HALOGÉNURE #05

Halogénure est une revue de photographie, qui a choisi d'axer son intérêt sur la pratique des procédés analogiques et alternatifs

Visuel du projet HALOGÉNURE #05
Réussi
149
Contributions
20/01/2019
Date de fin
5 522 €
Sur 4 000 €
138 %

HALOGÉNURE #05

<h3 style="margin-left:40px"><br /> <strong>PR&Eacute;SENTATION DE LA REVUE</strong></h3> <p><em>Halog&eacute;nure</em> est une revue de photographie, qui a choisi d&#39;axer son int&eacute;r&ecirc;t sur la pratique des <strong>proc&eacute;d&eacute;s photographiques analogiques et alternatifs</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Nous sommes fiers et heureux de vous proposer en <strong>pr&eacute;-commande</strong> le #05 de la revue, qui sera livr&eacute;e courant janvier 2019. Si nous avons r&eacute;ussi &agrave; p&eacute;renniser la revue et &agrave; obtenir tant de reconnaissance pour sa qualit&eacute;, c&rsquo;est gr&acirc;ce &agrave; vous.</p> <p><em>Halog&eacute;nure</em> existe sans subventions, sans publicit&eacute;, sans aide, uniquement gr&acirc;ce &agrave; la passion que nous y mettons, &agrave; la confiance des photographes, et, bien s&ucirc;r, &agrave; vous lecteurs. C&rsquo;est parce que vous pr&eacute;-commandez, et que vous vous abonnez que nous pouvons poursuivre, num&eacute;ro apr&egrave;s num&eacute;ro, la livraison de ces trois beaux cahiers, deux fois par an.</p> <p><strong>Merci !</strong></p> <p>Continuons ensemble ce num&eacute;ro. Pr&eacute;-commandez, partagez, faites conna&icirc;tre la revue, et continuons l&rsquo;aventure ensemble !</p> <p><em>Halog&eacute;nure</em> c&#39;est une &eacute;quipe de 6 personnes, &eacute;parpill&eacute;es aux 4 coins de la France et de la Belgique, qui se retrouvent autour d&#39;un projet &eacute;ditorial commun et de l&#39;amour de la photographie.</p> <p>Notre d&eacute;claration d&#39;intention, publi&eacute;e depuis quelques temps d&eacute;j&agrave;, est consultable sur la page d&rsquo;accueil de notre site : <a href="https://halogenure.com/">https://halogenure.com/ </a></p> <hr /> <p style="margin-left:40px"><strong>PR&Eacute;SENTATION DU CINQUI&Egrave;ME NUM&Eacute;RO</strong></p> <p>La&nbsp;maquette&nbsp;est d&eacute;j&agrave; boucl&eacute;e. Nous devrions dire &laquo;&nbsp;les maquettes&nbsp;&raquo;, puisque ce cinqui&egrave;me&nbsp;num&eacute;ro se pr&eacute;sentera comme toujours sous la forme de&nbsp;trois cahiers&nbsp;(format 21.8 cm x 25.4 cm), et sera imprim&eacute; sur presse HUV&nbsp;Offset.</p> <h4>&nbsp;</h4> <h4><strong>CAHIER&nbsp;05A</strong></h4> <p><em>Photo de couverture &copy; Terje Abusdal&nbsp;</em></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/558426/Halogenure_Cover-05_A-1543929490.jpg" /></p> <p>Le <strong>premier cahier</strong> pr&eacute;sente des travaux de <strong>Yohanne Lamoul&egrave;re</strong> extraits de la s&eacute;rie Gyptis et Protis, r&eacute;alis&eacute;e dans le cadre d&#39;une commande publique sur la jeunesse. Un travail qui explore &agrave; travers l&#39;un des mythes fondateurs de la ville de Marseille les questions de la rencontre et de la relation amoureuse dans la ville. Comment la jeunesse d&#39;une ville cosmopolite et fragment&eacute;e peut se rencontrer et s&#39;aimer, vivre la construction de son propre mythe amoureux, dans des zones de plus en plus difficiles d&#39;acc&egrave;s : l&#39;espace public des grands centres urbains. Enti&egrave;rement r&eacute;alis&eacute; au moyen format carr&eacute;, tout en couleur et en finesse ; un travail fort et beau, &agrave; l&#39;image de cette jeunesse pleine &nbsp;d&#39;&eacute;nergie et de qualit&eacute;s, qui ne demande qu&#39;&agrave; pouvoir se construire une vie, dans la cit&eacute;e phoc&eacute;enne, comme n&#39;importe o&ugrave; ailleurs.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/563278/Capture_d_e_cran_2019-01-08_a__15.40.17-1546958465.jpg" width="100%" /></p> <p>Le <strong>second portfolio</strong> pr&eacute;sente le travail de <strong>Terje Abusdal</strong>, photographe norv&eacute;gien de la nouvelle g&eacute;n&eacute;ration, sur la Finnskogen, zone foresti&egrave;re situ&eacute;e &agrave; la fronti&egrave;re Finno-nov&eacute;gienne, peupl&eacute;e par les &laquo; Finlandais de la for&ecirc;t &raquo;, des immigrants venus de la r&eacute;gion de Savlox au Finnskogen au cours du XVIIe si&egrave;cle. Des images rares d&#39;un monde interlope et ferm&eacute;, qui nous font remonter le temps vers les tribus nomades des pays nordiques, jusqu&#39;aux aux temps primitifs situ&eacute;s entre la mythologie et l&#39;histoire. Une temporalit&eacute; suspendue, des for&ecirc;ts enneig&eacute;es, une vie rude et color&eacute;e saisie dans les douceurs de la lumi&egrave;re bor&eacute;ale.</p> <p>&nbsp;</p> <h4><strong>CAHIER&nbsp;05B</strong></h4> <p><em>Photo de couverture &copy; Fatima Abreu Ferreira</em></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/558475/Halogenure_Cover-05_B-1543942848.jpg" /></p> <p>Le <strong>cahier B</strong> de ce num&eacute;ro #5 continue de tracer le sillon que nous avons inaugur&eacute; d&egrave;s notre premi&egrave;re it&eacute;ration en montrant une photographie &agrave; fleur de peau, sensitive, charnelle et radicale. Deux portfolios pour continuer &agrave; revendiquer cette approche et mettre en avant des &eacute;critures aussi fragiles qu&rsquo;indispensables.</p> <p><br /> <strong>Artic Grit</strong> du photographe norv&eacute;gien <strong>Cato Lein</strong> est le travail d&rsquo;une vie.&nbsp;10 ann&eacute;es pass&eacute;es &agrave; arpenter les r&eacute;gions les plus septentrionales de la Russie, la Su&egrave;de, la Finlande et de son pays natal. L&agrave;&nbsp;bas, dans le grand nord, quand la nuit vient tout recouvrir;&nbsp;il trouve du r&eacute;confort dans les bars interlopes et les chambres d&rsquo;h&ocirc;tel crasseuses. Il vit avec ceux qui en ont fait leur foyer, plonge &agrave; corps perdu&nbsp;dans leurs joies et leurs peines et nous les restituent intactes, vibrantes.</p> <p><br /> C&rsquo;est une autre vibration que nous propose <strong>Fatima Abreu Fereira</strong> dans un deuxi&egrave;me portfolio, tr&egrave;s autobiographique et tout en soubresauts. Fatima nous emm&egrave;ne dans son quotidien, o&ugrave; la magie et le d&eacute;tail sordide ne font plus qu&rsquo;un, o&ugrave; l&rsquo;autoportrait est un moyen de v&eacute;rifier sa non disparition dans le flux,&nbsp;le portrait un acte d&rsquo;amour&nbsp;et la nuit un foyer.</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <h4><strong>CAHIER&nbsp;05C</strong></h4> <p><em>Photo de couverture &copy; Yannis Stournas</em></p> <p style="text-align:right"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/558476/Halogenure_Cover-05_C-1543943048.jpg" /></p> <p>Le <strong>cahier C</strong> est quant &agrave; lui consacr&eacute; &agrave; la technique du collodion humide, technique venue tout droit du milieu du XIXe si&egrave;cle, autant dire des temps h&eacute;ro&iuml;ques de la photographie. Cette technique pr&eacute; industrielle tr&egrave;s contraignante - puisque les plaques de verre du support doivent &ecirc;tre pr&eacute;par&eacute;es juste avant la prise de vue, utilis&eacute;es encore humides pour ne pas perdre leur sensibilit&eacute; &agrave; la lumi&egrave;re, et ne se conservent pas - est encore perp&eacute;tu&eacute;e de nos jours par une poign&eacute;e de passionn&eacute;s. Ce cahier pr&eacute;sentera les travaux de <strong>Gary Briechle</strong> et de <strong>Yannis Stournas</strong>.</p> <p><br /> <strong>Briechle</strong>, le photographe de 62 ans bas&eacute; aux Etats-Unis dans le Main, et <strong>Stournas</strong>, le jeune Grec vivant en Angleterre, ont d&eacute;cid&eacute;s tous les deux de sortir cette technique le plus souvent cantonn&eacute;e au studio pour de la prise de vue statique, portrait ou nature morte, en raison de la lourdeur du mat&eacute;riel et de la fragilit&eacute; des plaques, et d&#39;aller photographier en ext&eacute;rieur. C&#39;est ce qui fait en partie l&#39;originalit&eacute; et la singularit&eacute; de ces travaux, qui d&eacute;poussi&egrave;rent une des plus anciennes techniques photographiques, pour la r&eacute;interpr&eacute;ter &agrave; l&#39;aube du XXIe si&egrave;cle.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/563275/Capture_d_e_cran_2019-01-08_a__15.37.10-1546958248.jpg" /></p> <p>Il y a du Prom&eacute;th&eacute;e chez ces artistes que deux g&eacute;n&eacute;rations s&eacute;parent. Une envie d&#39;apporter la technique aux hommes, de la renouveler aussi, en allant photographier la vie l&agrave; o&ugrave; elle se trouve. Dans un d&eacute;ploiement &eacute;blouissant de sobri&eacute;t&eacute; et de minimalisme, ils nous offrent un panorama rare de la soci&eacute;t&eacute; contemporaine, qui n&#39;a que peu &agrave; envier &agrave; celui que proposait Robert Frank en son temps.</p> <hr /> <h2 style="margin-left:40px"><strong>SOMMAIRE D&Eacute;TAILL&Eacute;</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p style="margin-left:80px"><strong>&Eacute;DITORIAL</strong></p> <p><em>Mythe(s)</em></p> <p>Par <strong>Jean Fournie</strong>r</p> <p style="margin-left:80px"><strong>ENTRETIEN + PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Gyptis &amp; Protis</em></p> <p>Photographies de<strong> Yohanne Lamoul&egrave;re</strong></p> <p style="margin-left:40px"><strong>PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Slash &amp; Burn</em></p> <p>Photographies de<strong> Terje Abusdal</strong></p> <p><strong>CAHIERS</strong></p> <p><em>Des &eacute;tranges performances du livre photographique [&Eacute;pisode 2]</em></p> <p>Texte d&lsquo;<strong>Annakarin Quinto</strong></p> <p><strong>EKPHRASIS</strong></p> <p><em>L&#39;inqui&eacute;tante &eacute;tranget&eacute;</em></p> <p>Texte et photographie de<strong> Sabrina Biancuzzi</strong></p> <p><strong>PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Artic Grit</em></p> <p>Photographies de<strong> Cato Lein</strong></p> <p><strong>TEXTE</strong></p> <p><em>Cato Lein, une si douce violence</em></p> <p>Texte de <strong>Fabien Ribery</strong></p> <p><strong>PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Darkland</em></p> <p>Photographies de <strong>Fatima Abreu Ferreira</strong></p> <p><strong>PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Rockland</em></p> <p>Photographies de <strong>Gary Briechle</strong></p> <p><strong>PORTFOLIO</strong></p> <p><em>Kinematography</em></p> <p>Photographies de <strong>Yannis Stournas</strong></p> <p><strong>PORTFOLIO + ENTRETIEN</strong></p> <p><em>Baxton</em></p> <p>Photographies du<strong> Studio Baxton</strong></p>

À quoi servira la collecte

<p>L&#39;association <em>Halog&eacute;nure</em> percevra l&#39;int&eacute;gralit&eacute; de la collecte, qui sera r&eacute;partie de la mani&egrave;re suivante :</p> <ul> <li><strong>80&nbsp;%</strong> de la collecte&nbsp;serviront&nbsp;&agrave; couvrir les frais d&#39;&#39;impression&nbsp;des 1000 exemplaires de ce num&eacute;ro 5</li> <li><strong>10%</strong> couvriront&nbsp;les frais d&#39;exp&eacute;dition (frais postaux + emballages)</li> <li><strong>8%</strong> de commission ( KissKissBankBank&nbsp;5%, 3% de frais bancaires )</li> <li>Et enfin <strong>2%&nbsp;</strong>assureront&nbsp;les frais de fonctionnement de notre&nbsp;structure associative&nbsp;(h&eacute;bergement web, frais de communication, etc)</li> </ul> <p>En cas de d&eacute;passement, puisqu&#39;il s&#39;agit d&#39;une pr&eacute;-commande, nous livrerons &eacute;videmment plus de num&eacute;ros, et nous d&eacute;penserons donc plus pour leur impressions et les envois. Le reste sera r&eacute;-investit dans les futurs num&eacute;ros.</p> <p><br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Halogénure #05

30 €

Livraison estimée : février 2019

Les 3 cahiers formant le numéro 5 de la revue Halogénure Tarif de lancement : 30€ (frais de port inclus) Au lieu de 34,90€ (28€ + 6,90€)
  • 122 contributions

5 €

Un grand merci pour votre soutien !
  • 3 contributions

Tote Bag Halogénure

12 €

Livraison estimée : février 2019

Sac blanc en tissu marqué du logo de la revue Halogénure
  • 6 contributions

Halogénure #04 + Halogénure #05

50 €

Livraison estimée : février 2019

Pack comportant les numéros 4 et 5 de la revue Halogénure Tarif spécial : 50€ (frais de port inclus) Au lieu de 65,90€ (28€ + 28 €+ 9,90€)
  • 12 contributions

Halogénure #03 + #04 + #05

75 €

Livraison estimée : février 2019

Pack comportant les numéros 3, 4 et 5 de la revue Halogénure Tarif spécial : 75€ (frais de port inclus) Au lieu de 90,90€ (25€ + 28 €+ 28€ + 9,90€)
  • 5 contributions

Halogénure #02 + #03 + #04 + #05

100 €

Livraison estimée : février 2019

Pack comportant les numéros 2, 3, 4 et 5 de la revue Halogénure Tarif spécial : 100€ (frais de port inclus) Au lieu de 118,90€ (25€ + 25 €+ 28€ + 28 € + 9,90€)
  • 8 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux