Les 48h de l'Agriculture Urbaine à Grenoble

Agriculture, Écologie

Visuel du projet Les 48h de l'Agriculture Urbaine à Grenoble
Checked circleRéussi
49
contributeurs
Friday, March 30, 2018
date de fin
3 391 €
sur 3 000 €
113 %
Suivre et partager
Cultivons nos toits
Grenoble

Cultive ta ville et déguste ses produits à l'occasion d'un week-end convivial !

Soutenu par
Les 48h de l'agriculture urbaine soutient le projet Les 48h de l'Agriculture Urbaine à GrenobleUne Petite Mousse soutient le projet Les 48h de l'Agriculture Urbaine à GrenobleCastorama soutient le projet Les 48h de l'Agriculture Urbaine à Grenoble
Ils font avancer le projet
Aurélia-Zenner a contribué à ce projet
Ana-Tempass a contribué à ce projet
10 €
Melwilyn a contribué à ce projet
30 €

Les 48h de l'Agriculture Urbaine à Grenoble

LES 48H DE L'AGRICULTURE URBAINE ?

Alors que les immeubles poussent dans les villes et que le béton recouvre les terres agricoles, des habitants s'organisent pour retrouver des espaces de bien-être végétal et comestibles : jardins partagés, serres productives sur les toits, jardinage guerilla... L'agriculture urbaine vient questionner notre rapport à la culture alimentaire en environnement urbain : d'où provient notre alimentation ? A-t-elle sa place en ville ou en périphérie des villes ? A-t-on envie de vivre en environnement gris et bétonné ?
 

alt


Ce mouvement est souvent porté par l'initiative citoyenne mais des collectivités locales et des entreprises s'engagent aussi à soutenir son développement, et se développe de plus en plus. C'est pour proposer un temps fort d'information et de mise en action qu'une association francilienne, la Sauge, a lancé en 2016 les 48h de l'agriculture urbaine, mobilisant 5000 personnes et 150 acteurs animant une cinquantaine d'ateliers. Fort de ce succès, l'association a appelé à répliquer l'événement dans d'autres villes, et 7 communes ont répondu à l'appel, donnant plus d'ampleur au message porté par l'événement.
 

 

alt

 


Cette année, plus de 200 acteurs se mobilisent autour de 500 événements dans une quinzaine de villes, et incitent à passer à l’action lors d’un week-end d’animations convivial, pour lancer la saison de jardinage en ville ! Les organisateurs de l’événement attendent cette année près de 100 000 participants. Ateliers jardinage participatifs, trocs de graines, visites de fermes urbaines,... à destination de particuliers, à vivre en solo, entre amis ou encore en famille ! Au-delà du seul week-end de mobilisation du 21 et 22 avril, les 48H de l’agriculture urbaine profitent de l’événement pour poser la première pierre à l’édifice de près de 20 végétalisations pérennes, soutenues activement par les pouvoirs publics et les partenaires de l'événement !

alt


A Grenoble, la Sauge a contacté Cultivons nos toits pour coordonner l'organisation des 48h. Acteur reconnu de l'agriculture urbaine grenobloise, investi dans un collectif autour de l'autonomie alimentaire, l'association développe la production alimentaire en ville. Les membres de l'association ont ainsi produit une tonne potagère sur le toit de la Casemate distribuée en circuit court et compte bien produire plus à l'avenir. Elle accompagne également l'installation de jardins partagés à destination des habitants, et notamment avec le soutien des grenoblois car ils ont voté l'installation d'un jardin partagé sur toit avec Cultivons nos toits dans le cadre du budget participatif de la Ville de Grenoble.altL'appel est rapidement lancé et de nombreux acteurs de l'agriculture urbaine dans la région grenobloise y répondent. Après quelques réunions, une première programmation est calée, susceptible d'évoluer et surtout de s'enrichir au fur et à mesure que le week-end attendu se rapproche.

TEMPS FORTS

Conférence organisée
par Terre Vivante, l'intervenant pressenti est François Rouillay, ancien coordinateur national du mouvement Incroyables Comestibles France et co-fondateur de l'Université Francophone de l'Autonomie Alimentaire et notamment reçu à l’Université de la Terre, au
siège de l’Unesco et à l’ONU dans le cadre du Forum de Genève 2017. Il développe actuellement l'Université Francophone de l'Autonomie Alimentaire.

Vélorution potagère et fruitière dans la région grenobloise, pour aller à la rencontre des espaces de jardinages, de glanage, de grapillage et plus généralement des espaces de production comestibles dans des jardins partagés ou sur l'espace public. Une balade à vélo pour montrer la diversité des espaces comestibles et faire prendre conscience que la ville est alimentairement productive. Et quoi de mieux pour le prouver que de récolter le temps d'une promenade à vélo et de partager ensuite ensemble une grosse salade collective composée des fruits de la récolte ?

Agora de l'agriculture urbaine pour permettre la rencontre entre le grand public, les jardiniers, les producteurs locaux et les acteurs associatifs de l'agriculture urbaine. L'occasion de visibiliser les initiatives agricoles existantes et d'inviter à une mise en action lors d'ateliers et de jeux. C'est tout simplement aussi l'occasion de goûter des productions locales, que ce soit lors de la salade glanée le midi, des pains et des gâteaux réalisées au four à pain mobile et au four solaire dans l'après-midi
ou lors de la discosoupe préparée sur place.

Concert de fanfare à la Bifurk en partenariat avec Retour de Scène, carte blanche à la Fanfare à la Noix qui invite plus de 50 fanfarons à animer un temps festif et convivial. A l'extérieur de la salle de concert seront montés des stands pour distribuer la discosoupe et organiser des ateliers plus festifs (bombes à graines, graff végétal, sérigraphie...).

Plantation collective de pommes de terre dans les jardins à adopter de la Ville de Grenoble : ce dispositif récence plus de 60 sites qui se prêteraient à la culture potagère, et les met à disposition des grenoblois. Cette plantation permet d'initier la mise en culture de certains de ces espaces pour inviter les habitants à les découvrir et les investir le temps d'une journée, et leur donner envie de continuer la culture potagère sur ces lieux qui y sont dédiés.

alt


LES PREMIERS ACTEURS

Terre Vivante, le Collectif Autonomie Alimentaire,
Co2mpost, Alternatiba Grenoble, Brin d'Grelinette, la Casemate, jardin des Sans Soucis, le jardin Incroyable Comestible Mistral, Entropie, la Bifurk, Retour de Scène.
Cultivons nos toits est également en lien avec la mairie de Grenoble et la Métropole Grenoble Alpes par rapport à l'utilisation des espaces publics et la communication.
 

PARTENARIATS

Cet événement a une ambition de mobilisation nationale et vu le succès des 2 précédentes éditions (2016 : 5000 participants en Ile de France, 25 acteurs de l'agriculture urbaine impliqués, 2017 : 10000 participants dans 7 villes française, 100 acteurs de  l'agriculture urbaine impliqués), la Sauge s'est entouré de partenaires assurant un soutien solide. Les 48h de l'agriculture urbaine sont donc soutenus par la fondation Truffaut, la Ruche qui dit Oui, la plate-forme de financement Kisskissbankbank et est parrainé par Castorama.
Au niveau de la région grenobloise, Cultivons nos toits a sollicité le soutien des collectivités locales (mairie de Grenoble, Conseil Général, Métropôle), de fondations privées (Ekibio, Satoriz) et de partenaires restaurateurs de l'association (restaurant La Tête à l'Envers, restaurant Chez Nous), et mènera différentes actions pour autofinancer le festival : organisation d'une soirée de soutien pré-événement, ventes de produits alimentaires le samedi après-midi et cette campagne de financement participatif.

 

À quoi servira la collecte

alt

Cet événement est une première sur Grenoble : décidé en septembre dernier, la première réunion de coordination nationale a eu lieu mi-novembre et la programmation vient de se décider. Ca va vite mais on s'accroche, tous les membres du collectif d'organisation grenoblois étant très motivés par le projet. Mais comme chacun.e mène ses projets d'agriculture urbaine, le temps a manqué pour réunir des fonds qui nous permettent d'assurer la juste rémunération des intervenants ainsi que tous les frais logistiques tout en maintenant l'événement le plus accessible possible. Voila pourquoi nous souhaitons mettre à contribution les futurs participants et proposer les contreparties de cette campagne, plutôt que de rendre l'événement payant !

Cultivons nos toits est reconnue d'intérêt général et peut éditer des reçus pour dons, permettant de déduire vos dons à hauteur de 66% (dans la limite de 20 % du revenu imposable), selon le code général des impots

Vous pouvez même choisir où vont deux-tiers de la totalité de vos impôts, si vous souhaiter participer activement à cette campagne et donc à la réalisation des 48h de l'agriculture urbaine à Grenoble !


REPARTITION DES FONDS COLLECTES

alt

DESCRIPTION DES CONTREPARTIES
 

Badge 48h de l'agriculture urbaine : Le badge officiel des 48H à venir récupérer le week-end de l’événement
 

alt


Un autocollant Cultivons nos villes ! 48H de l'agriculture urbaine sérigraphié par nos soins


Un flyer à graines 48H de l'agriculture urbaine à admirer, et à planter

alt

Un T-shirt Cultivons nos villes ! 48H de l'agriculture urbaine sérigraphié par nos soins


Un plant bio à repiquer dans votre jardin, sur votre blacon, … en provenance de deux productrices de plants, De Chenille à Papillon et Ca dépote
 

alt


Une bombe à graine pour faire exploser la biodiversité comestible


Le hors-série Jardinons en Ville des 4 Saisons du jardin bio, édité par Terre Vivante.
Créée en 1979 par un groupe de passionnés, Terre vivante invite à préserver l’environnement au quotidien. Très vite naissent le magazine Les 4 Saisons du jardin bio puis des livres qui proposent des solutions concrètes et faciles à mettre en œuvre pour jardiner bio, construire de façon écologique, manger sain, etc. Aujourd’hui le catalogue comprend plus de 200 ouvrages rédigés par des  praticiens, des techniciens, des scientifiques, des journalistes spécialisés : tous les sujets sont traités et testés avec l’ambition de faire avancer l’écologie.
 

alt


Un abonnement au magazine Les 4 Saisons du Jardin Bio
 

alt



1 Apéro-bouffe pour 2 à la Tête à l'Envers (8 entrées et 2 boissons)
Un restaurant alternatif, atypique et surprenant au coeur de la toujours très animée rue Chenoise. Une adresse petite par la taille, mais où il est fortement recommandé de réserver si l'on veut goûter la différence proposée par cette grande enseigne renversante ! Ce qui fait l'une des originalités de cette Tête à l'Envers, outre les mélanges de saveurs, c'est qu'on s'amuse à deviner les parfums des desserts. En effet, ce qu'essaye de mettre en avant cet établissement, ce sont des saveurs particulières qui n'ont pas forcément cours ailleurs avec une prédilection marquée pour les produits issus de l'agriculture biologique et raisonné.
 

alt


Une formule Burger+dessert au restaurant Chez Nous
Restaurant local et responsable, la chef vous proposera sa cuisine fraîche et élégante, faite entièrement avec des produits sains et cuisinés par ses soins. Chez Nous c'est joyeux, c'est généreux et c'est surtout très bon. Le concept créé par Charlotte (à retrouver en cuisine) et Benjamin (en salle), c'est bien de nous servir des produits de chez nous (autour de Grenoble) et d'en faire des plats du quotidien absolument savoureux et succulents.

alt


Un panier garni de l'agriculture urbaine grenobloise composé d'un pot de miel produit sur les toits, de shiitakes (champignons produits par l'association Groupement Eybinois pour la Restauration et la Multi-cultures), de bière locale produite par la brasserie grenobloise MaltoBar et des premiers insectes comestibles produits à Grenoble par Cultivons nos toits
alt
Crédit photo : Micronutris

Un bac de culture construit par Entropie
Entropie est une association Grenobloise. Depuis 2008, elle travaille sur la réappropriation de la technique en formant des gens à la fabrication d'objets dont ils ont besoin. Dans son atelier d'ébénisterie, elle met l'accent sur la transmission des savoir-faire liés au travail du bois. L'association documente la conception et la fabrication de chaque objet, au travers de notices composées de plans, de pas à pas de construction et d'explications très complètes. Elle publie ces notices sous licence libre sur son site internet. Ainsi, chacun peut télécharger une notice et reproduire l'objet de son choix, l'améliorer, le modifier, le dupliquer... Par ce partage, Entropie souhaite engager un processus d'innovation collaborative et encourager les gens à auto-produire leurs objets, à partir des modèles qu'elle fournit.

alt


Un atelier de brassage de votre propre bière avec MaltoBar : seul ou en groupes jusqu'à 8 personnes, vous pouvez venir découvrir notre métier et votre future passion autour d'un apéro pain/saucisson/fromage.  Au cours des 5 à 6 heures que vous passerez avec nous, nous couvrirons tous les aspects du métier, de l'histoire à la chimie, en pasant par les astuces, la conception de recette, la dégustation et tant d'autres choses. Vous pourrez poser toutes les questions qui vous trottent dans la tête, notre expérience et notre formation nous permettront d'y répondre. Le choix de la recette est complètement libre, de "l'ambrée pas trop amère" que la plupart veulent brasser à la black IPA, la blonde au citron, la blanche au poivre à 9° ou l'ambrée speculoos...tout ou presque est possible. Nous encadrons bien sûr la création afin d'obtenir quelque chose de satisfaisant mais nous sommes plutôt du genre à favoriser l'expérimentation, l'ambitieux voire le farfelu, si tout est possible, pourquoi se priver?
 

alt

Une oeuvre végétale installée à l'endroit de votre choix, produite par un street artist utilisant le végétal comme moyen d'expression dans l'espace public

alt

Choisissez votre contrepartie

Pour 1 € et plus

Le badge officiel des 48H à venir récupérer le week-end de l’événement

Contributeur 0
Badges48h-1519834837.png

Pour 5 € et plus

Le badge officiel des 48h de l'agriculture urbaine + l'autocollant Cultivons nos villes

Contributeurs 2
contrepartiesBadges-1519318417.jpg

Pour 10 € et plus

Main verte : un plant bio à repiquer dans votre jardin, sur votre blacon... + une bombe à graine

Contributeurs 11
Plant_Sophie3-1519318852.jpg

Pour 15 € et plus

Lecteur : un badge + autocollant + le hors-série des 4 saisons du jardin bio "Jardinons en ville"

Contributeur 0
couv_Bd_f_001_HS16-v04-1519732713.jpg

Pour 20 € et plus

Jardinier : un plant + une bombe à graine + un flyer ensemencé + le hors-série 4 saisons du jardin bio "Jardinons en ville"

Contributeurs 9
flyer_ensemmenc_-1519319086.png

Pour 25 € et plus

Nouvelle mode : un badge + un autocollant + le hors-série 4 saisons du jardin bio "Jardinons en ville" + T-shirt

Contributeurs 4

Pour 30 € et plus

Amateur de saveurs : un apéro-bouffe pour deux à La Tête à l'Envers ou une formule burger + dessert au restaurant Chez Nous

Contributeurs 11
chez_nous-1519319479.jpg

Pour 45 € et plus

Soutien : un badge + un autocollant + un flyer ensemencé + une bombe à graines + le hors-série 4 saisons du jardin bio "Jardinons en ville" + un T shirt

Contributeur 0
poing_lev_-1519319659.jpg

Pour 50 € et plus

Super jardinier : un plant + une bombe à graine + un flyer ensemencé + un abonnement aux 4 saisons du jardin bio, le magazine de Terre Vivante

Contributeurs 3
terre-vivante_abonnement-1519732712.jpg

Pour 60 € et plus

Gourmet local : du miel produit sur les toits + champignons shiitaki+ de la bière locale + les premiers insectes comestibles produits par Cultivons nos toits

Contributeur 1
bien_mang_-1519321599.jpg

Pour 90 € et plus

Super gourmet local : gourmet local (contreparties précédentes) + amateur de saveurs (un apéro-bouffe pour deux à La Tête à l'Envers ou une formule burger + dessert au restaurant Chez Nous)

Contributeur 0

Pour 150 € et plus

Super Gourmet Local & Soutien indéfectible : Super gourmet local (contreparties précédentes) + soutien (un badge + un autocollant + un flyer ensemencé + une bombe à graines + un abonnement aux 4 saisons du jardin bio, le magazine de Terre Vivante + un T shirt)

Contributeur 0

Pour 300 € et plus

Un bac de culture construit par Entropie à installer chez soi

Contributeur 0
bac_de_culture_cnt_2-1519321837.JPG

Pour 500 € et plus

Un atelier de brassage de votre propre bière avec MaltoBar

Contributeur 1
maltologo-1519322415.jpg

Pour 1 000 € et plus

Une oeuvre végétale installée à l'endroit de votre choix

Contributeur 0
graffmousse-1519322449.jpg

Faire un don

Je donne ce que je veux