Les Parfums de l'Ame

"Les Parfums de l'âme est le fruit d’un long travail de recherche artistique mené depuis 2003 sur le sens de l’odorat. L’ambition de cette fiction est de plonger le spectateur dans le monde fascinant des odeurs. Ces dernières questionnent notre relation à l’intime, notre subjectivité, mais aussi notre rapport à l’altérité et à nos origines. La pièce est une exploration du sens de l’odorat autant qu’une réflexion sur la question de l’identité. Le spectacle sera accompagné d’une diffusion d’odeurs dans la salle. C’est la proposition d’un théâtre qui sollicite un sens nouveau, autre que la vue et l’ouïe. Car introduire les odeurs au théâtre, c’est bousculer les conventions : l’odeur ne représente pas, elle est." Violaine de Carné Directrice artistique de la compagnie le TIR et la Lyre

Visuel du projet Les Parfums de l'Ame
Réussi
9
Contributions
27/01/2013
Date de fin
1 260 €
Sur 1 000 €
126 %

Les Parfums de l'Ame

<p>  </p> <p> « <em>Il est un sens, animal, primitif, instinctif, voluptueux, érotique, égoïste, impertinent, asocial, qui entrouvre un accès au monde intérieur de l’individu…</em> »</p> <p> Chantal Jaquet, Philosophie de l’odorat, PUF, 2010.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><strong>LES PARFUMS DE L'AME...</strong></em></p> <p>  </p> <p> "<em>Cette pièce est le fruit d’un long travail de </em><strong>recherche artistique mené depuis 2003 sur le sens de l’odorat </strong><em>par le biais d’ateliers d’écriture olfactive, de stages, de performances et de spectacles s’y référant. Pour moi, les odeurs ouvrent un terrain de recherche artistique, scientifique et philosophique. Nourrie de rencontres avec des parfumeurs, des neurobiologistes spécialistes de l’olfaction et une philosophe, l’ambition de cette fiction est de </em><strong>plonger le spectateur dans le monde fascinant des odeurs</strong><em>. Ces dernières questionnent notre relation à l’intime, notre subjectivité, mais aussi notre rapport à l’altérité et à nos origines. Elles ont donc leur place au théâtre... </em></p> <p>  </p> <p> <strong>Les odeurs sont le cœur, le sujet même de la pièce.</strong><em> Le récit est une exploration du sens de l’odorat autant qu’une réflexion sur la question de l’identité. Il serait naturel dès lors que la représentation de la pièce puisse être accompagnée d’une diffusion d’odeurs dans la salle. C’est la proposition d’un théâtre qui sollicite un sens nouveau, autre que la vue et l’ouïe. </em><strong>Car introduire les odeurs au théâtre, c’est bousculer les conventions : l’odeur ne représente pas, elle est.</strong><em> Elle saisit le spectateur dans la puissance d’un ici et maintenant. Sa diffusion interrompt le principe de représentation, par l’irruption soudaine d’une réalité concrète. Acteurs et spectateurs sont alors renvoyés à leur matérialité propre, à la mémoire de leurs propres sensations olfactives.</em></p> <p>  </p> <p> <em>Les personnages des </em>Parfums de l’Âme<em> sont tous d’origines et de milieux très divers. </em><em>Ils ont grandi dans un environnement olfactif très différent les uns des autres. </em><strong>Ces six personnages des Parfums de l’Âme</strong><em>, malgré leurs différences, sont réunis par un point commun : chacun porte le poids d’une absence.</em>"</p> <p>  </p> <p> Violaine de Carné</p> <p>  </p> <p> <img alt="Parfums_de_l__me_-_r_sidence_aux_th___des_bains_douches_1" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/3287/Parfums_de_l__me_-_R_sidence_aux_Th___des_Bains_Douches_1.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="210" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/3959/210.jpg"></p> <p>  </p> <p> Texte et mise en scène :  Violaine de Carné, assistée de Philippe Leroy</p> <p> Avec : Armelle Abibou, Evelyne Fagnen, Garance Legrou, Philippe Leroy, Boun Sy Luang Phinit, Cécile Sportes et Emmanuel Strauss</p> <p> Avec la voix de Jean Bédiébé</p> <p> Scénographie / Lumières : Thierry Vareille assisté d'Alexandrine Daloiso</p> <p> Images : Thierry Vareille / Gilles Boustani</p> <p> Compositeur : Pablo Elcoq</p> <p> Direction technique : Alexandrine Dalaiso</p> <p> Chargée de production : Pauline Derycke</p> <p> Parfumeurs : Laurence Fanuel et Christophe Laudamiel</p> <p>  </p> <p> &gt; Spectacle d'1h20 à partir de 10 ans</p> <p> &gt; Retrouvez plus d'infos sur <a href="http://www.tiretlalyre.com/" target="_blank">le site de la compagnie le TIR et la Lyre</a></p>

À quoi servira la collecte

<p>  </p> <p> Dan un premier temps, l'argent récolté par cette collecte nous permettra tout d'abord d'acheter les <strong>éléments de décors, les costumes et les accessoires</strong> <strong>manquants pour le deux premières représentations à la salle Georges Pompidou d'Epinay-sous-Sénart le vendredi 14 décembre 2012 </strong>(à 14h30 et 20h30) :</p> <p> - 4 gros ventilateurs pour la diffusion et l'évacuation des odeurs</p> <p> - Costumes, tenues et accessoires des laborantins et des personnages du spectacle...</p> <p> - Eléments de décors et petit matériel...</p> <p>  </p> <p> Dans un deuxième temps, nous utiliserons cet argent pour <strong>nourrir et véhiculer notre équipe</strong> <strong>lors de la résidence technique de 5 jours du 21 au 26 janvier 2013 au Centre Culturel des 26 couleurs à Saint Fargeau Ponthierry</strong>. La 3e représentation de ce spectacle, mais première odorisée !, y aura lieu le vendredi 26 janvier 2013 à 20h30.</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux