Les Bonnes de Jean Genet au Festival d'Avignon OFF 2019

Soutenez-nous dans cette nouvelle aventure! La Cie IOLAS présente "Les Bonnes" de Jean Genet au festival d'Avignon OFF 2019

Visuel du projet Les Bonnes  de Jean Genet au Festival d'Avignon OFF 2019
Réussi
15
Contributeurs
25/06/2019
Date de fin
3 200 €
Sur 2 700 €
119 %

Les Bonnes de Jean Genet au Festival d'Avignon OFF 2019

"Elles font des rêves qui rêvent d'engloutir leur rêveur" disait J.P. Sartre au sujet des Bonnes

C'est en mai 2017, que La Cie IOLAS décide de mettre en scène cette œuvre si singulière de Jean Genet "Les Bonnes".

Un projet que mûrissait la metteure en scène depuis 10 ans, un projet qui allait se concrétiser pour la première fois le 18 octobre 2017 sur les planches d'un théâtre à paris.  Un projet toujours en marche et qui malgré aucune ressource allait poursuivre son chemin principalement grâce à "ses moyens humains", sa qualité, l'investissement de ses artistes, l'engagement de trois comédiens: Marion Subtil, Maxime Peyron et Nadia Chérif,  de deux metteures en scènes: Nadia Chérif et Raffaella Tempesta et d'une scénographe: Olivia Rozet. 

Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer que notre participation au festival d’Avignon nous la devons en grande partie grâce aux recettes des entrées réalisées tout au long de cette année. Néanmoins, malgré cet investissement cela n’est pas suffisant, c’est pourquoi aujourd’hui nous faisons appel à votre soutien. Oui, nous avons besoin de votre soutien dans cette folle entreprise qu’est la participation à l’un des plus important festival de théâtre de France et dont les frais restent bien nombreux (régie, décors, transports, flyers, affiches…). 

Mais avant d'aller plus loin, voici quelques lignes pour présenter la pièce:

Claire et Solange, sœurs et bonnes au service de Madame, s'évadent de leur quotidien en s'adonnant à un jeu expiatoire. Pour oublier qu'elles sont emprisonnées dans le doux et le faste de leur Madame elles échangent les rôles.
Le temps du jeu, qu'elles nomment "la cérémonie" l'une devient Madame et l'autre la bonne. Les contours de la réalité et du fantasme s'opacifient et les deux bonnes sont tout au bord, prêtes à commettre l'irréparable.

"Un acteur joue à être acteur, une bonne joue à être bonne, leur vérité c'est leur mensonge et leur mensonge c'est leur vérité" J.P. Sartre

"Madame n'est pas plus vraie en Madame qu'en Claire, Madame est un geste" J.P. Sartre

Un classique, un chef d'œuvre, une écriture poétique dotée d'une forte puissance dramatique, une pièce que l'on a revisité dans un univers burlesque où le suspense prend des allures de polar. Après tout, l'on parle bien de Bonnes qui mettent en place tout un stratagème pour assassiner leur maîtresse. 

Nous croyons fort en cette pièce, à son potentiel, nous avons ainsi décidé de lancer une campagne de crowdfunding sur kisskissbank ! Nous avons 40 jours pour récolter la somme de 2700 euros !

Un minimum pour garantir notre participation au festival, nous sollicitons ce montant pour augmenter nos chances de pouvoir atteindre cet objectif, car si ce dernier n'est pas atteint les donateurs seront remboursés. Et dans la situation inverse si le montant est dépassé cela renforcera la réalisation de notre projet dans de « bonnes » conditions.

Toute participation, même minime, nous aidera dans la réalisation de cet ambitieux projet et aura toute notre reconnaissance. 

Vous pouvez nous soutenir dans cette entreprise en participant à ce Kiss Kiss!

Ce soutien nous permettra de présenter la pièce, de rencontrer des programmateurs, des journalistes, des directeurs de théâtre, afin que la pièce comme elle le fait depuis 2 ans continue son chemin dans un cadre professionnel et acquière la reconnaissance qu'elle mérite.

Nous terminerons notre présentation du projet en citant l'auteur:

"Ces dames - les Bonnes et Madame déconnent? comme moi chaque matin devant la glace quand je me rase ou la nuit quand je m'emmerde: c'est un conte...Il faut à la fois y croire et refuser d'y croire" Jean Genet.

 

Qui sommes-nous?

Nadia CHERIF - metteure en scène - comédienne 

Formée en Sciences Politiques et aux Arts du Spectacle à l'université de Nancy, Nadia s’exerce à l’écriture et à la mise en scène tout en étudiant la géopolitique. En Licence, elle obtient les félicitations du Jury en présentant « Dom Juan » de Molière qu’elle réécrit s'inspirant du contexte politique lié aux attentat du World Trade Center. De retour à paris, Nadia obtient un master en Sciences Politiques à l'université de Nanterre et continue sa formation théâtrale à l'Ecole de Théâtre de Paris.

Nadia part en missions humanitaires à l’étranger, notamment en Géorgie où elle partage son temps entre un dispensaire pour réfugiés et l’université littéraire Ilia Tchavtchavadze où elle donne des cours de théâtre à des étudiants en langue française. Elle y écris ses premières courtes pièces.

Après plusieurs années dédiées à des missions sanitaires et sociales, en tant qu'éducatrice spécialisée,  Nadia se consacre à nouveau au théâtre avec une voix plus engagée, elle fonde la compagnie IOLAS (Introspection Onirique de l’Art Scénique). Met en scène Les Bonnes de Jean Genet, œuvre revisitée, qui sera jouée à paris au théâtre Pandora, sur la saison hiver 2017/2018 et au Théâtre Pixel d’octobre à mai 2019 à Paris. La pièce prépare aujourd'hui sa participation au festival off d'Avignon 2019.

Sur la saison 2017/ 2018 Nadia investit le Théâtre de l’Ogresse à Paris, regroupant une quarantaine de comédiens, danseurs, musiciens, pour qui elle met en scène une dizaine de pièces où se mêle théâtre, danse, cabaret musical (La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco, Le Balcon de Jean Genet, Rêve d’Encens, Le Songe d’une nuit d’Eté…).

En septembre elle signe un premier court métrage de danse avec le réalisateur Bertrand Normand La Femme Rouge.

En octobre 2018 elle présente Histoires de Cabaret, une pièce qu'elle écrit et qu'elle met en scène, du théâtre musical qui regroupe 8 comédiens et un pianiste - compositeur. La pièce est présentée d’octobre à décembre au Théâtre Clavel à Paris.

Raffaella TEMPESTA - metteure en scène - comédienne

Raffaella fait sa formation théâtrale en Italie et suit plusieurs stages (interprétation, improvisation, commedia dell’arte… ) avec différents intervenants (Enrico Bonavera (“arleqeuin” officiel du Piccolo Teatro de Milan), Pippo del Bono, Christophe Rauck, A. Markowicz, le théâtre du Frêne…) 

 Elle rencontre la Biomécanique Théâtrale de Meyerhold, elle se retrouve dans sa méthode de l’acteur et suit une formation avec le professeur Gennadi Bogdanov. A ce sujet, elle écrit également un mémoire de master l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. 

Le travail théâtral s’accompagne toujours de celui de la danse. Après les premières formations en danse classique, moderne-jazz et contemporain, à Paris elle découvre le contact improvisation et le tango argentin, qu’elle enseigne aujourd’hui, en France comme à l’étranger.

Sur scène en tant qu’interprète, en dehors en tant que chorégraphe ou metteuse en scène ou dans un cadre d’enseignement, son travail est très physique: le mouvement et le corps ont une place primordiale, même quand il s‘agit d’émotion et de texte. Elle considère la scène comme une partition spatiale sur laquelle l’interprète trouve sa liberté 

Rentrée à Paris après un long engagement en Allemagne (Cie Mia kaspari, Theater Eukitea), elle collabore avec la Cie IOLAS, enseigne et développe ses projets personnels.

Marion SUBTIL -  comédienne

Après une formation au Conservatoire du XVIIIème arr. de Paris, Marion a co-créé sa compagnie de théâtre, le Collectif Ose Jo, au sein de laquelle elle a monté trois spectacles en tant qu'autrice, metteuse en scène et comédienne.

Marion a également travaillé avec l'équipe du City 27 Microthéâtre sur la saison printemps 2018. Aujourd'hui elle interprète le rôle de Claire dans Les Bonnes de Jean Genet.

Maxime PEYRON - comédien

Formé au Cours Myriade à Lyon Maxime poursuit sa formation en classe supérieure au QG à Paris avec pour professeur Yves Pignot.  Il multiplie les rôles au théâtre et au cinéma «Le Pantin» de Mallory Grolleau à la télévision dans «Parents mode d’emploi» et dans des courts-métrages. Entre 2017 et 2019 , on a pu retrouver Maxime sur les planches au Théâtre Clavel et au Théâtre Pandora, dans The Other Side création du collectif Nacéo, ou bien encore Penetrator d’Anthony Nielson, mis en scène par Olivier Sanquer. Il interprète le rôle de Madame dans Les Bonnes de Jean Genet.

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte

Avant toute chose, sachez que les dons que vous ferez donnent droit à une déduction fiscale de 66% du montant, dans la limite de 20% du revenu imposable pour les particuliers, et de 60% pour les entreprises.

A quoi servira la collecte?

- création d'affiches et tracts pour la diffusion du spectacle: 400 euros

- frais liés au transport des décors: 300 euros

- frais liés à la location du théâtre : 2000 euros

 

Vous pouvez aussi nous aider en: 

- venant nous voir lors de nos dates parisiennes ( mai 2019 ) 

https://www.billetreduc.com/220234/evt.htm

- parlant de notre pièce, en incitant vos amis à venir nous voir

- aimant notre page facebook : https://www.facebook.com/cieiolas/?ref=bookmarks

- faisant circuler le lien de notre page facebook: https://www.facebook.com/cieiolas/?ref=bookmarks

Et du KissKiss auprès de vos contacts!

Si la somme espérée de notre collecte est dépassée, que ferons-nous?

Toute somme supplémentaire nous soutiendra à la présentation de la pièce au Festival Off d'Avignon en juillet 2019. Car les frais sont nombreux: défraiements artistes, décors, costumes, cachets, régisseur, droits SACEM, frais divers journaliers..)

Qui percevra les dons:

L'association La Cie IOLAS (association loi 1901) percevra l'intégralité des sommes collectées. L'association étant considérée d'intérêt général, nous pouvons fournir une attestation de don donnant lieu à dégrèvement d'impôt selon les articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

D'avance, les membres de la Cie IOLAS vous remercient chaleureusement!

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux