Le Syndrome de Lazare

Ce film est un projet naissant, renaissant, qui trotte dans ma tête depuis quelque temps.

Visuel du projet Le Syndrome de Lazare
Réussi
28
Contributeurs
13/07/2019
Date de fin
850 €
Sur 800 €
106 %

Le Syndrome de Lazare

Synopsis :

L'histoire est très simple : Un vieil homme sur son lit de mort s'adonne à des rituels mystiques ayant pour but de l'aider à reprendre possession de son corps d'antan.

 

 


Qui suis-je ?

Étudiant en cinéma à Paris depuis trois ans, j'ai réalisé une dizaine de courts-métrages auto-produits. Ancien élève des peintres Serge Tziganov et Luc Villebrun j'ai pu apprendre avec eux les fondamentaux du travail du storyboard, du décors, de la matière à l'oeuvre dans une production artistique dédiée au cinéma. Je lance aujourd'hui cette cagnotte pour une raison simple : je cherche à obtenir les moyens financiers qui m'aideront à donner vie aux images que j'ai en tête.

 

 


 

Mon envie :

Cette petite nouvelle, ce poème visuel sera l'occasion pour moi d'expérimenter, de modeler les éléments de décors, de lumières qui structurent les cadres pour donner corps aux compositions que je souhaite voir éclore, plus puissantes, plus marquées, plus incisives, tranchantes, comme des cris de matières.

Deux atmosphères s'opposent et se répondent dans le film, une première en clair-obscur, où seuls quelques éléments du corps seront donnés à voir par le prisme d'un éclairage à la bougie pour créer une atmosphère pesante et intrigante dans la préparation du corps aux rituels.

La seconde, en pleine lumière marque la rupture de l'homme mourant au réel et son entrée dans un espace hors du temps dans lequel son offrande aura lieu.

Un jeu de réflections du visage sera présent tout au long du film, jouant sur la dualité et la multiplicité infinie qu'implique ce phénomène mystique de réincarnation.

 


 

La production :

Le film sera tourné avec une Blackmagic Pocket Cinema Camera 4k dans un décor créé de toutes pièces mêlant objets réels, crâne, bougies, objets rituels pour la partie en clair-obscur et objets fantasmés, la cellule contenant le corps jeune de l'homme mourant, l'autel pour son offrande... Les dépenses liées à la production du court-métrage sont détaillées plus bas.

 


 

Quelques Storyboards :

 

 


 

FICHE TECHNIQUE DU FILM

Format: 2:35

Genre: Fantastique / Science-Fiction

Durée du film: 7 à 10 minutes

Durée du tournage: 4 à 6 jours

Lieux de tournage: Saint-Etienne

 


 

La post-production :

Le mixage son et le sound design du film seront réalisés par Etienne Delorme-Duc et Jacques Satre, tout deux producteurs de musique électronique. Jacques a récemment sorti un vinyle sur Worst Records et tous les deux joueront au prochain festival Positive Éducation. Cette collaboration permettra de structurer un récit sonore qui alimentera la narration du court-métrage, densifiant et modulant certains aspects visuels afin de donner vie aux deux mondes présents dans l'histoire.

Jacques Satre

 

 

Etienne Delorme-Duc

 

 


 

LE PLANNING

Financement - Juin - Juillet

Tournage : Mi-Juillet

Post-Production : Juillet-Août

Diffusion : Fin Août 2019

 


 

 

Quelques références :

 

Apocalypse Now (1979), clair-obscur du directeur de la photogrpahie Vittorio Storaro dans la séquence du monologue du colonel Kurtz.

Thx-1138 et Thx-1138 4EB, travaux sonores, sound design et montage expérimental de Walter Murch. (L'atmosphère lumineuse évoque également l'esthétique recherchée dans la seconde partie du court-métrage).

Häxan, le travail photographique en clair-obscur très marqué et le rapport aux mythes occultes qui sont présents dans le documentaire.

Pleurants des tombeaux des ducs de bourgogne, aspect rituel dans la stance des corps et des drapés qui servira de référence pour la séquence en clair-obscur pour la gestuelle et les déplacements dans l'espace.

Nicola Samori, travaux picturaux et sculpturaux de l'artiste qui aident à imaginer l'aspect de la chair, du corps dans la scène en clair-obscur, les ombres denses et le rapport au corps comme élément mutilé.


Quelques Essais :

À quoi servira la collecte

 

Répartition des dépenses :

Trois postes de dépenses seront pris en charge par la cagnotte Kiss Kiss Bank Bank.

 

 

1. La lumière :

Un ensemble de led, bougies, panneaux réflecteurs, rideaux occultants, gaffers, filtres polarisateurs, suspensions seront nécessaires pour créer les deux ambiances distinctes. Ce budget représente la moitié de la cagnotte, il permettra de jouer avec plus de facilité sur les possibilités techniques à la prise de vue et permettra une plus grande latitude en post-production pendant l'étalonnage notamment. Plus de lumière c'est plus de matière pour sculpter les formes du corps, du visage, du décor.

L'apport de matériel lumière permettra un jeu sur la structuration de l'espace comme dans cette image tirée du THX-1138 de George Lucas.

 

 


 

2. Le décor :

Second poste important, le budget décor servira principalement à créer la cellule de l'espace en lumière (contenant le corps jeune et l'autel pour l'offrande). La cellule est constituée de deux parties, un corridor rempli de bâches translucides peintes et d'une salle dédiée au rituel. Dans cette salle, un ensemble de bâches blanches non transparentes feront office de réflecteurs pour la lumière et permettront d'obtenir la saturation lumineuse recherchée (Cf. THX-1138). Dans cette salle se trouve une structure peinte sur laquelle le corps du jeune homme sera posé. Du torse nu s'élèvera un réseau de cathéters qui structureront l'espace vertical du cadre. L'autel quant à lui se compose d'une structure peinte sur laquelle reposent la lame de sacrifice et le miroir de réception du sacrifice.

Maquette du corridor intermédiaire entre le monde réel et la salle imaginaire où aura lieu le changement de corps.

 

 


 

3. Le maquillage :

Dernier poste pris en charge par la cagnotte, le budget maquillage permettra de donner plus de relief aux visages des acteurs, de jouer sur les contrastes dans la partie en clair-obscur, en accentuant l'aspect blanchâtre, morbide du corps mourant. Dans la partie en lumière le maquillage servira principalement à donner forme au visage du jeune homme, caché par un ensemble de bâches translucides qui laisseront poindre la ressemblance entre l'homme âgé et son clone jeune adulte.

Sculpture de Nicola Samori, référence pour le maquillage, les écoulements de matière subliment les formes du visage dans leur couleur rouille.


Les paliers :

  • 800 € : Grâce à toutes vos contributions, le projet pourra voir le jour, je vous en remercie d'avance !
  • 900 € et + : C'est du matériel lumière en plus et des décors encore plus travaillés et détaillés. C'est de la peinture, des toiles, du maquillage, des bâches, des effets visuels supplémentaires  pour renforcer l'esthétique du film... bref c'est encore mieux !
  • 1000€ et + : Le tournage est bénévole, cependant, si on dépasse ce palier, Etienne et Jacques obtiendront un cachet pour leur travail en tant que sound designer et le reste de l'argent collecté sera réinvesti dans le tournage. Cela nous permettra entre autre d'obtenir une journée, voire deux, en supplément pour le tournage et de pouvoir ainsi prendre le temps de travailler au mieux chaque séquence du film.

 

Je vous remercie d'avance pour votre soutien, en espérant que ce projet décolle au plus vite !

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Un grand merci pour votre soutien + le lien du film !
  • Contributeurs : 4

Pour 20 €

Un grand merci à vous, le lien du film + votre nom au générique !
  • Contributeurs : 18

Pour 40 €

Un grand merci à vous, le lien du film, votre nom au générique + les photos du tournage signées par l'ensemble de l'équipe !
  • Contributeurs : 5

Pour 80 €

Un grand merci à vous, le lien du film, votre nom au générique, les photos du tournage signées par l'ensemble de l'équipe + l'intégralité des storyboards numérisés et signés !

Pour 120 €

L'ensemble des contreparties précédentes + Nom au générique en tant que PRODUCTEUR du film !
  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux