Le retour du Freaky Kabaret

Aidez vos Freaks à revenir!

Visuel du projet Le retour du Freaky Kabaret
Réussi
7
Contributeurs
04/05/2015
Date de fin
701 €
Sur 700 €
100 %

Le retour du Freaky Kabaret

 

Le 14 février a été une réussite et nous avons tous désormais, en plus de nos difformités physiques déjà existantes, LA GROSSE TETE. Face à la folie déchainée par le spectacle, nous nous devons de répondre à ce désir dément qu’on les gens de venir nous voir.

       

Dès l’après-midi du 14 février, nous apprenons avec stupeur que 150 places ont été vendues par le Théâtre du Duende, qui ne pouvait recevoir que 110 bienheureux maximum ! Les organisateurs du Duende durent donc contacter par téléphone 40 malheureux pour leur annoncer l’affreuse nouvelle : ils ne pourraient pas venir se rincer les yeux et se salir les oreilles de nos monstruosités en ce magnifique 14 février, ils ne feraient pas partie des 110 élus qui pourront dire : »J’y étais, je les ai vus, le jour de leur toute première fois ».

Un homme se tua même de désespoir…

Chez ceux qui eurent l’incroyable chance d’être là, ce fut une déferlante de joie furieuse et contagieuse à l’issue du spectacle. Pendant les applaudissements, une octogénaire mordit soudainement son voisin de siège qui se jeta sur elle pour lui faire un langoureux baiser. Ce n’était pas fini, dès la sortie de la salle, une jeune fille sauta d’un bond sur le bar et commença à se caresser furieusement la poitrineLgaidez-moi_jebr_le-1425402002Lghelpme_-1425402028Lgremontezlemoraldejerkydsc09426-1425402058 . Dehors, prétextant de fumer une cigarette  dans la cour du Duende, un homme respectable d’âge mur commença à entonner à plein poumon une cucaracha endiablée et à entraîner dans sa danse les huit personnes qui se trouvaient à ses côtés, ils franchirent les portails du théâtre, malgré les organisateurs du Duende qui tentaient désespérément de les retenir, ils réveillèrent tout le voisinage et créèrent une émeute métro Mairie d’Ivry. Heureusement vers 5h du matin, tout rentra dans l’ordre.

 

Vous qui avez été exclu le 14 février, rayé de la liste arbitrairement, aidez nous à vous aider à venir nous voir !

Vous qui étiez là ce mémorable 14 février, vous qui souhaitez que vos enfants, vos parents, vos amis, vos animaux, puissent aussi avoir cette merveilleuse chance, aidez nous à revenir !

 

À quoi servira la collecte

Votre cœur est bon, nous le savons. Après le splendide cadeau que vous nous avez fait en participant au premier Kiss Kiss Bank Bank (qui nous a permis de louer une salle de répète, d’acheter les costumes et le piano, de créer les décors et de financer un stage de clown avec la très talentueuse Marie-Laure Baudain), nous revenons vers vous à présent pour que vous nous aidiez à rejouer ce beau projet en nous payant les services d’un freaky chargé de diffusion qui sera chargé, comme son nom l’indique, de diffuser votre  bien-aimé Freaky Kabaret et permettre à Lulu de La Motte Piquée, La Baronne de La Pompe, Pursin Von Shire, Jonny Jack et Jerky Jay, de remonter sur les planches pour vous ébouriffer les yeux et vous hérisser les poils des oreilles.

Mais...sachez qu'une nouvelleLgaideznous_sauvernotrepetitefillehandicap_edsc09541-1425402071Olaidezlabaronne_serhabillerimg_3033-1425402081 date est déjà prévue le 10 mai au théâtre du Duende, réservez-vite vos places au 01 46 71 52 29 ou sur http://theatre–elduende.placeminute.com/ !!!

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Une très forte pensée amicale de tous les Freaks (mais surtout des trois sœurs..)
  • Contributeurs : 2

Pour 20 €

Une pensée amicale encore plus intense (voire presque sexuelle).

Pour 30 €

Une pensée amicale qui ne se cache plus du très grand effet sexuel qu'elle a produit sur tous les Freaks.
  • Contributeur : 1

Pour 40 €

Une déferlante de désir incontrôlable à votre égard (avec au milieu une petite pensée amicale).
  • Contributeur : 1

Pour 50 €

Enfin un peu de reconnaissance concrète: Jerky consent à vous offrir une place le 10 mai au théâtre du Duende.
  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux