En attendant d'aller au village

Encouragez le film « En attendant d’aller au village » et le projet agroécologique d’un Burkinabé.

Visuel du projet En attendant d'aller au village
Réussi
69
Contributions
22/04/2013
Date de fin
2 105 €
Sur 2 000 €
105 %

En attendant d'aller au village

<p> <strong>Le film</strong></p> <p> Guillaume Yaméogo, Burkinabé, a l'ambition de quitter la belle ville pour aller cultiver au village. C'est sa détermination qui m'a donné envie de refaire le voyage et de filmer le début de son aventure. En attendant d'aller au village, Guillaume doit trouver la voie qui l'amènera à concrétiser son rêve, notamment en allant au devant de ceux qui l'aideront à passer à l'ère agro-écologique.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Image8" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/8383/Image8.gif"></p> <p> <img alt="Puisatiers" height="411" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/8420/puisatiers.jpg" width="546"></p> <p> Ce film est le résultat d'un investissement personnel. C'était pour moi le prétexte de retrouver mon ami Burkinabé dans son pays à un moment où il semblait isolé dans ses projets de retour à la terre.</p> <p> Construit sous forme d'un road-trip, ce film permet d'offrir un regard plus joyeux et optimiste sur l'Afrique de l'ouest que celui véhiculé par les médias.</p> <p>  </p> <p> J'ai finalisé le film en 2012 pour le diffuser par mes propres moyens en ciné-conférence.</p> <p>  </p> <p> Depuis mon retour, Guillaume a commencé à concrétiser son rêve : créer un oasis sur une terre inexploitée près de Koudougou. Sa priorité est d'avoir accès à l'eau. Il a entrepris la construction d'un puits, mais il manque aujourd'hui de moyens pour le terminer. Son initiative a une finalité économique : créer une activité rémunératrice en développant le petit élevage et la culture sous couvert forestier.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Guillaume" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/8372/Guillaume.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Les enjeux</strong></p> <p>  </p> <p> La production de DVD du film documentaire "En attendant d’aller au village" a un double enjeu :</p> <p>      -Promouvoir un film indépendant,</p> <p>      -Soutenir une démarche autonome du retour à la terre d'un Burkinabé.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Sites Internet</strong></p> <p> Pour en savoir plus sur le projet agroécologique de Guillaume Yaméogo :</p> <p> <strong><a href="http://koomlaviim.wix.com/koom-la-viim" target="_blank">"un oasis au Burkina-Faso"</a></strong></p> <p>  </p> <p> et pour en savoir plus sur le film  :</p> <p> <strong><a href="http://grenierdimages.pagesperso-orange.fr/en%20attendant%20d%20aller%20au%20village.html" target="_blank">"www.grenierdimages.com"</a></strong></p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Votre collecte servira à financer le coût de production des DVDs et contribuera à une première tranche de travaux pour la consolidation du puits. Par la suite la commercialisation des DVDs par l'association Grenier d'images permettra de reverser 20% des recettes en soutien à l'aménagement de l'oasis.</p> <p>  </p> <p> 950 euros pour la fabrication de 300 DVD (incluant droits SDRM)</p> <p> 500 euros pour le puits</p> <p> 390 euros pour les frais administratifs  (frais d'envoi, communication)</p> <p> 160 euros participation aux frais de gestion lié au site Kiss Kiss Bank Bank</p> <p>  </p> <p> <strong>Dans le cas où la collecte dépasse la somme budgétée, les bénéfices seront reversés à l'Oasis.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux