#Enquête sur la Sexualité

Aidez-nous à réaliser un film documentaire intitulé "#Enquête sur la sexualité"

Visuel du projet #Enquête sur la Sexualité
Échoué
0
Contribution
31/05/2015
Date de fin
1 560 €
Sur 4 000 €
39 %

#Enquête sur la Sexualité

<p>  </p> <p> Avant toute chose, regardez cette vidéo d'une douzaine de minutes!<iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FGPiovTjAbKk%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DGPiovTjAbKk&amp;image=http%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FGPiovTjAbKk%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p> <strong>Cette vidéo a été réalisée à Marseille en 2014 lors d'un stage cinéma. Et aujourd'hui, un festival </strong><strong>à Dijon est d'ors et déjà intéressé pour la projection de la version longue du projet  en octobre 2015. </strong></p> <p> <strong>Nous avons déjà commencé le tournage, mais désormais nous avons besoin de vous!</strong></p> <p> <strong>Aidez-nous</strong><strong> vite à réaliser la version longue de l'Enquête sur la Sexualité</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Petite histoire du film original de 1964.</strong></p> <p>  </p> <p> En 1964, Pier Paolo Pasolini, réalisateur et poète italien, décide de faire le tour de l’Italie, alors en plein essor économique, pour partir à la rencontre de dizaines d’Italiens afin de les questionner sur leur rapport à la sexualité. Interviewant les gens dans leur « milieu naturel » (dans les champs, à la plage…), Pasolini dessine des cartes postales sociétales sur lesquelles figurent enfants, agriculteurs, prostitués, sportifs, étudiants, poètes, vacanciers… Pasolini construit ainsi une incroyable photographie des mœurs dans une époque donnée.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Vlcsnap-2015-04-02-13h11m45s254-1427973210" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/181433/vlcsnap-2015-04-02-13h11m45s254-1427973210.png"></p> <p> Une image du film de 1964</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Aujourd’hui</strong></p> <p>  </p> <p> En 2014, lors d'un stage cinéma, nous avons demandé à des comédiens de rejouer quelques scènes du film de 1964, puis nous avons interviewé des gens d'aujourd'hui. Désormais, nous voulons continuer ce projet qui nous semble très intéressant et interviewer des gens d'horizons et de régions différentes.</p> <p>  </p> <p>                                                                                                     </p> <p> <img alt="Vlcsnap-2015-03-16-18h40m58s215-1427973631" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/181438/vlcsnap-2015-03-16-18h40m58s215-1427973631.png"></p> <p> Une mère et sa fille sur une plage de Marseille</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les interviewés:</strong></p> <p>  </p> <p> Enfants, familles, prostitués, militaires, sportifs, clubbeurs, plagistes.... Bref, nous tous!</p> <p> Quelques personnes que nous avons démarché pour interviews:</p> <p> - le Stade Français</p> <p> - Virginie Despentes</p> <p> - Alain Badiou</p> <p> ...</p> <p>  </p> <p> Et en mai, nous tournerons à Cannes pour le Festival, le temps de laisser</p> <p> place à la parole des artistes et aussi des touristes sur leur vision de la sexualité en France.</p> <p>  </p> <p> <em>Qu’est-ce que vous pensez de la prostitution ?</em></p> <p> <em>Vous pensez qu’il y a des modes dans la sexualité ?</em></p> <p> <em>Est-ce que vous diriez que la sexualité est politique ?</em></p> <p> <em>Vous êtes marié(e)?</em></p> <p> <em>C</em><em>'était mieux avant?</em></p> <p> <em>Est-ce que vous vous sentez plus libre sexuellement en voyage ?</em></p> <p> <em>Est-ce que vous pensez que les hommes et les femmes sont égaux aujourd’hui ?</em></p> <p> <em>Vous voulez des enfants ?</em></p> <p> <em>Est-ce que vous pensez que les jeunes sont plus libres que les personnes plus âgées aujourd’hui ?</em></p> <p> <em>Est-ce que vous trouvez qu’on parle trop de sexe aujourd’hui ?</em></p> <p> <em>Vous avez déjà été infidèle ?</em></p> <p> <em>La pornographie ça vous évoque quoi ?</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'Equipe:</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Unnamed__4_-1429276600" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/187525/unnamed__4_-1429276600.jpg"></p> <p> L'équipe du film a rendez-vous avec une prostituée en Bourgogne...</p> <p>  </p> <p> Etienne Gaudillère - <em>réalisateur (qui a une marinière)</em>.</p> <p> Comédien et metteur en scène, il s'agit de son</p> <p> deuxième film après Notre Bal, fiction réalisée par ses propres moyens</p> <p>  </p> <p> Ingrid Franchi - cadreuse <em>(qui prend la photo)</em>.</p> <p> Elle est la réalisatrice de Cina, OLTC, Freakencies....</p> <p>  </p> <p> Karine Piveteau -</p> <p> assistante <em>(qui regarde l'herbe)</em></p> <p> Issue du Théâtre National de Bretagne, elle apporte son aide administrative (et son point de vue artistique) tout au long du tournage</p> <p>  </p> <p> Romain Bernardini - Ingénieur son</p> <p> <em>(qui regarde arriver les agents de la SNCF qui vont nous déloger).</em></p> <p> Issu de l'Arfis (Lyon), Romain Bernardini travaille à Lyon et notamment sur la web-série les CDD.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Le mot du réalisateur:</strong></p> <p>  </p> <p> On me pose souvent la question : « Qu’est-ce qui t’intéresse là-dedans ? ». Tout d’abord j’ai l’impression que les gens sont aussi intéressés que moi par la réponse des autres sur ce sujet. Ce qui est déjà un premier paradoxe puisque nous vivons dans une société où tout le monde dit que le sexe est partout (séries, publicité, romans…) alors que si l’on est aussi curieux, c’est peut-être parce que l’on n'en parle pas tant. Après les gens ont l’impression qu’une enquête sur la sexualité ça va être très intime, mais pas du tout, en fait ça ne parle que de ce que les gens pensent de ceci, pensent de cela, et donc du coup, ça parle de la <em>société</em>. On s’aperçoit alors que c’est extrêmement politique, qu’il y a des histoires de choix personnels, mais qu’il y a aussi une sexualité de la société, des modes, des droits, des tabous, un inconscient collectif très fort. Tout cela se voit à la caméra. Même un refus de répondre est une réponse. Enfin, c’est aussi très intéressant de voir que n’importe qui – même la personne la plus ouverte d’esprit – possède ses limites morales et ses contradictions – moi le premier d’ailleurs - : c’est aussi le défi en interviewant les gens : soulever les paradoxes. Et de ne pas juger. Le but n’est pas de changer les mentalités : il est de montrer les mentalités. »                                                                                                                                                                                            Etienne Gaudillère, réalisateur.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Vlcsnap-2015-03-16-18h42m01s93-1427973697" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/181439/vlcsnap-2015-03-16-18h42m01s93-1427973697.png"></p> <p> Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story: un image marquante pour toute une génération.</p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Pour le tournage, nous avons trois périodes de prévues: une déjà réalisée en avril (pour laquelle nous avançons les frais sur notre argent propre), une en Mai (Festival de Cannes et plages alentours) ainsi qu'un "road-trip" en Juillet de plusieurs jours pendant lequel nous arpenterons la France dans tous les sens, et qui constituera la plus grosse partie du tournage!</p> <p>  </p> <p> La collecte servira à prendre en charge:</p> <p>  </p> <p> <strong>4000€ pour:</strong></p> <p> - les frais de transports (train, voiture, essence) : 1750€</p> <p> - les fais de régie (nourriture) : 850€</p> <p> - l'hébergement (dédommagements des amis qui nous logent et, le cas échéant, autres hébergements): 1200€</p> <p> - les droits à l'image pour le générique (INA, Endémol) ainsi que les droits musicaux (SACEM): 200€</p> <p>  </p> <p> <strong>Si vous dépassez:</strong></p> <p> - nous pourrons tourner en septembre pendant les vendanges!</p> <p> - nous aurons accès à plus d'archives vidéos (INA) et musiques pour la bande son du film.</p> <p>  </p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

40 €

Ca devient "caliente" et vous êtes dans les premiers à donner on vous embrasse chaudement en retour et vous recevez un remerciement personnalisé surprise par mail + vous avez accès à un bonus vidéo du tournage + vous êtes crédités au générique du film + on vous envoie une carte personnalisée du tournage
  • 0/5 disponible