Gaze, la revue qui célèbre les regards féminins

Soutenez la revue du female gaze et la bourse qui ouvre la voix aux nouveaux talents qui l'incarnent !

Visuel du projet Gaze, la revue qui célèbre les regards féminins
Réussi
865
Contributions
02/06/2020
Date de fin
30 591 €
Sur 22 000 €
139 %
Féminisme
Média
indépendant
Éducation

Gaze, la revue qui célèbre les regards féminins

<h2><strong><em>Gaze</em>, c&#39;est parti !&nbsp;Retrouvez-nous sur <a href="https://www.instagram.com/gaze.magazine/" target="_blank">Instagram</a> et <a href="https://www.facebook.com/Gaze.Zine/" target="_blank">Facebook</a> pour &ecirc;tre au courant de toutes nos actualit&eacute;s. Vous pouvez maintenant commander la revue&nbsp;ou nous soutenir en vous abonnant, sur notre site&nbsp;<a href="https://www.gaze-magazine.com" target="_blank">www.gaze-magazine.com</a>. A bient&ocirc;t !</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">_______________________</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p>Dans un monde o&ugrave; nos imaginaires ont si longtemps &eacute;t&eacute; forg&eacute;s par la vision&nbsp;masculine, nous voulons cr&eacute;er une revue&nbsp;c&eacute;l&eacute;brant la <strong>diversit&eacute; des regards f&eacute;minins</strong>. A travers des formats &agrave; la <strong>premi&egrave;re personne</strong> &mdash; du r&eacute;cit intime au reportage en immersion &mdash;, elle sera enti&egrave;rement <strong>pens&eacute;e et faite par des femmes</strong> (c&#39;est &agrave; dire s&#39;identifiant comme telles).&nbsp;Son nom : <em>Gaze</em>. Son premier num&eacute;ro verra le jour en automne 2020.</p> <h3>Une belle &eacute;dition f&eacute;ministe</h3> <p>Une <strong>p&eacute;riodicit&eacute; longue</strong>&nbsp;pour une &eacute;dition <strong>entre magazine et livre</strong>, pens&eacute;e&nbsp;en objet de collection. <strong>Deux fois par an</strong>, ce sera un beau volume&nbsp;de 150 &agrave; 200 pages au design l&eacute;ch&eacute;, <strong>bilingue fran&ccedil;ais-anglais</strong> pour toucher le plus grand nombre. S&#39;y&nbsp;c&ocirc;toieront&nbsp;les personnalit&eacute;s et les inconnues,&nbsp;les vieilles dames et les ados,&nbsp;les grandes signatures et les d&eacute;butantes, toutes&nbsp;<strong>sur le m&ecirc;me plan</strong>.</p> <p>Dans <em>Gaze</em>, vous&nbsp;trouverez des <strong>billets d&#39;humeur</strong>, des <strong>t&eacute;moignages</strong> intimes, des <strong>portraits</strong> subjectifs, du&nbsp;<strong>reportage&nbsp;</strong>gonzo, des productions <strong>photo</strong> signature et des&nbsp;<strong>portfolios</strong> d&#39;artistes qui racontent un morceau d&#39;elles &agrave; travers&nbsp;leurs images (comme les photographes qui signent nos trois couvertures &mdash;&nbsp;Lucile Boiron, Ulla Deventer et Jocelyn Lee, que l&#39;on est fi&egrave;res de publier dans notre premier num&eacute;ro !).&nbsp;Des r&eacute;cits qui, cumul&eacute;s, raconteront&nbsp;ce que c&#39;est d&#39;<strong>appartenir au genre f&eacute;minin</strong>.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/654664/Capture_d__cran_2020-03-16___19.48.53-1584384589.png" width="100%" /></p> <h3>Pourquoi du papier ?</h3> <p>Loin d&#39;une info qui se picore et puis s&#39;oublie, loin des signatures interchangeables, nous croyons dans le papier s&#39;il est pens&eacute; comme <strong>un objet que l&#39;on garde</strong>, que l&#39;on ch&eacute;rit, et qui sera toujours pertinent quand on le ressortira de sa biblioth&egrave;que deux ans apr&egrave;s sa parution. C&#39;est la raison pour laquelle nous croyons dans les <strong>p&eacute;riodicit&eacute;s longues</strong>, belles et d&eacute;corell&eacute;es de l&#39;actualit&eacute; chaude.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651081/GAZE_VISUELS_KKBB5-1582907589.jpg" width="100%" /></p> <h3>Une bourse&nbsp;pour passer le relai</h3> <p><em>Gaze</em>, ce sera aussi un prix, sous la forme d&#39;une <strong>bourse d&#39;&eacute;tudes</strong>&nbsp;r&eacute;compensant chaque ann&eacute;e deux jeunes femmes talentueuses, leur permettant d&rsquo;acc&eacute;der &agrave; des cursus d&rsquo;&eacute;tudes sup&eacute;rieurs parfois prohibitifs.</p> <ul> <li>Au printemps, on ouvrira&nbsp;un&nbsp;appel &agrave; projet &agrave; <strong>toutes les&nbsp;photographes et autrices de&nbsp;moins de 30 ans</strong>.</li> <li>On r&eacute;unira&nbsp;un jury compos&eacute; de <strong>r&ocirc;les mod&egrave;les</strong> (artistes, autrices, photographes) qui choisira&nbsp;ses <strong>deux laur&eacute;ates</strong>.</li> <li>A l&#39;automne, chacune recevra une bourse d&#39;&eacute;tude pour <strong>se former</strong>, et verra&nbsp;son travail publi&eacute; dans le prochain num&eacute;ro de <em>Gaze</em>.</li> </ul> <p>Une mani&egrave;re de <strong>passer le relai</strong> aux jeunes talents qui feront bouger les lignes demain ! Cette bourse est&nbsp;aussi une r&eacute;ponse &agrave; l&rsquo;<strong>absence alarmante de diversit&eacute;</strong> (d&rsquo;origines sociales, de profils, de parcours... de points de vue) au sein des r&eacute;dactions, responsable d&rsquo;un non-renouvellement des &eacute;lites et,&nbsp;<em>in fine</em>, d&rsquo;une <strong>uniformisation des r&eacute;cits</strong>.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/654665/Capture_d__cran_2020-03-16___19.49.21-1584384605.png" width="100%" /></p> <h3>Une &eacute;conomie solidaire engag&eacute;e</h3> <p>Les deux facettes du projet sont indissociables et forment une &eacute;conomie solidaire engag&eacute;e :&nbsp;Soutenir la bourse d&#39;&eacute;tude en tant que m&eacute;c&egrave;ne, c&#39;est <strong>permettre &agrave; la revue d&#39;exister</strong> ; acheter la revue, c&#39;est <strong>soutenir l&rsquo;accession des talents f&eacute;minins</strong> de demain aux &eacute;tudes sup&eacute;rieures.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651084/GAZE_VISUELS_KKBB4-1582907618.jpg" width="100%" /></p> <h3>Pourquoi maintenant ?</h3> <p>Nous pensons qu&#39;<strong>il n&#39;y a jamais eu de meilleur moment</strong> pour lancer un tel projet.&nbsp;<strong>#MeToo</strong> a permis &agrave; un plus large public de comprendre la n&eacute;cessit&eacute; de laisser de la place aux r&eacute;cits f&eacute;minins, nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux &agrave; consid&eacute;rer qu&#39;on d&eacute;fend l&#39;&eacute;galit&eacute; des genres en faisant de la place &agrave; celles qui en sont priv&eacute;es... Mais <strong>le chemin est encore tr&egrave;s long</strong> : il faut que des projets comme <em>Gaze</em> aient la place d&#39;exister !</p> <p>&nbsp;</p> <h3>Les contreparties pour rejoindre le mouvement <em>Gaze</em></h3> <p>Nous avons voulu vous proposer des <em>goodies</em> <strong>beaux et non genr&eacute;s</strong> qui vous donnent envie d&#39;afficher avec panache&nbsp;votre soutien &agrave; <em>Gaze</em>&nbsp;! Des <strong>stickers</strong> &agrave; coller partout ;&nbsp;un <strong>tee-shirt </strong>unisexe (existant en deux tailles) o&ugrave; notre logo oeil se pose sur le coeur ; un <strong>foulard</strong> en coton fa&ccedil;on bandana imprim&eacute; d&#39;un monogramme oeil, reprenant&nbsp;notre logo en clin d&#39;oeil &agrave; la&nbsp;maquette de notre couverture.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/656006/GAZE_KKBB_03-1585231213.jpg" width="100%" /></p> <h3>Gaze, c&#39;est qui ?</h3> <p><em>Gaze</em> donnera la place &agrave; des contributrices diff&eacute;rentes &agrave; chaque num&eacute;ro. Et en coulisses, c&#39;est pour l&#39;instant une petite &eacute;quipe de quatre.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651094/GAZE_VISUELS_KKBB7-1582907865.jpg" />&nbsp;</p> <p><strong>Clarence Edgard-Rosa</strong> <strong>est</strong> <strong>journaliste</strong> (ex-r&eacute;dactrice en cheffe digital de <em>Marie Claire</em> apr&egrave;s avoir fait ses armes notamment&nbsp;au magazine <em>Causette</em>), sp&eacute;cialiste des <strong>questions f&eacute;ministes</strong>. Elle a publi&eacute; <em>Les Gros Mots, Ab&eacute;c&eacute;daire Joyeusement Moderne du F&eacute;minisme</em> (HugoDoc, 2016) et <em>Connais-toi toi-m&ecirc;me, Guide d&#39;auto-exploration du sexe f&eacute;minin</em> (La Musardine, 2019). <strong>Enseignante</strong> en &eacute;cole de journalisme, elle est responsable du <strong>master presse magazine</strong> de l&rsquo;Institut Europ&eacute;en de Journalisme (IEJ), &agrave; Paris. Elle est &agrave; l&#39;initiative de <em>Gaze</em>.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651687/Capture_d__cran_2020-03-02___15.01.23-1583157729.png" /></p> <p><strong>Juliette Gabolde est directrice artistique</strong>. Apr&egrave;s avoir d&eacute;but&eacute; sa carri&egrave;re en agence, o&ugrave; elle s&rsquo;est sp&eacute;cialis&eacute;e dans l&rsquo;<strong>identit&eacute; de marque</strong> et l&rsquo;<strong>&eacute;dition</strong>, elle collabore&nbsp;d&eacute;sormais&nbsp;en freelance avec des marques, labels de musique et institutions. Elle construit son travail autour d&rsquo;affinit&eacute;s artistiques, en partant du <strong>r&eacute;el</strong>, des personnes et des <strong>histoires</strong> qu&rsquo;elles et ils&nbsp;racontent. Elle s&rsquo;engage dans l&rsquo;aventure <em>Gaze</em> par go&ucirc;t et curiosit&eacute; pour les <strong>exp&eacute;riences d&rsquo;autres femmes</strong>, et dans le souhait de contribuer au partage de leurs r&eacute;cits.</p> <p><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651092/GAZE_VISUELS_KKBB8-1582907809.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Tiphaine Gu&eacute;ret est &eacute;tudiante en&nbsp;communication</strong>&nbsp;et se sp&eacute;cialise en&nbsp;<strong>strat&eacute;gie m&eacute;dias sociaux</strong>. Elle se passionne pour la cr&eacute;ation et la&nbsp;<strong>f&eacute;d&eacute;ration de communaut&eacute;s de femmes</strong>&nbsp;autour des valeurs d&rsquo;<strong>empowerment f&eacute;minin</strong>&nbsp;et des enjeux de d&eacute;veloppement personnel. Elle a commenc&eacute; au magazine&nbsp;<em>Glamour</em>&nbsp;avant de collaborer avec la plateforme digitale&nbsp;<em>Tapage</em>.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651093/GAZE_VISUELS_KKBB6-1582907825.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Laura Lafon est photographe et iconographe</strong>. Ses travaux personnels questionnent la <strong>repr&eacute;sentation de soi</strong>, de l&rsquo;autre, et les bouleversements que provoque la <strong>rencontre</strong>, notamment des cultures. Son travail a &eacute;t&eacute; expos&eacute; &agrave; Bruxelles, Amsterdam, Paris, Tourcoing, Montpellier, Palerme. En 2016, elle a co-fond&eacute; le <strong>studio de cr&eacute;ation</strong> <em>Concept Editing Design</em>. Elle travaille comme iconographe, notamment avec les &eacute;ditions <em>Pocket</em> et le magazine <em>Causette</em>. Elle est aussi &agrave; l&#39;initiative de <strong><em>Lusted Men</em></strong>, une collection de photographies &eacute;rotiques d&rsquo;hommes ouverte &agrave; toutes et tous les photographes, professionnels ou non.</p>

À quoi servira la collecte

<h3>Premier palier<br /> 22.000&euro;&nbsp;: on lance la revue !</h3> <p>Gr&acirc;ce &agrave; vous, atteindre ce premier palier nous permettra de faire&nbsp;na&icirc;tre <strong>le tout premier num&eacute;ro </strong>de <em>Gaze</em> !</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/650836/1-1582819630.gif" width="100%" /></p> <p>Nous mettons un point d&#39;honneur &agrave; <strong>r&eacute;mun&eacute;rer les contributrices</strong> de la revue (photographes, autrices, traductrice et correctrice), c&#39;est donc l&#39;un de nos postes de d&eacute;pense premiers. Et puis,&nbsp;<em>Gaze</em> sera un bel objet que nous voulons que vous ayez plaisir &agrave; ressortir de&nbsp;votre biblioth&egrave;que dans deux, cinq, dix ans : notre autre gros poste de d&eacute;pense est donc le <strong>papier et l&#39;impression</strong>, que l&#39;on aime super quali.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651414/GAZE_VISUELS_KKBB_02-1583069528.jpg" width="100%" /></p> <h3>Deuxi&egrave;me palier<br /> 32.000&euro;&nbsp;: on finance les deux premi&egrave;res bourses&nbsp;!</h3> <p>Nous voil&agrave; capables de financer d&egrave;s la sortie du premier num&eacute;ro, <strong>une bourse&nbsp;pour chacune de nos deux laur&eacute;ates</strong>, leur permettant d&#39;acc&eacute;der &agrave; une formation pour pouvoir faire entendre leur voix.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/650848/giphy-1582821690.gif" width="100%" /></p> <h3>Troisi&egrave;me palier<br /> 42.000&euro;&nbsp;: on lance un programme de mentorat !</h3> <p>On peut se projeter concr&egrave;tement&nbsp;dans le num&eacute;ro 2 et lancer&nbsp;un programme pour <strong>mettre en relation les jeunes pousses</strong> (photographes et autrices) <strong>avec des mentors aguerries</strong>, pour les aider &agrave; trouver leur place et &agrave; r&eacute;aliser leurs projets.</p> <p><img alt="" src="https://pouletrotique.files.wordpress.com/2020/02/giphy.gif" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <h2>Merci de nous aider &agrave;&nbsp;faire na&icirc;tre <em>Gaze</em> et &agrave; faire entendre les voix des femmes !</h2>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

10 €

Livraison estimée : octobre 2020

Merci ! Vous faites partie du mouvement Gaze. Vous recevez un set de stickers pour afficher votre soutien partout et votre nom est publié dans les remerciements du premier numéro. Frais de port en France inclus.
  • 33 contributions
  • 0/33 disponible

20 €

Livraison estimée : octobre 2020

Vous faites partie des premiers soutiens de Gaze ! Vous recevez le premier numéro et un set de stickers pour afficher votre soutien partout + votre nom est publié dans les remerciements du premier numéro, le tout pour 20€ au lieu de 23€, pour les 30 premiers arrivés ! Frais de port en France inclus.
  • 30 contributions
  • 0/30 disponible

100 €

Livraison estimée : octobre 2020

Vous recevez le premier numéro de Gaze, notre foulard en coton à monogramme pour avoir toujours le patriarcat à l'oeil, des stickers pour afficher votre soutien partout + votre nom dans les remerciements du premier numéro. Frais de port en France inclus.
  • 17 contributions
  • 0/17 disponible

300 €

Livraison estimée : octobre 2020

Vous recevez le premier numéro de Gaze, un tee-shirt ou un foulard monnogramme, des stickers pour afficher votre soutien partout + votre nom dans les remerciements du premier numéro, et vous êtes des nôtres pour la fête de lancement, qui aura lieu à Paris ! Attention, il n'y en aura que 50 ! Frais de port en France inclus.
  • 1 contribution
  • 0/1 disponible