Aller au contenu

Femmes de Camargue : à vous l'honneur !

Art & photo, Patrimoine

Visuel du projet Femmes de Camargue : à vous l'honneur !
Checked circleRéussi
34
Contributeurs
Tuesday, May 21, 2019
Date de fin
4 915 €
Sur 4 900 €
100 %

Parce que vous le valez bien !

Suivre et partager

Femmes de Camargue : à vous l'honneur !

alt

C'est au mas du Pont de Rousty que le Parc naturel régional de Camargue a installé le Musée de la Camargue, garant de sa mission culturelle. Récemment rénovée dans une logique de développement durable, la bergerie, sous sa charpente d'origine, propose une immersion dans la Camargue d’hier et d’aujourd’hui avec l'exposition permanente Le fil de l'eau, le fil du temps. Pièces historiques, installations interactives, ludiques, sonores, vidéos et œuvres d’art contemporaines invitent petits et grands à surfer entre passé, présent et futur, loin des clichés véhiculés. Ecomusée, musée de société, musée de territoire, le musée poursuit sa mission au sein du Parc depuis maintenant 40 ans. Laboratoire d’idées innovant, il traite des problématiques d’aujourd’hui à la lueur de l’histoire et fédère autour de ses projets de nombreux acteurs et habitants du territoire.

 

alt

altLe Musée de la Camargue, c’est une petite équipe dynamique et polyvalente, constituée de 5 personnes dont Estelle Rouquette, le conservateur du musée. Accueil, billetterie, mais aussi…gestion de la boutique, des collections, développement des publics, programmation culturelle, communication…les médiateurs du musée vous accueillent et prennent en charge des projets aux horizons variés.

 

altaltEn 2018, le musée a présenté l’exposition temporaire « Mères, Maries, Marais : écologie d’un mythe » consacrée au « féminin en Camargue » : photographies, peintures, sculptures, sons, racontent la place du féminin en Camargue : femmes sacrées, déesses de la nature, femmes domestiques au service des mas et des hommes, femmes amazones, centauresses, manadières. Les femelles moustiques elles-mêmes étaient mises à l’honneur !

 

alt

Isolée, à la croisée des eaux douces et salées, de la mer et du continent, de la terre et du ciel, la Camargue possède un sanctuaire dédié aux divinités féminines les Saintes Maries de la Mer et Sara. Aussi attractive que repoussante, l’étrange beauté des zones humides longtemps perçue comme une disgrâce séduit les esprits romantiques au 19ème siècle. Réhabilitée par l’écologie, protégée pour sa valeur environnementale et sa richesse en biodiversité au 20ème siècle, la Camargue érigée en Parc naturel depuis 50 ans est un espace culturel qui inspire les artistes. « Mères, Maries, Marais, écologie d’un mythe » est une exposition de photos, de peintures, d’objets de sons réunis pour illustrer la perception de la Camargue au fil du temps et la place qu’y occupe la représentation féminine. L’intervention d’artistes contemporains dans le propos interpelle le public sur des thèmes comme l’absence, la force, la résistance, la douceur, le sacré, la maternité, la parure, la séduction, la souffrance ou la mort.

Les œuvres étaient réparties en quatre espaces :

  • le féminin dans la nature dans la partie Moustique,
    les femmes sacrées, dans la partie Mères, Maries, marais
    les femmes domestiques et ouvrières dans la partie tanto et tantouno
    les femmes dans les manades dans la partie Le ruban et (ou) le trident

altPour raconter l’histoire des femmes de Camargue et l’évolution de leur statut sur le territoire, le musée a fait appel à des artistes contemporains. Photographes, peintres, plasticiens, plusieurs artistes ont prêté ou vendu des œuvres au musée :

  • Franck Pourcel, Stèles de Camargue, 25 tirages photographiques. Stèles marque le début du travail de photographe de Franck Pourcel en 1993. Développé en trois parties : l’eau, le ciel, la terre, il a pour axe la mémoire au cœur de sa recherche photographique.
  • Vanessa Gilles, Donna, Mirella, Ninai, Marie, 4 tirages photographiques. La série « Paroles et mémoires de femmes tziganes » est issue de la rencontre de Vanessa Gilles avec Esméralda Romanez une femme manouche âgée de 69 ans, présidente de la « Fédération Européenne des Femmes Romanis et Voyageuses », qui lui a confié le témoignage poignant de sa tante Marie, déportée dans les camps de concentration pendant la Seconde guerre mondiale.
  • Mireille Loup, Salins, 1 tirage photographique. Salins est extraite d’une série de 13 photographies intitulées « Esquives » en 2004. Mireille Loup raconte une enfant vêtue d’une robe rouge qui parcourt les paysages de Camargue.
  • Hélène Arnal, Statue de Sara d’1,80 m en bois, tissu, carton peinture, strass.
  • Axelle Remeaud, Serial Killeuses, Apparaître, deux œuvres avec lesquelles Axelle Remeaud apparentée à une famille de grecs de Salin-de-Giraud évoque le sel et le travail des femmes dans les salins de Camargue, la résistance des femmes ouvrières en Camargue à leurs conditions de vie et de travail. La paroi est transparente, un dessin à la plume évoquant les oiseaux migrateurs, leur envol vers d’autres terres, leur liberté, la nature sauvage de Camargue, par opposition à l’univers clos du travail et de la cité de Salin-de-Giraud.
  • Frédérique Nalbandian, Apparition, sculpture évolutive en savon. Cinq créations représentant le buste d’une femme, Marie, coulées en savon de Marseille de couleurs variées, allant du blanc ivoire à des ocres divers, plus une obscure mélangée à de la cendre, réalisées à La Savonnerie du Fer à Cheval à Marseille. Les socles quant à eux, ont été gracieusement réalisés par la Savonnerie Marius Fabre implantée à Salon-de-Provence. La sculpture est en perpétuelle évolution. Les bustes et les socles en savon se transforment au fil du temps sous l’action de l’eau et des gestes des visiteurs autorisés à les baigner, les toucher. L’installation rend compte, via le savon et l’eau, de la croisée des eaux douces et salées de la Camargue, des divers aménagements liés à la récolte du sel, des stations de pompage, des canaux d’irrigation et des phénomènes d’érosion naturels. Les bustes des vierges renvoient aux sanctuaires dédiés aux divinités féminines : Saintes Maries de la Mer et Sara. Alors que les femmes étaient quasi absentes dû aux conditions difficiles de vie dans ces régions, les vierges des Saintes-Maries et Sara symbolisent la présence féminine.

altImplantée à Salon-de-Provence, la Savonnerie Marius Fabre s’adonne à la fabrication du véritable savon de Marseille et du savon noir à l’huile d’olive et perpétue cette aventure familiale depuis quatre générations. Ses ateliers de fabrication ainsi que le Musée du savon de Marseille, qu’elle abrite sont ouverts  à la visite. Partenaire fidèle du musée du Parc naturel régional de Camargue, la Savonnerie Marius Fabre a réalisé gracieusement les socles sur lesquels apparaissent les vierges créées par Frédérique Nalbandian.

alt

8 000 visiteurs ont pu découvrir l’exposition « Mères, Maries, Marais ». Devant ce succès, le musée souhaite acquérir la totalité des œuvres pour les conserver mais aussi continuer à les exposer et les faire découvrir au public, que ce soit dans le cadre de la visite libre des collections ou d’actions culturelles spécifiques programmées au cours de l’année.

 

 

À quoi servira la collecte

altLe coût total du projet s'élève à 24 400 €, dont 23 950 € pour l'acquisition de toutes les œuvres.  Le fonds régional d'acquisition des musées (FRAM ) a déjà investi 15 600 € et le Parc naturel régional 3 900 €.

Il nous manque donc aujourd'hui 4 900 € qui serviront à financer l'acquisition des oeuvres de Frédérique Nalbandian et d'Axelle Remeaud, à rémunérer également la plateforme KissKissbankbank et à couvrir des frais liés aux contreparties proposées (postaux). 

alt

La collecte de dons est donc indispensable pour boucler le budget de ce projet. C’est pour cela que nous faisons appel à vous !

Vos dons permettront aux petits, aux plus grands, aux personnes en situation de handicap de continuer à voir et à toucher ces œuvres dans le musée...nous avons besoin de vos dons pour les acquérir.


Budget                                                                                                          24 400 €

 

Dépenses

 

  • Acquisition des oeuvres des artistes                                                  23 950 €    
  • Rémunération plateforme et frais divers                                                 450 €   

Recettes

  • Parc naturel régional                                                                           3 900 €
  • FRAM (Fonds régional d'acquisition des musées)                            15 600 € 
  • Financement participatif/mécénat                                                   4 900 €

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 € et plus

Un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !

Vous deviendrez bienfaiteur du projet et votre nom sera cité sur le site internet et sur la page facebook du musée l'année du don (si vous ne le souhaitez pas, envoyez nous un message !).
  • Contributeurs : 8
  • Livraison Juin 2019

Pour 20 € et plus

Un goodie de Camargue

Vous pourrez retirer ce goodie à l'acceuil du musée l'année du don. Choisissez dans la liste proposée... Et en plus un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Contributeurs : 7
  • Livraison Juin 2019

Pour 50 € et plus

Une photo d'une oeuvre dédicacée par son auteur

Soit 17 € après déduction fiscale. Vous recevrez chez vous une photo dédicacée d'une oeuvre des artistes Axelle Remeaud ou Frédérique Nalbandian (choississez dans la liste proposée...). Et en plus ... un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Contributeurs : 6
  • Livraison Septembre 2019

Pour 75 € et plus

Un ouvrage sur la Camargue

Soit 25,50 € après défiscalisation. Vous pourrez venir retirer auprès de l'équipe d'accueil du musée un ouvrage sur la Camargue l'année du don (choississez un ouvrage dans la liste proposée...). Et en plus... un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Livraison Juin 2019

Pour 100 € et plus

Une invitation pour une personne à une soirée ethnobistrot du musée

soit 34 € après déduction fiscale. Les soirées ethnobistrot sont organisées par le musée chaque année en février sur un thème différent. En 2018 c'était sur le "féminin". Un carton d'invitation nominatif vous sera envoyé à votre adresse mail. Et en plus... un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Contributeurs : 3
  • Disponibilité : 7/10
  • Livraison Février 2020

Pour 250 € et plus

Votre nom sur le cartel d'une oeuvre

Soit 85 € après déduction fiscale. Vous deviendrez alors bienfaiteur de l'oeuvre ! Choississez l'oeuvre dans la liste proposée... Et en plus ... un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Contributeur : 1
  • Livraison Septembre 2019

Pour 500 € et plus

Une visite guidée privée du musée et du sentier d'interprétation des paysages

Soit 170 € après défiscalisation. N'oubliez pas de réserver cette visite à l'accueil du musée (04 90 97 10 82). Dix de vos amis ou collègues pourront en bénéficier jusqu'en décembre 2019 ! Et en plus : Votre nom sur le cartel d'une oeuvre (à choisir dans la liste proposée...) et un grand MERCI sur le site internet et la page facebook du Musée !
  • Contributeur : 1
  • Livraison Juin 2019

Faire un don

Je donne ce que je veux