Rejoignez l'aventure : 2 étudiantes traversent 6 pays d'Asie pendant 6 mois à la rencontre de ceux qui agissent pour une mode plus durable.

Large_l_e_quipe-1520239042

Présentation détaillée du projet

 

Le projet en 30 sec :

 

- Vivre en immersion pendant 6 mois en Asie pour rencontrer des acteurs de la mode éthique.

 

 - Interviewer 20 entrepreneurs et analyser leur impact d’un point de vue social et environnemental.

 

 - Vous faire découvrir ces hommes et ces femmes qui s’engagent pour une mode plus durable à travers nos vidéos, interviews, articles, photos.

 

 - Mettre en relation tous les acteurs que nous rencontrons afin d'accroître leur influence et de partager leurs connaissances grâce à notre partenaire @Makesense.

 

 - Vous amener dans nos valises : il nous manque 3 000 € pour clore le budget et réaliser notre objectif.

 

 

                                           

 

 

L’industrie de la mode aujourd'hui en quelques chiffres :

 

- 2ème industrie la plus polluante au monde après celle du pétrole.

 

- 80 000 Milliards de vêtements produits chaque année dans le monde.

 

- En 2013, plus de 1 100 morts dans l'usine du Rana Plaza au Bangladesh.

 

-  En moyenne, un jean parcourt 65 000 km soit une fois et demi le tour de la terre entre son lieu de production à son point de vente.

 

- L'industrie de la mode est responsable de 20% de la pollution des eaux.

 

- 80% de vêtements que nous portons sont produits en Asie.

 

- Un t-shirt consomme 2 700 L d’eau pour sa production.

 

 

Maintenant qu'on vous a bien déprimé, ne paniquez pas des solutions existent !

 

 

- Déjà 2 mois d’immersion sur 6.

 

- Déjà 2 pays traversés sur 6 : l’Inde et la Thaïlande.

 

- 10 entrepreneurs recensés : Folkcharm, Sapahn, Ways of Change, Studio Naenna, Parissara, Dibella, Handscart, FairKonnect, Ethic Attic et Torboon. 

 

- 2 usines visitées en Inde : Birdy Textile et Dibella India.

 

- 3 ONG rencontrées : WFTO Asia, Fair Connection et Goonj.

 

- 3 vidéos réalisées.

 

- 6 villes parcourues : Bangkok, Chiang Mai, Mae Hong Son, Bangalore, New Delhi et Jaipur. 

 

 

- Identifier et rencontrer 20 entrepreneurs spécialisés dans la mode éthique.

 

- Sensibiliser le grand public à un mode de consommation plus durable.

 

- Partager notre expérience à travers des vidéos, des articles et des photos.

 

- Diffuser nos découvertes en regroupant les pratiques avec les mêmes problématiques et en partageant les solutions pour inspirer les professionnels de la mode.

 

 

 

Et si mon slip était Made in France ?

 

Et si mon t-shirt était fait en textile 100% recyclé ?

 

Et si mon jean n’avait parcouru que 1 083 km ?

 

Et si mes culottes étaient en coton bio ?

 

 

 

Une mode éthique est une mode qui, sur le plan environnemental, cherche a réduire son empreinte écologique en utilisant des matériaux éco-responsables et en développant des modes de production plus écologiques. D’un point de vue social, une mode éthique offre des conditions de travail et un salaire décent à ses employés.

 

- Un sourcing durable : en utilisant les matériaux naturels biologiques ou recyclés. La marque de lingerie Olly propose des culottes à partir de coton biologique.

 

- Une confection locale : en France la marque de jeans 1083 fabrique des jeans à moins de 1083 km de chez vous.

 

- Un mode de production moins gourmand en eau et en énergie, un t-shirt classique consomme 2700L d’eau, un t-shirt Hopaal en tissus 100% recyclé n’en consomme que 50L.

 

- Une consommation raisonnable : un défi "le 333" a été lancé : garder dans sa garde robe que 33 pièces pendant 3 mois, challenge accepted!

 

- Des salaires décents : FolkCharm emploie des fermiers, fileurs, tisserands et couturiers à un salaire trois fois supérieur au salaire minimum thaïlandais. Les horaires de travail sont flexibles pour leur permettre d’élever leurs enfants en même temps.

 

 

Dibella :  L'usine de demain

 

"People think that clothes grow on trees" - Sreeranga

 

A Bangalore, nous avons rencontré Sreeranga qui a fondé Dibella il y a quatre ans. Dibella produit des vêtements en coton 100% biologique, en coton 100% recyclé à partir de vieux draps d’hôtels venus d’Europe et en polyester 100% recyclé à partir de bouteilles plastiques. Le coton biologique provient du Nord de l’Inde, Sreeranga travaille en collaboration avec des fermiers qu’il paye au prix juste avec qui il met au point des programmes de scolarisation pour les enfants des villages.

 

Aussi, 10% des profits de l’entreprise sont reversés aux fermiers. Dans son usine, les employés sont payés 40% à 110% de plus que le salaire minimum indien. Il travaille également avec une ONG pour développer des sessions de coaching pour les ouvriers afin qu’ils sachent mieux gérer leur argent, pour leur apprendre les premiers gestes de secours et comment éviter les piqûres de moustique.

 

Aujourd’hui, Dibella compte deux usines et en Juillet 2018, une troisième verra le jour alimentée à 100% par des énergies renouvelables. Dibella produit pour des marques éthiques telles que Ekyog ou Nudie Jeans.

Un vrai exemple à suivre ! 

 

 

 

 

En 2013, Léa et Mathilde se rencontrent sur les bancs de l’IESEG, elles ont toutes les deux une passion commune : la mode. Mais après avoir fait des recherches et vu le documentaire “The True Cost” d’Andrew Morgan, elles réalisent que l’industrie de la mode n’est plus en accord avec leurs valeurs et leurs convictions. La production des vêtements que nous portons a un fort coût environnemental mais aussi social.

 

Cependant, en Europe comme en Asie les consciences changent. Nous assistons à l’émergence d’entreprises qui proposent de changer la donne en offrant des solutions plus respectueuses de la planète et des hommes.

 

Convaincues qu’une autre manière de s’habiller est possible, nous avons décidé de partir à la rencontre de ces  acteurs qui agissent pour une mode éthique et durable en Asie. Nous voulons comprendre comment ces initiatives sont nées et comment elles fonctionnent.

 

Green is the New Black était né.

 

 

 

Son CV : Etudiante à l’IESEG en Master Finance

 

Ses compétences : Son esprit d’analyse et son don pour l’informatique.

 

Sa devise : Un problème ? Une solution !

 

Son déclic : Passionnée de plongée, exploratrice de fonds marins elle ne supporte pas les voir infestés de plastique.

 

Son secret : Elle écoute exclusivement du rap sombre.

 

Fun fact : Elle s’est perdue dans le désert mexicain toute une nuit à cause d’un pilote défectueux.

 

Pour le pro :  Linkedin

 

 

 

 

 

Son CV : Étudiante à l’IESEG en Master Marketing

 

Ses compétences : Sa créativité et son goût de l’aventure.

 

Sa devise : Qui ose, gagne !

 

Son déclic : Passionnée de ski elle ne supporte pas voir les glaciers fondre et les pistes de ski jonchées de déchets en été.

 

Son secret : Piquée par du corail elle est maintenant mi-femme mi-sirène.

 

Fun fact : Elle s’est perdue dans le désert mexicain toute une nuit à cause d’un co-pilote défectueux.

 

Pour le pro : Linkedin

 

 

 

 

La Thaïlande : Janvier Février 2018

 

L’Inde : Février Mars 2018

 

Le Cambodge : Mars Avril 2018

 

Le Vietnam : Avril Mai 2018

 

Les Philippines : Mai Juin 2018

 

La Chine : Juin 2018

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Pour réaliser ce projet nous avons déjà récolté 11 900 € grâce à nos économies et à nos généreux partenaires. 

Aujourd'hui, il nous manque 3 000 € pour finaliser le budget : on compte sur vous pour le dernier coup de pouce ! 

 

 

 

L'association Green is the New Black percevra la totalité du montant de la collecte.

 

 

Embarquez à bord du vaisseau de la mode éthique en nous suivant sur Facebook, Twitter et Instagram

 

 

 

 

 

L'IESEG                     Le Journal des Grandes Écoles               L'Indépendant

Derniers commentaires

Thumb_default
Si j'apprends que c'est pour etre en petit cocktail coconut sur une plage de sable blanc avec n certain tourbillon. Le matricule va chauffer sévère Kiss kiss
Thumb_default
Yo lea, c'est Matias, j'ai un petit request. Je te donne juste de l'argent si (et on est d'accord avec Mani), tu continue a t'habiller comme ca quand tu rentres a ML hahaha
Thumb_default
Bravo les filles!! Ca a l'aire incroyable, j'envoi tout mon soutien depuis Madrid! Gros bisous