La Reconnaissance de caractères

Contribuez à la post-production du premier court-métrage de Fabien Commoy

Visuel du projet La Reconnaissance de caractères
40
Contributions
4 jours
Restants
3 666 €
Sur 3 500 €
105 %

La Reconnaissance de caractères

Objectif de départ atteint : on continue ! Merci à tous * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * À propos du projet Court-métrage de comédie écrit et réalisé par Fabien Commoy avec Agnès Hurstel, soutenu par OCS et l’Eurométropole de Strasbourg Durée estimée : 13 minutes Tournage : semaine du 4 octobre 2021, à Strasbourg But du financement participatif : boucler la post-production du film Livraison du film : fin 2021 / début 2022 Synopsis du film Marion est rédactrice en temps réel de comptes rendus techniques. Le jargon professionnel, elle maîtrise. Mais face à l’expression des sentiments, dans la vraie vie, elle est perdue. Qu’est-ce que c’est que ce film ? Un court-métrage est un film court par sa durée mais ambitieux par sa forme. La Reconnaissance de caractères sera réalisé dans plusieurs décors, intérieurs et extérieurs, avec une équipe similaire à celles d’un long-métrage (une vingtaine de personnes, depuis la régie jusqu’au son, aux costumes, aux machinistes en passant par les accessoires). Mais qui prend la photo? L’équipe Fabien Commoy (scénariste-réalisateur) Fabien fait ses armes dans l’association étudiante de l’EDHEC de Lille, ETNA, où il couvre, sans compter ses heures, les soirées étudiantes ou la Course Croisière (premier événement étudiant d’Europe). Il y apprend le montage et les bases de la réalisation. Toujours durant sa scolarité, résolument orientée vers l’audiovisuel, il coréalise un court-métrage avec Arnaud Ducret, financé par une association de prévention des drogues (le titre du film est tout un poème : LSD – Liberté sous dépendance). Après un stage en production chez Agat Films/Ex Nihilo, une expérience de stagiaire mise en scène sur Les Fautes d’orthographe de Jean-Jacques Zilbermann avec Carole Bouquet et un poste de premier assistant réalisateur sur le court-métrage Léoléa de Nicolas Brossette, il se concentre sur l’écriture de scénarios. Il devient lecteur de scénarios (pour Why Not Productions, TF1 ou France 2) et participe à des concours d’écriture (il est finaliste du concours Oxford des Lutins du court-métrage – Patrice Leconte affirme que certains scénarios finalistes sont nuls, l’histoire a oublié lesquels). Fabien devient ensuite l’apprenti du scénariste Gilles Taurand et signe ce que le jargon appelle des « développements », c’est-à-dire des contrats d’écriture de scénarios, qui sont l’occasion de prendre des rendez-vous dans des cafés à 11 heures du matin, quand le reste de la France travaille vraiment. Lassé par ces projets prometteurs – notamment une coécriture avec Noé Debré dont il faudra qu’on reparle – il décide de passer le cap et que ses écrits soient tournés, et il le fera lui-même. Influencé par les frères Coen, Jacques Audiard et Yórgos Lánthimos, La Reconnaissance de caractères sera donc son premier film, une comédie qui prend pour cadre le métier de rédacteur de comptes rendus technique qu’il exerce à temps partiel. Surtout, ce projet est l’occasion pour Fabien de parler de lui à la troisième personne. Agnès Hurstel dans le rôle de Marion Comédienne révélée par ses spectacles de standup et ses chroniques sur France Inter, elle crée la série Jeune et Golri en 2021 pour OCS, qui reçoit deux prix au festival des séries de Lille Série Mania. Depuis, on ne la retient plus, le monde entier la réclame, mais on sait qu’elle sera à Strasbourg début octobre et ça, c’est fort réjouissant. Les plus attentifs se demanderont pourquoi une femme joue le rôle principal d’un biopic du réalisateur. Déjà, bravo pour votre perspicacité. Ensuite, sachez que nous sommes très ouverts d’esprit. Après tout, qu’est-ce que l’identité sexuelle, qu’est-ce que le genre quand il est question d’expression artistique ? En fait c’est parce que Pierre Niney a dit non. Eh non même pas ! Agnès Hurstel a toujours été notre premier choix. La raison de la transition du personnage est simple : au départ, logiquement, Marion s’appelait Bruno (vous suivez?). Marion n’avait alors qu’un rôle très secondaire de faire-valoir, ce qui était problématique. Il valait mieux laisser cette fonction subalterne à un homme, parce qu'une potiche au masculin, c'est bien (Charlie Kaufman a fait de même dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind : le personnage de Jim Carrey a été écrit pour une femme et celui de Kate Winslet pour un homme, et l’inversion leur a fait du bien – mais c’est une digression). Victor Meutelet – Producteur (Loin Derrière l’Oural) Comédien très demandé (MILF, Le Bazar de la charité, Emily in Paris...), Victor abandonne le sommeil et devient producteur avec La Reconnaissance de caractères. N’attendez pas, on tourne demain ! Nous tournons la semaine du 4 octobre 2021. Le tournage est prêt, l’équipe constituée, le découpage finalisé, les décors sélectionnés, et nous comptons nous lancer dans la post-production dans la foulée. Comme le dit le dicton haut-marnais, « la clé d’une post-production réussie, c’est souvent de la payer », donc votre contribution est déterminante ! Merci à tous L'équipe Producteur Victor Meutelet Directrice de production Camille Amet Régisseur général Jean-Emmanuel Pruvost 1er assistant mise en scène Jordan Witz 2ème assistant mise en scène Emilie Roumegous Scripte Maë Varela Directrice de casting Marion Pauluzzo Chef opérateur Hervé Roesch 1er assistant opérateur Xing Wei 2nde assistant opérateur Aurélien Losser Chef électricien Benoit Bretagne Chef opérateur son Vivien Roche Chef décorateur Damien Le Mercier Ensemblier / Accessoiriste Maurine Koplewsky Costumière Julie Ancel Habilleuse Kenza Chekal Maquillage / Coiffure Elise Feuillade-Mordret Les objectifs Pour 50€ le monteur s’achète une souris à deux boutons Pour 100€ le monteur s’achète une souris à un bouton (c’est une souris Apple, c’est plus cher) Pour 500€ on peut monter sur un banc Hi8 Pour 1000€, on peut monter sur des ordinateurs en carton Pour 2000€, on peut monter sur des ordinateurs en carton recyclé. C’est pas tellement mieux mais c’est quand même un peu mieux Pour 3000€ on ne monte pas sur iMovie Pour 3500€ les sous-titres ne sont pas réalisés à la main avec des petits cartons collés sur l’objectif PS : on a mis un montant raisonnable pour être sûrs de l'atteindre, mais il n'y a pas de limite haute!

À quoi servira la collecte

Nous avons la chance de bénéficier du soutien d’OCS et de l’Eurométropole de Strasbourg. Nos partenaires rendent possible le tournage de nos dix séquences dans nos neuf décors, mais il faut aussi penser à l’étape d’après, la post-production et c’est là que vous entrez en scène. La post-production, comme son nom l’indique, suit l’étape du tournage, dite de production, et englobe toute la finalisation du projet. Outre le montage image, elle couvre le montage son, le mixage, la composition de la musique originale, les effets spéciaux (retirer un micro qui apparaît dans le champ est un effet spécial), l’étalonnage (l’équilibrage et la mise en cohérence des couleurs) et les sous-titres. Ce dernier point est loin d’être anecdotique, car les sous-titres jouent un rôle capital, dramaturgique et comique, dans le film. Vous le découvrirez en lisant le scénario. Or il faut prévoir des sous-titres français, des sous-titres français pour sourds et malentendants (c’est une disposition contractuelle), des sous-titres anglais, des sous-titres dans chaque langue de festival dans lequel passera le film, mais aussi des sous-titres révélant les pensées de Marion.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux