Freedom Avenue

Plongez avec nous au sein de 2ème PLUS GRAND CARNAVAL AU MONDE où s’expriment avec fierté toutes formes de liberté, en finançant NOTRE film.

Visuel du projet Freedom Avenue
Réussi
74
Contributions
01/11/2014
Date de fin
5 191 €
Sur 5 000 €
104 %

Talents GLAMOUR

GLAMOUR

Première Caméra 2014

Première Caméra

Freedom Avenue

<p><strong>R&eacute;alisons ensemble ce film&nbsp;!&nbsp;</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Je vous invite &agrave; contribuer &agrave; la r&eacute;alisation du film documentaire &laquo;&nbsp;Freedom Avenue&nbsp;&raquo;.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Les images que vous voyez ont &eacute;t&eacute; <strong>tourn&eacute;es en 2013</strong> lors de mes premiers tests et seront <strong>compl&eacute;t&eacute;es &agrave; partir de la fin a&ocirc;ut 2014 et cela pour plusieurs mois.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Votre soutien permettra de finir le tournage, de monter le film, d&rsquo;&eacute;talonner l&rsquo;image, de mixer le son, pour ensuite proposer le film &agrave; des festivals voire &agrave; des chaines TV.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Partageons ensemble cette aventure !</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="2_black_paints_jxb-1407946856" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113207/2_Black_paints_JXB-1407946856.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>&Agrave; PROPOS</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Lʼ&eacute;t&eacute; touche &agrave; sa fin mais lʼair est encore chaud dans la capitale anglaise. A l&rsquo;ouest de la ville, le quartier hupp&eacute; de Notting Hill dʼhabitude si paisible para&icirc;t agit&eacute; ce matin. Des commer&ccedil;ants prot&egrave;gent leurs vitrines de grandes planches en bois, des habitants d&eacute;corent leurs maisons aux couleurs carib&eacute;ennes qui tranchent avec la blancheur des fa&ccedil;ades. Une odeur de barbecue commence &agrave; se r&eacute;pandre dans les rues. Des vendeurs de poulets frits &eacute;pic&eacute;s, de sifflets et de drapeaux improvisent des &eacute;tals de fortune le long de l&rsquo;Avenue Ladbroke Grove. Depuis leurs marches, les riverains observent les rues se gorger progressivement d&rsquo;une foule compacte et agit&eacute;e venant du monde entier.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong><em>Comment un carnaval originaire des cara&iuml;bes peut-il avoir une telle r&eacute;sonance mondiale dans le quartier chic de Notting Hill &agrave; Londres&nbsp;?</em></strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="1_capture_d__cran_2013-09-02___21.26.39-1407946819" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113206/1_Capture_d__cran_2013-09-02___21.26.39-1407946819.png" /></p> <p><img alt="Capture_d__cran_2013-12-20___15.45.04-1407946569" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113204/Capture_d__cran_2013-12-20___15.45.04-1407946569.png" /></p> <p><img alt="Photo_montage_1_v3-1407944256" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113182/Photo_montage_1_V3-1407944256.png" /></p> <p><img alt="Zoom_plume-1407947060" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113208/Zoom_plume-1407947060.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Londres, capitale Carib&eacute;enne</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Comme chaque ann&eacute;e depuis plus de 50 ans, la ville de Londres s&rsquo;appr&ecirc;te &agrave; accueillir<strong> plus d&rsquo;un million de personnes</strong> pour le 2&egrave;me plus gros carnaval au monde apr&egrave;s Rio&nbsp;: Le Carnaval de Notting Hill. <strong>&Agrave; lʼhonneur, la culture afro-carib&eacute;enne </strong>&laquo;&nbsp;from west indies&nbsp;&raquo;. Pendant 3 jours, les communaut&eacute;s principalement Jama&iuml;caines, Trinidadiennes, Saintes Luciennes, Grenadiennes et Antillaises, dʼAngleterre, de France et dʼailleurs <strong>exposent fi&egrave;rement leurs identit&eacute;s</strong> derri&egrave;re des sound-systems mobiles, sur des rythmes de soca, reggae, ragga, drum and bass.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Capture_d__cran_2014-07-23___10.19.40-1407946740" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113205/Capture_d__cran_2014-07-23___10.19.40-1407946740.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Libert&eacute; du corps et de l&rsquo;esprit</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>D&eacute;complex&eacute;s</strong> et port&eacute;s par la musique, les corps de chaque &laquo;&nbsp;bande&nbsp;&raquo; se d&eacute;hanchent, se d&eacute;voilent, <strong>assumant pleinement rondeurs et imperfections</strong>. Adultes, vieillards, enfants, policiers et toutes couleurs de peau se <strong>m&eacute;langent</strong>. La bienveillance de chacun incite au l&acirc;cher-prise et lʼon prend la pose &agrave; tour de r&ocirc;le sous l&rsquo;objectif amus&eacute; des photographes. Costumes color&eacute;s, plumes, paillettes, talons hauts pour les uns, t-shirts bariol&eacute;s, mini-shorts, sneakers pour les autres, chaque participant constitue un spectacle visuel en soit.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Capture_d__cran_2013-12-19___16.44.26-1407946087" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113200/Capture_d__cran_2013-12-19___16.44.26-1407946087.png" /></p> <p><img alt="Capture_d__cran_2013-12-20___15.55.13-1407944550" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113185/Capture_d__cran_2013-12-20___15.55.13-1407944550.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Un prolongement des traditions en rejet des oppressions racistes</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Le carnaval de Notting Hill prolonge une <strong>tradition </strong>issue de Trinidad dans les Cara&iuml;bes, symbole de <strong>croyances spirituelles et de lutte contre l&rsquo;esclavage</strong>. La symbolique de l&rsquo;&eacute;v&eacute;nement est amplifi&eacute;e par le lieu dans lequel il se d&eacute;roule. Celui-ci porte les stigmates des <strong>&eacute;meutes ethniques de Notting Hill</strong> de 1958 &laquo;&nbsp;The Notting Hill Riots&nbsp;&raquo;, pendant lesquelles certains blancs rejetaient violemment les immigr&eacute;s Carib&eacute;ens qui vivaient dans ce quartier.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Historique_2_photos_keep_et_riots-1407945067" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113188/Historique_2_photos_Keep_et_riots-1407945067.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Le carnaval fut initi&eacute; en 1959 par une habitante du quartier qui souhaitait rapprocher les communaut&eacute;s. Elle organisa alors une rencontre de percussions antillaises</strong>.</p> <p>Cette comp&eacute;tition ouvre le carnaval le samedi soir. Le lendemain matin, la parade commence &agrave; 5h par le &laquo;&nbsp;<strong>J&rsquo;ouvert morning&nbsp;</strong>&raquo; comme le faisaient &agrave; l&rsquo;&eacute;poque les <strong>esclaves</strong> pour se cacher de leurs ma&icirc;tres esclavagistes. Ils se couvraient alors de boue pour &eacute;loigner les d&eacute;mons et se d&eacute;guisaient comme leurs ma&icirc;tres pour se moquer d&rsquo;eux. Aujourd&rsquo;hui la boue est remplac&eacute;e par du chocolat et de la peinture, et les maitres sont repr&eacute;sent&eacute;s<strong>, </strong>par exemple<strong>,</strong> par des costumes de juges<strong>,</strong> symbole d&rsquo;une justice qui leur faisait d&eacute;faut.</p> <p>La tradition se transmet d&egrave;s le plus jeune &acirc;ge en r&eacute;servant la suite de cette <strong>premi&egrave;re journ&eacute;e aux enfants</strong> puis aux adolescents qui poursuivent la parade. Les adultes prennent&nbsp;possession des lieux le lundi pour la derni&egrave;re journ&eacute;e.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Capture_d__cran_2013-08-26___00.59.36-1407945850" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113197/Capture_d__cran_2013-08-26___00.59.36-1407945850.png" /></p> <p><img alt="J_ouvert_capture_d__cran_2014-07-22___21.06.18-1407945243" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113190/J_ouvert_Capture_d__cran_2014-07-22___21.06.18-1407945243.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Une v&eacute;ritable procession</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Il y a dans ce rassemblement un fort <strong>sentiment de communion</strong> et une joie sinc&egrave;re d&rsquo;&ecirc;tre ensemble. On y prend plaisir &agrave; rapprocher les corps, parfois&nbsp; dans des danses typiques<strong>,</strong> bassins en arri&egrave;re<strong>, </strong>appel&eacute;es &laquo;&nbsp;whining&nbsp;&raquo;. La foule compacte se transforme au fil de la journ&eacute;e en une v&eacute;ritable procession o&ugrave; les drapeaux sont port&eacute;s <strong>fi&egrave;rement</strong> &agrave; bout de bras, et o&ugrave; les basses et les paroles des chansons cr&eacute;ent parfois <strong>un &eacute;tat proche de la transe</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Capture_d__cran_2014-08-13___18.34.51-1407947750" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113211/Capture_d__cran_2014-08-13___18.34.51-1407947750.png" /></p> <p><img alt="Capture_d__cran_2014-01-06___15.50.08-1407945409" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113191/Capture_d__cran_2014-01-06___15.50.08-1407945409.png" /></p> <p><img alt="Capture_d__cran_2014-01-12___16.04.41-1407947257" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113209/Capture_d__cran_2014-01-12___16.04.41-1407947257.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>L&rsquo;ENJEU DU FILM&nbsp;: </strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Montrer qu&rsquo;au del&agrave; du succ&egrave;s populaire, le carnaval est une r&eacute;ussite sociale par sa capacit&eacute; &agrave; rapprocher les communaut&eacute;s dans un contexte historique d&rsquo;opposition.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Le film racontera&nbsp;cette ferveur pour ce carnaval en montrant :</p> <p>&nbsp;</p> <p>- l&rsquo;ampleur actuelle du ph&eacute;nom&egrave;ne attirant des participants et un public du monde entier</p> <p>- la beaut&eacute; de la parade m&eacute;langeant costumes, couleurs de peau et toutes formes de corpulences, de musiques envo&ucirc;tantes et d&rsquo;odeurs app&eacute;tissantes</p> <p>- l&rsquo;affirmation identitaire et le sentiment de la libert&eacute; qu&rsquo;en retirent les participants en prolongeant la culture carib&eacute;enne de leurs anc&ecirc;tres mais aussi de leurs parents victimes encore r&eacute;cemment d&rsquo;oppressions racistes &agrave; Notting Hill</p> <p>- l&rsquo;enrichissement culturel partag&eacute; par les non-carib&eacute;ens qui participent &agrave; la parade, le public qui se laisse happer par cette &eacute;motion forte, mais aussi par l&rsquo;encadrement policier se laissant souvent entrainer par la foule.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>LES PERSONNAGES DU FILM&nbsp;:</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>VELMA</strong><strong>, 80 ans, originaire de Trinidad, habitant sur Ladbroke Grove depuis le d&eacute;but des ann&eacute;es 50</strong>, nous fera revivre avec &eacute;motion les tensions entre les communaut&eacute;s, les &eacute;meutes de Notting Hill et la naissance du carnaval. Velma appara&icirc;tra ainsi en fil rouge tout au long du film pour partager sa vision remplie de sagesse et de bienveillance.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Capture_d__cran_2013-09-02___21.05.40-1407947321" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113210/Capture_d__cran_2013-09-02___21.05.40-1407947321.png" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>L&rsquo;avenue LADBROKE GROVE : le film se d&eacute;roulera sur cette s&eacute;duisante avenue&nbsp;</strong>bord&eacute;e de larges maisons victoriennes, d&rsquo;&eacute;piceries, de bars, tout cela formant un d&eacute;cor id&eacute;al, un cadre &laquo; so british &raquo; en contraste avec le brassage multiculturel du carnaval.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Sur cette avenue nous d&eacute;couvrirons&nbsp;<strong>nos personnages principaux du film</strong>, acteurs du carnaval qui nous pr&eacute;senteront l&rsquo;enjeu que repr&eacute;sente cette f&ecirc;te, comment ils s&rsquo;y pr&eacute;parent et surtout nous les observerons en train de vivre l&rsquo;&eacute;v&eacute;nement. Voici les personnages que j&#39;ai eu le plaisir de rencontrer en 2013 :</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="Personnages_1-1407949618" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113214/Personnages_1-1407949618.png" /></p> <p><img alt="Personnages_2-1407951150" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113216/Personnages_2-1407951150.png" /></p> <p><img alt="Personnages_3-1407951182" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113217/Personnages_3-1407951182.png" /></p> <p><img alt="Personnages_4-1407951208" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113218/Personnages_4-1407951208.png" /></p> <p><img alt="Personnages_5-1407951223" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/113219/Personnages_5-1407951223.jpg" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>POURQUOI CE DOCUMENTAIRE ?</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>En 2009, je me retrouve &agrave; Londres pour quelques jours. Au d&eacute;tour d&rsquo;une rue, attir&eacute; par des mouvements de foule et un son ent&ecirc;tant, je d&eacute;couvre le d&eacute;fil&eacute; du carnaval. Galvanis&eacute; par l&rsquo;ambiance qui s&rsquo;en d&eacute;gage, je me glisse au milieu d&rsquo;un public compact afin d&rsquo;approcher le c&oelig;ur du spectacle. Je ne saurais expliquer ce que j&rsquo;ai alors ressenti mais il y avait un m&eacute;lange de curiosit&eacute;, d&rsquo;excitation et de bien-&ecirc;tre face &agrave; ce qui me parut imm&eacute;diatement comme un &eacute;v&eacute;nement de grande ampleur<strong>,</strong> symbole de mixit&eacute; culturelle. Un partage humain qui d&eacute;passe tous les pr&eacute;jug&eacute;s raciaux et physiques.</p> <p>En 2013, je d&eacute;cide dʼy retourner pour capter avec mon appareil photo ces vives &eacute;motions ressenties la premi&egrave;re fois. Je repars seul<strong>,</strong> arm&eacute; de mon 5D. Sur place, il me faudra d&eacute;passer les difficult&eacute;s de la langue pour recueillir des t&eacute;moignages, franchir les barri&egrave;res de s&eacute;curit&eacute; pour aller filmer le d&eacute;fil&eacute; au plus pr&egrave;s.</p> <p>En 2014, j&rsquo;y retourne pour tourner et r&eacute;aliser le film avec votre aide&nbsp;!</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>PARTI-PRIS DE R&Eacute;ALISATION</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Au c&oelig;ur. Au milieu. Parmi. </strong>Je ne veux pas vivre le carnaval &agrave; c&ocirc;t&eacute; mais avec, au c&oelig;ur de. <strong>Port&eacute;. Entra&icirc;n&eacute;. </strong>Je veux me glisser au milieu des costumes &agrave; plumes, sentir les vibrations des amplis dans ma poitrine, accepter le risque de me faire bousculer avec mon mat&eacute;riel pour capter des moments de l&acirc;cher-prise, saisir des regards, des sourires et faire des rencontres. C&rsquo;est donc le coeur de la parade mais aussi les pr&eacute;paratifs que je capturerai pendant plusieurs jours.</p>

À quoi servira la collecte

<p><strong>La collecte financera&nbsp;:</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>- le montage du film avec un professionnel&nbsp;: 1500&euro;</p> <p>- l&rsquo;&eacute;talonnage du film avec un professionnel&nbsp;pour harmoniser les images&nbsp;: 1000&euro;</p> <p>- le mixage du son avec un professionnel&nbsp;: 1500&euro;</p> <p>- l&rsquo;achat du mat&eacute;riel pour am&eacute;liorer la qualit&eacute; du son&nbsp;: 500&euro;</p> <p>- les voyages et les logements &agrave; Londres&nbsp;: 500&euro;</p> <p>&nbsp;</p> <p>Soit un total de 5000&euro; (= un budget minimum pour la r&eacute;alisation du film)</p> <p>&nbsp;</p> <p>NB : si nous d&eacute;passons cet objectif, le film n&rsquo;en sera que meilleur, je pourrais notamment travailler sur plus de jours avec les professionnels et je pourrais financer aussi la promotion du projet (photos, affiches, DVD, etc.).</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Un grand merci !
  • 1 contribution

10 €

Un grand merci ! + Votre nom au générique du film + un remerciement sur la page facebook du film « The Notting Hill movie »
  • 13 contributions

20 €

Les contreparties précédentes + 1 photo agrandie 20x27cm tirée sur papier HD, photo tirée du film à choisir parmi celles présentes sur la page facebook du film « The Notting Hill Movie » ou sur thenottinghillcarnival-movie.com
  • 13 contributions

40 €

Les contreparties précédentes + Un DVD du film
  • 30 contributions

70 €

Les contreparties précédentes + Une participation à la post-production en assistant à une partie du montage, de l’étalonnage ou du mixage son OU si vous préférez 5 autres tirages photos aggrandies tirées du film
  • 2 contributions

100 €

Les contreparties précédentes + Shooting photo d’une personne de votre choix pendant 1H en extérieur, lieu à définir ensemble (Paris, Londres, Lyon, Grenoble, ou villes proches), réalisé par le réalisateur du film, 20 clichés numériques envoyés par mail
  • 5 contributions
  • 15/20 disponibles

200 €

Les contreparties précédentes + Réalisation d’un portrait vidéo avec interview, d’une personne de votre choix, tournage pendant 1 heure, réalisée par le réalisateur du film, lieu à définir ensemble (Paris, Londres, Lyon, Grenoble, ou villes proches)
  • 3 contributions
  • 7/10 disponibles

500 €

Les contreparties précédentes + Réalisation du portrait vidéo précédemment cité AVEC montage du portait vidéo sous forme de film court de 3 minutes
  • 2 contributions
  • 3/5 disponibles

1 000 €

Les contreparties précédentes + votre nom voire votre logo sur le DVD et mise en avant dans le générique du film
  • 5/5 disponibles

Faire un don

Je donne ce que je veux