F.A.D.A - Fait Avec De l'Amour - Savonnerie & Artisannerie

Soutenez mon projet sur KissKissBankBank !

Visuel du projet F.A.D.A - Fait Avec De l'Amour - Savonnerie & Artisannerie
Réussi
33
Contributeurs
20/02/2021
Date de fin
1 451 €
Sur 1 200 €
121 %
Zéro
déchet
Bio
Développement
local

F.A.D.A - Fait Avec De l'Amour - Savonnerie & Artisannerie

F.A.D.A, c'est moi, Charlotte. C'est mon projet de savonnerie artisanale à échelle humaine, respectueuse de l'environnement et à vocation de vous satisfaire avec des produits doux, biodégradables et faits avec amour. Oui, en fait F.A.D.A ça signifie Fait Avec de l'Amour ! Ma marque de fabrique, car pour moi c'est une obligation que de créer avec passion. Si si, je vous le dis, pleins d'amour qui sortent de mes petites mains.

Suite à la réalisation des nombreux ingrédients dangereux et issus de la pétrochimie présents dans nos produits d'hygiène, j'ai commencé il y a maintenant 6 ans à me fabriquer mes propres produits afin de connaître leurs compositions et éviter l'impact négatif sur l'environnement tout en satisfaisant mes besoins et ceux de mes proches. Après tant d'années de tambouille à faire des dentifrices, baumes, macérations huileuses et tutti quanti, on veut toujours aller plus loin quand on a comme moi une grande soif d'apprendre ! La fabrication de savon a alors été pour moi une suite logique. Cela fait maintenant deux ans que je me suis mise à savonner et, de ce savoir-faire, je suis tombée gaga ! Depuis, rien ne va plus, je n'arrive pas à m'arrêter ! Alors pourquoi ne pas en faire mon métier ?

C'est donc après ces dernières années de recherches, aux multiples essais de savons en tout genre, des retours encourageants et des critiques constructives de mon entourage et de mon amoureux (que je remercie milles fois pour sa capacité de cobaye assidu et de très bon conseil), que F.A.D.A a vu le jour.

Je ne suis pas complètement fada, mais suffisamment pour me lancer dans cette longue et coûteuse aventure des démarches de savonnerie ! Car dans cet univers, chaque recette se doit d'être validée par un toxicologue afin de vous garantir la sécurité d'un produit sain pour votre peau ainsi que pour l'environnement. Et cela demande beaucoup de temps pour la création des dossiers initiaux ainsi qu'un sacré coût... (300e par recette) Sans compter l'espace de production qui se doit d'être fonctionnel et aux normes. De ce côté-là, je fais le choix d'aménager cette petite caravane qui me servira de laboratoire de fabrication.

Initialement diplômée des beaux arts, j'ai la patte manuelle ! J'aime toucher à tout, du moment où c'est avec les mains ! Couture, travail du bois, du cuir, céramique, reliure, agriculture... rien ne m'arrête, je ne me lasse jamais ni d'apprendre ni de créer ! C'est pour cela que F.A.D.A proposera aussi des accessoires de savonnerie et autres créations artisanales.


Des choix drastiques dans mes ingrédients :

Soucieuse de l'impact environnemental, je souhaite travailler avec des produits qui ne viennent pas de l'autre bout du monde, je fais donc le choix de ne pas utiliser d'huile de coco, de palme, de ricin et beurre de karité, très utilisés en savonnerie, afin de privilégier des savons 100% huile d'olive, à production bien plus locale et limitant considérablement l'impact carbone en comparaison de ces premières. De plus, je récupère dès que possible les fins de cuves d'huile d'olive des moulins des alentours de chez moi, me permettant d'accéder à des huiles françaises de très bonnes qualités à des tarifs abordables (étant initialement à plus de quatre fois le prix de l'huile d'olive espagnole) tout en recyclant des huiles qui ne seraient pas mises en bouteille.

Aussi, je fais le choix de ne pas utiliser d'huiles essentielles pour plusieurs raisons:

D'abord, elles sont très souvent déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux enfants et peuvent être allergènes pour certains, l'idée d'en utiliser ne colle donc pas avec la mienne voulant proposer des produits adaptés à tous.

Ensuite, les huiles essentielles demandent des quantités de plantes astronomiques pour leurs extractions, et leurs puissantes vertus ne devraient, d'après moi, pas être utilisées à cette fin plus "odorante" qu'autre chose en savonnerie où il en faudrait des quantités énormes qui sont pour moi irraisonnées (avec un petit producteur local, il faudrait monopoliser toute une exploitation rien que pour une savonnerie à ma petite échelle), elles ne sont pas disponibles en vrac (donc quantité de déchets considérable), sans parler de leur coût élevé alourdissant énormément le coût de vente.

C'est pourquoi je préfère l'utilisation de macérations et infusions de plantes faites par mes soins afin de vous offrir leurs bienfaits sans ces désagréments !

Passionnée par les plantes et ayant suivie une formation en agriculture biologique, je souhaite utiliser majoritairement mes propres cueillettes pour mes recettes contenants des végétaux présents sur mon terrain (ortie, mauve, calendula, millepertuis...).

Les argiles que j'ai choisis d'utiliser viennent d'une entreprise située à quelques kilomètres de mon atelier, qui propose des argiles d'origine française provenant de la Drôme et du Vaucluse. Elles sont brutes, sans transformation, séchées naturellement au soleil, conservant ainsi toutes leurs propriétés naturelles et donc d'une qualité exceptionnelle.


Actuellement, F.A.D.A est sur le bout du chemin !

J'ai réalisée le graphisme du logo, trouvée mes fournisseurs, ouvert ma micro-entreprise, l'ai déclarée auprès de l'ANSM, achetée une grande partie du matériel, sélectionnée et mis au point les premières recettes que je souhaite faire valider, j'ai ma petite caravane, j'ai fait mon site web, mes cartes de visite et le graphisme de mes étiquettes ! Reste plus qu'un petit coup de pouce pour déclencher la fin du processus. Il manquent en effet dans mes économies, une partie de l'argent nécessaire à la validation de mes recettes, à mes premières commandes de matières premières ainsi que le matériel pour fabriquer (moi-même) mon séchoir à savon et séchoir solaire pour mes cueillettes.

Je vous propose donc des contreparties pour le moins inattendues : des savons ! Hehehe ! Mais aussi des créations faites par mes petites mains et même des ateliers d'initiation à la savonnerie !

 Ces contreparties vous serons envoyées peu après la fin de la collecte.

Des méthodes particulières:

Soucieuse de vous expliquer les diverses pratiques de fabrication de savon existantes ainsi que celles que je pratique, voici pour les curieux-ses un descriptif de ces procédés souvent méconnus.

Le savon solide est un produit fabricable de différentes manières. Tout d'abord, la fabrication de savon est une réaction chimique appelée saponification. Ce sont des corps gras (huile ou graisse), une base forte (hydroxyde de sodium=soude), et de l'eau qui entre en réaction où la solution de soude va "manger" l'huile et créer du savon, de la glycérine et de l'huile (lorsqu'il en est mis plus que la soude peut en manger). Il n'y a donc plus de trace de cette soude après la réaction.

Le savon industriel est principalement fabriqué à base d'huile de palme ou graisse de boeuf, (ingrédients à moindre coût),où la "pâte à savon" est faite avec excédent de soude (c'est-à-dire plus que nécessaire pour transformer les corps gras en savon), puis chauffée de longues heures, avant d'être lavée à l'eau salée, ce qui élimine cet excès de soude ,mais aussi la glycérine (agent hydratant fabriqué naturellement lors de la saponification, protégeant le film hydrolipidique de la peau) qui est ensuite revendue à l'industrie cosmétique. Cette technique est aussi utilisée pour les fameux savons de Marseille si populaires. Ils sont certes lavants, mais asséchants pour la peau et ceux industriels sont souvent améliorés avec de multiples produits de synthèse pas très glorieux...

Les savons semi-industriels sont faits à partir de paillettes de savon fabriquées industriellement ,selon la méthode précédente, puis le "savonnier" les chauffe pour les faire fondre et y ajouter des parfums, colorants, glycérine... Avant d'être souvent vendus à tord comme étant des savons artisanaux !

Les savons artisanaux fabriqué par saponification à froid, sont réalisés manuellement et sans chauffe, c'est un procédé non-industrialisable qui nécessite donc très peu d'énergie, préserve la glycérine naturellement présente et les savons sont totalement biodégradables. La pâte à savon est faite avec excédent d'huile, donc plus que nécessaire  pour la réaction de saponification, ce qui fait des savons dits "surgras", contenant alors de l'huile non saponifiée qui va protéger et nourrir la peau tout en empêchant sa déshydratation. La pâte à savon est mélangée après pesée méticuleuse des ingrédients, puis coulée dans des moules qui sont isolés jusqu'à 5 jours pour que la saponification se termine avant de démouler le pain de savon, de le couper et de le laisser en cure de séchage pendant un minimum 4 semaines avant d'être utilisable. Elle a pour seul désavantage de ne pas garantir la conservation de certaines huiles précieuses ajoutées pour le surgraissage du savon, car la réaction n'étant pas terminée lors du coulage, on ne peut demander à madame la soude de ne pas dévorer cette huile plutôt qu'une autre !

La saponification à chaud diffère légèrement de à celle à froid. La pâte à savon est mélangée sans excédent d'huile, chauffée au bain-marie pour accélérer la saponification qui se fait en environ une heure en proportions artisanales. Puis le surgraissage et autres ingrédients sensibles sont ajoutés au mélange après la réaction, avant d'être coulé. De ce fait, les huiles précieuses, macérâts huileux, laits végétaux ou animaux et autres ajouts ne sont pas altérés par la soude et conservent toutes leurs qualités. Ce procédé conserve toute sa glycérine et permet aussi de pouvoir utiliser directement les savons, même si une cure de séchage est toujours faite, afin de rendre le savon encore plus dur et durable ! En revanche, il nécessite certes de l'énergie, mais à des avantages pour certaines recettes que la saponification à froid n'a pas.

Pour ma part, je travaille majoritairement en saponification à froid et utilise parfois le procédé à chaud pour des savons spéciaux, afin de garder toutes les propriétés d'un macérât maison ou lait végétal.

À quoi servira la collecte

Objectif n°1 : 1200e

L'argent de la collecte me servirait :


- À faire valider trois recettes : (3x300e=900)

Un savon "Nature Peinture", simple et polyvalent à divers usages (mains, corps, vaisselle..), pour les amoureux des choses simples.

Un savon marbré aux épices (cannelle, curcuma et girofle), surgraissé à 7%, aussi doux et réconfortant qu'une pâtisserie.

Un savon "Douce Vague", avec son allure à faire chavirer, surgraissé à 10%, pour les peaux les plus sensibles ainsi que le visage, confectionné avec de l'argile jaune, argile bleue, cannelle et charbon actif (Oui oui, avec du naturel on peut avoir des super couleurs !)

Mais aussi: 


- Acheter les matières nécessaires à la fabrication de mes deux séchoirs (un à savons et un à plantes) et de mon découpeur à savon, ne pouvant être issu de recyclage : grilles et moustiquaires en inox et plateaux en plastique alimentaire, ainsi qu'une petite partie du bois et la quincaillerie nécessaire. ( environ 200e )


-Payer la commission de KissKissBankBank (8% soit 96e)

-Le reste sera utilisé pour imprimer mes premières étiquettes !


Objectif n°2 : le futur nous le dira

-Achat de matières premières (huile, argiles & épices) afin de commencer la fabrication
-Pour chaque palier de 300e supplémentaire, une recette de plus serait validée parmi ces possibilités

 

  • Un savon exfoliant au café, pour désincruster les mains sales des bricoleu-r-se-s et jardinier-e-s, en tant que gommage corporel ou bien pour les cordons bleus aux mains cracras afin de neutraliser les odeurs de poissons, ail ou roquefort bien affiné !
  • Un "Savon-Shampoing" à l'ortie sauvage et au lait d'avoine
  • Un dentifrice en poudre, sans fluor, à l'argile et au charbon actif.
  • Un "baume à tout faire" à base de trois ingrédients tout simplement : macérât maison de calendula dans de l'huile d'olive, cire d'abeille et miel. Efficace pour les lèvres, les mains sèches, gerçures et pointes des cheveux.
  • Un savon surgras aux pétales et macérât maison de souci sauvage pour calmer et réparer les peaux irritées.
  • Un savon de rasage pour les barbichettes ou poils à cacher.

 

Et Merci d'avoir lu jusqu'ici !

Charlie

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux