La création : libérez les maux !

Créer pour libérer les maux

Visuel du projet La création : libérez les maux !
Réussi
33
Contributeurs
21/04/2015
Date de fin
2 015 €
Sur 2 000 €
100 %

La création : libérez les maux !

La Médiation artistique : vecteur d'expression non-verbale

 

La Médiation artistique est une pratique de soin émergente, qui m'intéresse à plus d'un titre.

 

Pendant dix ans, j'ai été animatrice, puis directrice de centres de vacances et de loisirs, auprès d'enfants et d'adolescents principalement issus de banlieues "difficiles".

Plus tard, j'ai travaillé comme assistante maternelle dans une école, et puis j'ai régulièrement, j'ai mis en place des ateliers créatifs pour les enfants, adolescents et adultes.

C'est au cours de ces années que j'ai constaté les bienfaits des activités créatives sur les personnes handicapées, celles en manque affectif, de confiance en soi, ou en difficultés psychologiques ou familiales..

Ainsi, j'ai eu de développer la pratique artistique, comme moyen d'expression libératrice pour ceux que les mots paralysent.

 

La création est une bulle d'épanouissement que j'expérimente depuis la petite enfance. Je sais donc de quoi je parle 

J'en ai pleinement exploité les ressources pour moi-même ; le temps est venu d'en faire profiter le plus grand nombre !

 

 

Vierge_peinte-1427204344

 

 

40_ans_jeanne_225-1427204150

 

40_ans_jeanne_061-1427204199

 

J'ai carrément sauté de joie quand j'ai appris que je pouvais réunir ma passion de la création et mon goût du développement personnel en un métier :  Médiatrice artistique !

Dans la foulée, je me suis renseignée sur les pré-requis indispensables à ma reconversion...

 

Aïe aïe aïe !!! Pas possible d'exercer sans un diplôme en psychologie, d'éducateur spécialisé... Au moins 4 ans ou 5 ans d'études.

Mais à 45 ans révolus, avec deux enfants à gérer, un budget à alimenter, les longues études c'était un peu utopique.

 

J'ai donc vite cherché une option de repli, et j'ai trouvé trois centres de formation qui délivrent un certificat professionnel reconnu.

Afin de choisir le centre qui répondrait au mieux à ma conception du métier, j'ai assisté à des réunions et forums d'information. En parallèle, j'ai participé à une journée créative animée par des art-thérapeutes et j'ai entrepris des démarches auprès de structures potentiellement intéressées par l'intervention d'une médiatrice artistique.

 

A l'issue de toutes ces pérégrinations, je suis convaincue de l'intérêt de cette méthode de soin, qui aide à désamorcer les conflits, qui revalorise la personne, qui favorise d'épanouissement individuel...

 

Après la formation ?

 

Dans un premier temps, je souhaite pratiquer la Médiation artistique en tant que auto-entrepreneur, afin de travailler librement, sous convention, dans différentes structures d'accueil, et ainsi accumuler des expériences auprès de publics variés.

 

Ensuite, j'aimerais devenir salariée dans un Etablissement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), afin d'améliorer leur bien-être en ravivant leur estime de soi.

En effet, beaucoup des ces établissements existent dans mon département, en réponse à une volonté politique de nos conseillers régionaux, qui mettent l'accent sur l'accompagnement de nos aînés.

 

A plus long terme, une fois que j'en aurai les moyens financiers, je voudrais vraiment compléter ma formation par une année d'études en Art-thérapie, qui me permettra d'exercer la profession de Médiateur artistique dans un cadre plus médical.

 

Organisme de formation retenu

 

L'INECAT (Institut National d'Expression, de Création, d'Art et Thérapie

http://www.inecat.org/cycle-mediation-artistique.html

 

L'emploi du temps est personnalisé ; programme à la carte ! IDEAL :-)

 

Je pourrais donc être à la fois une maman présente et attentive, et une étudiante consciencieuse ! Seulement un déplacement à Paris, par mois, pendant 5 jours.

 

Je compte sur les bonnes copines et la famille pour m'épauler dans l'organisation.

 

Lundi29-1427207598

À quoi servira la collecte

Actuellement, je monte un dossier de demande d'aide individuelle à la formation, auprès du Conseil régional, soutenue par Pôle emploi, où je suis inscrite depuis janvier 2015.

Rien n'est acquis, et, de toute façon, le montant maximum accordé est de 3050 euros.

 

Il me restera donc à financer :

-  6000 euros (coût de la formation) - 3050 euros = 2950euros

- les frais d'inscription et d'entretien, 130 euros

- des livres indispensables, environ 100 euros (j'ai trouvé une art-thérapeute sympa qui veut bien m'en prêter de complémentaires ; MERCI MARTINE JOUBERT !)

- des frais de route mensuels entre 60 et 70 euros A/R

 

Votre soutien est essentiel au développement de ce projet solidaire axé sur la volonté de créer un monde accueillant pour tous !

 

J'ai la chance de pouvoir être hébergée à la capitale, alors, avec les 239 euros d'allocation chômage, et un coup d'pouce de mon époux quand il pourra, je devrai y arriver !

 

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Mes sincères remerciements
  • Contributeurs : 2

Pour 10 €

Mes sincères remerciements personnalisés en fin de mémoire
  • Contributeurs : 4

Pour 20 €

Mes sincères remerciements personnalisés en fin de mémoire + 1 lot de 5 cartes à colorier
  • Contributeurs : 6

Pour 50 €

Mes sincères remerciements personnalisés en fin de mémoire + 1 lot de 5 cartes à colorier + 1 bijoux de sac
  • Contributeurs : 3

Pour 100 €

Mes sincères remerciements personnalisés en fin de mémoire + 1 lot de 5 cartes à colorier + 1 paire de boucle d'oreilles en macramé de perles

Faire un don

Je donne ce que je veux