J'espère que les étoiles suffiront

On a besoin de vous pour mener à bien la mise en scène de ce beau projet !

Visuel du projet J'espère que les étoiles suffiront
Réussi
22
Contributeurs
19/07/2021
Date de fin
534 €
Sur 500 €
107 %
Autoproduction
culturelle

J'espère que les étoiles suffiront

Merci de nous lire ! Présentation du projet A l'occasion du Festival "Au coin de la vigne" à Bédarieux (H2rault, 34) du 23 au 24 juillet 2021, on vous donne rendez-vous dès le premier jour du festival, pour la représentation de théâtre " J'espère que les étoiles suffiront " une mise en scène de Félix Rudel, librement inspirée de la pièce norvégienne Peer Gynt. -> ​Durée de la représentation : 1h - La pièce et note d'intention Peer Gynt est poème dramatique écrit par Henrik Ibsen, dramaturge Norvégien, vers 1866 n’étant pas destiné à être joué au théâtre. La première se joue en 1876 au Christiana Theatre à Oslo, sous une musique, devenue célèbre, du compositeur Edvard Grieg. L’histoire nous raconte celle d’un homme perdu dans sa propre existence, dans la quête du soi, de la richesse, de la réussite, de l’amour et dans le deuil des êtres aimés. Peer Gynt, jeune homme jusqu’à robuste gaillard, va s’inventer une vie au gré des histoires entendues ci et là, vagabondant dans ses montagnes norvégiennes jusqu’au jour où sa mère Aase, n’en pourra plus de peur qu’il gâche sa vie, et lui annoncera que la fille qu’il devait épouser, Ingrid, va se marier à un autre. Peer foncera alors directement au mariage et c’est ainsi que son grand voyage rempli de détours, en passant par le royaume des trolls jusqu’en Afrique, va commencer. à la mort de sa mère et la perte de son grand amour, Solveig, il va errer sur terre à la recherche du bon chemin pour finir par rentrer et mourir chez lui. Mais la question se pose, Peer a t il vraiment parcouru le monde à la recherche de quelque chose, où à l’inverse, pour fuir ce qui l’attendait? Si les poèmes révèlent du songe, Peer Gynt peut en être une incarnation presque Biblique. Il n’ y a pas une lecture de ce monstre poétique mais des centaines, voire des milliers. Comment donc à 26 ans, pouvons nous passer outre la lecture de cette œuvre, et comment pouvons nous faire pour ne pas y être marqué au vif par le fer Gyntien? De manière très moderne, Peer Gynt n’est ni un homme bon ni mauvais, toutes les notions morales peuvent se mélanger en lui. Il est une spiritualité éphémère qui nous fascine, nous interpelle, nous excède; bref, il nous fait du bien. Comme notre monde, l’aventure Gyntienne côtoie l’horrible et le merveilleux, le beau et le monstrueux. Un voyage initiatique de toute une vie ou chaque pas, chaque avancée, remet en doute notre définition de soi, nos sentiments et nos rêves. Après chaque étape, la question se repose “ qui je suis? “ " J’espère que les étoiles suffiront " - Distribution des personnages a - La vision et les intentions du metteur en scène C’est une pièce qui fait sens dans mon parcours de jeune metteur en scène. Il me semble qu’il s’agit d’une bascule dans mon travail et mon esthétique afin d’affirmer mes envies et mes goûts théâtraux. Avec Peer Gynt, nous cherchons à définir ce qu’est pour nous un certain théâtre poétique : emprunt bien sûr d’un histoire artistique française, mais si nous passions en dessus de nos racines pour y explorer d’autres possibilités, d’autres mondes? Il y a la lecture, une vision très contemporaine du monde et surtout de notre génération, comme une fracture sociale et éthique sur le monde actuel et sur ses avancées. La jeunesse d’aujourd’hui, encore plus que celles du XXème siècle, est frappée par un monde qui peu à peu implose, et se referme sur lui-même pour mieux éviter de mettre en lumière les grands problèmes du XXIème siècle. - Notre programme a Qui sommes-nous ? * Présentation de l’équipe - Félix Rudel a Félix Rudel est née en 1994 à Montpellier, ville dans laquelle il suivra la formation des Cours Florent ainsi qu’un master en art du spectacle. S’intéressant au phénomène de décentralisation 2.0 dans la culture, il proposera sur ces deux années de master une recherche à ce sujet et multipliera aussi ses rôles les en tant qu’acteur autant sur scène qu’à  l’écran en jouant dans Le Parc de Botho Strauss par Pascal Fréry, festival Théâtrale Vigneronnes, Qu’est-ce qu’on va devenir de Jacques Allaire, au Centre Cramatique National de Montpellier, Cocooning de Luis Garay dans le même théâtre, Cinna, ils servent à l’envi la passion d’un homme d’après le travail dramaturgique de Marie Reverdy et qui sera présenté en 2023 au théâtre Jean Vilar, puis côté cinéma il aura notamment le rôle le principal du film documentaire Listen the voices of the sea II réalisé par Kyoko Kasua. Félix rejoint La Plaidoirie à l'occasion de sa deuxième création, J’irais sur les tombes de nos ancêtres cueillir les fleurs de notre amour, une mise en scène et réécriture de Hamlet de William Shakespeare. - Cyprien a Rapidement intéressé par la mise en scène, il propose sa première création Ubu Roi qu’il à l’occasion de présenter durant le festival NOVO! Du théâtre La Vignette en 2017. S’en suivra une réadaptation de Hamlet et des tragédies. Un pied dans la création, l’autre dans la recherche. Suite à l’obtention de son master en art du spectacle vivant, il débutera un parcours de recherche en étude doctorale et rejoindra ses premiers workshops en tant que chercheur et intervenant. Depuis 2018 il dirige la compagnie La Plaidoirie, compagnie avec laquelle il construire une équipe artiste qui l’accompagnera au fil de ses projets scéniques. Il y a toujours quelque chose d’excitant et de fascinant quant à faire, dans une lasse de temps réduit, une propositions scénique qui mettrait habituellement plusieurs mois à trouver ses points d’ancrage et son vocabulaire, temps qui laisse souvent la possibilité du doute. Ici pas de doute, l’idée est de proposer une heure de spectacle autour d’une des oeuvres phare de Ibsen, Peer Gint, oeuvre avec laquelle les possibilités sont - noir sur blanc - au de la des limites de nos moyens, il faut donc bricoler Peer Gint (oeuvre et personnage), bricoler son univers et c’est là qu’interviennent nos envies artistique et nos outils de création. - Jules Tricard a Jules Tricard est comédien, diplômé du conservatoire de Montpellier depuis 2018. Titulaire d'un Master en études théâtrales, mention Création / Spectacle Vivant de l'Université Paul Valéry - Montpellier 3, il a consacré son mémoire de fin d'étude à la question des relations entre la réflexion dramaturgique et la théorie du jeu. En tant que comédien, il a joué pour le cinéma, notamment dans Le Jugement Premier réalisé par Lou-Anna Reix dans lequel il incarne le rôle d'un jeune militant anticapitaliste, ou encore La femme aux yeux rouges réalisé par Frédéric Ourtaud dans lequel il à le rôle d’un jeune résistant intrépide. Au théâtre, il joue sous la direction de Caroline Comola dans Le Carnaval des animaux, sur une musique de Camille de Saint-Saëns et un texte de Francis Blanche - spectacle produit par l'Orchestre National de Montpellier. Il incarne le rôle d'un expatrié juif à la conquête du nouveau monde dans Une Autre Histoire ou le Malentendu, mis en scène par Julius Amédée Laou. Il joue dans Love and Money de Dennis Kelly mis en scène par Raphaël Guetta. Il incarne également Horace dans Horace, Un semblable forfait d'après Pierre Corneille mis en scène par Marie Reverdy. - Julie Valle a Originaire de Normandie, Julie a obtenu un baccalauréat option Théâtre en 2011 à Rouen. Elle joue dans Macbeth de Paul Desveaux lors du festival Automnes en Normandie de 2010. Après une licence en Arts du Spectacle à l’université de Montpellier elle travaille notamment avec Thomas Germaine, Laurent Bergé et Phillipe Goudart. Elle intègre en 2015 le Cours Florent à Montpellier et travaille avec Hélène Soulié, Stéphanie Marc et Jacques Allaire. Elle participe à la ZAT 2017 dans une performance créée par Charles-Eric Petit. Elle joue également dans Beaucoup de bruit pour rien aux Théâtrales Vigneronnes de St Drezery mis en scène par Félix Rudel et dans Le Parc de Botho Strauss mis en scène par Pascal Fréry lors des théâtrales de Sussargues et du Festival de St Amans 2018. Elle co-fonde la compagnie Carêvelle en décembre 2018 et dirige la mise en scène de son premier spectacle L’Eau de la Vie. - Jacques Nigon a Né en 1995, il se forme aux Cours Florent Montpellier où il travaille avec Lucas Anglares, Charles-Eric Petit, Hélène Soulié, Thomas Durand et Jacques Allaire. Il a joué dans « Le Parc » de Botho Strauss, une mise en scène signée Pascal Fréry et il a joué dans plusieurs créations des " Involontaires" mises en scène par Félix Rudel. Il a fait de la technique et de la régie notamment pour « Looking for Quichotte » de Charles-Eric Petit dans la Compagnie de l’individu, pour « Les Désorientés » de Karim Demnatt dans la Compagnie des Désorientés et pour le spectacle « Pacamambo » de Wadji Mouawad pour le Collectif OCTA. En parallèle il compose des musiques ( en MAO ) pour des jeux vidéos comme SpellCaster University de Sneaky Yak Studio, des courts métrages et pièces de théâtres comme « L’Eau de la vie » D’Olivier Py par la Compagnie Caravelle, ou « Une femme aux cheveux longs » création de et avec Marie Gutierrez et Gautier Ibos. - Sarah-Cheyenne a C'est après un an de licence en Art du Spectacle, spécialité Cinéma et Audiovisuel, que Sarah-Cheyenne rentre en première année aux Cours Florent de Montpellier. Après un an de formation, elle intègre le casting de la série policière " Tandem " diffusée sur France 3, dans le rôle d'Alice. Suite à ce tournage, elle rencontre son agent, Marie Prouzet (actuellement chez TimeArt). Depuis, elle a tourné dans Pour Sarah-Cheyenne, une série de 8 épisodes réalisés par Frédéric Berthe pour TF1, dans L'homme que j'ai condamnée un unitaire de Laure de Butler, " Tanguy le Retour" long-métrage de Etienne Chatiliez ou encore dans la série quotidienne " Ici tout commence " dans laquelle elle incarne le personnage d'Elodie, une jeune fille malvoyante. En parallèle des tournages, Sarah-Cheyenne fait ses premiers pas en tant que réalisatrice. Elle réalise des courts-métrages qu'elle elle-même écrit. Elle obtient une mention spéciale au concours A ton court ! avec " Ensemble " un court-métrage qui parle de l'avortement. Elle réalise deux projets autour du harcèlement scolaire : JE SUIS UN CHOIX (pour le Nikon Film Festival) et J'AI PARLE (diffusé sur Instagram). A ce jour, elle est en post-production pour son prochain documentaire " La coupable ce n'est pas moi " qui retrace l'agression d'une jeune fille prénommée Anna lors d'un collage féministe à Montpellier, et elle est en écriture de son prochain court-métrage qui se tournera entre Uzes et Nîmes (Gard, 30). - Clément Petit a Originaire du Var, Clément obtient un Bac Littéraire option Cinéma. Il s’installe à Montpellier pour poursuivre son cursus en Arts du Spectacle à l’université Paul Valéry. Durant les trois ans de sa licence, il pratique une grande partie des métiers liés à l'écriture et la réalisation de films et vidéos. Il joue également dans la web-série Mordred où il incarne le second rôle. Il intègre ensuite le Cours Florent de Montpellier et écris une pièce Salle d’Attente qu’il met en scène dans le cadre de sa fin d’étude. Il joue lors d’un Festival à Bédarieux En attendant Godot, mis en scène par Félix Rudel. Il intègre la compagnie Carêvelle en Juillet 2019 et tourne dans leur première création, L'eau de la vie, un texte d'Olivier Py. - Charlotte Nemoz a Après une licence Arts du spectacle - parcours théâtre et spectacle vivant, Charlotte se forme au Cours Florent de Montpellier où elle travaille avec Aurélie Turlet, Caroline Pietrucha, Jérôme Leguiller, Sophie Lagier, Charles-Eric Petit, David Léon et Jacques Allaire. À sa sortie d'école, elle a joué pour Stéphane Laudier dans Elvire Jouvet 40 et Titania dans Le Parc de Botho Strauss mis en scène par Pascal Frery. Elle travaille régulièrement avec la compagnie du 909 sur différents projets théâtraux et participe au bon fonctionnement de leur festival de théâtre estival. Charlotte a joué dans plusieurs courts et moyens métrages, mais aussi dans des séries télévisées et elle assiste parfois la mise en scène de certaines pièces de théâtre. Elle jouera prochainement dans une mini-série réalisée par David Guerchon ; dans un Cyrano de Bergerac (E. Rostan) dirigé par Arnaud Aldigé et Souterrain Blues (Peter Handke) dirigé par Joël Toumine et sera aussi scripte sur deux courts métrages montpelliérains. - Rémi Taffanel Né à Montpellier dans une famille d'artistes, je me suis formé à l'Opéra Junior, dans l'option Théâtre au lycée, à la Compagnie Maritime et au cours Florent. À 14 ans, j'ai débuté au cinéma dans La Dame au Chien de Damien Manivel, suivra le long métrage Un Jeune Poète du même auteur, ainsi que d'autres projets. En 2019, j'ai rejoint la promo des Talents Adami Paroles d'acteurs. Au théâtre, je travaille avec notamment Gwénaël Morin. Je collabore dans plusieurs collectifs. Cette année j'ai décidé de rejoindre l'équipe de Félix Rudel pour le plaisir de retrouver mes amis comédiens sur le plateau et le public du Festival du Coin de la Vigne. - Nathan Le Pommelet a Nathan est comédien dans des compagnies montpelliéraines telles que la Compagnie Provisoire ou Moho. Il participe activement au développement de leurs projets. Il est également metteur en scène pour des créations indépendantes, qu’il s’agisse de théâtre, de performance, ou de lecture. Toujours attentif à un développement des initiatives collectives, il met ses compétences de coordination de gestion ou de production au service du milieu associatif, en tant que président ou en tant que bénévole, depuis de nombreuses années. - Baptiste Brisseault Diplômé du Master création en Art du Spectacle Vivant (à Montpellier) Baptiste co-fonde la Compagnie God Bless, espace d’expérimentation théâtrale et sonore dont leur première création est une expérience théâtrale et collective avec les habitant(e)s du Caylar. Il collabore en tant que comédien, indépendamment de sa compagnie, avec plusieurs metteur(e)s en scènes comme Angélica Liddll et des compagnies locales comme les collectifs S.N.R.L et Les Involontaires. Également créateur sonore, il participe à de nombreux projets de théâtre et de radio en travaillant sur le son et son rapport esthétique et créatif à l'œuvre.Il travaille avec Félix Rudel et Jullian Rivière sur la chronique “ la Bugàs” en collaboration avec la radio Onda Pais. Baptiste s’interroge et participe activement à la place de l’art sur le territoire régional.

À quoi servira la collecte

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux