation en agence de communication. Les enjeux sont divers : r&eacute;aliser des audits d&#39;op&eacute;rations de communication, lancer des marques sur les r&eacute;seaux sociaux, &ecirc;tre &agrave; l&#39;&eacute;coute des tendances sur le web... &Eacute;galement form&eacute; aux m&eacute;tiers de l&#39;audiovisuel, Alexis exerce de temps en temps en tant que freelance o&ugrave; r&eacute;alise et monte des films de mariage ou des reportages sportifs.</p> <p><strong>Nejma Brahim</strong> <strong>-&nbsp;M&eacute;dias et relations presse</strong><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/556292/Nejma_Brahim-1542732493.jpg" /><br /> Journaliste pigiste depuis deux ans, je m&#39;int&eacute;resse particuli&egrave;rement aux sujets de soci&eacute;t&eacute;, la politique de la ville (quartiers populaires) et la culture. J&#39;ai rencontr&eacute; Samson &agrave; Montpellier, au sein de la webTv Ka&iuml;na TV o&ugrave; j&#39;ai fait mes premiers pas journalistiques. C&#39;est ici, dans un cadre rassembleur m&ecirc;lant des univers et horizons diff&eacute;rents, que des liens se sont tiss&eacute;s. On s&#39;est retrouv&eacute;s en 2017 &agrave; Paris, alors que j&#39;avais un projet de film-documentaire&nbsp;et qu&#39;il a choisi de croire en moi. C&#39;est &agrave; mon tour de croire en lui pour ce court-m&eacute;trage prometteur.</p> <p><strong>Black Dibal</strong> <strong>- Com&eacute;dien (r&ocirc;le d&#39;Alpha)</strong><img alt="" height="163" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557729/dibal-1543421127.jpg" width="201" /><br /> Rappeur reconnu dans mon pays, auteur et interpr&egrave;te, j&#39;ai fait carri&egrave;re dans la musique Gabonaise. Au d&eacute;part de mon d&eacute;funt p&egrave;re, par la force des choses, j&#39;ai poursuivi mon p&eacute;riple en Europe pour passer mes &eacute;tudes. Me frayant un chemin dans cette France profonde, je go&ucirc;te au climat Montpelli&eacute;rain pour ensuite m&#39;&eacute;tablir &agrave; Paris et fonder ma famille. Artiste accompli, je r&eacute;oriente mes &eacute;crits vers un registre, cette fois, plus instrumental.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Djalel Edine&nbsp;- Com&eacute;dien (r&ocirc;le de Pablo)</strong><img alt="" height="368" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557854/image2-1543492592.JPG" width="247" /><br /> 28 ans, n&eacute; &agrave; Clermont-Ferrand. Aussi loin que je me souvienne, j&#39;ai toujours aim&eacute; le cin&eacute;ma, de par mon grand-p&egrave;re, mon p&egrave;re et mes oncles qui avaient&nbsp;ce&nbsp;rituel de se retrouver pour regarder un western spaghetti, pour mon plus grand bonheur. Devenir acteur ? Ce projet n&#39;&eacute;tant pas le bienvenu dans ma famille, j&#39;ai suivi un cursus d&#39;&eacute;tude a&eacute;ronautique... Cependant, la passion se faisant de plus en plus forte, j&#39;ai d&eacute;cid&eacute; de suivre&nbsp;les cours de Robert Cordier &agrave; The Action Studio. &Agrave; la suite de cette formation, j&#39;ai fait une apparition dans la sitcom &quot;La permanence&quot;,&nbsp;dans le r&ocirc;le d&#39;un assistant de vie scolaire. Je me pr&eacute;pare &agrave; faire l&#39;Actors Factory en septembre 2018. J&#39;aime les r&ocirc;les qui font de moi l&#39;anti-h&eacute;ros, celui que les gens aiment d&eacute;tester, le vilain de l&#39;histoire avec un bon ou mauvais fond, ces r&ocirc;les sombres et intenses de charisme, de pr&eacute;sence.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <img alt="" height="131" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/557662/FB_IMG_1543348536897-1543399731.jpg" width="212" /></p> <p><strong>Morgane Moal - Monteuse</strong></p> <p><br /> J&#39;ai mis mon premier pied dans la post-production il y a maintenant quelques ann&eacute;es. En commen&ccedil;ant par l&#39;assistanat, j&#39;ai pris conscience de l&#39;importance du travail orchestr&eacute; en amont de la phase de montage. J&#39;ai &eacute;galement pu observer les diff&eacute;rentes fa&ccedil;ons de travailler et de cr&eacute;er, des monteurs que j&#39;assistais, et ma sensibilit&eacute; pour le montage s&#39;est aff&ucirc;t&eacute;e. J&#39;ai alors eu les cl&eacute;s pour monter &agrave; mon tour, et des opportunit&eacute;s.En tant que monteuse, j&#39;ai contribu&eacute; &agrave; diverses formes de projets - du documentaire &agrave; la fiction en passant par le clip et les films de luxe, de l&#39;auto-production &agrave; des budgets longs de plusieurs z&eacute;ros -. Le montage de documentaire et de fiction reste de loin ce qui me captive le plus, m&ecirc;me si d&#39;autres types de projets peuvent s&#39;av&eacute;rer &ecirc;tre riches et b&eacute;n&eacute;fiques.Aujourd&#39;hui, j&#39;ai h&acirc;te de commencer cette nouvelle aventure et d&#39;apporter ma fleur &agrave; l&#39;&eacute;difice !<br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p>Si nous vous sollicitons aujourd&#39;hui, c&#39;est pour fournir un travail de qualit&eacute; et garantir la p&eacute;rennit&eacute; de ce projet. Parce qu&#39;en ce projet, nous y croyons plus que jamais. Alpha, le personnage principal du film, est le porte-voix de toute une jeunesse en France : une jeunesse qui m&eacute;rite, et attend, que l&#39;on pose les yeux sur elle. Une jeunesse frustr&eacute;e de ne pas &ecirc;tre entendue alors qu&#39;elle a tant &agrave; dire. Une jeunesse qui regorge de talents en tout genre et qui attend qu&#39;on les exploite. Bref, des jeunes qui ne demandent qu&#39;&agrave;&nbsp;r&eacute;ussir. Alpha, c&#39;est un peu vous, nous, elles et eux.</p> <p>Cette campagne de financement participatif doit nous permettre de prendre en charge les frais de production du film, du mat&eacute;riel au tournage, en passant par la r&eacute;mun&eacute;ration des com&eacute;diens. En y contribuant, vous participez &agrave; la r&eacute;alisation d&#39;un court-m&eacute;trage plein de panache, qui ambitionne de faire bouger les lignes et de vous repr&eacute;senter &agrave; l&#39;&eacute;cran. On aime profond&eacute;ment le cin&eacute;ma, aidez-nous &agrave; faire un grand film.</p> <p>Prince Baraki percevra la totalit&eacute; de la collecte, et la somme sera g&eacute;r&eacute;e par plusieurs membres notamment, la directrice de production, Pauline Sanguinetti.</p> <p><strong>Avec 5000&euro; :</strong><br /> On pourra se procurer une partie du mat&eacute;riel qui nous manque pour la dur&eacute;e du tournage, soit huit jours. Cam&eacute;ra, objectifs et lumi&egrave;res... La r&eacute;alisation demande des outils sp&eacute;cifiques, afin d&#39;obtenir une image la plus propre et professionnelle possible. Comme pour le teaser, nous souhaitons conserver une esth&eacute;tique cin&eacute;matographique. L&#39;&eacute;quipe a donc besoin de tous ces outils pour respecter les intentions de r&eacute;alisation et de mise en sc&egrave;ne.</p> <p><strong>Avec 9000&euro; :</strong><br /> En plus du mat&eacute;riel n&eacute;cessaire &agrave; la r&eacute;alisation, cela nous donnera la possibilit&eacute; de louer les lieux de tournage et de financer la r&eacute;gie. D&eacute;placements, nourriture, h&eacute;bergements, autorisations de tournage parfois payantes ou encore location d&#39;un utilitaire... La liste est longue et non exhaustive. Cela prendra aussi en charge une partie du d&eacute;fraiement des actrices et acteurs.<br /> On pr&eacute;voit &eacute;galement une projection du film en avant-premi&egrave;re au cin&eacute;ma, et la location de la salle aura un co&ucirc;t.</p> <p><strong>Avec 10000&euro; et plus :</strong><br /> C&#39;est la somme qu&#39;il nous faut pour atteindre tous nos objectifs. Cela comprend le mat&eacute;riel, la r&eacute;gie et la r&eacute;mun&eacute;ration des actrices et acteurs.<br /> Mais aussi tous les frais li&eacute;s &agrave; la post-production, du montage au mixage (son), en passant par l&#39;&eacute;talonnage et l&#39;enregistrement de la bande-son du film.<br /> On aura aussi besoin de travailler sur la visibilit&eacute; du projet en amont et en aval : communication aupr&egrave;s de notre communaut&eacute;, des m&eacute;dias et influenceurs, moyens de diffusion tels que les t&eacute;l&eacute;visions fran&ccedil;aises ou &eacute;trang&egrave;res et les festivals.<br /> Petit bonus, si on d&eacute;passe les 10000<strong>&euro; </strong>: on pourra imprimer la bande-son du film et en proposer un vinyle complet. En faire une oeuvre artistique aboutie, avec des artistes &eacute;mergents, les compositions in&eacute;dites de Matias Elichabehere et les interludes du film. Souvenir d&#39;un film grav&eacute; dans le disque.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

Film en streaming

20 €

On vous offre la possibilité de voir le film en streaming dès sa sortie. Et on vous remercie à nouveau pour votre soutien.
  • 1 contribution
  • 0/1 disponible