LE TEMPS PRESSE (Antonio Tabucchi - théâtre)

Si chacun a sa propre vérité . . . . mais où se situe alors la réalité ? Pour savoir ? Aidez-nous à financer notre projet !

Visuel du projet LE TEMPS PRESSE (Antonio Tabucchi - théâtre)
Réussi
34
Contributions
18/10/2014
Date de fin
2 170 €
Sur 2 000 €
109 %

LE TEMPS PRESSE (Antonio Tabucchi - théâtre)

<p> <strong>L'HISTOIRE :</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>De retour d'un long voyage, Henri vient voir son frère, déterminé à avoir une explication au sujet du suicide de leur mère.</strong></p> <p> <strong>Mais son frère vient de mourir et Henri se retrouve seul face à sa dépouille.</strong></p> <p> <strong>S'engage alors une étrange conversation : le frère et même leur père mort apparaissent dans cet énigmatique dialogue pour essayer de reconstituer toute leur histoire familiale.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Dscf0830-1410612957" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/119229/DSCF0830-1410612957.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'AUTEUR : ANTONIO TABUCCHI ( 1943 - 2012 )</strong></p> <p> Antonio Tabucchi est considéré comme l'un des <u>plus grands écrivains italiens contemporains.</u></p> <p> Surtout <u>connu pour ses romans</u>, dont certains ont été adaptés au cinéma, <em>Nocturne Indien</em> par Alain Corneau et <em>Pereira prétend</em> avec Marcello Mastroianni.</p> <p> Antonio Tabucchi a reçu de nombreux prix, <u>Prix Médicis</u>, <u>Prix Européen Jean Monnet</u>, <u>Prix France Culture</u> . . .</p> <p> Son univers est emprunt d'un <u>onirisme sensuel</u> et par le <u>désenchantement du monde</u> où il fait apparaître la <u>réalité comme soeur de l'illusion</u>, comme si le monde était un mirage.</p> <p> Tabucchi met en scène toute<u> la fragilité du destin des hommes</u> au travers d'un temps qui s'enfuit en effaçant leur trace, poussant ceux-ci dans <u>une quête perpétuelle d'eux même à travers les autres</u>, à travers la vie.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>POURQUOI ET COMMENT CE SPECTACLE :</strong></p> <p> J'ai connu cette pièce il y a <u>plus de 20 ans</u>, à l'époque j'étais trop jeune pour jouer le rôle d'Henry mais je me suis toujours promis de <u>monter un jour ce texte</u> qui m'avait bouleversé.</p> <p>  </p> <p> Cet homme, <u>Henri</u>, <u>raconte l'histoire</u> de la famille, <u>pose des questions</u> et <u>fait lui même les réponses</u>, <u>parle à la</u> <u>place de tous ces morts</u> et fantômes qui l'entourent : mais où est donc la vérité dans tout ça ?</p> <p>  </p> <p> Après 20 années de maturation, il y deux ans le déclic s'est fait : c'était maintenant que j'allais créer ce spectacle.</p> <p> Tout s'est mis en place. Mes influences : <em>2001, l'Odysée de l'espace</em> pour un univers futuriste, énigmatique, mes envies : un <u>spectacle</u> <u>pluridisciplinaire</u> mêlant le <em>texte</em>, une <em>vidéo interactive</em> et de la <em>danse</em> et une équipe professionnelle pour un spectacle hors norme.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Dscf0949-1410880448" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120172/DSCF0949-1410880448.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>LA SCENOGRAPHIE : 4 ELEMENTS POUR TROUBLER LE SPECTATEUR.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Le décor : l'intemporalité.</strong></p> <p> Dans les <u>tons de blanc</u>, <u>minimaliste</u> avec des <u>éléments anciens et modernes</u> comme dans la scène final de <em>2001, l'Odysée de l'espace</em>.</p> <p>  </p> <p> <strong>Une vidéo interactive : Du virtuel au réel.</strong></p> <p> Henri sorts de la vidéo pour apparaître sur scène et retourne dans la vidéo . . .</p> <p>  </p> <p> <strong>La lumière : La perception.</strong></p> <p> Soit <u>très blanche</u>, très froide, <u>lumière d'hôpital</u> soit <u>bleue</u> inspirée du travail de <u>l'artiste américain James</u> <u>Turrell </u>: <em>une lumière qui modifie la perception rétinienne.</em></p> <p>  </p> <p> <strong>La voix off : Le doute.</strong></p> <p> La <u>voix de la "Bonne" Soeur,</u> <em>volontairement en off</em>, comme celle de l'<u>ordinateur Hall </u>dans 2001, l'Odysée de l'espace. Une voix <u>bienveillante</u> mais à y écouter de plus prêt ne serait-elle pas <u>manipulatrice</u> ?</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_0736-1410881403" height="405" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120173/IMG_0736-1410881403.JPG" width="538"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_0748-1410881468" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120175/IMG_0748-1410881468.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'EQUIPE ARTISTIQUE ET TECHNIQUE :</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>FREDDY  PERRIN</strong> <strong>:</strong>  <em>Henri.</em> <u>Au théâtre</u> il a joué l<u>es classiques,</u> Molière, Marivaux, Rostand . . .  et les <u>contemporains,</u> Mrozek, Gorki, en passant par le <u>théâtre jeunes public</u>s et la <u>danse-théâtre</u>. Au cinéma il travaillé avec <u>Medhi Charef</u>, <u>Maxime Roy</u>. il est aussi <u>coach artistique</u> (travail de la respiration pour le placement de la voix) et <u>Praticien TIPI</u> (Technique d'Identification sensorielle des Peurs Inconscientes).</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>ISABELLE SANTOS : </strong><em>La voix.</em> Elle passe facilement au théâtre du contemporain <em>Les mangeuses de</em> <em>chocolat</em> au théâtre jeunes publics <em>Les petits fous du frigo</em> au classique <em>Le médecin malgré lui</em>. Elle tourne aussi pour le cinéma et fait du <u>doublage</u> de très nombreuses séries télés.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>MACIEJ PATRONIK :</strong> <em>Mise en scène.</em> <u>Comédien </u>et <u>réalisateur</u> né en Pologne. Il a réalisé plusieurs <u>documentaires</u> pour <u>ARTE</u> et <u>France Télévision</u>. Dernièrement il a <u>mis en scène Gogol,</u> <u>Andrezej Stasiuk</u> et J<u>an Drda</u>. Il a crée depuis 4 ans un <u>festival de théâtre</u> à <u>Sanok</u> au sud-est de la Pologne.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>MARCELO DE ATAHAYADE LOPES :</strong> <em>Chorégraphie.</em> <u>Danseur contemporain</u> pendant 17 ans au <u>Brésil</u>, où il est né, au <u>Portugal</u> et en <u>France</u>. Il a mis en scène et chorégraphié D'orange et de jaune en bleu pour le <u>Festival International de Danse de Recife</u>. Il est actuellement <u>danse-thérapeute</u> en psychiatrie infanto-juvénil et adulte.</p> <p>  </p> <p> <strong>MICKAEL VARANIAC-QUARD : </strong><em>Création lumière et régie.</em> Après des <u>études de cinéma </u>il s'oriente vers <u>l'éclairage du spectacle vivant</u>. Il a crée des univers lumineux pour <em>La tectonique des plaques</em>, <em>Soleil de Guerre.</em> Actuellement il est régisseur lumière et électricien à la <u>Gaîté Lyrique</u>.</p> <p>  </p> <p> <strong>MAXIME ROY :</strong> <em>Réalisation et montage de la vidéo interactive.</em><u> Réalisateurs</u> de courts métrage dont <em>La beauté carnivore</em> <u>récompensé par Claude Lelouch</u>. Il a tourné son <u>premier long-métrage </u><em>Même pas mal</em> et à co-fondé sa première <u>boite de productions Nouveau Cri</u>.</p> <p>  </p> <p> <strong>ALEXANDRE DUBOIS-MONTALTO :</strong> <em>Réalisation de la vidéo interactive.</em> Diplômé de<u> l'ESRA</u> en production il a co-fondé sa première <u>boite de production Nouveau Cri.</u> Il est aujourd'hui <u>Chargé de Production indépendant</u> et continue de <u>développer ses propres projets</u>.</p> <p>  </p> <p> Co<strong>MARK AUMOINE : <em> </em></strong><em>Costumes. </em><u>Artiste</u> franco-britanique : <u>sculptures</u>, <u>décors</u> et <u>photographie</u>. Il passe <u>une partie de l'année en Inde</u> où il visite des filatures et des marchands de tissu. Il apporte sur ce projet son <u>oeil de photographe</u> pour donner une unité visuelle des costumes.</p> <p>  </p> <p> <strong>LUCIE EDOUARD :</strong> <em>Communication et graphisme.</em> Après des <u>études d'Arts plastiques et de Médiation</u> <u>culturelle</u>, elle crée sa propre <u>structure en communication, graphisme et promotion d'artistes plasticiens et comédiens</u>. Elle a également <u>édité</u> un <u>livre</u> et un <u>CD</u> audio sur le poète<u> Emile Ripert</u>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_0746-1410886673" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120221/IMG_0746-1410886673.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Dscf0879-1410886759" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120222/DSCF0879-1410886759.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Ce spectacle est géré par 2 compagnies de théâtre : <strong>L'Onde Bleue</strong> et <strong>Lara Du Vivien Productions.</strong></p> <p>  </p> <p> Il n'a reçu aucune subvention.</p> <p>  </p> <p> Notre budget est très serré et il nous manque peu pour pouvoir le boucler</p> <p>  </p> <p> C'est pourquoi je fais appel au financement participatif pour être sur de <u><strong>mener à bien</strong> <strong>dans des conditions</strong></u> <u><strong>professionnelles,</strong></u> ce projet.</p> <p>  </p> <p> <strong>Les 2000 euros serviront à :</strong></p> <p>  </p> <p> 200 euros : derniers éléments de décors (un écran plat pour le monitoring, des bandages en nombre suffisant pour recouvrir tout le corps d'un grand brûlé)</p> <p>  </p> <p> 200 euros : finalisation de la lumière (gélatine bleue pour l'"effet James Turrell et projecteurs)</p> <p>  </p> <p> 500 euros : communication (affiches - flyers et distribution de ceux-ci)), diffusion du spectacle (défraiement du chargé de diffusion) et contacte presse (dossier en envoi à la presse)</p> <p>  </p> <p> 1100 euros : une parties des salaires restant à payer, notamment celle des charges patronales !</p> <p>  </p> <p> Au total : 2000 euros</p> <p>  </p> <p> Dépasser cet objectif des 2000 nous permettrait  :</p> <p>  A 3000 : multiplier notre publicité</p> <p> A 4000 : bénéficier d'un matériel technique supplémentaire pour encore améliorer la qualité technique du spectacle (l'effet James Turrell !).</p> <p> A 8000 : payer l'équipe plus que le minimum syndical !</p> <p> A 120 000 : louer le Sade de France pour une représentation exceptionnelle. Mais non, c'est une blague !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> En tous cas merci beaucoup pour le temps que vous avez accordez à ce projet, c'est précieux pour nous.</p> <p> Des contreparties personnalisées vous attendent pour chaque don, à partir de 5 euros, et comme vous le savez chaque don compte !</p> <p>  </p> <p> Si ce projet vous a plu, n'hésitez pas à en parler à votre propre réseau (famille, amis, collègues de travail, relations . . . ) : les petits ruisseaux font les grandes rivières !</p> <p>  </p> <p> Merci.</p> <p>  </p> <p> Freddy  Perrin</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux