Aller au contenu

L'usage du drone: cet ennemi que je ne saurais voir

Thèse d'intérêt hautement public: l'utilisation des drones dans le domaine militaire et désormais policier! (Visuel: Alice Pallamidessi)

Visuel du projet L'usage du drone: cet ennemi que je ne saurais voir
Checked circleRéussi
42
Contributeurs
26/03/2014
Date de fin
1 646 €
Sur 1 500 €
110 %

Talents GLAMOUR

GLAMOUR

L'usage du drone: cet ennemi que je ne saurais voir

J'écris ma thèse sur les drones, sans financement. Pourquoi? Parce qu'il est difficile (voire impossible) d'obtenir des financements en sciences humaines et qu'être financée par le Ministère ou l'Industrie de la Défense signifierait être sujette à un droit de regard de la part de ceux qui mettent la main au portefeuille. Ce droit de regard et cette censure potentielle ne sont pas forcément liées à des raisons politiques mais peuvent l'être purement en terme de "secret industriel". 

 

Les drones sont des véhicules sans pilotes opérés à distance par l'armée. Distance peut ici vouloir dire le nombre de kilomètres séparant un cockpit dans une base militaire au milieu désert du Nevada d'un village afghan. Il y a des drones qui surveillent, et d'autres qui tuent.

 

 

Mq-9_reaper_taxis

Source: wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/General_Atomics_MQ-9_Reaper

 

Les drones militaires sont étudiés dans le domaine de la théorie politique en termes de contrat social, notamment par des auteurs comme Grégoire Chamayou. Beaucoup de militaires ont également publié sur le sujet, parfois complètement à charge, parfois en faveur notamment de la doctrine de l'immunité, qui permettrait de rétablir la paix dans de lointaines contrées sans y faire tuer nos soldats, ce que permet le drone.

 

 

En me basant sur l'ouvrage de Grégoire Chamayou je cherche à comprendre ce que devient l'ennemi en cas de guerre immunitaire, concernant notamment le fait que beaucoup de cibles sont tuées avant d'avoir commis un acte terroriste, et également le nombre important de victimes civiles collatérales. Ainsi, quand Chamayou dit qu'il s'agit d'une chasse à l'homme, je prétends qu'en fait, il n'est pas question d'Homme. Dans la guerre par les drones, l'ennemi n'est plus que profils et statistiques. En comprenant quel est ce nouvel ennemi qui ne peut pas nous tuer, je souhaite déterminer si l'usage de drones dans le domaine policier n'est pas la plus grande entreprise de déshumanisation jamais envisagée. 

 

 

À quoi servira la collecte

Permettre à un travail qui concerne la vie publique, la responsabilité collective et individuelle de voir le jour malgré les écueils financiers. 

 

Financer ma participation à une à deux conférences par an: une conférence dure de deux à quatre jours et revient, même en séjournant en auberge de jeunesse, à environ 500€. Participer à des conférences dans le domaine des relations internationales, de la philosophie politique et du post-humanisme permet d'échanger avec des universitaires, des diplomates mais aussi des gens du public sur l'usage des drones. Mon université ne finance malheureusement qu'une participation à colloque par an, malgré le fait que je sois invitée à présenter mon travail dans de nombreux événements - j'ai eu la chance de pouvoir présenter mes recherches à Paris, Berlin, RomeSydneyBrisbane et Auckland (en cliquant sur le nom des villes vous accéderez aux sites des conférences auxquelles j'ai participé).

 

Me permettre de me procurer des livres indisponibles en bibliothèques car souvent très récents. A raison de 5 à 6 livres par an, à environ 25€, j'ai besoin de 150€ environ pour mes sources.

 

Dsc01256

 

Aider à réduire mon temps de travail non-académique dans des petits boulots (mal payés), réduisant ainsi la durée de cette recherche - mon but étant de soutenir fin 2015.

 

D'avance merci à ceux qui fileront un coup de main, je vous aime!

 

Lana

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Ma reconnaissance éternelle
  • Contributeurs : 3

Pour 10 €

Un dessin de drone (réalisé par moi même) + la compensation précédente
  • Contributeurs : 9

Pour 15 €

Un mail par mois sur l'avancement de mes recherches / mes conclusions + les compensations précédentes
  • Contributeurs : 10

Pour 30 €

Votre nom dans les remerciements + les compensations précédentes
  • Contributeurs : 3

Pour 45 €

Une invitation à ma soutenance et au pot de thèse + les compensations précédentes
  • Contributeurs : 8
  • Livraison Décembre 2015

Pour 80 €

Une copie de la version définitive de ma thèse + les compensations précédentes
  • Contributeurs : 6
  • Livraison Janvier 2016

Faire un don

Je donne ce que je veux