L'épopée - n°1 Micheline

Une revue générationnelle à la conquête des terres in.connues

Visuel du projet L'épopée - n°1 Micheline
Réussi
132
Contributions
20/07/2020
Date de fin
4 773 €
Sur 4 600 €
104 %
Senior
Autoproduction
culturelle
Média
indépendant

L'épopée - n°1 Micheline

<h3><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667620/2_bleu_baseline-1591108377.jpg" width="100%" /></h3> <h3><strong>Introduction&nbsp;</strong></h3> <p><em>Vivre aujourd&rsquo;hui : une &eacute;pop&eacute;e !&nbsp;</em></p> <p>Bien souvent urbains, nous sommes mobiles, parfois nomades. Nous d&eacute;m&eacute;nageons pour le travail, par obligation, par envie ou encore par amour, nous partons nous installer dans la r&eacute;gion voisine, &agrave; l&rsquo;autre bout de la France ou du monde. Nous allons vite, tr&egrave;s vite.&nbsp;</p> <p>Il nous semble qu&rsquo;il est temps de ralentir et de <strong>pr&ecirc;ter attention &agrave; ce qui nous entoure</strong>, aux lieux charg&eacute;s d&rsquo;histoire et de promesses, au temps qui change, &agrave; la saison des tomates, et &agrave; celle des semis, aux ruisseaux qui gonflent et s&rsquo;amenuisent, aux routes qui se raidissent et s&rsquo;&eacute;largissent au d&eacute;triment des chemins qui se perdent.&nbsp;Alors <strong>perdons nous&nbsp;dans l&rsquo;histoire de notre guide &agrave; la d&eacute;couverte d&rsquo;un territoire</strong> : il le conna&icirc;t bien, c&rsquo;est chez lui !&nbsp;</p> <p>L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e s&rsquo;adresse autant &agrave; la jeunesse en qu&ecirc;te de sens qu&rsquo;aux a&icirc;n&eacute;s optimistes. La revue annuelle touche le territoire racont&eacute; et concerne tous les curieux.&nbsp;Sa lecture nous d&eacute;tache de l&rsquo;imm&eacute;diatet&eacute; de l&rsquo;information instantan&eacute;e, donne le temps au r&eacute;cit et la place &agrave; l&rsquo;<strong>&eacute;change interg&eacute;n&eacute;rationnel</strong>.&nbsp;&nbsp;</p> <p><strong>L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e est une revue accessible, populaire, sp&eacute;cialiste et sensible.&nbsp;</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667588/couverture_1-1591104680.jpg" width="100%" /></p> <h3><strong>Les piliers</strong></h3> <p>Le territoire nous touche tous. Il nous est si proche et si lointain. <strong>L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e s&rsquo;attache &agrave; un rapprochement des gens et des lieux, des hommes &agrave; leurs territoires.&nbsp;</strong></p> <ul> <li> <h4><strong><em>L&rsquo;&acirc;ge d&rsquo;or</em></strong></h4> </li> </ul> <p>Le temps est notre alli&eacute;. Nous misons sur l&rsquo;&acirc;ge d&rsquo;or. <strong>Nos a&icirc;n&eacute;s, ces h&eacute;ros, rec&egrave;lent les tr&eacute;sors du temps mais aussi de l&rsquo;espace</strong>, qu&rsquo;ils ont vu &eacute;voluer depuis des d&eacute;cennies.&nbsp;Qui conna&icirc;t mieux un territoire que ceux, qui y ont toujours v&eacute;cu ?&nbsp;Ils l&rsquo;ont dans la peau : chaque virage - ils pourraient conduire les yeux ferm&eacute;s -, chaque bosquet, chaque vestige, chaque commer&ccedil;ant par son pr&eacute;nom, chaque habitant et ses enfants.&nbsp;</p> <p><strong>Par l&rsquo;histoire v&eacute;cue, L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e valorise un territoire.</strong></p> <ul> <li> <h4><strong><em>Le territoire</em></strong></h4> </li> </ul> <p>L&rsquo;a&icirc;n&eacute; nous le d&eacute;voile. Nous suivons son histoire, celle de sa vie, ici et pas ailleurs. Il nous conte la culture locale, ses racines, les savoir-faire perdus ou renouvel&eacute;s, les chemins de traverse, les industries pass&eacute;s et pr&eacute;sentes, les recettes qui nous caressent les narines, les &ldquo;on-dit&rdquo; du d&eacute;cor de sa vie, les sp&eacute;cificit&eacute;s g&eacute;ologiques qu&rsquo;il est si heureux de partager, les l&eacute;gendes dont personne ne saurait donner l&rsquo;origine, etc.</p> <p>Nous valorisons la transmission d&rsquo;exp&eacute;riences accumul&eacute;es depuis un temps que d&rsquo;autres ignorent, et d&rsquo;o&ugrave; le paysage est tant&ocirc;t m&eacute;connaissable, tant&ocirc;t immuable. <strong>Nous explorons un territoire par les yeux connaisseurs, d&eacute;couvrons ses richesses, apprenons tout du long.&nbsp;</strong></p> <ul> <li> <h4><strong><em>Le r&eacute;cit</em></strong></h4> </li> </ul> <p>L&rsquo;histoire d&rsquo;une vie se compl&egrave;te d&rsquo;un travail d&rsquo;enqu&ecirc;te minutieuse sur les traces d&rsquo;un pass&eacute; actualis&eacute;. Nous tirons des ficelles, pour r&eacute;v&eacute;ler l&rsquo;authenticit&eacute; relat&eacute;e, non invent&eacute;e, d&rsquo;un territoire et de ses richesses tant physiques qu&rsquo;immat&eacute;rielles.&nbsp;</p> <p>&Agrave; la mani&egrave;re d&rsquo;un griot - d&eacute;positaire de la tradition orale -, <strong>L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e devient d&eacute;tenteur et passeur de m&eacute;moire</strong>. Elle permet de ne pas oublier, de ne pas perdre, de garder une trace d&rsquo;une &eacute;poque r&eacute;volue, pourtant si actuelle, source d&rsquo;enseignement et d&rsquo;inspiration.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667589/P7-1591104781.jpg" width="100%" /></p> <h3><strong>Le premier num&eacute;ro</strong></h3> <p><strong>L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e est hybride : entre revue, roman et guide de territoire.</strong></p> <ul> <li> <h4><strong><em>n&deg;1 - Micheline</em></strong></h4> </li> </ul> <p>&Agrave; travers le&nbsp;récit de Micheline&nbsp;nous plongeons dans l&rsquo;histoire d&rsquo;un territoire : la guerre, la reconstruction, une usine sucrière hier florissante, aujourd&rsquo;hui fermée. Les petits incidents de vie, ou accrocs - comme elle aime les appeler - raisonnent particulièrement dans le contexte actuel et nous permettent&nbsp;d&rsquo;aborder des questions de société comme la place de la femme, l&rsquo;emploi, les mutations urbaines&nbsp;et bien sûr la vieillesse, toujours en écho au territoire.</p> <p>Avec sa joie de vivre, sa curiosité, sa soif de liberté et d&rsquo;indépendance, <strong>Micheline nous transporte et nous touche</strong>. Pour le premier numéro de L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e, <strong>nous vous invitons dans sa Normandie, dans son monde qui est au final autant le nôtre que le vôtre</strong>.</p> <ul> <li> <h4><strong><em>Le documentaire</em></strong></h4> </li> </ul> <p><strong>Le fil narratif biographique est agrémenté de compléments documentaires</strong>. Des points touristiques, gastronomiques, historiques et anecdotiques viennent ponctuer le récit de Micheline. Enquêtes et contributions s&rsquo;ajoutent et révèlent aux lecteurs un territoire en mouvement, ses richesses, ses enjeux. <strong>Elles questionnent et informent.</strong></p> <p><em><strong>Les sujets</strong> :</em>&nbsp;</p> <ul> <li><strong>Comme un poisson dans l&rsquo;eau</strong> : un aper&ccedil;u de l&rsquo;&eacute;volution de la natation en France</li> <li><strong>Des maisons en kit</strong> : les maisons finlandaises et su&eacute;doises de l&rsquo;apr&egrave;s-guerre</li> <li><strong>Les Castors</strong> : une construction collaborative depuis les ann&eacute;es 50</li> <li><strong>Le sucre blanc</strong> : contre son rival le sucre de canne</li> <li><strong>Cagny se modernise</strong> : les cons&eacute;quences de la culture betteravi&egrave;re&nbsp;</li> <li><strong>La petite ville</strong> : que se passe-t-il en dehors des m&eacute;tropoles ?&nbsp;</li> <li><strong>Vichy se cache</strong> : la ville sous son meilleur jour</li> <li><strong>Recycler la ville</strong> : Caen se reconstruit avec ses ruines</li> <li><strong>Bienvenue&nbsp;!</strong> : la ville accueillante</li> </ul> <p><em><strong>Les contributeurs</strong> :&nbsp;</em></p> <ul> <li><strong>Micheline</strong>, h&eacute;ro&iuml;ne</li> <li><strong><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Chauvier" target="_blank">Eric Chauvier</a></strong>, anthropologue et&nbsp;auteur de <em>La Petite Ville </em>(ed. Amsterdam)</li> <li><strong>Jean-Paul Hauguel</strong>, historien</li> <li><strong>Camille Billon-Pierron</strong>, de l&rsquo;agence de design de services <a href="https://www.vraimentvraiment.com/fr" target="_blank">Vraiment Vraiment</a></li> <li><strong><a href="https://www.instagram.com/hugcamille/" target="_blank">Camille Hugbart</a></strong>, illustratrice</li> <li><strong><a href="https://www.instagram.com/camillelemeunier/" target="_blank">Camille Lemeunier</a></strong>, illustratrice</li> <li><strong>Caroline Bougourd</strong>, agr&eacute;g&eacute;e en Arts appliqu&eacute;s et sociologue</li> <li><strong>Laetitia van Eeckhout</strong>, journaliste au journal <a href="https://www.lemonde.fr/" target="_blank">Le Monde</a></li> <li><strong><a href="http://www.martaorzel.com/" target="_blank">Marta Orzel</a></strong>, illustratice</li> <li><strong>Jean-Yves Mesl&eacute;, </strong>auteur de <em>Les maisons su&eacute;doises de la reconstruction en Normandie</em></li> </ul> <p><strong><em>Remerciements &agrave; :&nbsp;</em></strong></p> <ul> <li><strong>Audrey Mallet</strong>, auteure de <em>Vichy contre Vichy</em> (ed. Belin)</li> <li><a href="http://www.ville-cagny.fr/article.do&amp;id=504" target="_blank">La Ville de Cagny</a></li> <li><a href="http://strabic.fr/" target="_blank">Strabic</a></li> </ul> <p><strong><em>En partenariat avec :&nbsp;</em></strong></p> <ul> <li><strong><a href="http://tema.archi/" target="_blank">tema.archi</a>,&nbsp;</strong>magazine en ligne consacr&eacute; &agrave; l&rsquo;architecture et &agrave; la ville</li> <li><strong><a href="https://www.territoirespionniers.fr/maison-architecture-normandie/" target="_blank">Territoires Pionniers,</a></strong> Maison de l&#39;Architecture - Normandie</li> <li><a href="http://polau.org/" target="_blank"><strong>POLAU</strong> </a>- p&ocirc;le arts et urbanisme</li> <li><a href="http://caue14.com/" target="_blank"><strong>CAUE du Calvados</strong></a>, Conseil d&#39;Architecture, d&#39;Urbanisme et de l&#39;Environnement&nbsp;</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <h3><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667590/P3-1591104887.jpg" width="100%" /></h3> <h3><strong>Les caract&eacute;ristiques</strong></h3> <p>Elle est l&eacute;g&egrave;re et lourde de sens, le tout contenu&nbsp;dans <strong>92 pages reli&eacute;es en dos carr&eacute; cousu</strong>. Elle revient tous les ans.&nbsp;Elle mesure <strong>140 x 250 mm</strong> et correspond au format 5/9.&nbsp;Elle est <strong>monochrome</strong>.&nbsp;Son design graphique est pens&eacute; et con&ccedil;u avec attention par <strong><a href="http://www.fredrauzy.com/" target="_blank">Fr&eacute;d&eacute;ric Rauzy</a></strong>, accompagn&eacute; de <a href="http://www.martaorzel.com/" target="_blank">Marta Orzel</a> pour les pictogrammes.&nbsp;</p> <h3><strong>Les initiatrices&nbsp;</strong></h3> <ul> <li><em><strong>Emmanuelle Pardini d&rsquo;<a href="https://a-papina.fr/" target="_blank">A Papina</a></strong> - exploratrice de territoires</em></li> </ul> <p>Après des études en management de projets culturels, Emmanuelle a travaillé pendant huit ans dans le tourisme culturel, faisant la promotion du patrimoine français à l&rsquo;étranger. Aujourd&rsquo;hui, elle souhaite explorer et mettre en valeur les territoires.&nbsp;Pour cela, elle raconte leurs histoires,&nbsp;rencontre ses habitants d&rsquo;un jour ou du quotidien&nbsp;et tisse de nouveaux chemins.&nbsp;</p> <p>Elle a fondé A Papina, pour imaginer l&rsquo;offre touristique et culturelle de demain en faisant dialoguer l&rsquo;ensemble des parties prenantes du territoire.&nbsp;</p> <ul> <li><em><strong>Julia Vallv&eacute; de l&rsquo;<a href="http://atelier-java.fr/" target="_blank">atelier java</a> </strong>- médiatrice urbaine &amp; culturelle</em></li> </ul> <p>Julia a fait un triple cursus alliant la communication à l&rsquo;ESC La Rochelle, la production interculturelle à la Sorbonne-Nouvelle et l&rsquo;aménagement du territoire à l&rsquo;université Jean-François Champollion. Ses expériences associent culture, architecture et urbanisme.</p> <p>Elle est fondatrice de java, un atelier qui lie gens et lieux. Il donne l&rsquo;espace, les mots ou la parole aux acteurs de l&rsquo;aménagement du territoire &ndash; urbanisme, architecture, paysage &ndash; pour en faire un sujet d&rsquo;intérêt public, accessible et compréhensible. C&rsquo;est un reporter du territoire, un griot des villes, un conteur des campagnes et un narrateur des pratiques spatiales et sociales.</p>

À quoi servira la collecte

<p>Emmanuelle et Julia sont engag&eacute;es depuis plus de 6 mois, de mani&egrave;re b&eacute;n&eacute;vole sur le projet &eacute;ditorial de L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e, afin de <strong>contribuer &agrave; la valorisation territoriale, au dialogue interg&eacute;n&eacute;rationnel et &agrave; la r&eacute;flexion partag&eacute;e de notre monde d&rsquo;hier et de demain</strong>.&nbsp;</p> <p><strong>Cette campagne de financement participatif permet de donner vie &agrave; cette &eacute;pop&eacute;e et surtout de la partager.</strong> Le montant correspond exactement &agrave; l&rsquo;addition des co&ucirc;ts d&rsquo;impression pour 500 exemplaires, de la r&eacute;mun&eacute;ration de Fr&eacute;d&eacute;ric Rauzy et Marta Orzel pour le design graphique ainsi que les frais de la plateforme participative de&nbsp;8%.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667750/camembert-1591177365.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Si, gr&acirc;ce &agrave; votre soutien, nous arrivons &agrave; d&eacute;passer la somme envisag&eacute;e, votre contribution financi&egrave;re servira &agrave; indemniser les initiatrices et surtout &agrave; rendre L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e viable &eacute;conomiquement pour la concr&eacute;tisation du n&deg;2, pour un.e nouveau.elle h&eacute;ro.&iuml;ne et de nouvelles terres &agrave; explorer !&nbsp;</strong></p> <p>Si vous souhaitez <strong>accueillir une pr&eacute;sentation de L&rsquo;&eacute;pop&eacute;e</strong> et de son premier num&eacute;ro : contactez-vous, nous serons ravies de l&rsquo;organiser ensemble.&nbsp;</p> <p>Si vous d&eacute;sirez <strong>r&eacute;server un atelier d&rsquo;animation territorial inter-g&eacute;n&eacute;rationnel</strong>, m&ecirc;me proc&eacute;d&eacute; : contactez-nous, nous serons ravies de l&rsquo;&eacute;laborer ensemble.&nbsp;</p> <p>Un grand MERCI &agrave; vous et en avant l&rsquo;aventure (on croise les doigts) !</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/667619/banniere_f_1-1591108330.png" width="100%" /></p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux