LA PAROLE LIBEREE : et après ?

Aidez nous à transformer notre engagement associatif en une réussite sociétale !

Visuel du projet LA PAROLE LIBEREE : et après ?
Réussi
291
Contributions
03/06/2019
Date de fin
36 327 €
Sur 35 000 €
104 %

LA PAROLE LIBEREE : et après ?

<hr /> <p><strong>LA PAROLE LIB&Eacute;R&Eacute;E</strong> a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute;e en 2015, &agrave; LYON, &agrave; la suite du scandale li&eacute; &agrave; la r&eacute;v&eacute;lation des abus sexuels commis par le P&egrave;re Bernard PREYNAT, ce pr&ecirc;tre ayant b&eacute;n&eacute;fici&eacute; de la couverture de sa hi&eacute;rarchie.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <strong>&Agrave; l&rsquo;issu de ces 4 ann&eacute;es d&rsquo;engagement, il nous appara&icirc;t &eacute;vident d&rsquo;amener la soci&eacute;t&eacute; et nos institutions &agrave; r&eacute;pondre bien plus efficacement &agrave; cette pand&eacute;mie. Pour ce faire, il est capital en premier lieu de pouvoir poser un regard statistique continu sur cette r&eacute;alit&eacute;, connaitre les m&eacute;canismes, son &eacute;volution, son impact en terme de sant&eacute; publique, les responsabilit&eacute;s institutionnelles, afin d&rsquo;apporter des r&eacute;ponses efficaces et enrayer cette programmation de la violence en France. </strong></p> <p><strong>Nous d&eacute;sirons&nbsp;capitaliser tr&egrave;s humblement sur le magnifique film de Fran&ccedil;ois OZON et la reconnaissance qu&#39;il suppose pour aller encore plus loin dans la protection de l&#39;enfance...</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/582892/grace_a_dieu-3998291-1554133238.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>LE PROJET</strong><br /> <br /> &nbsp;</h2> <p><strong>1. Pr&eacute;sentation du projet : </strong></p> <p>Nous souhaitons cr&eacute;er une t&ecirc;te de r&eacute;seau pour la prise en charge compl&egrave;te des victimes de violences sexuelles, comprenant un recensement statistique et l&rsquo;accompagnement personnalis&eacute; des victimes sur le principe du guichet unique.<br /> <br /> <br /> <strong>2. Localisation du projet : </strong></p> <p>Le projet sera sur le territoire national avec des relais locaux en partenariat avec des associations.<br /> <br /> <br /> <strong>3. R&eacute;sum&eacute; du projet : principes et objectifs </strong></p> <p>Ce projet a pour objectif de mettre en &oelig;uvre une prise en charge nationale unique, compl&egrave;te et personnalis&eacute;e des victimes d&rsquo;abus sexuels de mani&egrave;re inconditionnelle.</p> <p>Nous souhaitons porter une action globale de sensibilisation des acteurs sur cette th&eacute;matique en prenant en compte les r&eacute;alit&eacute;s de territoire, de poids culturel et institutionnel.</p> <p>Pour mener &agrave; bien cette mission, nous mettrons en place un outil permettant un recensement individuel des victimes afin d&rsquo;identifier la causalit&eacute;, les besoins et les n&eacute;cessit&eacute;s (Droit, sant&eacute;, &eacute;ducation, accompagnement social).</p> <p>Cette fiche permettra <strong>d&rsquo;alimenter des statistiques nationales globales </strong>sur les violences sexuelles en France (enfants et adultes) permettant la mise en place de dispositifs institutionnels ad&eacute;quates et r&eacute;pondant &agrave; l&rsquo;ampleur du fl&eacute;au, en vue d&rsquo;une am&eacute;lioration globale de la soci&eacute;t&eacute;. Egalement cette fiche permettra de recueillir la parole des victimes et leurs souhaits en mati&egrave;re d&rsquo;accompagnement : juridique, m&eacute;dical, psychologique&hellip;, afin d&rsquo;&eacute;viter que les victimes soient oblig&eacute;es de raconter leur histoire traumatique de mani&egrave;re r&eacute;p&eacute;t&eacute;e.</p> <p>Pour ce faire, des partenariats seront &eacute;tablis avec des structures associatives que nous accompagnerons dans le d&eacute;ploiement d&rsquo;un r&eacute;seau national. A travers notre r&ocirc;le de collecteur nous envisageons d&rsquo;animer et de structurer ce r&eacute;seau national afin d&rsquo;offrir un service de proximit&eacute; personnalis&eacute; sur de l&rsquo;accompagnement th&eacute;rapeutique, juridique et social.</p> <p>La Parole Lib&eacute;r&eacute;e recueillera ainsi des fiches de victimes et les orientera vers des associations partenaires du r&eacute;seau, pour leur prise en charge globale.</p> <p>Cet outil aura &eacute;galement pour autre objectif de mettre les victimes d&rsquo;un m&ecirc;me auteur en lien, afin de les sortir de leur solitude si elles le souhaitent. (Concept de r&eacute;paration entre pairs).</p> <p>Ce projet aura aussi pour ambition de soulager toutes les institutions qui peuvent &ecirc;tre confront&eacute;es &agrave; un recueil de paroles : les praticiens de sant&eacute; (rapport ma sant&eacute; 2022 - plus de temps pour soigner&hellip;), professionnels de l&rsquo;&eacute;ducation, associations sportives etc...</p> <p>Notre association investira sur la recherche juridique, psychologique, en sciences de l&rsquo;&eacute;ducation, etc. Des conventions seront ainsi sign&eacute;es avec des universit&eacute;s.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>QUELQUES DONN&Eacute;ES CHIFFR&Eacute;ES</strong><br /> <br /> &nbsp;</h2> <p>Pour les majeurs : en 2016 les parquets ont trait&eacute;, <strong>7 235 viols </strong>et <strong>8 659 agressions sexuelles </strong>(Source Minist&egrave;re de la Justice).</p> <p>Pour les mineurs : selon le minist&egrave;re de l&#39;Int&eacute;rieur (source s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure) : <strong>14 673 plaintes </strong>pour agressions sexuelles ont &eacute;t&eacute; enregistr&eacute;es par les services de police et <strong>8 788 plaintes </strong>pour viols sur mineurs repr&eacute;sentant respectivement une hausse de plus de 7,9 % et 11% par rapport &agrave; l&#39;ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Mais ces chiffres sont loin de correspondre &agrave; la r&eacute;alit&eacute; :</p> <p>On estime pour les majeurs &agrave; <strong>86 000 femmes </strong>et <strong>16 000 hommes </strong>victimes de viols ou de tentatives de viols.</p> <p>Sur les violences sexuelles sur mineurs, selon Murielle SALMONA (psychiatre et Pr&eacute;sidente de l&#39;association &quot;m&eacute;moire traumatique et victimologie&quot;) ces chiffres bien que tr&egrave;s importants, sont pour les sp&eacute;cialistes, tr&egrave;s inf&eacute;rieurs &agrave; la r&eacute;alit&eacute; des faits. On estime qu&#39;il faudrait les multiplier par dix. Pour elle, ce sont pr&egrave;s de <strong>130 000 filles et 35 000 gar&ccedil;ons </strong>qui sont victimes de violences sexuelles, par an, en France.</p> <p>Selon les chiffres mondiaux de l&#39;OMS, une fille sur cinq (OMS 2016) et un gar&ccedil;on sur treize (OMS 2014) ont subi une agression sexuelle ou un viol, et selon les chiffres du Conseil de l&rsquo;Europe, un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle en Europe (2011).</p> <p>En 2016, moins de 4% des viols sur mineurs faisaient l&#39;objet de plaintes et seulement 10 % des femmes victimes de viol portaient plainte. Seuls 3% de ces plaintes seront jug&eacute;es en Cour d&#39;Assises. Alors m&ecirc;me que les plaintes sur mineurs sont en augmentation, les condamnations pour viols sur mineurs ont diminu&eacute;s de 40% en 10 ans (infostat justice 2018).</p> <p>L&#39;association &quot;LA PAROLE LIB&Eacute;R&Eacute;E&quot; a re&ccedil;u plus <strong>1000 t&eacute;moignages </strong>d&#39;adultes (entre 2016 et fin 2018) indiquant avoir &eacute;t&eacute; victimes d&#39;agressions sexuelles pendant leur enfance. Tous ont pu apr&egrave;s plusieurs d&eacute;cennies de silence, nous confier les souffrances engendr&eacute;es (parfois jusqu&#39;au suicide) et les cons&eacute;quences dans leur parcours de vie sur le plan affectif, m&eacute;dical, psychologique, familial et professionnel.</p> <p>Tous les professionnels de cette question rappellent de mani&egrave;re unanime, que les violences sexuelles sur les enfants ont de lourdes cons&eacute;quences psycho traumatiques et somatiques (traumatisme corporel et sensoriel) et qu&#39;elles impactent leur sant&eacute;, leur scolarit&eacute;, leurs vies sexuelle, affective et sociale et sont un facteur de risque majeur de re-victimisation. Le co&ucirc;t de la violence sexuelle pour l&rsquo;assurance maladie est estim&eacute; &agrave; 10 milliards d&rsquo;euros par an en France.</p> <p>De par l&rsquo;ampleur des d&eacute;g&acirc;ts quantitatifs, les violences sexuelles peuvent &ecirc;tre compar&eacute;es &agrave; une &eacute;pid&eacute;mie, de type virale, eu &eacute;gard &agrave; l&rsquo;ampleur des d&eacute;g&acirc;ts qualitatifs r&eacute;alis&eacute;s chez les &ecirc;tres humains. D&#39;o&ugrave; l&#39;int&eacute;r&ecirc;t de reconna&icirc;tre ces violences, leur cons&eacute;quences, les d&eacute;pister, prot&eacute;ger les victimes, les soigner et leur rendre justice, afin d&#39;&eacute;radiquer cette pand&eacute;mie.</p> <p>Partant de notre expertise acquise depuis 3 ans il est n&eacute;cessaire d&rsquo;objectiver et de recueillir des statistiques permettant de mat&eacute;rialiser ce fl&eacute;au afin de renseigner les acteurs publics et de mettre en corr&eacute;lation les besoins des victimes et les acteurs locaux&quot;.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>LES ACTIONS MEN&Eacute;ES </strong><br /> <br /> <br /> 1. <strong>Outil de recensement des victimes </strong>:</h2> <ul> <li><strong>Cr&eacute;ation d&rsquo;une base de donn&eacute;es </strong>&agrave; partir de fiches individuelles de victimes r&eacute;sultant d&#39;un entretien individuel recueilli par une &eacute;quipe pluridisciplinaire interne (1 poste juriste &agrave; temps plein, 1 poste de th&eacute;rapeute &agrave; temps plein et 3 administratifs &agrave; temps plein, pilot&eacute;s par 1 manager &agrave; temps plein, en charge de la coordination de l&rsquo;&eacute;quipe).<br /> Cette fiche a pour objet de recueillir l&rsquo;ensemble des informations n&eacute;cessaires au traitement de sa situation (dates des faits, auteurs, lieux, cadres institutionnels, qualification des faits, action en justice entreprises, cons&eacute;quences m&eacute;dicales, situation familiale, suivi psychologique, parcours d&rsquo;&eacute;tudes et professionnel tous documents, t&eacute;moignages, etc.) tout en recensant ses souhaits et ses attentes.</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <ul> <li><strong>Exploitation des donn&eacute;es </strong>: A l&rsquo;aide de notre outil informatique permettant l&rsquo;extraction de donn&eacute;es, une phase d&rsquo;analyse statistique des donn&eacute;es et de recherche sur la base d&rsquo;indicateurs concrets permettra une meilleure compr&eacute;hension scientifique de la probl&eacute;matique, des m&eacute;canismes p&eacute;rennisant le fl&eacute;au, l&rsquo;identification des responsabilit&eacute;s institutionnelles, l&rsquo;identification des points de blocages de la lib&eacute;ration de la parole. Pourra ainsi &ecirc;tre appr&eacute;hend&eacute;e une strat&eacute;gie de communication et sensibilisation aupr&egrave;s des diff&eacute;rents acteurs sur les n&eacute;cessit&eacute;s d&rsquo;action &agrave; mettre en place.</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <ul> <li><strong>Gestion et utilisation des donn&eacute;es : </strong>Fort de l&rsquo;expertise acquise au travers de l&rsquo;exploitation de donn&eacute;es mettant en &eacute;vidence la causalit&eacute; et les responsabilit&eacute;s, pourra &ecirc;tre d&eacute;fini une strat&eacute;gie de r&eacute;ponse sur les plans de la l&eacute;gislation, de la pr&eacute;vention, de l&rsquo;&eacute;ducation, de la prise en charge des victimes comme des auteurs, des m&eacute;canismes de r&eacute;it&eacute;ration ect&hellip;<br /> Ainsi, une action de conscientisation sera men&eacute;e au travers de campagnes d&rsquo;information, de pr&eacute;vention et de sensibilisation. Ces campagnes d&rsquo;information seront cibl&eacute;es par secteurs, par institutions (sport, famille, &eacute;ducation, religions&hellip;), apportant un regard constant sur l&rsquo;&eacute;volution croissante ou d&eacute;croissante de la probl&eacute;matique, permettant d&rsquo;objectiv&eacute; les actions mise en place.</li> </ul> <p style="margin-left:40px">&nbsp;</p> <p><strong>2. <strong>Elaboration </strong>d&rsquo;un partenariat avec les services de la JUSTICE </strong>(mineurs, majeurs agress&eacute;s pendant leur minorit&eacute;)</p> <p>Nous proposerons une passerelle aupr&egrave;s des services de justices (Parquets, direction nationale de la police, Interpol) permettant de faire des signalements et / ou d&eacute;p&ocirc;ts de plaintes qualifi&eacute;s et pr&eacute; expertis&eacute;s. Cette action vise &agrave; simplifier la d&eacute;marche de la victime, lui &eacute;viter la reformulation de sa souffrance, lui donner une continuit&eacute; constructive dans sa d&eacute;marche. Cet accompagnement de la victime permettra dans le m&ecirc;me temps de saisir efficacement la justice et lui transmettant des dossiers renseign&eacute;s, ou la phase traumatologique de la victime li&eacute; &agrave; l&rsquo;acceptation de cette action en justice aura &eacute;t&eacute; soulag&eacute;e, permettant &agrave; l&rsquo;appareil judiciaire de gagner en efficacit&eacute;. Ce lien permettra &eacute;galement de r&eacute;pondre aux besoins d&rsquo;accompagnement des victimes pendant cette phase judiciaire, ou les besoins et temps de proc&eacute;dure sont &eacute;loign&eacute;s des probl&eacute;matiques d&rsquo;ordre traumatique des victimes.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>3. Mise en lien de victimes d&#39;un m&ecirc;me auteur : </strong></p> <p>L&rsquo;outil informatique permettant le recensement des victimes visera &eacute;galement &agrave; proposer un service de mise en lien des victimes du m&ecirc;me auteur sur la base d&rsquo;acceptation des tierces parties. L&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t de ce service est d&rsquo;offrir aux victimes la possibilit&eacute; de r&eacute;pondre au d&eacute;ni auquel ils se sont confront&eacute;s (parfois ni&eacute; par les referens affectifs de la victime) projetant sur eux un sentiment de culpabilit&eacute; aggravant le traumatisme, et donc de les sortir d&rsquo;un &eacute;tat d&rsquo;isolement et de souffrance destructeur, les amenant &agrave; accepter leur v&eacute;cu et identifier ses cons&eacute;quences. Nul ne peut mieux comprendre une victime qu&rsquo;une autre victime, et un lien souvent quasi fraternel se cr&eacute;e du fait de l&rsquo;empathie pour la souffrance de l&rsquo;autre.<br /> Cet &eacute;change permet &eacute;galement de r&eacute;pondre &agrave; des probl&eacute;matiques de type &laquo; amn&eacute;sie traumatique &raquo; sur des souvenirs d&rsquo;ordre sensoriels imprim&eacute;s dans la m&eacute;moire de l&rsquo;enfant et de confirmer la gravit&eacute; du traumatisme v&eacute;cu. Enfin, cette mise en lien entre victime du m&ecirc;me auteur permet de d&eacute;velopper une r&eacute;paration entre pairs, favoriser la reconstruction personnelle, leur permettre de s&rsquo;inscrire dans une action, qu&rsquo;elle soit associative, judiciaire, ou d&rsquo;ordre sociale.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>4. D&eacute;ploiement et animation d&rsquo;un r&eacute;seau national d&rsquo;aide aux victimes : </strong></p> <ul> <li>&Eacute;laboration d&rsquo;une convention de partenariat avec les structures associatives existantes (STOP AUX VIOLENCES SEXUELLES, La voix de l&rsquo;Enfant, CIDFF) - Mise en place d&rsquo;un protocole d&rsquo;action</li> <li>Accompagnement et financement des antennes locales de l&rsquo;association partenaire STOP AUX VIOLENCES SEXUELLES dans le r&eacute;f&eacute;rencement d&rsquo;un r&eacute;seau juristes, th&eacute;rapeutes, groupes de paroles, ateliers &agrave; vis&eacute;e th&eacute;rapeutiques. Un protocole de soin d&eacute;j&agrave; mise en place par SVS sera d&eacute;velopp&eacute; et structurer (tant pour les victimes que pour les auteurs).</li> <li>Animation du r&eacute;seau pilot&eacute;e par un coordinateur expert &agrave; temps plein</li> <li>Accompagnement financier destin&eacute; au d&eacute;veloppement des antennes locales</li> <li>Reporting trimestriel/ annuel et contr&ocirc;le (utilisation des investissements &agrave; bonne fin)</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>Le public cible / b&eacute;n&eacute;ficiaires </strong></h2> <p>&nbsp;</p> <ul> <li>Victimes (et familles de victimes)</li> <li>Associations,</li> <li>Collectivit&eacute;s territoriales,</li> <li>Gouvernement (minist&egrave;re de la sant&eacute;, de la justice, jeunesse et des sports, de l&rsquo;int&eacute;rieur, de l&#39;&eacute;ducation)</li> <li>L&eacute;gislateur</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>Autres partenaires institutionnels, techniques, et op&eacute;rationnels impliqu&eacute;s dans le projet : </strong></h2> <p>&nbsp;</p> <ul> <li>L&rsquo;observatoire national de la protection de l&rsquo;enfance</li> <li>Le minist&egrave;re des solidarit&eacute;s et de la sant&eacute;,</li> <li>Direction nationale de la police &ndash; Interpol</li> <li>R&eacute;seau association d&rsquo;aide aux victimes (SVS &ndash; enfance et partage &ndash; la voix de l&rsquo;Enfant etc.)</li> <li>R&eacute;seau d&rsquo;avocats sp&eacute;cialis&eacute;s</li> <li>R&eacute;seau de th&eacute;rapeutes (psychiatres, psychologues, victimologues)</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>Niveau d&rsquo;engagement des autorit&eacute;s : </strong></h2> <p>&nbsp;</p> <ul> <li><strong>Protection de l&rsquo;enfance : </strong>Conseil d&eacute;partemental, minist&egrave;re sant&eacute; et Solidarit&eacute;s</li> <li><strong>Education : </strong>municipalit&eacute;s, minist&egrave;re &eacute;ducation nationale</li> <li><strong>Justice : </strong>minist&egrave;re, barreau, magistrats&hellip;</li> <li><strong>Minist&egrave;re de l&rsquo;Int&eacute;rieur Sant&eacute; </strong>: minist&egrave;re, ARS, ordres des m&eacute;decins, ARS</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>BENEFICES ET PERENNITE </strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p><strong>1. Strat&eacute;gie de sortie: </strong></p> <p>Structurer un d&eacute;veloppement r&eacute;seau de 13 antennes SOIT une par r&eacute;gion. Collecter des donn&eacute;es statistiques afin d&#39;objectiver les besoins des victimes des violences sexuelles et ainsi aider &agrave; la mise en &oelig;uvre de r&eacute;ponses adapt&eacute;es. Acc&eacute;l&eacute;rer le processus de la lib&eacute;ration de la parole en favorisant notamment la mise en relation de victimes. L&rsquo;&eacute;laboration d&rsquo;outils informatique sera une phase incontournable du projet initi&eacute; pour parvenir &agrave; une prise charge globale des victimes d&#39;abus sexuels.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>2. Valeur ajout&eacute;e du projet&nbsp;: </strong></p> <p>Cette mission d&#39;utilit&eacute; nationale et publique favorisera la mise en place d&#39;une politique adapt&eacute;e &agrave; l&#39;ampleur du fl&eacute;au et permettra d&#39;en juguler les effets. La prise en charge unique des victimes de violences sexuelles permettra de doter les institutions (administratives, m&eacute;dicales, juridiques, &eacute;ducatives..) d&#39;un outil efficace de pr&eacute;vention et de protection des victimes d&#39;abus sexuels tout en s&#39;adaptant &agrave; la probl&eacute;matique. En s&rsquo;appuyant sur un r&eacute;seau de partenaires, la mission de l&rsquo;association &laquo; la PAROLE LIB&Eacute;R&Eacute;E&raquo; s&#39;&eacute;tendra &agrave; l&#39;ensemble territoire national et sensibilisera l&#39;ensemble des pouvoirs publics afin de devenir un acteur essentiel de la lutte contre les violences sexuelles.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/582895/Entete_logo-1554133662.png" width="100%" /></p>

À quoi servira la collecte

<p>Pour r&eacute;aliser ce projet ambitieux, il nous faut d&#39;une part &ecirc;tre cr&eacute;dible, et d&#39;autre part lever des fonds tr&egrave;s importants au travers de subventions et appels &agrave; projet.</p> <p>Ce travail demande un investissement temps tr&egrave;s important.</p> <p>Notre appel &agrave; participation aujourd&#39;hui&nbsp;vise &agrave; nous permettre de r&eacute;pondre &agrave; ces 2 points :</p> <ul> <li><strong>D&eacute;velopper notre structure et salarier une premi&egrave;re personne</strong> au sein de notre association qui sera en charge de faire ce premier travail de fond consistant &agrave; structurer l&#39;action et en assurer la partie administrative.</li> <li>Mettre en &eacute;vidence notre cr&eacute;dibilit&eacute; sur un tel projet, mat&eacute;rialis&eacute;&nbsp;au travers de votre contribution financi&egrave;re.&nbsp;Votre implication et ce soutien concret&nbsp;nous donnera la l&eacute;gitimit&eacute; pour&nbsp;interpeller notre nation et ses institutions afin qu&#39;elles prennent les mesures qui s&#39;imposent pour r&eacute;pondre &agrave; ce fl&eacute;au.</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>Anton Tchekhov disait que <em>&quot;La connaissance conduit &agrave; l&#39;unit&eacute;, comme l&#39;ignorance m&egrave;ne &agrave; la diversit&eacute;&quot;.</em></p> <h3>&nbsp;</h3> <h3>Cette citation est&nbsp;parfaitement &agrave; propos pour vous dire: <strong>Soyons ensemble&nbsp;et prot&eacute;geons nos enfants !</strong></h3> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/582897/logolpl-1554133834.gif" width="100%" /></p>

Choisissez votre contrepartie

50 €

Un immense MERCI pour votre soutien Un reçu fiscal (déduction de 66% de montant du don par les particuliers de 60% pour les entreprises) Soit un don réel après déduction fiscale de 17€ pour les particuliers et de 20€ pour les entreprises
  • 104 contributions

100 €

Un immense MERCI pour votre soutien Un reçu fiscal (déduction de 66% de montant du don pour les particuliers et de 60% pour les entreprises) Soit un don réel après déduction fiscale de 34€ pour les particuliers et de 40€ pour les entreprises
  • 76 contributions

300 €

Un immense MERCI pour votre soutien Un reçu fiscal (déduction de 66% de montant du don pour les particuliers et de 60% pour les entreprises) Soit un don réel après déduction fiscale de 102€ pour les particuliers et de 120€ pour les entreprises
  • 13 contributions

500 €

Un immense MERCI pour votre soutien Un reçu fiscal (déduction de 66% de montant du don pour les particuliers et de 60% pour les entreprises) Soit un don réel après déduction fiscale de 120€ pour les particuliers et de 200€ pour les entreprises
  • 9 contributions

1 000 €

Un immense MERCI pour votre soutien Un reçu fiscal (déduction de 66% de montant du don pour les particuliers et de 60% pour les entreprises) Soit un don réel après déduction fiscale de 340€ pour les particuliers et de 400€ pour les entreprises
  • 1 contribution

Faire un don

Je donne ce que je veux