Le crime des anges, le 1er long de Bania Medjbar !

Soutenez un film loin des clichés, tourné en liberté et en lumière naturelle sous le ciel de Marseille, au son d'Imhotep.

Visuel du projet Le crime des anges, le 1er long de Bania Medjbar !
Réussi
244
Contributions
18/12/2016
Date de fin
12 920 €
Sur 12 000 €
107 %

Le crime des anges, le 1er long de Bania Medjbar !

<p> <strong>Déjà porté par l'énergie et le soutien sans faille de l'équipe et des professionnels du secteur, le film a aujourd'hui besoin de votre soutien pour être achevé !</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>RÉSUMÉ</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Decharge2-tournagelcda-1476975978" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360220/decharge2-tournageLCDA-1476975978.jpg"></p> <p dir="ltr"> Youcef Agal ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> Akim refuse de travailler à la déchetterie comme son ami Nono et préfère observer les oiseaux qui survolent les talus, en attendant de travailler dans une oisellerie avec un vieil ami.</p> <p> Sa sœur Nadia ne le comprend plus et, hantée par le souvenir d'un drame commun, elle craint pour son avenir. Un conflit s'installe entre eux.</p> <p> Akim qui croyait être maître de son destin n'aura pas d'autre choix que de réagir aux événements.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Nadia-tournagelcda-1476978723" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360233/nadia-tournageLCDA-1476978723.jpg"></p> <p> Nadia, la soeur d'Akim - Ysmahane Yaqini ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <strong>NOTE DE LA RÉALISATRICE</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>"<em>Créer, c’est ne pas être satisfait du monde. Le désir de création est un phénomène imaginatif, c'est le crime des anges qui ont cru pouvoir avoir un meilleur ciel. </em>»</strong></p> <p dir="ltr">  </p> <p> Cette phrase de Fernando Pessoa dont j’ai extrait le titre de mon film reflète la psychologie qui anime les personnages de cette histoire : <strong>ils voudraient tous avoir un meilleur ciel, et leur désir est si fort qu'ils en perdent la notion du bien et du mal.</strong></p> <p>  </p> <p> L'histoire se déroule dans le petit monde d’une grande cité populaire. Akim, le personnage principal, est l'archétype de ces jeunes que « l'on n’aime pas trop ». À l’inverse de son meilleur ami Nono, simple ouvrier de la déchetterie du coin, <strong>Akim refuse un système qui, croit-il, le condamnerait d’avance à une vie médiocre. Selon lui, les principes « Liberté – Égalité </strong><strong>–</strong><strong> Fraternité » ne sont depuis longtemps qu’un leurre qui empêche de voir la réalité quotidienne, la crise sociale, qui rejette encore plus loin sur le bas-côté les jeunes issus de l’immigration. </strong></p> <p> Nadia, la sœur de Akim, est l’une de ces « beurettes » qui a réussi. À l’opposé de son frère, elle se tient à un modèle de droiture, d’intégrité et d’honnêteté.</p> <p>  </p> <p> <strong>Partant de ces deux archétypes sociétaux et cinématographiques, je veux révéler l’humanité qui les définit et réunit.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="L1082061-1477430414" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361896/L1082061-1477430414.jpg"></p> <p> Youcef Agal, Daouda Dananir ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <strong>Lorsque je témoigne par le cinéma, je m’engage à éclairer la vision que l’on a des minorités populaires, et souhaite que mes histoires participeront à la compréhension de notre monde.</strong></p> <p> La cité est un microcosme qui concentre les enjeux universels de l’amitié, la rivalité, la fratrie, l'amour qui permet de grandir… mais aussi ceux du déterminisme social freinant la réalisation des rêves, malgré la vitalité de la jeunesse.</p> <p>  </p> <p> Le thème de la liberté est une question récurrente et sous-jacente de ce film.</p> <p> <strong>Akim pense être libre en choisissant la voie du côté, mais sait-il que la seule vraie liberté est celle d'être conscient que nous ne le sommes pas ?</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Boxe-tournagelcda-1476979098" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360238/boxe-tournageLCDA-1476979098.jpg"></p> <p> ©Irène Camargo de staal</p> <p>  </p> <p> <strong>MUSIQUE ORIGINALE PAR </strong><strong>IMHOTEP</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>"<em>En tant que citoyen et artiste marseillais, le cinéma de Bania Medjbar me parle. </em></strong><em>En prise directe avec les quartiers populaires de notre ville, Bania dépeint mieux que quiconque sa réalité humaine, bigarrée et plurielle, avec un regard et une poésie unique dans le cinéma français. </em><strong><em>Loin des fantasmes et des clichés, elle donne à voir et à aimer le côté obscur de Marseille, à la lumière de son humanité.</em>"</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Imhotep-1476958385" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360097/Imhotep-1476958385.jpg"></p> <p>  </p> <p> Pascal Perez, dit <strong>Imhotep</strong>, né en 1960 à Alger, est un compositeur, " beat-maker "marseillais, <strong>"architecte musical" du groupe IAM</strong> depuis 1989. Il a largement participé à donner à IAM sa couleur musicale, en particulier méditerranéenne et orientale.  </p> <p>  </p> <p> <strong>LE CASTING</strong></p> <p>  </p> <p> Le casting est composé de professionnels confirmés et d'amateurs, la plupart repérés par Bania en tant que directrice de casting depuis de nombreuses années.</p> <p>  </p> <p> <img alt="L1081970-1477430397" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361895/L1081970-1477430397.jpg"></p> <p> Youcef Agal ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <img alt="Decharge-tournagelcda-1477428846" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361881/decharge-tournageLCDA-1477428846.jpg"></p> <p> Nono, l'ami d'Akim - Daouda Dananir ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <img alt="Mike__ire_ne_-1477430462" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361897/mike__ire_ne_-1477430462.jpg"></p> <p> Angelo - Mike NGUYEN ©Irène Camargo de staal</p> <p>  </p> <p> <img alt="Cyril-brunet_-jean-jero_me-esposito_-moussa-maaskri_-mike-nguyen_-youcef-agal_-photo-aure_lien-meimaris--1477431657" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361900/Cyril-Brunet_-Jean-Jero_me-Esposito_-Moussa-Maaskri_-Mike-Nguyen_-Youcef-Agal_-photo-Aure_lien-Meimaris--1477431657.jpg"></p> <p> Cyril Brunet, Jean-Jerôme Esposito, Moussa Maaskri, Mike Nguyen, Youcef Agal ©Aurélien Meimaris </p> <p>  </p> <p> <img alt="Femmes-tournagelcda-1476979124" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360239/femmes-tournageLCDA-1476979124.jpg"></p> <p> Taourati Moussa, Amina Bounab, Akila Laktari, Dora Sela, Nawel Dalibey ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <img alt="4djeunes-1476979152" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360240/4djeunes-1476979152.jpg"></p> <p> Youcef Agal, Saaphyra, Hamza Baggour, Elia Freiha ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> Akim : Youcef Agal, Nadia : Ysmahane Yaqini, Beaux yeux : Moussa Maaskri, Nono : Daouda Dananir, Malik : Hamza Baggour, Sofiane : Élia Frehia, Saaphyra : Saaphyra, Marc : Franck Libert, Le contremaître : Frédéric Restagno, Angelo : Mike Nguyen, Christo : Jean-Jérôme Esposito, Boiteux : Cyril Brunet, Louisa, la mère : Ourdia Belarbi, Chloé : Marie-Jeanne Lardic, Pierrot : Pierre Santino, Mourad : Mourad Boussetha, Andy : Andy Robert, Madame Choucha : Fatma Mehieddine, Madame Derouda : Amina Bounab, Madame Assimata : Taourati Moussa, La mère de Nono : Fatima Moulet, L'homme de main : Christophe Beckers, L'homme d'accueil : François Cotrelle, Le bijoutier : Nicolas Dromard, Le frère de Nono : Antoisse Saïd, Les amies de Nadia : Louisa Amouche, Joëlle Hanania, Nadia enfant : Luna Medjbar, Akim enfant : Sami Agal, Luna : Mina Launay, Serveuse: Mama Bouras, Le directeur du centre social : Diego Bordonaro, Toumi : Aymen Azzouz, </p> <p> Le collègue de Marc : Loïc Giraudon, Le barman : Christian Scarzella, Les policiers : Eric Pessey, Jean-Claude Ginestet…</p> <p>  </p> <p> Silhouettes : Baki bousmaha, Blandine Mamigere, Milan Marangone, Jean-Pierre Ega, Patou Rahal, Heddy Salem, Mina Grabsi, Dalila Aissa, Minette Boutouba, Bernadette Lavigne, Laurent Benchetrit, La famille Baggour, Les amis d’Antoine, Les amis de Jéremy, Pascale Sabbah-Lam..</p> <p>  </p> <p> <strong>L'ÉQUIPE TECHNIQUE</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="L1081906-1477433622" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361912/L1081906-1477433622.jpg"></p> <p> Bania Medjbar et l'équipe technique ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> <i>Réalisatrice</i> : Bania Medjbar</p> <p> <i>Assistant réalisateur</i> : Jérémy Mazza</p> <p> <i>Stagiaire assistant réalisateur</i> : Antoine Gianfrancesco</p> <p> <i>Directeurs de la photographie</i> : Fabien Rodesch et Sébastien Bages</p> <p> <i>1er assistant caméra</i> : Aliou Diallo</p> <p> <i>Chef Opérateur son</i> : Maxime Gavaudan et Pierre-Alain Mathieu</p> <p> <i>Assistantes son</i> : Maud Lafitte et Flora Graillot</p> <p> <i>Régisseuse</i> : Sabrina Clave </p> <p> <i>Chef costumière</i> : Kat Launay</p> <p> <i>Habilleuse</i> : Fabienne Layani</p> <p> <i>Maquilleuse</i> : Oceane Rous</p> <p> <i>Accessoiriste</i> : Laurent Marro</p> <p> <i>Animalier</i> : Christophe Debono</p> <p> <i>Photographes de plateau </i>Franck Pourcel, Aurélien Meimaris, Irène Camargo de Staal</p> <p> <i>Montage</i> : Laurent Rouan</p> <p> <i>Étalonneur</i> : Julien Daniel</p> <p> <i>Musique</i> : Imhotep</p> <p> <i>Production : </i>Les Films du Goéland – Bania Medjbar, Delphine Camolli, Marie-Christine Bouillé</p> <p> <i>Coproduction :</i> Lemon – Les Films du Soleil – Maorigraphe &amp; Mocco</p> <p> <i>Infographisme et site internet</i> : Maorigraphe – Marie Milliard</p> <p>  </p> <p> <strong>LA RÉALISATRICE</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Bania-medjbar_tournagelcda-1476957578" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360093/Bania-Medjbar_tournageLCDA-1476957578.jpg"></p> <p> Bania Medjbar ©Irène Camargo de Staal</p> <p>  </p> <p> Bania Medjbar est née à Marseille en 1962. Sa famille est issue de l'immigration algérienne des années cinquante et elle grandit dans les quartiers Nord de la ville.</p> <p> Très tôt, elle rencontre le cinéma et débute la réalisation à l’école du documentaire : <em>Impression de voyage</em>, <em>Mères amères</em>, tous deux sélectionnés et <strong>primés au Festival International du documentaire de Marseille</strong>, puis <em>Le marché aux puces</em> <em>et J’ai fait un rêve</em>.</p> <p> En 2003, elle produit et réalise <em>Quand le vent tisse les fleurs</em>, premier court métrage de fiction qui est <strong>sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs</strong>.</p> <p> Le suivant, <em>Des enfants dans les arbres</em> est sélectionné en compétition au Festival de Clermont Ferrand en 2010.</p> <p> <strong>Elle a également été assistante ou directrice de casting pour de nombreux cinéastes</strong> dont Brigitte Roüan, Claire Simon, Jean-Pierre Thorn, Abbas Kiarostami, Christophe Ruggia, Merzak Allouache, Dominique Cabrera, Laurent Cantet.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Article-bania-medjabar-la-marseillaise-1478095783" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/364464/article-bania-medjabar-la-Marseillaise-1478095783.jpg"></p> <p>  </p> <p> &gt; Lire l'article sur Bania Medjbar dans le journal <a href="http://www.lamarseillaise.fr/culture/cinema/41152-la-culture-et-l-education-sont-les-maitres-mots-de-l-insertion" target="_blank">La Marseillaise</a>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Bania-medjbar-1479330136" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/369256/Bania-Medjbar-1479330136.png"></p> <p> &gt; Lire l'article sur <a href="http://www.90bpm.com/magazine/interviews/2016/11/12/bania-medjbar-le-crime-des-anges/" target="_blank">90bpm.com</a></p> <p>  </p> <p> <strong>Filmographie </strong></p> <p> &gt; <em> Des enfants dans les arbres </em>Court-métrage de fiction, 25 min, 35mm, 2009  - Diffusion Canal+</p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F162264056&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F162264056&amp;image=https%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F564681753_1280.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p> <em>&gt; Quand le vent tisse les fleurs </em>Court-métrage de fiction, 24 min, 35mm, 2002 Diffusion TPS</p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F162277145&amp;wmode=opaque&amp;src_secure=1&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F162277145&amp;image=https%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F564697054_1280x720.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></p> <p> &gt; <em>J’ai fait un rêve</em> Documentaire de création, 75 min, 2001 - Diffusion Lyon Citévision</p> <p> &gt; <em>Mères amères</em> Documentaire de création, 35min, Super16 finalisé en vidéo, 1997 - Production France 3/ Carnet de Ville - Diffusion France 3 Méditerranée</p> <p> &gt; <em>Impression de voyage</em> Documentaire de création, 28 min, super 8, 1996 Co-réalisation Christian Pesci - Production Media 2 - Diffusion Citévision</p> <p>  </p> <p> <strong>ILS SOUTIENNENT<em> Le crime des anges</em></strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_20160918_124025_resized_20160921_071248903-1477434295" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361916/IMG_20160918_124025_resized_20160921_071248903-1477434295.jpg"></p> <p> ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p> Le scénario a bénéficié de l'aide au cinéma du Moulin d'Andé Ceci</p> <p dir="ltr"> La production a bénéficié de l'aide au développement de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur</p> <p dir="ltr">  </p> <p> <strong>&gt; Entreprises partenaires de la production</strong></p> <p> Panavision Marseille, Les Films du Soleil, TSF, Provence Décorations, Maorigraphe, Crescendo, Corinne et Christophe Debono, LBCM, Belavox, Easydrone, Helios Film Fund.</p> <p>  </p> <p> <strong>&gt; Associations</strong></p> <p> Centre social Agora, Shebba, Centre social Les Flamands, Media2, Ph'art et balises, Tilt, Mocco, Cinémas du Sud, Alhambra CinéMarseille, Centre social de l'Estaque, Espace Culturel Busserine, Maison des familles &amp;</p> <p> Aix-Marseille Université - Département SATIS, Friche la Belle de Mai.</p> <p>  </p> <p> <strong>&gt; Avec la participation de</strong></p> <p> Boulangerie Mazza, Le Fournil de David, BLAGA Eurl, Restaurant Coco Loco, Carrefour le Merlan, Déchetterie de La Fare des Oliviers, Boxing Club Saint Louis, Bar de la Mairie, Bijouterie Le Joyaux d'or</p> <p> La Belle Étoile, Pharmacie de la Pounche, 13 Habitat.</p> <p>  </p> <p> <strong>et </strong></p> <p> Fabrice Gomont, Frédérique Bouchu, Ion Blaga, Marie Milliard-Rastoin, Pascal Tessaud, Hervé Décallion, Akim Draoui, M. Pujol, Nicolas Guingand, Mario et Zahia Mazza, Anthony Mazza, Nadia Tannio, Annie Gava, Loïc Giraudon, Catherine Vestieu, Zoubida Meguenni, Agnès Trébuchon, Joëlle Hanania, Laurent Hay, Farouk Youssoufa, Patricia et Jacques Hubinet, Vincent Thabourey, Mathieu Drapeau, Kodjo Fiognon "Mouss", Mourad Boussetha, Mina Grabsi, Nanou Khoulalene, Nadia Khoulalene, Aurélie Moulin, Jeanne Mazel, Felicia Ferreira, José Chekroun, Pascal Mercier, Michael Grao, Rodolphe Hammadi, Christophe Imbert, Martine Montegrandi, Celine Naji, Jean-Paul Noguez, Christophe Rastoin, Isabelle Renucci, Stéphane Taliana, Frédéric Rety, Anne Roger, Bruno Ghariani, Antoine Capliez, Carole Guenot, Nasser Amri, Hafsia Herzi, Mourad Boudaoud</p>

À quoi servira la collecte

<p> <img alt="L1082157-1477429734" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361886/L1082157-1477429734.jpg"></p> <p> ©Franck Pourcel</p> <p>  </p> <p dir="ltr"> Le tournage du film vient de se terminer à la mi-octobre 2016.</p> <p dir="ltr"> <strong>Il faut maintenant le finaliser dans les meilleures conditions techniques et artistiques</strong>, pour pouvoir ensuite porter le film auprès des festivals, de convaincre des acheteurs et des distributeurs pour sortir le film en salles.</p> <p dir="ltr">  </p> <p dir="ltr"> <strong>Nous avons besoin de vous tous pour financer la post production : </strong></p> <p dir="ltr"> - le montage image et son,  </p> <p dir="ltr"> - le mixage, </p> <p dir="ltr"> - l'étalonnage, </p> <p dir="ltr"> - l'édition des masters.</p> <p dir="ltr">  </p> <p> Avec <strong>12 000 €,</strong> nous finançons le montage image et son, <strong>avec l'appui de nos partenaires et coproducteurs.</strong></p> <p> Avec <strong>20 000 €</strong>, nous finançons l'ensemble de la post production du film, <strong>avec l'appui de nos partenaires et coproducteurs.</strong></p> <p> Avec <strong>50 000</strong> €, nous pourrons financer des salaires minimaux à l'équipe technique.</p> <p> Avec <strong>80 000</strong> €, nous pourrons financer des salaires minimaux à l'équipe artistique.</p> <p>  </p> <p dir="ltr"> <strong>Votre participation au Kisskiss est importante pour le financement du film, MAIS ELLE EST AUSSI UN POIDS SYMBOLIQUE FORT auprès de futurs partenaires et investisseurs, en témoignant de l'intérêt du public pour le projet. </strong></p> <p dir="ltr">  </p> <p dir="ltr"> <strong>Quel que soit son montant,</strong> chacune de vos participations compte double !</p> <p dir="ltr">  </p> <p dir="ltr"> <strong>MERCI</strong></p> <p>  </p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux