La nuit oubliée - 17 octobre 1961

Journalisme

Visuel du projet La nuit oubliée - 17 octobre 1961
Checked circleRéussi
150
Contributeurs
Thursday, October 13, 2011
Date de fin
5 414 €
Sur 5 000 €
108 %

Le webdocumentaire La nuit oubliée retrace le 17 octobre 1961 : massacre d'Algériens à Paris volontairement ignoré par l'Etat Français. 50 ans après, il s'agit de reconstruire une parcelle de notre mémoire collective en replaçant le contexte, en situant les lieux et personnages principaux, et surtout en donnant la parole à ses derniers témoins.

Suivre et partager
Soutenu par
L'Esprit du Monde soutient le projet La nuit oubliée - 17 octobre 1961Webdocu.fr soutient le projet La nuit oubliée - 17 octobre 1961Hans Lucas soutient le projet La nuit oubliée - 17 octobre 1961

La nuit oubliée - 17 octobre 1961

alt

  Le 17 octobre 1961 est un moment oublié de l’histoire de France. Longtemps, les atrocités commises pendant cette manifestation pacifique d’Algériens ont été passées sous silence par le gouvernement et les médias français. Aujourd’hui, on en sait beaucoup sur la violence de cette nuit : au moins 200 Algériens ont été tués, abttus, frappés ou jetés à la Seine ; 11 500 autres ont été arrêtés et souvent torturés. Des centaines enfin ont été renvoyés dans leur pays.

 

   La nuit oubliée - 17 octobre 1961 propose un voyage interactif vidéo, photographique, sonore et littéraire sur ces événements. Ce webdocumentaire souhaite retracer de façon précise cette soirée. La replacer dans le contexte de la Guerre d'Algérie, en situer les lieux et les personnages principaux, et surtout exposer les paroles de ses derniers témoins.

   Nous avons donc déjà interviewé plusieurs personnes : Jean-Luc Einaudi, citoyen qui a consacré 30 ans de sa vie au sujet ; Ali Haroun, ancien cadre du FLN France ; Rahim Rezigat, Algérien témoin de la manifestation interné au Centre de tri de Vincennes...

alt

   Nous sommes revenus sur les lieux de l'événement, avons fouillé les archives, trouver des documents. En mêlant ces sources, en confrontant le présent et le passé, en interrogeant la culture française sur la Guerre d'Algérie, nous espérons traiter cet événement le mieux possible. 50 ans après ce massacre tragique, revenir sur cet événement en utilisant les possibilités multimédia est l'occasion de reconstruire une parcelle de la mémoire collective française et algérienne jusqu’alors volontairement transformée, effacée et ignorée...

 

Ci-dessous un extrait du journal télévisé de France 3 Paris - Île de France à propos de commémoration de l'événement...

 

Qui suis-je ?

 

alt

 

 

   Nous sommes Olivier (26 ans, journaliste de formation) et Thomas (27 ans, photographe de formation), inséparable duo depuis juillet 2009. 

 

 

 

  La nuit oubliée est notre deuxième projet multimédia. Ce sujet, nous l'avons découvert un peu par hasard.

 

 

En 2007, Thomas écoute Là-bas si j'y suis sur France Inter, l'émission est consacrée au sujet. Intrigué, il décide de se pencher sur cette histoire et d'en faire une série photographique. Il confronte portraits de témoins et portraits de lieux où s'est déroulée la répression de 1961. Son travail est publié dans L'Humanité pour la commémoration de l'événement en octobre 2008.

 

alt

 

En 2009, nous nous rencontrons et nous rangeons ce sujet dans un coin de notre esprit pour nous consacrer à Brèves de Trottoirs (voir plus bas).

C'est depuis janvier dernier que nous nous sommes replongés dans le 17 octobre. Livres, arcihves, émissions, documentaires, nous avons épluché les données disponibles en nous donnant deux angles d'attaque : poursuivre le travail entamé par Thomas et créer une véritable interface interactive pour traiter le 17 octobre.

Nous souhaitons raconter l'histoire, analyser le passé pour mieux comprendre le présent, recueillir les paroles et démêler les fils de cet événement longtemps passé sous silence...

 

En décembre 2009, nous avons lancé notre premier projet Brèves de trottoirs,  une plateforme webdocumentaire sur les personnages ordinaires aux histoires extraordinaires. Après avoir démarré en auto-production, la plateforme a été produite par la société Darjeeling et diffusée par France 3 Paris - Île de France.

 

 

Cette galerie de portraits mêlant vidéos/photos/sons a remporté le Webby Award 2011 catégorie série documentaire et le Prix du Public au WebTV Festival 2011, catégorie webdocumentaire. Le documentaire télévisé de 52 minutes est prévu pour octobre 2011. 

Découvrez via ce lien la playlist des Brèves de trottoirs sur Dailymotion

 

Quelques mots de plus sur nos parcours: 

   Olivier Lambert, 26 ans, auteur-réalisateur indépendant ; diplômé de l’Institut français de presse en 2009, lauréat de la Bourse Charles Lescaut – RFI en mai 2009, présentateur des journaux d’information de RFI de septembre 2009 à septembre 2010 ; expériences en télévision d’information (M6, LCI), presse écrite (Sud-Ouest) et réalisation de sujets pour des émissions de reportages (Capital, Zone Interdite, 90 Minutes).

 

   Thomas Salva, 27 ans, photographe et auteur réalisateur indépendant ; diplômé des Gobelins en photojournalisme en 2007 ; lauréat des prix Coup de cœur de la Bourse au talent Kodak et UPC découvertes en 2007 ; travaille depuis juin 2007 pour la presse d’information et institutionnelle française ; opérateur numérique pour l’agence L’œil public de 2007 à 2009.

À quoi servira la collecte

alt

   

   La nuit oubliée est en projet depuis l'automne 2010.

Soutenu par Dailymotion, accompagné par le studio multimédia Hans Lucas, nous lancerons la plateforme en partenariat avec l'EMI-CFD (école des métiers de l'information), pour le cinquantenaire de l'événement soit le 17 octobre 2011.

 

 

 

Le temps presse et nous avons besoin d'un dernier coup de pouce pour donner à ce projet l'ampleur qu'il mérite. 

Autrement dit nous avons besoin de VOUS.

 

Concrètement vous avez entre vos mains les dernières pierres à un édifice que nous construisons ensemble.

Les 5000 euros financeront la finalisation du site par Hans Lucas (graphisme visuel et sonore, design, navigation et ergonomie du site).

 

Ce projet à visée mémorialiste et humaniste verra quoiqu'il arrive le jour, cependant nous comptons sur vous pour soutenir notre démarche et participer à reconstruire une parcelle de la mémoire collective française et algérienne.

 

Ci-dessous 2 images du photographe Elie Kagan, l'un des rares à avoir pu saisir la violence de cette soirée (DR BDIC). 

 

altalt

Choisissez votre contrepartie

Pour 1 € et plus

Votre nom intégré dans la page des remerciements sur la plateforme.
  • Contributeurs : 19

Pour 10 € et plus

3 cartes postales des lieux de La nuit oubliée + la contrepartie précédente
  • Contributeurs : 67
  • Disponibilité : 432/500

Pour 30 € et plus

1 affiche de La nuit oubliée + les contreparties précédentes
  • Contributeurs : 25
  • Disponibilité : 275/300

Pour 50 € et plus

1 livret de photos légendées de La nuit oubliée + les contreparties précédentes
  • Contributeurs : 16
  • Disponibilité : 134/150

Pour 100 € et plus

Le livre de La nuit oubliée qui retrace l'aventure de ce webdocumentaire + les contreparties précédentes
  • Contributeurs : 5
  • Disponibilité : 95/100

Pour 200 € et plus

1 tirage numéroté signé A3 de Thomas Salva d'un des lieux de La nuit oubliée + les contreparties précédentes
  • Contributeur : 1
  • Disponibilité : 29/30

Pour 500 € et plus

1 tirage numéroté signé du photojournaliste Jean Pottier sur les bidonvilles de Nanterre dans les années 60 + 1 tirage numéroté signé de Thomas Salva + les contreparties précédentes
  • Contributeurs : 2
  • Disponibilité : 13/15

Faire un don

Je donne ce que je veux