Exposition 2020 Musée d'histoire naturelle de Lisbonne au Portugal

Bonjour, mai 2020, au Musée d'Histoire Naturelle de Lisbonne " Regards croisés" Kyo - Claude Alexandre Haut les coeurs, à vous de jouer...

Visuel du projet Exposition 2020 Musée d'histoire naturelle de Lisbonne au Portugal
Réussi
31
Contributeurs
23/12/2019
Date de fin
10 855 €
Sur 10 000 €
109 %

Exposition 2020 Musée d'histoire naturelle de Lisbonne au Portugal

Artiste autodidacte, très vite après le trait et la matière, le volume s’est imposé comme une évidence. Dès le départ mon travail fût plus proche du sculpturale que du picturale. Sans abandonner le dessin et la peinture je me suis jetée à corps perdu dans la sculpture.

L’art est un univers privilégié. Il efface le barrage entre les hommes et les femmes. Nous ne sommes plus que des artistes.  

L'exposition de sculptures "regards croisés" est le résultat d'une collaboration avec mon mentor, la photographe Claude Alexandre. C'est un hommage charnel, un dialogue posthume où entrent en résonance les corps en morceaux et les corps monochromes où se confrontent image, terre, marbre, bronze et résine. Pour moi, la photographe Claude Alexandre, disparue en 2010, fut à la fois une amie, un soutien, un modèle mais aussi un mentor.

Présentée au Musée Rodin en 2014, l'exposition Mapplethorpe a été un déclic pour moi, une fulgurante. Suite à cette exposition, est née l'idée de sculpter les mains, les bustes, les fessiers, le ventre de femmes enceintes, les corps... pour créer un dialogue entre les photos de Claude Alexandre et ses sculptures, ce même dialogue qui unit voire renforce les grandes amitiés.

Dans ma démarche, je revisite le travail photographique de Claude Alexandre qui "voit de près" le corps dans tous ces états : nudité féminine et masculine, sadomasochisme, bandage, fétichisme, transsexualité, tauromachie...

Ce projet consiste à présenter une vingtaine de photos argentiques en noir et blanc, en résonance avec mes sculptures : les corps en morceaux, en grandeur nature, en terre, en poudre de marbre, en bronze et en résine.

L'exposition "Regards croisés" serait présentée dans un écrin noir et blanc et pour sublimer le tout - une seule touche de couleur, le rouge - couleur fétiche de la photographe, comme le sang des taureaux qu'elle s'est attachée à photographier à Séville de multiples fois, les dernières années de sa vie, ou encore, comme le symbole de la vie et de la mort.

 

À quoi servira la collecte

La collecte servira à :

- Financement du fondeur

- Encadrement des photos

- Préparation de la scénographie de l'exposition

- Transport des oeuvres Paris Lisbonne

- Frais de soirée de vernissage

Choisissez votre contrepartie

200 €

Dessin au fusain

    400 €

    Dessin technique mixte
    • 2 contributeurs

    600 €

    Pied en poudre de marbre

      1 800 €

      Pied en bronze

        Faire un don

        Je donne ce que je veux