LING

LING est une adaptation filmique de la nouvelle de Louise G. Asher. François Pragnère & Thibault Prevost en sont les réalisateurs.

Visuel du projet LING
Réussi
57
Contributions
07/03/2014
Date de fin
2 505 €
Sur 2 200 €
114 %

LING

<p> <u><strong>SYNOPSIS</strong></u></p> <p>  </p> <p> Clara, 22 ans, parisienne des beaux quartiers, s'apprête. </p> <p> Ling, petite fille chinoise de 12 ans, marche seule dans la rue.</p> <p> Qu'ont elles en commun? Rien a priori. Pourtant un même drame les lie.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>RÉALISATEURS</strong></u></p> <p>  </p> <p> <strong>François Pragnère</strong><img alt="000009" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/65082/000009.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> François Pragnère a d'abord été inspiré par les travaux des réalisateurs américains Jim Jarmusch (Dead man, Ghost Dog) et Gus Van Sant (Elephant, Paranoid Park). </p> <p>  </p> <p> Après s'être installé à Paris à l'âge de 20 ans, il a travaillé comme régisseur en collaboration avec différentes productions cinématographiques.  En avril 2010, il s'envole pour l'Australie où il réalisera son premier court métrage <strong>Troubled Waters</strong>, tourné au milieu de l'Océan Pacifique en quelques jours.</p> <p>  </p> <p> En avril 2011, François Pragnère est de retour à Paris, où il développe un scénario imaginé après sa rencontre avec un réfugié politique sierra-léonais.  En juin 2012 naît <strong>Après l'Enfer</strong>, sa dernière réalisation mettant en scène un enfant soldat africain. Le film est aujourd'hui soutenu par Amnesty International. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Troubled Waters</strong></p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F57153176&amp;src_secure=1&amp;url=http%3A%2F%2Fvimeo.com%2F57153176&amp;image=http%3A%2F%2Fb.vimeocdn.com%2Fts%2F436%2F593%2F436593586_1280.jpg&amp;key=4bca658af8d811e08ea84040d3dc5c07&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Après l'Enfer</strong></p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F53409942&amp;src_secure=1&amp;url=http%3A%2F%2Fvimeo.com%2F53409942&amp;image=http%3A%2F%2Fb.vimeocdn.com%2Fts%2F369%2F221%2F369221567_1280.jpg&amp;key=4bca658af8d811e08ea84040d3dc5c07&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Thibault Prevost</strong></p> <p> <img alt="Thibault_prevost" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/65083/Thibault_Prevost.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Thibault Prevost puise autant ses influences dans le cinéma de Robert Aldrich, David Cronenberg ou Gus Van Sant que dans les écrits de Cioran ou Burroughs.</p> <p>  </p> <p> Natif de Normandie, il commence par étudier la musique en école puis au conservatoire de Rouen. Il joue et écrit pour plusieurs groupes tout en proposant sa musique pour des projets filmés.</p> <p>  </p> <p> Après s’être installé à Paris, il valide une licence de cinéma à la Sorbonne Nouvelle, collabore à plusieurs scénarios de courts-métrages, et assiste des réalisations (Tendresse).</p> <p>  </p> <p> Il est actuellement en validation du Master de Réalisation de Paris VIII et prépare deux courts-métrages qui constitueront ses premières réalisations: <strong>LING</strong> avec François Pragnère, et <strong>SOMNOLENTE</strong>, dont il sera aussi le compositeur.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>NOTE D'INTENTION - LOUISE G. ASHER</strong></u></p> <p>  </p> <p> Un jour que je discutai avec un ami du fait que je n’avais plus le temps d’écrire, et que cela me manquait, il me proposa de façon assez inattendue dois-je dire d’écrire une nouvelle pour une revue à thème, Bordel, dans laquelle lui-même avait déjà publié quelques-uns de ses écrits. Il m’expliqua qu’il s’agissait ici plus d’une occasion pour que je recommence à écrire, que d’une véritable proposition de publication : il ne pouvait me garantir que son éditeur accepterait mon texte.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les délais étaient brefs : je devais écrire en deux ou trois jours une nouvelle sur le thème de la Chine. Ce genre de challenge me motiva et me donna envie de me surpasser. Je n’avais jamais écrit « sur commande » qui plus est, c’était donc l’occasion de me lancer dans quelque chose de nouveau.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Je ne connaissais pas grand-chose à la Chine, seul me revint en tête un article que j’avais lu quelques temps auparavant et qui m’avait vraiment remuée sur le trafic de corps et la prostitution dans les montagnes chinoises. Je tenais mon sujet ! C’était le moment ou jamais de tenter de faire ressentir ce que j’avais pu moi-même éprouver à la lecture de cet article.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Mais puisqu’on ne peut jamais vraiment parler authentiquement que d’atmosphères, de modes de vie que l’on connait un minimum – c’est tout du moins le cas pour moi -, j’ai décidé de composer une nouvelle en miroir. D’un côté l’histoire de Ling, jeune chinoise élevée dans une famille pauvre originaire des montagnes du Yunnan, victime des trafiquants de corps, et de l’autre une jeune fille sans nom, élevée dans les beaux quartiers d’une capitale occidentale, qui vit elle aussi une expérience traumatisante, celle du viol, expérience plus courante qu’il n’y paraît dans nos pays que l’on croirait pourtant « protégés » de ce type de violence. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Un an après que Stéphane Million ait accepté de publier ma nouvelle dans son Bordel Made in China, je l’ai fait lire, un peu par hasard, à un ami faisant des études de cinéma, Thibault Prevost, qui m’a tout de suite assuré que l’on pourrait en faire quelque chose si l’on tentait de l’adapter à l’écran. Je dois avouer que ce projet m’a tout de suite enthousiasmée. Il m’a dit qu’il en parlerait à des amis à lui qui travaillent dans le milieu du cinéma. C’est comme cela que j’ai été amenée à rencontrer par la suite François Pragnère, qui réalisera cette adaptation avec Thibault. Nous nous sommes rencontrés tous les trois, et nous avons élaboré un canevas à partir de ma nouvelle, qui nous permettrait de tourner un court- métrage d’une dizaine de minutes. Tout reste encore à faire, mais cela semble plutôt bien parti ! </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>PERSONNAGES</strong></u></p> <p>  </p> <p> <strong>LING</strong><em> (Kunzang Emo)</em></p> <p> <img alt="Image" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/62492/image.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>CLARA</strong><em> (Clara Fosset)</em></p> <p> <img alt="F1010005m" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/63031/F1010005M.JPG"></p> <p> © François Pragnère</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Y </strong><em>(Antoine Berry-Roger)</em></p> <p> <img alt="Abr" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/67865/ABR.jpg"></p> <p> © Lucie Sassiat </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>NOUVELLE</strong></u></p> <p>  </p> <p> Ce soir-là, la lune était rouge et nimbait les montagnes du Yunnan d’une aura mystique et terrible. Ce soir-là, un enfant était né. Et puis le temps passa, et jamais plus la lune ainsi n’enfanta.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Ling était née clandestine.</p> <p>  </p> <p> Elle mourrait sûrement clandestine.</p> <p>  </p> <p> Elle vivait clandestine.</p> <p>  </p> <p> ...</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>RÉFÉRENCES</strong></u></p> <p>  </p> <p> <img alt="Sub-laborcamp-master675" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/62644/sub-Laborcamp-master675.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Gregory-crewdson-photograph" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/64186/gregory-crewdson-photograph.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FMhRKlwr1-KM%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DMhRKlwr1-KM&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.ytimg.com%2Fvi%2FMhRKlwr1-KM%2Fhqdefault.jpg&amp;key=4bca658af8d811e08ea84040d3dc5c07&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2014-01-24___10.34.14" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/63019/Capture_d__cran_2014-01-24___10.34.14.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Chambre_clara_2" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/63013/chambre_Clara_2.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Ling" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/63014/LING.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="405" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2F2YwtQZLNHBU%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D2YwtQZLNHBU&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.ytimg.com%2Fvi%2F2YwtQZLNHBU%2Fhqdefault.jpg&amp;key=4bca658af8d811e08ea84040d3dc5c07&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>TEASER SONORE</strong></u></p> <p>  </p> <p> La musique du film et les ambiances sonores seront composées par Thibault Prevost.</p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="500" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fw.soundcloud.com%2Fplayer%2F%3Fvisual%3Dtrue%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fapi.soundcloud.com%252Ftracks%252F132034595%26show_artwork%3Dtrue%26secret_token%3Ds-6h39x&amp;url=http%3A%2F%2Fsoundcloud.com%2Fthibault-prevost%2Fling-teaser-sonore-film-de%2Fs-6h39x&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.sndcdn.com%2Fartworks-000069350876-7qebhj-t500x500.jpg%3Fe30f094&amp;key=4bca658af8d811e08ea84040d3dc5c07&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=soundcloud" width="500"></iframe></p>

À quoi servira la collecte

<p> Voici en détail à quoi servira notre collecte de fonds:</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>600 €</strong> - RÉGIE (<em>Repas équipe et comédiens - frais divers</em>)</p> <p>  </p> <p> <strong>600 €</strong> - DÉCORATION (<em>reconstitution d'un univers chinois</em>)</p> <p>  </p> <p> <strong>400 €</strong> - FRAIS DE DÉPLACEMENTS ÉQUIPE (<em>Train - location &amp; carburant véhicules</em>)</p> <p>  </p> <p> <strong>250 €</strong> - COSTUMES</p> <p>  </p> <p> <strong>150 €</strong> - MAQUILLAGE / COIFFURE</p> <p>  </p> <p> <strong>100 €</strong> - VOS CONTREPARTIES + FRAIS KissKissBankBank</p> <p>  </p> <p> <strong>100 €</strong> - LA LOCATION D'UNE SALLE DE CINÉMA POUR L'AVANT PREMIÈRE</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Tout notre amour !
  • 7 contributions

10 €

Votre nom au générique de fin de film
  • 13 contributions

20 €

Votre nom au générique de fin de film + 2 invitations à l'avant-première du film
  • 15 contributions

35 €

Le poster du film signé par les acteurs + contreparties précédentes
  • 4 contributions

50 €

Le DVD du film + contreparties précédentes
  • 8 contributions

100 €

Vous êtes de la partie! Lors du tournage de la séquence "soirée", vous serez à l'écran… + contreparties précédentes
  • 3 contributions
  • 1/4 disponible

150 €

Invitation à la soirée de fin de tournage + contreparties précédentes
  • 1 contribution

200 €

Une invitation pour assister à une demi-journée de tournage + contreparties précédentes
  • 1 contribution
  • 3/4 disponibles

500 €

Le livre photo du tournage + contreparties précédentes

1 000 €

Votre nom au générique de fin de film en tant que "Mécène" du film + contreparties précédentes

Faire un don

Je donne ce que je veux