Lieu de l'art

Projet collectif avec la participation des artistes, chercheur.euse.s, curator.rice.s et toute personne intéressée

Visuel du projet Lieu de l'art
Échoué
0
Contribution
23/09/2019
Date de fin
711 €
Sur 3 500 €
20 %

Lieu de l'art

<p>Le projet &laquo; Lieu de l&rsquo;art &raquo; port&eacute; par l&rsquo;association Marcovaldo, se r&eacute;alisera de septembre &agrave; d&eacute;cembre 2019 &agrave; l&rsquo;Institut national d&rsquo;histoire de l&rsquo;art de Paris, dans le cadre de la r&eacute;sidence INHALab.</p> <p>Il invite &agrave; <strong>explorer l&rsquo;art contemporain en Europe &agrave; partir des ann&eacute;es 1960 par le prisme du lieu</strong>, compris comme un espace physique et s&eacute;mantique dans lequel une pratique artistique s&rsquo;&eacute;tablie. Quels sont les liens, esth&eacute;tiques et politiques, entre des formes d&rsquo;expression plastiques et le lieu dans lesquels elles se r&eacute;alisent ? A travers la probl&eacute;matique du lieu de l&rsquo;art, le projet vise &agrave; interroger les enjeux socioculturels de l&rsquo;art contemporain et la fa&ccedil;on dont ils interagissent avec la vie courante. Le projet se d&eacute;ploie en <strong>trois formats : programmation artistique, ateliers de recherche et rencontres</strong> avec plusieurs acteur.rice.s invit&eacute;.e.s du monde de l&rsquo;art international.</p> <p><img alt="" height="406" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/607618/koller_1978-1563794179.jpg" width="520" /></p> <p>J&uacute;lius Koller, <em>U.F.O. Universal Fantastic Occupation</em>, 1978</p> <p>Pour la <strong>programmation artistique</strong>, Marcovaldo invite des artistes &agrave; investir plastiquement le lieu de la r&eacute;sidence - la galerie Colbert -, en y cr&eacute;ant des performances et des &oelig;uvres in situ. Un site patrimonial accueillant des &eacute;tablissements de recherche et d&rsquo;&eacute;ducation, la galerie Colbert est &eacute;galement un lieu de passage ouvert aux divers publics. Se situant au carrefour des multiples flux, qui ne se croisent pas, elle incite &agrave; une r&eacute;flexion sur un potentiel point de convergence entre ces trajectoires quotidiennes. N&rsquo;&eacute;tant pas un lieu d&rsquo;exposition &agrave; proprement parler, l&rsquo;espace de la galerie sera anim&eacute;, tout au long du projet, par les interventions des artistes : Andrea Acosta, Steven Cohen, Tarek Lakhrissi, Olmo Stuppia, et autres encore.</p> <p>Le deuxi&egrave;me volet prend la forme d&rsquo;<strong>ateliers de recherche</strong> en offrant un espace de r&eacute;flexion et de discussion th&eacute;orique autour de la notion du lieu de l&rsquo;art. Ces ateliers, d&rsquo;une dur&eacute;e de trois jours, ont pour objectif d&rsquo;approfondir les connaissances des pratiques artistiques &eacute;merg&eacute;es en Europe &agrave; partir des ann&eacute;es 1960, et d&#39;interroger les approches &agrave; l&rsquo;&eacute;tude de l&rsquo;art contemporain. Le probl&egrave;me du lieu de l&rsquo;art permet d&rsquo;aborder les pratiques des artistes par leur rapport au syst&egrave;me institutionnel ainsi qu&rsquo;aux valeurs culturelles, sociales et politiques dont celui-ci est porteur. Si de nombreuses pratiques artistiques se trouvent exclues des institutions &eacute;tablies pour des raisons diverses, elles se d&eacute;veloppent ailleurs - dans les ateliers et appartements, dans la ville et dans la nature en plein air, dans les squats et caf&eacute;s, dans les zones industrielles d&eacute;saffect&eacute;es et dans les institutions alternatives (artistiques et non-artistiques). S&rsquo;appropriant les caract&eacute;ristiques sp&eacute;cifiques du lieu, les artistes int&egrave;grent leurs &oelig;uvres dans les pratiques quotidiennes qui lui sont propres et y produisent des situations nouvelles. L&rsquo;&eacute;tude de cette topographie artistique ouvrirait la question de nouveaux espaces s&eacute;mantiques au sein desquels op&egrave;re l&rsquo;art contemporain.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/607619/TarekLahrissi-1563794240.jpg" width="100%" /></p> <p>Tarek Lakhrissi, <em>Mes pens&eacute;es exactement</em>, 2019</p> <p>Une s&eacute;rie de <strong>rencontres</strong> compl&egrave;te la r&eacute;flexion autour du lieu de l&rsquo;art. Artistes, curateur.rice.s, th&eacute;oricien.ne.s sont invit&eacute;.e.s &agrave; porter t&eacute;moignage sur leur propre exp&eacute;rience, notamment sur des projets o&ugrave; le lien entre l&rsquo;action artistique et l&rsquo;espace dans lequel elle se r&eacute;alisait constituait l&rsquo;un des enjeux principaux. Quelques axes th&eacute;matiques sont envisag&eacute;s pour les rencontres, notamment : lieux de l&rsquo;art alternatifs, probl&eacute;matiques d&rsquo;archivage des pratiques artistiques et curatoriales &eacute;ph&eacute;m&egrave;res, expositions dans des appartements, pr&eacute;sentation de l&rsquo;art dans des espaces commerciaux, et enfin, rapports entre les pratiques performatives corporelles et l&rsquo;espace.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>QUI SOMMES-NOUS?</strong></p> <p>Cr&eacute;&eacute;e en 2018, l&rsquo;association &laquo; Marcovaldo &raquo; r&eacute;unit des chercheur.e.s, curator.rice.s, critiques d&rsquo;art et autres professionnel.le.s de l&rsquo;art contemporain. Faisant &eacute;cho aux conditions de l&rsquo;&eacute;cosyst&egrave;me culturel, elle a pour objectif de soutenir la cr&eacute;ation contemporaine &agrave; travers la mise en place d&rsquo;une plateforme d&rsquo;&eacute;change et de collaboration internationaux. L&rsquo;association favorise les projets entre historien.ne.s de l&rsquo;art, artistes et public, en concevant un espace propice &agrave; l&rsquo;exp&eacute;rimentation, &agrave; la discussion et &agrave; l&rsquo;apprentissage dans un esprit de partage et d&rsquo;entre-aide.&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p>S&eacute;lectionn&eacute; pour la r&eacute;sidence de recherche INHALab, notre projet propose une programmation tr&egrave;s riche : rencontres, performances, discussions, projections, groupes de lectures. Nous sommes d&eacute;j&agrave; soutenu.e.s par l&rsquo;Institut national d&rsquo;histoire de l&rsquo;art, le CERCEC-EHESS, les Universit&eacute;s Paris 1 et Paris 8, mais pour pouvoir r&eacute;aliser tout ce que nous avons imagin&eacute;, et cela dans les conditions respectueuses envers les intervenant.e.s, nous avons besoin de votre aide ! La collecte permettrait de vous faire d&eacute;couvrir des performances in&eacute;dites et des cr&eacute;ations in situ, de vous faire rencontrer des artistes, chercheur.euse.s, curator.rice.s venant des pays diff&eacute;rents. A travers ces &eacute;v&eacute;nements, nous d&eacute;sirons <strong>explorer les formats de recherche collective, et nourrir la discussion commune &agrave; laquelle chacun.e est invit&eacute;.e &agrave; prendre part</strong>.&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux