Fèdre avec un F

Écoutez votre petite voix qui dit : "Soutiens là !"

Visuel du projet Fèdre avec un F
Réussi
53
Contributeurs
07/07/2019
Date de fin
5 070 €
Sur 5 000 €
101 %

Fèdre avec un F

 

 

 

Une comédie de Sylvie Dumas

Fèdre avec un F est une comédie originale et contemporaine à l'écriture à la fois légère et épicée. Elle traite avec humour et esprit de ce maelström intérieur qui nous habite, parfois bien malgré nous. Vous savez, ces petites voix qui nous parlent sans cesse et nous intiment d'agir ou de subir, de juger ou de jauger, de railler ou d'acclamer ! 

Programmée à la Comédie Nation du 11 oct. au 3 déc. 2019


Le Speech

À l’issue d’une réunion musclée avec son équipe personnelle, Laraison, Lavolonté, Lésentiments, Lézémotions et Lintuition, Fèdre finit par se rendre au théâtre Mogador, à l’audition du prochain  musical. «Phèdre tu prends Racine» est créé par le célébrissime Hippolyte Bourrut-Lacouture, amant d’un soir et d’il y a trois ans. Lorsqu'ils se retrouvent après le casting, persuadés d'être tous les deux, leur équipe personnelle s'invite à la conversation. Une joyeuse foire d'empoigne s'enclenche où chacun défend son point de vue sur le succès, le sexe, l’argent, l’amour et la présence du passé.

Fèdre et Hippolyte parviendront-ils à maîtriser leurs pertinents protagonistes au profit du spectacle vivant ? Les vers de Racine en dépendent !

 


L'affiche du spectacle


L'équipe

Qui ils sont et que font-ils ?

Celle qui vous parle sur KissKissBankBank, c'est moi la brune sur la photo. Sylvie Dumazian. L'auteure et la comédienne qui joue Fèdre avec un F. 

Cela fait plus de trente ans que je joue sur les scènes de théâtre. Mon expérience m'a permis d'interpréter de nombreux personnages au service d'auteurs classiques et contemporains. De Sardou à Réza, Grimm, en passant par Marivaux, Goldoni, Besson, Lagarce, Pirandello... Egalement conteuse, je travaille aussi avec la Cie Si Sensible, spécialiste du jeune public. En 2019, je suis distribuée dans leur nouvelle création "Il a beaucoup souffert Lucifer." 

L'auteure qui sommeillait en moi, s'est réveillée en 2009 pour écrire les premières pages de la pièce "Fèdre avec un F". Dominique Pasquet, mon ami et metteur en scène de longue date, a créé la première partie. Antonio Carmona a repris le flambeau dans une autre mise en scène que j'ai jouée en 2015. Entre temps, j'ai écrit la suite avec le personnage d'Hippolyte et me voilà prête à jouer l'intégralité de "Fèdre avec un F " en 2019 ! 

Ludivine Vauthier, assistante à la mise en scène

Toujours sur la photo, la charmante Ludivine Vauthier endosse la fonction d'assistante à la mise en scène. Ludivine est aussi comédienne, formée à l'école Pygmalion, où elle apprend tout de la complexité des émotions liée à la maîtrise des textes, du jeu et du corps. Auteure, elle termine actuellement une pièce de théâtre. Sa sensibilité et sa pertinence font d'elle une précieuse collaboratrice. 

Licinio Da Silva, metteur en scène

Ci-dessous, me voici avec Licinio Da Silva, le metteur en scène de "Fèdre avec un F". D'abord comédien tout droit sorti de l'ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), formé au théâtre du Soleil et diplômé du Conservatoire national Supérieur d'Art dramatique de Paris. En 2018, il joue dans le spectacle "L'histoire du soldat" au théâtre Poche qui obtient le Molière du meilleur spectacle musical. Puis, réalisateur de quatre courts métrages, il écrit en ce moment son premier long métrage. Coach pour acteurs-trices, il donne des cours et prépare aux castings. De part son professionnalisme, son inventivité et son exigence, Licinio est l'homme de la situation.

 


Pour les curieux-ses : 1 extrait de la pièce

Acte 2 - les retrouvailles de Fèdre et Hippolyte 

Fèdre : Pas d’excitation Lavolonté. Lésentiments rétablit ma cohérence cardiaque, Lézémotions réduit immédiatement la sudation émanant de mes aisselles, incompatible avec l’odeur de la cuisine et toi Laraison donne à mon regard l’intelligence dont il aura besoin lorsque Hippolyte surgira au moment le plus inatten…

Hippolyte apparaît derrière elle par l’entrée du restaurant. Tu parles toute seule ?

Fèdre surprise : Pas du tout… je fredonnais une chanson en t’attendant… Bonjour Hippolyte.

Elle lui tend la main ne sachant pas quoi lui tendre d’autre. Hippolyte l’attire vers lui et lui donne un baiser sur la joue, près de sa bouche.

Hippolyte : Bonjour Fèdre. Tu as bien dormi ?

Fèdre : Heu oui… j’ai rêvé… J’ai rêvé que je montais des marches, des escalators qui m’extirpaient du fin fond du métropolitain et me hissaient vers la lumière du jour. Je montais, montais les yeux fixés vers la lumière. Sur ma fenêtre des fleurs avaient poussé, des roses trémières… oui c’est ça… alors que je n’avais rien planté et je voyais en bas une vache avec des espadrilles rouges, elle ruminait au milieu d’un champ de courges-violons. C’est drôle non ?... Ça me revient au moment où tu me poses la question. Et toi, tu as dormi ?

Hippolyte : Très peu. Je suis aussi insomniaque que les réverbères de Paris. J’ai l’impression de perdre mon temps en dormant.

Fèdre : Peut-être que tu as peur du noir ?

Hippolyte : Peur du noir ?... Tiens je n’y avais jamais pensé. Possible maintenant que tu le dis. Assieds-toi je t’en prie. Que veux-tu boire ?

Fèdre : J’ai droit à quoi ?

Hippolyte : De 13 à 40 chevaux.

Fèdre : Un kir fera l’affaire. Merci.

Hippolyte : Pour moi ce sera un écossais.

Fèdre : Le restaurant est vide à une heure pareille ?

Hippolyte : Oui, je l’ai réservé pour notre déjeuner. Le patron est un vieux pote. On sera plus au calme. J’ai préparé des pâtes bolognaises, la sauce mijote depuis hier soir. L’avantage des insomniaques, on a double peine. À quoi trinque-t-on?

Fèdre : Il me semble que ça s’impose non ? Buvons à ta comédie musicale "Phèdre, tu prends racine". Au fait, pourquoi ce titre  ?

Hippolyte : Parce qu’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre ma chère.

Fèdre : Les mouches… tu parles du public ?

Hippolyte : Oui le public, le vénérable public. Mais buvons ! Buvons à ma comédie musicale dans laquelle tu joueras Phèdre.

Fèdre : Tu veux dire que c’est moi que tu as retenu pour…

Hippolyte : Personne d’autre que toi n’as passé le casting du premier rôle féminin. Écoute-moi Fèdre, il y a trois ans quand j’ai monté L’art culinaire moderne, tu jouais une courgette…

Fèdre : Une aubergine Hippolyte, une aubergine à la provençale…

 


Pour les passionné-es : La note d'intention de l'auteure

En d'autre terme le pourquoi du comment j'ai écrit cette pièce.

Le silence n’est pas d’or, pas toujours. Vivre dans l’isolement, en mutisme avec ses propres ressentis engendre la tragédie. Phèdre de Racine dans son choix délibéré de taire à elle-même son désir, je ne dis pas amour car il n’est pas partagé par Hippolyte, ne se signait-elle pas une déclaration de guerre où elle s’avouait vaincue ?

Au XXIème siècle, le parler de soi est devenu en vogue. Les psychologues fleurissent comme des printemps, les parents se font écouteurs, les amis écoutants, la société compatit. Et pourtant, les dépressions persistent. Le vocabulaire a changé, mais nous mourrons encore d’amour, de désirs non satisfaits et d’incompréhension.

Après la relecture de Phèdre, je me suis dis : «- Et si Phèdre avait entretenu un dialogue avec elle-même ?... La fin en aurait-elle été changée ? »

L’idée m’est venue alors d’écrire une Fèdre moderne,  qui, elle, se parlerait. J’ai donc fait exister cette vie intérieure, allumé les néons de cette entreprise animée de tant de monde. La raison, les sentiments, la volonté, les émotions, l’intuition, protagonistes-clés de nos tourments et de nos résolutions, selon moi, ont pris la parole, ou, plus démocratiquement, Fèdre leur a donné.

C’est ainsi que sont nées cinq femmes : Laraison, Lavolonté, LézémotionsLésentiments et Lintuition . Cinq personnages incarnés, hauts en couleur, éclairés, singuliers et... divergents !

Mais que se passe t-il chez Hippolyte ?... Comment gère t-il son entreprise ?... Par rapport à Hippolyte de Racine, j’ai modifié la donne. «Le mien» est marié, avec deux jeunes enfants. C’est un homme mûr, reconnu professionnellement, presque heureux s’il vivait avec la femme qu’il aime. En écrivant la rencontre des retrouvailles d’Hippolyte et de Fèdre je me suis rendue compte que la politique managériale de mon héros était moins souple, moins féminine forcément ! J’avais aussi besoin de contraste. Hippolyte ne possède donc pas une équipe mais un groupuscule qui intervient brusquement,  surgissant de l’obscurité  pour agir en pleine lumière. Principalement masculins, Lézémotions,  Lemental  (équivalent  de Laraison), Lecourage (équivalent de Lavolonté) et Lésentiments pratiquent davantage les putschs que les réunions organisées. Mais, même si Hippolyte leur demande le plus souvent de se taire, il examine toujours leurs interventions au profit de son avenir et en faisant comme si c’était lui qui gouvernait.

Enfin, j’ai retiré les morts de Racine. À part celle de Bérénisse, la sœur de Fèdre, point de départ d’une tragédie que je transforme en comédie, burlesque parfois. Et pour finir, oui je crois que la fin de Phèdre aurait été changée si elle s'était parlée. Mais nous aurions été privés de cette magnifique tragédie de Racine, ô combien inspirante.                                                                                                             Sylvie Dumas

 


Les critiques en 2015 de la 1ère partie 

https://www.billetreduc.com/134257/evt.htm

 

Fèdre avec un F, le roman paru en 2017

 

Photos des contreparties Sylvie Dumazian "Fèdre avec un F" - 2015

Crédit photos Thierry Porcaro (contreparties) et Benjamin Pesenti (contrepartie 500€ et +)

 

À quoi servira la collecte

Oulala l'argent ! On se redresse sur sa chaise, on fait "humhum" et on lit en croisant les jambes, le beau budget couleur rose poudré.

Et si la collecte dépasse les 5 000€, alors...

nous paierons les droits d'auteur de la pièce,

nous rémunérerons la costumière,

nous recruterons un-e chargé-e de diffusion pour multiplier les représentations à Paris et en province

et... on mangera des Pim's à l'orange tout en organisant un super pot après la 1ère, avec vous cher public ! Je m'y vois déjà...

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

1 invitation

30 €

La voilà la place gratuite ! Fèdre est ravie de vous l'offrir avé le selfie. Si j'vous l'dit.
  • 13 contributeurs

Merci

12 €

Des sourires aussi grands que nos mercis

    Le selfie, le selfie !!!

    20 €

    1 grand merci et un selfie avec la crémière ;-)
    • 3 contributeurs

    2 invitations

    50 €

    2 places gratuites, des selfies à gogo et la révérence des artistes. J'en suis toute hérissée.
    • 23 contributeurs

    C'est Noël !

    100 €

    2 places gratuites. Révérences, selfies et sourires inestimables + la pièce dédicacée. Bref : Noël.
    • 7 contributeurs

    L'euphorie, l'éclate, le délire !!!

    200 €

    4 places offertes et la possibilité d'assister à une répétition. Plus : génuflexion, révérence, selfies inestimables, la pièce et le roman dédicacés, un dîner avec l'équipe après la représentation et la Lune en partage. Ah j'oubliais... votre vénérable patronyme sur les programmes. Avec votre accord évidemment.
    • 2 contributeurs

    Béatitude

    500 €

    Alors là !... Toutes les contreparties se cumulent. L'équipe fait des triples axels, le soleil clignote en guise de gratitude et nous, on ajoute une surprise ;-)
    • 2 contributeurs

    Faire un don

    Je donne ce que je veux