Aller au contenu

La vie qui court

Livres

Visuel du projet La vie qui court
Checked circleRéussi
45
Contributeurs
Sunday, June 02, 2019
Date de fin
1 847 €
Sur 1 170 €
158 %

Aidez moi à réaliser le rêve de tout auteur : publier ses textes ! Ce sont des textes choisis parmi les écrits d'une vie...

Suivre et partager

La vie qui court

La vie qui court est le titre de l'ouvrage que j’ai écrit et  qui sera publié chez PSF L'Etrave, collection Nouvelle Pléiade, après que j’ai pu réunir une précommande de 50 exemplaires. J’ai besoin de votre aide !

 

L'ensemble de mes poèmes retracent la vie réelle, baignée par les sentiments du quotidien, l'émotion des situations vécues, la recherche de souffle et de vérité dans notre société que l'individualisme, l'inhumanité et l’égoïsme trahissent chaque jour un peu plus. Optimiste pour les petits bonheurs retracés et l'Amour qui traverse l'œuvre de part en part comme la flèche de Cupidon, réaliste face aux étranges évolutions de la vie moderne, combatif pour rendre aux gens leur libre arbitre, dénonçant les méfaits de la guerre, les terribles effets de l'indifférence, mes textes  vous emmèneront sur les chemins méconnus de l'émotion poétique, de l’enfance à la vieillesse .

alt

Christine Betis, Professeur de Français en classes préparatoires, lectrice de la première heure, écrit ainsi :

"...Enfin, mais il aurait sans doute fallu commencer par là, il y a la musique, celle des mots qui chantent en venant, qui se rythment, se frappent aux deux fois six pieds, à l’alexandrin. Mots du souffle long, avec la césure, la halte dans l’élan de la lecture haute. On lit ces vers qui battent parfois très fort, le plus souvent très doucement. C’est l’hexamètre, la mesure de ton souffle, lecteur, de ta respiration qui se reprend et se déploie. Et j‘en dirais, et j’en dirais… Il faudrait finir ici, mais … comment passer sous silence La ferme aux animaux, métaphore coléreuse pour dire la rudesse et la veulerie du monde du travail avec ses grandeurs pathétiques que tu n’oublies pas au passage : je pense, bien sûr à la Dame jument que tu salues avec tendresse. Comment oublier les voyages, l’immensité de la Patagonie ?

alt

Refermons à pas de loup ces lignes sur cette famille si bruissante de délicatesse partagée. Non, la famille-institution, autour du pilier que serait Christian : c’est de l’air amoureux qui circule, fait naître, vivifie, ouvre au rire, au travail acharné aux réussites lumineuse et toujours accordées à l’autre, sans rien qui pèse en elles ou qui pose. Merveille.Magnificat !

 

Et c’est là, au moment apaisé où nous refermons presque le recueil sur ses belles photos de couvertures, que Christian le poète nous attend, nous secoue brutalement : Attention ! Le monde est à feu et à sang, il brûle et dans nos     «canapés » nous oublions l’une après l’autre les atrocités qui le martyrisent depuis si longtemps… Attention ! Le vieux libertaire a souffert mais il n’est pas brisé : le voici debout qui nous apostrophe..."

alt

J’écris depuis mon adolescence, pour répondre à mes urgences qui explosent au fil des lignes. Autodidacte, je n’ai pas franchit la classe de première, j’ai d'abord été maçon ferrailleur, sous l’impulsion de mon père,  puis éducateur, Chef de service éducatif, Directeur d'établissement médico-social puis Directeur Général d'Association.

Très engagé auprès de personnes souffrant de handicap, j’ai toujours considéré que la différence était source de richesse et que la Loi devait se mettre au service des hommes et non l'inverse. Humaniste dans l'âme, mes engagements ont été pour les autres, ceux sans qui, pour moi, je crois que vivre n'aurait aucun sens.

À quoi servira la collecte

Pour publier ce recueil de 79 pages comprenant 35 poèmes j’ai besoin de votre aide.

 

Mon éditeur, (éditions la Nouvelle Pléiade PSF- L’Etrave) pour mettre en chantier l’ouvrage, a besoin que je lui réserve une précommande de 50 exemplaires. Le prix du recueil a été fixé à 18 euros auquel il faut ajouter 4 euros pour le port, si vous souhaitez que je vous l’envoie. L'argent récolté permettra de payer ces 50 premiers exemplaires et peut-être assurera une première diffusion intéressante de mon recueil.

En cas de dépassement du montant, ce qui serait une très belle surprise pour moi, Les contreparties seront bien entendu maintenues et l'argent restant sera utilisé pour les frais générés par la présentation en librairie et sur les salons.

Voilà, à ce jour l'objectif est atteint. Mais vous pouvez continuer à utiliser le site, les contreparties vous seront acquises, bien sûr, et cela permettra d'améliorer la lisibilité du projet pour l'éditeur, et dès la fin de la collecte, le recueil sera mis en fabrication et je pourrai vous l'envoyer...

Choisissez votre contrepartie

Star
Contrepartie star

Pour 22 € et plus

La Vie qui court, poésies choisies

Chaque contributeur recevra par la poste mon recueil de poèmes, dès sa sortie.
  • Contributeurs : 31
  • Livraison Août 2019

Pour 5 € et plus

trois textes en hommage aux poilus

Trois textes anti généraux en hommages aux soldats de la grande guerre parfois massacrés sans égard pour leur qualité d'homme. Ces textes seront envoyés par mail.
  • Contributeur : 1
  • Livraison Août 2019

Pour 10 € et plus

textes sur le thème de la mer et de l'enfance

Six textes sur la mer, parfois croisés avec l'enfance, ou seulement sur l'enfance. Ces textes sont extraits de la vie qui court et sont envoyés par mail.
  • Contributeurs : 2
  • Livraison Août 2019

Pour 50 € et plus

Dédicace

Le recueil vous sera dédicacé de ma main.
  • Contributeurs : 6
  • Livraison Octobre 2020

Pour 100 € et plus

Le recueil "La vie qui court" accompagné d'un poème personnalisé.

Avec le recueil, vous recevrez un poème personnalisé ainsi qu'une dédicace de ma main.
  • Contributeurs : 4

Faire un don

Je donne ce que je veux