Esperanto

Art & photo, Performance
Visuel du projet Esperanto
Checked circleRéussi
GwenRakotovao
Paris
Ils font avancer le projet
Espéranto pour TOUS a contribué à ce projet
20 €
estelleNYC a contribué à ce projet
100 €
Agnesge a contribué à ce projet
40 €
59
contributeurs
Friday, August 26, 2016
date de fin
3 070 €
sur 1 000 €
307 %

Une création chorégraphique pour rassembler car comme disait BAKIN, "L'espéranto deviendra certainement la langue commune de l'humanité."

Partager, c'est participer

Esperanto

 ESPERANTO

 

"MERCI AUX GENEREUX CONTRIBUTEURS QUI ONT PERMIS D'ATTEINDRE LE PREMIER OBJECTIF DE 1000 EUROS FIXE POUR KISSKISSBANKBANK. MERCI AUX MERVEILLEUX CONTRIBUTEURS QUI ONT PERMIS D'ATTEINDRE LE DEUXIEME OBJECTIF DE 2000 EUROS. IL SERA PLUS FACILE DE CREER ESPERANTO DANS CES CONDITIONS. MAIS CELA CORRESPOND TOUJOURS A UNE PARTIE DU BUDGET TOTAL POUR REALISER LA PRODUCTION D'ESPERANTO.  ALORS SOYONS EXTRAORDINAIRE ET CONTINUONS LE DEFI POUR ATTEINDRE UN NOUVEAU PALIER DE 3000 EUROS!" 

 

Gwen Rakotovao est une chorégraphe malgache née en France.

 

Le projet est la première étape de création de sa nouvelle pièce « Espéranto ». Elle sera présentée le samedi 14 janvier 2017 en Normandie suivie d'une représentation à Paris. « Espéranto » est la continuité du récent projet de Gwen « L’amour. La liberté » à New York, honorant la diversité de la France et son histoire unique qui inclut son pays d'origine Madagascar. 

 

 Une résidence d’interprète lui a été accordée par le studio de danse parisien MICADANSES et débutera en  septembre 2016. Cette résidence d’interprète a pour but de développer l’écriture de sa création chorégraphique avec  60 à 80 heures de répétitions. Ce temps de résidence à Paris permettra aussi d’échanger et de rencontrer des chorégraphes  et des personnalités du milieu de la danse qui pourront aider à la réalisation artistique et pratique de la création. 

 

 A la suite de cette résidence d’interprète, Gwen poursuivra sa démarche de création au relais Catelier. Cela aboutira à une première représentation le samedi  14 janvier 2017 en Normandie et ensuite à Paris.

 

Pour réaliser cette étape, un budget est nécessaire pour assurer la rémunération d’une équipe artistique et administrative afin de mettre en place les éléments scénographiques et matériels comme la recherche de sponsors, coproducteurs, lieux de résidences, partenaires musicaux, costumes etc… 

 

 

 

Chopin_festival__8_-1467828070

 

 

 

Note d'intention de l'artiste à propos d' "Esperanto"  : 

 

 

 « Je suis malgache née en France et je me suis imprégnée de divers cultures à travers mon expérience de la vie, les rencontres et mes voyages. Mon écriture chorégraphique s’est enrichie de cette facette multiculturelle. L’injustice et le manque de tolérance présent dans notre société actuelle m’ont toujours interpellée et ont influencé mon travail. J’ai créé ma compagnie de danse en 2011 avec l’urgence de faire passer mes messages utopiques. Avec cette devise constante que «  si l’on ne peut pas changer le monde, ça ne coûte rien d’essayer. »  Peu de gens croyait en ce que je voulais accomplir et pourtant mes créations ont tourné sur déjà quatre continents comptant six pays et treize villes. 

 

En 2013, j’ai commencé à créer le premier épisode de « L’amour. La liberté. » Une pièce qui a été joué en première à New York au théâtre Dixon Place le 26 octobre 2014. La production explore les connections entre les cultures et les êtres humains avec un message d’espoir qu’un jour ces liens  réduiront les jugements et diminueront les différences entre les individus et les générations. Une création accompagnée par les nocturnes de Chopin avec la collaboration du Leeds College of Music.

 

La signature de mon contrat avec YK Projects une compagnie de danse basée entre Paris et Lagos m’a fait revenir temporairement en France fin 2015. Cela coïncidait avec les attentats du 13 novembre 2015.  Une suite de « L’amour. La liberté » devenait une évidence. Une création solo m’est apparue.

En tant que française d’origine étrangère, je connais le sentiment d’appartenir, sans appartenir à un pays, d’être tiraillé entre deux situations et de ne pas totalement appartenir à un tout.  Un fait qui me semblait intéressant d’explorer.

 

Avec ce nouvel épisode  «  Esperanto » je m’attèle à rendre hommage à cette France diverse, son histoire unique, qui inclut ma terre d'origine Madagascar. Cette France que j’aime, qui parfois me révolte. Comme on aimerait un amant passionnément, de tout son cœur. C’est parfois violent, c’est parfois doux et c’est toujours démesuré. Ce nouveau volet est la continuité de ce que j’ai commencé il y a trois ans maintenant et mon souhait est de redonner un sens à ce mot liberté que nous aimons tant et le pousser même vers l’espoir. 

 

Danser c’est donner. Et mon souhait est que cette nouvelle création soit accompagnée de projets d’Actions culturelles. Ils sont encore à définir mais  ces actions seront des moments de partage, de rencontres et d’expressions corporelles pour tous. »

 

Gwen Rakotovao

 

 

Budget du projet: 

 

Rémunération de l’équipe artistique : 2000 €

correspondant à 80 heures de travail

 

Rémunération de l’équipe administrative : 1000 €

correspondant à 40 heures de travail

 

Budget musique, costume : 700 €

 

La campagne a pour but d’aider le financement d’une partie du projet.  Cette première étape de création pourra être totalement  soutenue avec votre générosité.

 

 

Portrait de Gwen Rakotovao: 

 

 

Extrait d'INITIATION, solo, première au théâtre Charles Dullin en 2013

 

Extrait de "L'amour. La liberté", pièce pour 5 danseuses, première au Dixon Place en 2014.

 

À quoi servira la collecte

Comme mentionné au dessus, la campagne a pour but d'aider le financement d'une partie du projet. Cependant cette première éape de création pourra être totalement soutenue grâce à votre générosité. 

 

Alors pourquoi donner?

 

-       Mettre sa pierre à l’édifice . Participer c’est soutenir à un projet artistique, une artiste et rendre  possible la réalisation de son projet. Et puis être mécène de nos jours c’est quand même la grande classe.

La bonne nouvelle c’est que l’on n’a pas besoin de dépenser des millions pour l’être. On peut devenir mécène à partir de 5 euros… : ) 

 

 

-       Recevoir des cadeaux : Selon votre générosité vous pouvez recevoir un poster dédicacé de l'artiste - Un poème d'espoir - Avoir la possibilité de voir le spectacle – Avoir une version DVD de la représentation - Avoir une rencontre exclusive avec l'artiste autour d'un café, elle vous claquera peut être même la bise... 

 

 

 

Enfin et surtout: la satisfaction d’avoir agir pour l’Esperanto, tout simplement !

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 € et plus

être décoré du titre de chouette mécène - Une photo dédicacée d'Espéranto.

Contributeur 0
Livraison Septembre 2016

Pour 10 € et plus

être décoré du titre de bon mécène - Une photo dédicacée d'Espéranto et un poème d'espoir.

Contributeurs 5
Livraison Septembre 2016
Disponibilité 45/50

Pour 20 € et plus

être décoré du titre de mécène admirable - une affiche dédicacée + un poème d'espoir + un dvd du spectacle.

Contributeurs 17
Livraison Septembre 2016
Disponibilité 13/30

Pour 40 € et plus

être décoré du titre de mécène exceptionnel - une affiche dédicacée + un poème + un dvd du spectacle + invitation à la participation d'une répétition lors du processus de création.

Contributeurs 12
Livraison Septembre 2016
Disponibilité 8/20

Pour 100 € et plus

être décoré du titre de mécène Majestueux - une affiche dédicacée + un dvd + un poème + une place de spectacle pour la première et/ou une rencontre autour d'un café avec la chorégraphe si indisponibilité de venir voir la première.

Contributeurs 9
Livraison Septembre 2016
Disponibilité 1/10

Faire un don

Je donne ce que je veux