Un four de pro pour Laure

Du four naît le grès...

Visuel du projet Un four de pro pour Laure
67
Contributeurs
7 jours
Restants
4 372 €
Sur 4 000 €
109 %
Développement
local
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française

Un four de pro pour Laure

 

Après 2 années à pratiquer la céramique dans mon atelier avec un petit four à basse température, ma production se multiplie et je commence à trouver une écriture qui me plaît. 

Mon désir : travailler la porcelaine et le grès qui nécessitent un four à haute température.

C’est le four qui rend la céramique possible !

Mon parcours? Pourquoi ?

Installée au cœur du lot et Garonne depuis 10 ans, j’ai commencé ma vie artistique aux Beaux Arts de Paris, dont j’ai obtenu le diplôme en section sculpture.

J’étais plutôt attirée par la taille directe et la sculpture pour la confrontation à la matière.

Puis, la vie m’a apporté un atelier au cœur de Paris où j’ai travaillé durant de belles années, en alliant sculpture, installations, photographie, dessin. J’ai aussi aimé transmettre mes pratiques dans divers ateliers et stages.

En 2002, l’arrivée de mon fils m’a amené vers une autre approche, toujours dans la matière et le toucher : le soin.

J’ai suivi des formations, étudié, pratiqué, pour m’installer de longues années plus tard, dans le Lot et Garonne en 2010.

Depuis que je vis ici, toutes mes activités se sont réunies, j’ai repris la sculpture sous différentes formes, en variant et multipliant les matériaux, et côté soin,  je me suis installée comme thérapeute en énergétique chinoise.

C’est lors d’une de mes séances de soin que j’ai rencontré une potière, d’un village alentour, dont j’ai ensuite vu la production. Je suis tombée en amour, avec une folle envie d’en savoir plus, de toucher, de sentir !

Et j’ai voulu apprendre, avec elle dont la pratique est singulière car formée par un maître en Corée. 

Ah, j’ai oublié de vous préciser que j’ai une fascination absolue pour l’Asie et son esthétique et plus particulièrement pour le Japon où j’ai pu voyager.

J’ai dû attendre 2 années pour que cette céramiste accepte de me transmettre une partie de son savoir, essentiellement le tournage.

Au début, l’idée était de refaire toute ma vaisselle, puis très vite c’est devenu une addiction!  

 

J’ai eu la chance de trouver rapidement du matériel d’occasion me permettant de pratiquer chez moi dans mon atelier (un tour et un petit four à basse température).

Pendant 2 ans, j’ai pu pratiquer, perfectionner et trouver ma façon de travailler.

Des amis ont commencé à acheter des pièces, puis des inconnus…puis le confinement m’a amené à ouvrir une boutique en ligne, je me suis inscrite à la chambre des métiers.

ceramiques.laure-neumann.com

 

 

 

À quoi servira la collecte

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai besoin de m’équiper de ce four :

plus grand en volume, pour faire de grosses pièces et montant à 1320°C, pour y cuire de la porcelaine et du grès.

Voici la bête:

Four Rohde 100L. Haute température 1320°C  230V pour cuire le grès et la porcelaine

( ref: TE100MCC)

Le financement sera répartit comme suit:

- commissions KKBB: 320€

- four: 3250€

- matériel d'enfournement: 250€

- matières premières réalisations contreparties: 180€

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux